Herakles

 Herakles-T1.jpg

Auteur : Edouard Cour

Edition : Akiléos

2012

C’est quelques mois après avoir lu plusieurs critiques, notamment les avis de Lunch et Badelel sur Ben Dis… ! ainsi que la synthèse d’opinions rédigée par Badelel (faut croire qu’elle aime vraiment) pour K.bd (super concept, si vous voulez mon avis) que je suis tombé sur la BD à la Médiathèque. Étant donnée tout le bien qu’on en dit, je ne pouvais pas passer à côté d’une telle occasion. Et je n’ai pas été déçue !

L’histoire ?

L’histoire c’est celle du mythe. Tout le monde la connaît ou du moins devrait. Personnellement, j’ai eu ma période mythologie gréco-romaine à l’adolescence, mais je ne garde que des souvenir assez flou et je serais bien incapable de citer les 12 travaux d’Herakles (Hercule pour les latiniste).

Le fait que nous sachions déjà, plus ou moins l’histoire, ne gâche en rien le plaisir de la lecture. L’auteur nous donne une version toute personnelle de mythe avec un Herakles pataud et stupide. Tout en muscle (et gras) rien en cervelle. Un homme de cœur à qui on s’attache facilement et qui nous fait bien rire.

Mais encore ?

Si j’ai aimé la façon d’aborder le mythe, j’ai surtout un coup de cœur pour le graphisme. Un dessin crayonné saisissant et vif, de belles couleurs ocres, une lecture très dynamique… Bref, cette BD a tout pour plaire. J’ai bien fait de me laisser convaincre par les éloges qu’on font mes collègues, qui en parlent bien mieux que moi, je vous laisse aller vérifier par vous même 😉

 herakles-detail.jpg

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *