L’autre bout du monde

On retourne au Japon avec ce nouvel album jeunesse qui n’est pas pour autant japonais. L’autre bout du monde était un album tout désigné pour Mimi-chan.

L-autre-bout-du-monde-1.jpg

Au moment de se coucher, Victoire demande à sa maman de lui raconter une histoire. Celle-ci va lui parler d’un petit garçon qui habite

 A l’autre bout du monde, de l’autre côté de la Terre
qui est toute ronde […] dans un joli pays qui a pour nom le Japon.

 Au fil des pages, la maman compare les scènes du quotidien d’un pays et de l’autre : le bain, le couché, le repas…

Ah ! La page du repas ! Celle-là, c’est la préféré de Mimi-chan, qui, immanquablement frémit de joie et d’inquiétude. Pourquoi le petit garçon n’est pas sur une chaise, comme Victoire (l’héroïne)et Mimi-chan ? C’est ainsi que l’on mange au Japon, assis sur un coussin devant une table basse. « Moi aussi, je veux manger comme ça ! » s’exclame, enthousiaste, la petite Mimi.

l-autre-bout-du-monde-2.jpg

Ah! Si seulement, ma chérie… Moi aussi je rêve secrètement de supprimer chaise et table haute de ma salle à manger… Les chat ne font pas de chien, c’est là une certitude.

L’autre bout du monde est un joli album qui permet aux enfants de découvrir un mode de vie différent du leur, leur ouvre les yeux sur le monde et plus particulièrement sur le Japon. Les illustrations de Ye Xin sont très jolie et douces avec leurs couleurs pastel. Et, même si ça fait un peu vieillot (publié en 1987), c’est très agréable à regarder. Le texte de Michèle Kahn, en revanche, est parfois drôlement tourné et pas très fluide. Les phrases sont simples mais l’ensemble n’est pas toujours très clair. Les différents tableaux (repas, bain…) n’étant pas relié entre eux, on se sent un peu perdu.

logoalbums2  Challenge lecture sur Délivrer des livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *