La chambre voisine

C’est un roman qu’on a choisi pour moi, pour l’escale belge de mon challenge L’Union Européenne en 28 livres. Je ne connaissez pas l’auteur, je ne savais rien de l’histoire.

Le premier chapitre m’a laissé assez indifférente, ne sachant pas trop ce que l’auteur voulait raconter, je n’ai pas accroché à l’entrée en matière. Néanmoins je décidais de poursuivre un peu plus loin la lecture. Dès le deuxième chapitre, le mystère s’installe. A partir de là j’étais prise par cette histoire d’une famille brisée par de mystérieux drame. Que s’est-il passé ? Que se cache derrière ce drame ? En lisant j’avais l’impression qu’au lieu de voir le mystère s’élucider, il ne faisait que s’assombrir, se complexifier.

Pourtant quand le dénuent arrive enfin, j’ai éprouvé une certaine frustration : tout ce que j’avais pressenti dès le départ était là, j’ai pas pu m’empêcher de lâcher un “quoi ?! C’est tout ?”

Ce livre ne m’aura pas particulièrement marqué ni par son style, très classique, ni par son histoire mais il reste une très bonne lecture, prenante, qu’on a pas envie de lâcher. Une fois le premier chapitre passé je n’ai plus quitté ce livre jusqu’à la dernière page.

escale belge
Share

3 réflexions au sujet de « La chambre voisine »

  1. Si tu ne connaissais pas l’auteur, ni rien de l’histoire, qu’est-ce qui t’a fait pencher pour ce titre ? (Oui je sais, je suis curieuse !!! :-P)

    1. c’est simple, comme j’ai un challenge Europe en cours et que ma mère habite en Belgique, je lui ai demandé me m’offrir un roman belge. J’aime bien sortir de mes habitudes et découvrir des livres vers lesquels je ne serais probablement pas allée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *