Top Ten Tuesday #39 – Les 10 romans de la rentrée automnale qui vous font rêver

Rendez-vous hebdomadaire, créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. Chaque semaine, un top ten sur un thème imposé.

Photo


Les 10 romans de la rentrée automnale qui vous font rêver

Après la sélection manga/BD, voici quelques romans de cette rentrée 2018 qui me font envie.

Challenge 1% Rentrée Littéraire 2018 RLN2018 miniature02


Et j’abattrais l’arrogance des tyrans de Marie-Fleur Albecker, aux éditions Les Forges de Vulcain le 24 août.

Résumé : Joanna rêve d’une autre vie. En elle souffle un vent de révolte. De ceux qui embrasent un pays. Révolte contre les hommes, contre les lois, contre Dieu qui l’a enfermée dans un corps de femme. Alors, quand une rébellion passe sous ses fenêtres, elle rejoint l’aventure : si ces hommes veulent sauver les pauvres, les damnés de la Terre, peut-être sauveront-ils les vraies damnées de toute éternité : les femmes ? Dans ce premier roman de feu, Marie-Fleur Albecker invente une langue neuve pour une révolte ancienne, celle de la guerre sociale, du faible contre le fort, de la justice contre l’inique. Une langue qui mêle le sublime et le grotesque, le lyrique et le comique, une langue instruite de ce fait : il faut tenter de changer le monde – ce monde qui jamais ne change. (source : A & A)

En 1831, la grande peste et la guerre de Cent Ans ont ruiné le royaume d’Angleterre. Lorsque le roi décide d’augmenter les impôts, les paysans se rebellent. Parmi eux : Joanna, qui n’a pas la langue dans sa poche, et qui tente de renverser la société patriarcale. (source : Mollat)

Pourquoi ? La curiosité avant tout, l’envie de mieux connaitre cette époque aussi, mais j’ai un peu peur d’y découvrir un discourt anachronique.


La révolteLa révolte de Clara Dupont-Monod, chez Stock le 22 août.

Résumé : « Sa robe caresse le sol. À cet instant, nous sommes comme les pierres des voûtes, immobiles et sans souffle. Mais ce qui raidit mes frères, ce n’est pas l’indifférence, car ils sont habitués à ne pas être regardés ; ni non plus la solennité de l’entretien – tout ce qui touche à Aliénor est solennel. Non, ce qui nous fige, à cet instant-là, c’est sa voix. Car c’est d’une voix douce, pleine de menaces, que ma mère ordonne d’aller renverser notre père. »
Aliénor d’Aquitaine racontée par son fils Richard Coeur de Lion. (source : Stock)

Pourquoi ? La curiosité, encore. Aliénor, Richard cœur de Lion, des noms que je connais depuis toujours, pourtant de leur histoire je ne sais presque rien. C’est l’occasion d’y remédier.

lire un extrait


Ueno Park - Antoine DoleUeno Park d’Antoine Dole, chez Acte Sud Junior, août 2018.

Résumé : Un roman choral qui donne la parole à huit adolescents, en plein cœur du parc Ueno de Tokyo, à l’occasion de l’éclosion des cerisiers en fleurs. Ueno Park, immense étendue de verdure en plein coeur de Tokyo. On y découvre Ayumi, une hikikomori, qui sort pour la première fois de chez elle après plus de deux ans de réclusion. Haruto, un jeune lycéen qui tente de reconstruire sa vie après l’expérience du tsunami de 2011. Noriyuki, un adolescent qui a dû abandonner le domicile familial. Sora, qui affiche son look extrême et asexué de genderless kei et doit résister aux insultes ; Aïri, fan obsessionnelle, qui s’égare dans son fantasme avec son idole… Ces adolescents ne se connaissent pas mais ont en commun de ne pas se conformer, de rejeter les codes traditionnels de la société japonaise et d’affirmer un style de vie, un furieux désir de liberté. À Ueno Park, ils vont se trouver réunis pour Hanami, le spectacle de l’éclosion des cerisiers. Ce moment de renaissance va permettre à chacun d’explorer sa propre solitude. (source : Acte Sud Junior)

Pourquoi ? parce que c’est une des pépites jeunesse de Jérôme et Noukette, et que je leur fais confiance pour conseiller de bons livres


Le petit prince de Harlem - Mikaël Thévenot

Le petit prince de Harlem de Mikaël Thévenot, chez Didier Jeunesse le 22 août.

Résumé : Harlem, années 1920. Sonny, 14 ans, fait tout ce qu’il peut pour aider sa mère, gravement malade. Sans rien lui dire, il quitte l’école et choisit la rue. Ses petits trafics ne passent pas inaperçus… Queenie,la reine de Harlem, le prend sous sa coupe et dans son gang. Dans les clubs où elle l’entraîne, il se découvre une passion pour le jazz… (source : Didier jeunesse)

Pourquoi ? La couverture est magnifique et a tout de suite attiré mon regard, le pitch est sympa aussi et j’adore le jazz.

lire un extrait

playlist à écouter en lisant


Karina Yan Glaser - Les Vanderbeeker - Tome 1, On reste ici !.Les Vanderbeeker, tome 1 de Karina Yan Glaser, chez Casterman le 5 septembre 2018.

Résumé : Bienvenue chez les Vanderbeeker ! Une famille drôle et attachante. Jessie, Isa, Olivier, Jacinthe, Laney et leurs parents étaient rassemblés dans le salon. Les animaux – le chien Franz, le chat George Washington, le lapin Paganini – faisaient la sieste sur le tapis. – Vous voulez d’abord la bonne ou la mauvaise nouvelle ? Les cinq enfants levèrent des regards anxieux.
– La bonne ! répondirent Isa et Laney.
– Non, la mauvaise ! protestèrent Jessie, Oliver et Jacinthe.
Vous voulez connaître la suite de la première aventure de la famille Vanderbeeker ?
C’est tout simple : ouvrez ce roman à la première page… (source : Casterman)

Pourquoi ? J’adore la couverture et le pitch m’intrigue, il ne m’en faut pas plus pour avoir envie d’essayer.

lire un extrait


Le Vallon du sommeil sans finLe vallon du sommeil sans fin de Eric Senbre, chez Didier Jeunesse le 10 octobre.

Résumé : Le détective des rêves Banerjee et son fidèle assistant Christopher doivent résoudre une bien étrange énigme : plusieurs clients d’une résidence thermale sont plongés depuis quelques jours dans un sommeil aux rêves agités, dont personne n’arrive à les réveiller. Plus inquiétants encore, des témoins affirment que les victimes ont été attaquées par une Ombre qui semble tout droit sortie des Enfers… Les enquêteurs ne sont pas au bout de leur cauchemar ! (source : Didier Jeunesse)

Pourquoi ? J’ai toujours eu un monde de rêves très riche et extravagant, les fictions qui s’en approchent un peu me sont toujours plaisir. Plus sérieusement, ça m’intrigue.

lire un extrait


Gulliver - Voyage à LilliputLivre de la jungle (Le)

Deux nouveautés dans la collection classique de l’école des loisirs : Gulliver Voyage à Lilliput de Jonathan Swift et Le Livre de la jungle de Rudyard Kipling.

Est-il besoin de donner les résumés de ces deux histoires ? Tout le monde en a déjà au moins entendu parler. Si j’ai lu Le Livre de Jungle (dont je possède une vieille édition illustrée) je ne peux pas en dire autant de Gulliver que j’ai tenté de lire dans le texte (à l’université en cour d’anglais). De cette expérience je ne retiens que mon incompréhension et l’humiliation être si nulle en anglais (apparemment j’étais la seule en classe à ne rien comprendre du tout). Du coup j’aimerais prendre ma revanche sur Swift et découvrir son texte dans la langue de Molière.


EnfancesEnfances de Marie Desplechin et Claude Ponti, chez L’école des loisirs le 29 août.

Résumé : Enfants pirates et enfants dieux, enfants rois et enfants savants, enfants voyants et enfants rêveurs, enfants travailleurs et enfants danseurs…
Enfances raconte des moments importants et déterminants de la vie de plus de 60 enfants. Connus ou anonymes, réels ou légendaires, ils ont tous, à leur façon, petite ou grande, marqué leur époque et changé le monde (source : l’école des loisirs)

Pourquoi ? La couverture magnifique et intrigante. Et la multitude d’histoires différentes. Je suis curieuse de découvrir cet album.


Et vous ? quels sont les titres que vous avez envie de découvrir en cette rentrée littéraire ?

Share

4 réflexions sur « Top Ten Tuesday #39 – Les 10 romans de la rentrée automnale qui vous font rêver »

  1. J’avais bien aimé ma première « rencontre » avec Senabre ! alors sa nouvelle parution me tente bien. Par contre, les « Vanderbeeker » me tentent +++++++ comme toi !!! 🙂 dommage qu’il ne soit pas sorti à temps pour le mois américain… bonne semaine, Bidib !

  2. Attention, le bon premier roman de Marie-Fleur Albecker est volontairement et explicitement anachronique : l’idée est de faire sentir la récurrence des luttes, et la possibilité, à toute époque, dans toute situation, de se rebeller.
    Ps: je suis l’éditeur du roman. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *