Hana saku iroha

Anime en 26 épisodes produit par les studio P. A. Works en 2011.
Réalisateur : Masahiro Ando
Scénario : Mari Okada
Chara design : Mel Kishida
hana-saku-iroha.jpg

Synopsis :

Ohana Matsumae, jeune lycéenne de 16 ans, vit à Tokyo avec sa mère. Désabusée, elle se cherche un avenir. C’est alors que sa mère lui annonce son mariage et voyage de noce. Ohana devra aller vivre chez sa grand-mère maternelle, propriétaire d’un hôtel source thermale, le Kissuisô. Ohana n’a encore jamais rencontré sa grand-mère et elle va être surprise ! Bien que petite fille de la patronne, Ohana devra travailler à l’hôtel comme femme de chambre à mi-temps pour payer ses frais d’hébergement. Elle rencontrera les autres employés de l’hôtel parmi lesquels deux jeunes filles de son âge : Minko, jeune fille au caractère bien trompé qui travaille comme apprentie aux cuisines, et Nao, jeune femme de chambre timide.
C’est dans cet hôtel que Ohana trouvera une motivation et donnera un sens à sa vie. Débordante d’énergie, elle va tout donner pour l’hôtel et ses employés. Grâce à son caractère et son énergie elle réussira à séduire tout le monde.

Mon avis :

C’est un très bon anime. Non tant par son histoire, qui est certes bien menée, mais où en réalité il ne se passe pas grand chose. On est ici dans le genre tranche de vie, on suit le quotidien de nos héros au lycée et, surtout, à l’hôtel. On le voit travailler, se chamailler, s’entraider… Ce qui fait la force de cet anime c’est l’énergie de son personnage principale, la jeune Ohana qui met toujours son nez partout, ne tient jamais en place et se démène toujours pour les autres, même quand on ne lui a rien demandé. Franchement, de la voir, ça donne envie de travailler ! Même à moi, qui suis une grande feignante XD
Les personnages sont très attachants et on s’amuse beaucoup en leur compagnie. Arrivé au bout des 26 épisodes on s’ennuie déjà d’eux, on voudrais que ça dure encore un peu plus longtemps. J’espère qu’une saison 2 verra bientôt le jour.
Si on rit beaucoup, il y a quand même un  peu trop de larmes durant les premiers épisodes. Ohana ne fait que pleurer et c’est un peu agaçant. Mais elle fini par ce calmer et les moment larmoyant se font de plus en plus rares.
Côté graphisme et animation, rien de bien nouveau, mais un ensemble très agréable. Les garçons apprécierons les scènes coquettes disséminé avec parcimonie, ici et là, rien de bien choquant, je vous rassure.
Les 2 openings de la séries sont interprété par  Nano Ripe

 

La série animé a été précédé par une adaptation en manga dessiné par Eito Chida en 2 volumes dont la pré-publication a commencé en décembre 2010.

 

Un spin-off manga illustré par Jun Sasameyuki intitulé Hanasaku no Iroha : green girls graffiti est paru en 2011, Minko Tsurugi y est le personnage principal.

 

Un long métrage, Hanasaku no Iroha : Home sweet home, est prévu pour 2012, j’ignore s’il est déjà sorti.

Links :

La série n’est pas encore licenciée en France, en attendant vous pouvez trouver des fansub sur le net, notamment sur Manga Passion : link
Site officiel de l’anime (jp) : link
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *