Gâteau à l’orange sanguine

Le dernier dimanche du mois, avec la brigade des Gourmandises, on se pique des recettes. C’est chez Asphodèle que je suis allé piocher cette recette qu’elle proposais pour le challenge Polar de Sharon. J’y aurais bien participé, ne serait-ce qu’avec cette recette mais… en déhors du côté sanglant des oranges, je ne serait la relier à aucun polar.

Comme à mon habitude, j’ai un peu modifié la recette de départ pour l’adapter à mes goûts. Si j’ai repris exactement les doses prescrites par Asphodèle, j’ai modifié le procédé de réalisation et remplacé le Grand Marnier par du rhum à la vanille. Et j’ai utilisé des vrais oranges sanguines puisque, coup de bol, j’ai réussi a en trouver 🙂

gâteau à l’orange (presque) sanguine d’Asphodèle

Ma recette :

four préchauffé à 180°C

pour la pâte:

  • 150 gr de beurre (sortir à l’avance du frigo pour qu’il soit bien mou)
  • 140 gr de sucre de canne + 1 cuillerée de sucre vanille maison
  • 3 gros oeufs
  • 180 gr de farine + 1 sachet de levure chimique
  • zeste et jus de 2 oranges sanguines

pour le sirop :

  • 50 gr de sucre de canne
  • 1 bâton de cannelle
  • jus de 3 oranges sanguines

Comme préconisé par Asphodèle, j’ai commencé par le sirop pour que la cannelle ai le temps de bien infuser. Dans une casserole j’ai mis le sucre, le jus et la cannelle et j’ai mis sur feu moyen, en tournant légèrement la casserole sur elle même de temps à autres pour que le sucre soit bien dissout. Pendant que le sirop bouillonne tranquillement j’ai préparé la pâte. Je ne serais pas trop dire combien de temps j’ai laissé le sirop réduire, jusqu’à ce que ça consistance me semble bonne. En fin de cuisson j’y ai ajouté un bouchon de rhum vaille maison. Une fois prêt je l’ai réservé dans un récipient à bec pour pouvoir le verser plus facilement le moment venu.

Pour la pâte j’ai procédé un peu différamment de ce qui était conseillé parce que j’aime les gâteau très aérés, du coup j’ai monté les blancs en neige et je les ai incorporé à la pâte à la fin pour une pâte plus aérée.

Dans un saladier j’ai travaillé au batteur électrique le beurre et le sucre+sucre vanillé. Une fois le mélange bien lisse j’ai ajouté les jaunes d’œufs un à un, le zeste, puis la farine et le jus peu à peu jusqu’à obtention d’une pâte bien lisse et homogène. J’y ai ensuite ajouté les blancs en neige que j’ai délicatement incorporé à la cuillère.

J’ai versé la pâte dans un moule à kouglof et enfourné dans un four préchauffé à 180°C pour 45 minutes. Je vérifie la cuisson avec la lame d’un couteau, elle doit ressortir propre.

Après avoir laissé refroidir le gâteau quelques minutes, je l’ai démoulé et ai imbibé le haut avec le sirop à l’orange préalablement préparé. Là encore j’ai dévié de la recette originale, puisque Asphodèle imbibe la base quand le gâteau est encore dans le moule à kouglof.

Comme je n’ai qu’un gros moule à kouglof la pâte était insuffisante pour le remplir entièrement, j’aurais du utiliser une moule à couronne, j’aurais moins galéré pour le démoulage. En revanche tout le monde était ravi. On s’est régalé et on m’a demandé d’en refaire. Il me reste quelques orages, j’en referais sans doute un deuxième 🙂


 

Share

13 réflexions sur « Gâteau à l’orange sanguine »

  1. Bravo à toi , tu l’as superbement réussi et tes petites transformations n’ont pu que l’arranger ! Maintenant que tu le dis, je me souviens aussi que c’était juste en pâte pour un moule à koughlof « normal », il faudrait tenter avec 250g de farine et augmenter de 40g les autres ingrédients (beurre, sucre, oeufs). Ton sirop au rhum devait être super bon ! 😉 J’en ai refait un mais sous forme de cake avec des tranches d’oranges confites dans le sirop mais je n’ai hélas pas assez de temps en ce moment pour bloguer… Bon dimanche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *