Le viandier de Polpette, Une BD qui donne faim !

  le-viandier-de-Polpette.jpg

Polpette était cuisinier à l’armée. La guerre finie il cherche sa voie et atterrit au Coq Vert, le château-auberge du Comte Fausto. Polpette y deviendra cuisinier et ami de ce dernier. Alors que les jours paisibles se suivent, on annonce la visite du père de Fausto, M. le Comte de Scaramanda. Panique à bord ! Que vient-il faire dans ce coin reculé après tant d’années sans nouvelles ?

le-viandier-de-Polpette-2.jpg

Ce n’est pas l’action qui fait l’attrait de ce titre qui est, somme toute assez tranquille. Son originalité réside dans les recettes qui viennent se mêler au récit (et que j’ai lu avec beaucoup d’intérêt, l’eau à la bouche).

Dans ce premier tome, on découvre Polpette, un personnage intéressant que l’on a envie de connaître mieux, et la joyeuse bande du Coq Vert. Le dessin de Neel Julien (auteur de Lou !) est simple et stylisé, plutôt agréable. Quant à Olivier Milhaud, il signe ici son premier scénario. Et c’est pas mal. Je me demande s’il n’a pas des origines italiennes… Pourquoi je dis ça ? Je sais pas, un parfum dans la cuisine, les noms aux des sonorité italiennes… Polpette le premier ! « Boulette de viande », pas mal comme nom pour un cuisinier.

En lisant cette BD, conseillée par A-chan, je n’avais qu’une envie : essayer les différentes recettes ! Et, c’est sûr, je vais le faire ^^

Merci A-chan. Une lecture très agréable.

Pour en lire un extrait : c’est sur BD Gest’

le-viandier-de-Polpette-1.jpg

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *