Le roi des ronces

Voilà bien longtemps que je n’ai pas parlé d’anime. Pour la reprise, j’ai choisi un long métrage : Le roi des ronces.

affiche.jpg

Synopsis :

En 2015 une étrange maladie se répand sur terre, les personnes atteintes par le virus Médusa meurent pétrifiées. Alors que le monde est en état d’alerte, la compagnie Vega propose de cryogéniser 160 personnes malades. Celle-ci seront plongées dans un profond sommeil le temps que la médecine trouve un remède. Kasumi, jeune collégienne aux tendances suicidaires, a été sélectionné pour participer au projet. Elle entre dans le château forteresse de la compagnie Vega en compagnie de sa sœur jumelle Shizuku.

C’est dans un monde apocalyptique que Kasumi et les autres membres du projet se réveillent. La salle est remplie de ronces et d’étranges créatures les attaquent. Depuis combien de temps sont-ils
ainsi plongés dans le sommeil ? Que s’est-il passé sur terre ? D’où sortent ses étranges créatures dévoreuses d’hommes qui peuplent à présent le château de la compagnie Vega ? Kasumi, accompagnée de quelques autres survivants va devoir affronter bien des dangers et des pièges pour réussir à sortir de la forteresse.

Bande annonce :

ça donne quoi :

Une adaptation apocalyptique du conte de la belle au bois dormant où le château recouvert de ronces se remplit de bêtes féroces assoiffé de sang qui n’est pas inintéressante. Du moins au départ. Oui, j’ai aimé l’entrée en matière puis le réveil des cryogénisé dans ce monde étrange, leur confusion, leur incompréhension, et les pistes qui nous sont livré petit à petit. Depuis combien de temps dorment-il ? Qu’à bien pu se passer sur terre pendant ce temps ? Les réponses au départ évidentes se relèvent des fausses pistes. On nous relève de nouveaux indices et on a du mal à y croire. La fuite vers la superficie des 7 rescapés est palpitante, elle nous tient en haleine. Vont-ils tous s’en sortir ? Combien vont encore mourir ? La tension est là, les scènes d’action sont réussies. On reste scotché à l’écran.

Oui, mais voilà ! Quand l’explication arrive enfin… comment dire, je l’ai trouvé un peu trop tiré par les cheveux. Elle a le mérite d’être originale et inattendue, mais je trouve qu’elle manque de pertinence. Plus on avance vers la conclusion du film plus l’ensemble perd en qualité. La pression retombe alors que le danger est toujours présent. Le côté dramatique ne marche pas très bien. Et le côté « belle au bois dormant » à un je ne sais quoi d’exagéré qui fait que j’ai décroché, je n’ai pas adhéré. En revanche, le mystère autour de l’héroïne et bien travaillé, bien amené. Ce que je viens de dire est un peu contradictoire, mais difficile de mieux m’expliquer sans spoiler.

Graphiquement c’est plutôt réussi, même si je n’adhère pas tellement au look kawaii de l’héroïne. Bref un long métrage pas mal du tout avec action et suspense, mais des explications compliquées auxquelles j’ai eu du mal à accrocher (je n’ai pas fait trop d’effort non plus).

sourvivants.jpg

Fiche technique :

Titre original : いばらの王

Réalisateur : Katayama Kazuyoshi

Studio : Sunrise

Année de production : 2010

Idée originale : Iwahara Yuji (manga éponyme publié entre 2002 et 2005)

Scénario : Katayama Kazuyoshi et Yamaguchi Hiroshi

Chara design : Matsubara Hidenori

Musique : Sahashi Toshihiko

Durée : 120 minutes

Licéncié chez Kazé

Le manga :

Le film est tiré d’un manga de Iwahara Yuji pré-publié dans Comic Beam entre 2002 et 2005, éditions Enterbrain. Il s’agit d’un seinen et compte 6 volumes au total. La vérsion française nous est proposé par les éditions Soleil, dans leur collection Soleil-seinen

le-roi-des-ronces-manga-volume-1-noir-et-blanc-10330.jpg

Share

4 réflexions au sujet de « Le roi des ronces »

  1. Mince mon commentaire était sur ton ancien site x) j’avais comme toi était plutôt déçue lorsque je l’ai vu, mais récemment, j’ai voulu le revoir et je l’ai mieux apprécier, bon la fin me laisse toujours dans une frustration monstre sauf que depuis ça je me dis que je m’achèterais bien la version manga pour avoir toutes les clés en mains et devines quoi ? La série n’est plus commercialisé T_T (oui il fallait que je partage cette mauvaise nouvelle avec quelqu’un désolée ^^’) comme son auteur a crée une nouvelle série je me tâte à l’acheter, c’est Dimension W, en as-tu entendu parlé ?
    Bonne continuation !

    1. non, je n’ai pas entendu parler de sa nouvelle série. En revanche j’avais aussi voulu lire le manga le roi des ronces et je crois qu’on peu le trouver encore d’occas. Yomu-chan en a lu quelques tomes et m’en a parlé mais je me souviens plus ce qu’elle en avais pensé. Il me semble qu’elle disais que le film était très fidèle à l’original du moins jusqu’au tome qu’elle avait lu.

  2. Hum… ne me tente pas de le trouver en occasion c’est mal x) je dois d’abord finir de lire la monstrueuse pile de roman qui occupe tout mon bureau… D’ailleurs ma dernière trouvaille : le prix goncourt des lycéens de l’an passé ; c’est un énorme coup de cœur si tu ne l’as pas lu je te le recommande vivement

    1. ah, non, je ne l’ai pas lu. Je suis pas tellement l’actualité littéraire, j’ai toujours tendance à lire les bouquin avec quelques années de retard sur leur sortie. Mais je regarderais merci du tuyau 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *