Des arbres pour la vie

Aujourd’hui je vais vous parler de deux beaux album paru chez rue du monde et mettant à l’honneur les arbres : Le ginkgo, le plus vieil arbre du monde de Alain Serres et Zaü et Wangari Maathai, la femme qui plante des millions d’arbres de Franck Prévot et Aurélia Fronty.

Le ginkgo, le plus vieil arbre du monde

Le ginkgo est un arbre magnifique qui m’a toujours fasciné. Quand j’ai vu cet album à la bibliothèque je ne n’ai pas hésité un instant, curieuse d’en apprendre plus sur cet arbre.

Les illustration de Zaü, très stylisées, m’ont plu par leur couleur et leur douceur. Le texte nous raconte l’histoire de cet incroyable arbre que Darwin qualifié de “fossile vivant”. Tout d’abord on nous raconte comment les circonstance de l’apparition du ginkgo sur terre et comment celui-ci a résisté au temps et a l’évolution de la vie sur terre en s’adaptant. Puis on découvre le ginkgo à l’époque des hommes, où il ne subsiste que dans une région de Chine avant de séduire les par sa beauté et ses bienfaits. Ce sont alors eux qui le propageront à travers les continents en le plantant et le reproduisant. On découvre comment le premier ginkgo arrive en Europe, comment il gagne son surnom d’arbre au 40 écu…

A la fin de l’histoire un petit dossier nous montre quelques photos (le plus vieux ginkgo de France, le plus vieux de Chine…) et nous donne d’intéressantes informations complémentaires.

Un beau livre pour aller à la rencontre de ce bel arbre, si vieux et si résistant, symbole de longévité.

ginkgo dessiné par Engelbert Kaempfer (1712)

Wangari Maathai, la femme qui plante des millions d’arbres

Cet album je l’ai découvert sur le blog de Laurette. Ce n’est qu’après les avoir emprunté tous les deux à la bibliothèque que je me suis rendue compte que les deux livres appartiennent à la même collection : grands portraits des éditions rue du monde.

Cet album raconte la vie de Wangari Maathai, femme kenyanne d’un grand courage, qui se bat pour la sauvegarde des forêts et pour la démocratie dans son pays. Après avoir fait des études supérieures aux Etats-Unis à une époque où peu de femmes africaines apprennent à lire, Wangari revient dans son pays pour y promouvoir la sauvegarde des forêts. En 1977 elle crée le mouvement de la ceinture verte (Green Belt Movement) pour replanter des arbres, d’abord au Kenya, puis dans d’autres pays d’Afrique. Les femmes jouent un rôle essentiel au sein de cette association.

Après avoir été battue et emprisonné par le gouvernement dictatorial de Daniel Arap Moi, elle est élue député et nommé ministre de l’environnement  par le nouveau président en 2002. Elle a reçu le prix Nobel de la paix en 2004. Une grande femme qui nous inspire par son courage et ses idées et qui se bat pour un monde meilleur. Cet album est très joliment illustré par Aurélia Fronty. C’est beau et intéressant.

Comme l’album précédent celui-ci est complété par un dossier agrémenté de dates, photos et autres données.

à lire aussi :

15 et 16/20
Share

Une réflexion au sujet de « Des arbres pour la vie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *