Seven Sisters

Résultat de recherche d'images pour "Seven Sisters"

Dès que j’ai vu la bande annonce de ce film j’ai eu envie de le voir, ça y est c’est chose faite.

Dans un futur proche, pour faire face à la surpopulation, une lois imposant un enfant unique est promulgué. C’est dans ce contexte que 7 jumelles viennent au monde et son cachée par leur grand-père qui leur apprends à jouer chacune leur tout le rôle d’une même personne : Karen Settman. Mais un jour, Lundi ne rentre pas à la maison. Une chasse commence alors entre les services secrets et les sœurs.

J’avais envie de le voir avant tout pour son casting. J’vais adoré Noomi Rapace dans Millénium et j’était très curieuse de la voir interpréter 7 personnages différents dans un même film. Et j’aime beaucoup Willem Dafoe, j’étais d’ailleurs déçue de le voir si peu dans le film, finalement on le vois plus dans la bande-annonce que dans tout le film. Quant au réalisateur : Tommy Wirkola, je ne le connaissais pas du tout.

Si j’ai trouvé que Noomi Rapace est plus marquante dans Millénium qu’ici je trouve qu’elle s’en sort très bien avec le jeu multiple. Chaque sœur à vraiment ses propres mimiques, sa gestuelle et sa façon de parler. Dommage que celle-ci soient parfois exagérées. L’introvertie trop introvertie, extravertie qui en fait trop etc. Finalement le personnage que j’ai préféré c’est Jeudi, elle est au centre de l’histoire, mais c’est aussi la sœur qui est joué avec le plus de sincérité, je trouve. On y croit d’avantage qu’avec les autres.

Comme film d’action je l’ai trouvé pas mal du tout. Le jeu d’acteur est bon, il y a de l’action, du suspens, du sang et du mystère. D’ailleurs je préfère le titre original : What Happened to Monday ? C’est en effet la question qu’on se pose tout du long du film, même si, bon… on fait un peu semblant de ne pas avoir trouvé la réponse…

Quant à l’histoire, je trouvai qu’elle commence sur une question intéressante : les problèmes de surpopulation et de réchauffement climatique sont réels et ils vont empirer dans les années à venir. Cette histoire se déroulant dans un futur proche, elle nous touche de près et soulève de vrais questions. Que faire pour contrer ces deux problèmes ? Une solution est apporté mais elle est aussi réfuté. Puisque tout l’histoire consiste à se battre contre cette solution : la loi impose l’enfant unique, les sœurs sont 7 et veulent toutes vivre.

Attention spoiler

Si vous n’avez pas encore vu le film arrêtez-vous ici et revenez plus tard pour me donner votre avis 😉

La seule solution que le film propose à un vrai problème est, comme je le dis plus haut, réfuté. La loi de l’enfant unique n’est pas une solution moralement acceptable. Soit, mais alors, que va-t-on faire ? Et c’est la que le film nous laisse tomber ! Il réfute une solution, discutable mais efficace, pour ne rien proposer à la place. Le film offre un dénuement positif (enfin, presque) si on se place du point de vue des personnages, mais c’est catastrophique du point de vue de la survie de l’espèce toute entière. La seul vraie réponse au problème est apporté par le méchant qui perd à la fin. Est-ce à dire qu’il n’y a pas de solution ? Que nous serons les victimes de notre propre moralité ? J’entends par la que la solution pour sauver l’espèce est immorale, et que ne pas l’appliquer conduit l’humanité entière à sa perde sans aucun espoir de s’en sortir.

Dans ce sens le film m’a laissé très dubitative, je n’arrive pas à percevoir le message qu’il veut faire passer. Car il prône la liberté contre un état répressif, mais au même temps il nous dit très clairement que c’est précisément cette liberté qui aggrave les choses.

 

Share

11 réflexions sur « Seven Sisters »

  1. Ce film m’intriguais mais je n’avais finalement pas été le voir et j’ai même fini par l’oublier… Ton article me permet de me rappeler son existence, merci 🙂
    A voir un de ces quatre, donc, même si ton avis me semble un peu mitigé.

  2. J’ai été déçue par ce film, l’idée est très bonne, très originale … et puis ça vire au film d’action, ça pète dans tous les sens et franchement, c’est gonflant. Dommage !

    1. l’action ne me dérange pas mais j’aime que ça tienne la route. Et, comme tu dis, l’idée de départ est intéressante, pour ce qui est de tenir la route… il compense par l’action 😀

  3. J’ai bien aimé le film, mais la solution choisie pour contrer la hausse de la population est inacceptable! Pourquoi les enfants et non les vieux/paralysé/criminel/etc? Bref peux importe l’âge des victimes ce sont des meurtres! Hitler souhaitait controler les juifs. L’histoire nous a prouvé que les actes posée envers ce peuple était hautement reprochable. Il en va de même avec la solution qu’ils avaient choisi dans ce film. Certe il n’y a pas de solution proposée, mais le meurtre n’est jamais la bonne solution!

    Est-ce que je recommande? NON, je suis tout chamboulé des 30 dernières minutes et j’aurais préféré ne pas savoir ce qui ce cachait derrière le beau mensonge annoncé au public. Souvenez-vous, la haine, la violence et le meurtre ne donne JAMAIS naissance à la joie, au bonheur et à l’amour. Seul l’amour donne naissance à l’amour.

    1. Justement c’est ce qui m’a déçu dans ce film. On se contente d’une petit morale entendue « le meurtre c’est mal  » et… rien. Ok, le meurtre c’est mal mais du coup on fait quoi ? Pas besoin de tout un film pour savoir que le meurtre c’est mal. Je n’arrive pas à bien exprimer ce que je veux dire. Pour moi, une oeuvre de sf (que ce soit un film ou un roman) de qualité doit interroger le spectateur/lecteur sur les problèmes de la société. Or ici on part d’une interrogation plus que légitime (la surpopulation) pour finir nulle part. Pour finir sur une morale à 2 balles qu’on n’a pas besoin d’apprendre parce que sur le sujet tout le monde est d’accord (tue des enfants c’est mal).
      Perso je n’ai absolument pas été choqué par la scène que tu évoque, c’était évident. Ce qui me choque c’est les motivations de Lundi, qui pour moi ne suffisent pas à justifier sa trahison. Et ce qui me choque encore plus c’est qu’on sauve sa progéniture par de l’acharnement thérapeutique dans un contexte de très grave de surpopulation, ça pour moi c’est carrément immorale.
      Ma vision de la vie est beaucoup moins romantique que la tienne XD
      Dans le film l’amour, comme tu dis, ne donne pas naissance à l’amour, mais à la fin de l’humanité. En gros on va tous crever parce que le meurtre c’est mal. J’appelle pas ça un happy end
      Que ce soit clair, je dis pas que la solution proposé par les autorités dans le film est moralement acceptable. Je dis juste que le film nous laisse dans une merde encore plus grave après le dénuent « heureux ». Autrement dit on filme la fin comme une fin heureuse mais si on réfléchi au problème que soulève le film (le surpopulation) c’en est pas du tout une. En tout cas pas du point de vue de l’humanité tout entière, c’en est une juste du point de vue de l’individu. Or c’est de la survie de l’espèce qu’on parle pas des individus.
      Bon je suis vraiment pas sûr d’arriver à exprimer correctement ma pensée ^^’

      1. Je crois comprendre ce que tu veux dire. Je pense qu’ils n’avaient pas trouvé de fin alternative plausible.

        Il est en effet difficile de cerner et de comprendre les motivations de Lundi. Il est également difficile de comprendre ce que les auteurs espères susciter comme réaction en «sauvant» les enfants de Lundi.

        Un vrai happy end aurais laissé le foetus mourrir, offert une solution moralement acceptable et entraperçu le futur des deux soeurs survivantes et du mari de Lundi.

        Au lieu de batailler pour limiter le nombre de bouche a nourrir en «cryogénisant» le surplus d’enfant, ils auraient pu arriver a une solution du genre : «Félicitation! Vous avez eu votre enfant unique! Il est temps de fermer le canal famille». Avec cette solution, quand il y a un enfant qui nait, il vit, il n’a pas besoin de se cacher. Pour les parents, eux ils peuvent batifoler et s’amuser autant qu’ils le veulent sans que de nouvelles bouches a nourrir puissent être créées. Il est moralement beaucoup plus acceptable et facile de forcer les parents a fermer le canal famille que d’accepter la solution initiale.

        Je crois avoir malgré tout réussi a comprendre ta pensée.

        Il est toutefois ardu de ne pas trop divulâcher et de garder un langage acceptable pour tous et tous ages 🙂

        1. j’aime bien la façon pudique que tu as pour parler de stérilisation, « fermer le canal famille » 😀
          Mais tua as raison c’est une piste bien plus intéressante que l’extermination d’enfant, et c’est d’ailleurs une piste utilisé par d’autres romans dont un qu’il faut que je lise depuis le temps qu’on m’en parle mais… j’ai oublié le titre XD
          Et comme tu dis il est difficile de comprendre ce que les auteur du film ont voulu faire passer avec cette fin. Peut-être que en étant choqué j’ai finalement eu la réaction voulue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *