manga - BD - comics

Tempête de cristal, tome 1 [manga]

Bonjour, tout le monde, pour le rendez-vous BD de cette semaine, je vous amène sous une tempête de cristal, avec le manga de Aki Aoi dont le premier tome vient de paraître aux éditions Komikku. Premier shôjo d’une auteure de boy-love, on pourrait s’attendre à une histoire d’amour, mais ce n’est pas ce que nous trouverons dans ce titre. Du moins, pas pour le moment et je m’en réjouis.

C’est la beauté de la couverture qui m’a attiré dans ce titre, j’aime beaucoup le dessin de celle-ci, l’ambiance et le mystère qui s’en dégagent. L’histoire n’est pas en reste.

Couverture Tempête de cristal, tome 1

Sekka, jeune fille de quatorze ans, travaille comme apprentie dans un atelier d’artisan. Son maître est spécialisé dans la sculpture de cristaux. Ce sont des cristaux bien particuliers que l’on sculpte ici. Dans cet univers, une tempête de sable ravage le pays, cristallisant les paysages. Ceux-ci sont réduits en miniature dans des cristaux qui recouvrent les lieux après le passage de la tempête. Les chasseurs de cristaux sillonnent le pays à la recherche des plus beaux cristaux qui sont ensuite sculptés dans les ateliers d’artisans et vendus comme objet de décorations pour les plus aisés. Sakka mène une vie bien paisible et ne se pose pas tellement de questions sur la nature de ces cristaux. Toute l’économie de son village semble basée sur leur commerce et elle aime son travail.

Un jour son maître l’amène à la ville avec lui. Elle qui a toujours rêvé de sortir de son paisible village est loin de se douter que ce voyage anodin serait un grand tournant de sa vie. Alors qu’elle est dans la ville voisine, la tempête s’abat sur son village, tout ce qu’elle a connu a disparu, il ne reste rien d’autre que des cristaux. Mais qu’advient-il des habitants ? Sont-ils pris aux pièges des cristaux comme le paysage ? Elle qui a toujours sculpté les cristaux ne s’était jamais posé la question. Maintenant tout est différent. Sa rencontre avec un étrange jeune homme aux cheveux argentés et une troupe de chasseurs de cristaux va lui offrir une opportunité. Après avoir tout perdu, elle va chercher des réponses à leur côté. Cette troupe de chasseurs est différente des autres, si comme tous les chasseurs ils recherchent des cristaux à vendre sur les marchés, ils profitent de leurs voyages pour traquer le marché noir. Sur le marché noir, on peut acheter des cristaux à nulle autre pareille, des cristaux qui renferment des hommes et des femmes, pris au piège de la tempête. Mais d’où vient cette tempête ?

Alors que Sakka et les habitants de son monde ne semblent pas s’être posé la question, la fin du premier tome nous laisse sur ces interrogations nous lâchant une piste.

La fin n’est pas une surprise et bien que la révélation qu’on nous fait vient confirmer ce que je soupçonnais depuis un moment, elle vient aussi élargir le champ des possibles et promet un développement intéressant du scénario des tomes suivant. Le premier tome nous fait découvrir un monde différent du nôtre, où la seule touche de fantastique semble être cette tempête qui cristallise tout sur son passage. La fin nous laisse présager un monde bien plus riche, magie ou science-fiction . Le prochain tome nous le dira.

En attendant, j’ai dévoré celui-ci. J’ai bien aimé le dessin, clair et épuré, au trait fin. J’ai aimé l’histoire qui commence lentement, telle une tranche de vie ordinaire et qui nous amène petit à petit vers la fantasy. Les personnages sont simples et assez stéréotypés, mais réussis et attachants. L’héroïne est une gamine qui rêve de découvrir le monde, et bien que la perte de repère lui arrache quelques larmes, elle ne se laisse jamais abattre et veut aller de l’avant, saisissant les opportunités qui s’offrent à elle. Tito, un jeune homme énigmatique qui se prend d’affection pour Sakka et décide de la suivre, nous intrigue. D’où vient-il ? Que cherche-t-il ? La troupe de chasseurs menés par la charismatique Isuka, c’est la promesse de nombreuses histoires annexes. Déjà dans ce premier tome on en apprend un peu sur Isuka et ses motivations concernant le marché noir, dans les tomes suivants j’espère que nous en apprendrons plus sur chaque membre.

Quant au marché noir, ce sera sans doute le fil conducteur de la série. Que cachent les membres du marché noir ? Vendent-ils simplement des cristaux tabou ou cachent-ils autre chose ? Quel est leur but ?

© 2017 Aki Aoi (AKITASHOTEN)

Bref, un premier tome qui nous amène dans un univers plein de promesses nous laisse avec plein de questions et l’envie d’en savoir plus. Une lecture détente, sans prise de tête, un beau dessin. Un moment de lecture comme je les aime. Idéal pour se changer les idées en toute légèreté. Car c’est bien ce que j’ai aimé ici, la légèreté du dessin et du récit. Bien que l’aventure de Sakka commence avec des événements tragiques, ce n’est pas sur la tragédie qu’on s’attarde, mais bien sur les voyages à venir.

Avez-vous lu ce manga ? Avez-vous envie de le découvrir ? Dites-moi tout en commentaire !

lire un extrait sur Manga News

⇒ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

→ à lire aussi l’avis de Kiba-chan


Aucune description de photo disponible.

retrouvez toutes les participations chez Stephie


avec cette lecture je participe aux challenges :

 

cliquez sur les logos pour en savoir plus

Share

Commentaires

19 février 2020 à 10:16

Tu en parles tellement bien que j’ai très envie de découvrir ce manga!



19 février 2020 à 11:18

Je n’ai toujours pas passé le cap des mangas… Mais bon, je me suis bien mise au comics, alors pourquoi pas un jour les mangas ? D’ailleurs, j’en ai déjà lu un !



19 février 2020 à 11:22

Malgré ton enthousiasme, je passe mon tour, je suis vraiment très peu mangas…



19 février 2020 à 12:48

Vu ton enthousiasme je signe de suite !



19 février 2020 à 20:24

C’est vrai que la couverture est belle! Je m’interdis de commencer de nouvelles séries manga en dehors de celles empruntées à la médiathèque! 😉 C’est dur quand même!



19 février 2020 à 20:25

Tu en parles avec une telle conviction que tu pourrais me donner envie de me lancer.



19 février 2020 à 22:29

Fantasy ? C’est bon, je signe ! J’étais déjà bien emballée par la couv et le résumé mais ton avis achève de me convaincre !



19 février 2020 à 23:06

Je note pour mon accro aux mangas!



20 février 2020 à 12:07

Je ne suis pas très mangas non plus mais ça plairait certainement à certaines de mes connaissances ! 😉



20 février 2020 à 22:39

Toujours pas mon univers le manga… mais j’y viendrai peut-être un jour ! 😉



22 février 2020 à 15:26

Tu m’as fait peur avec ta couverture !!! Le dessin a l’air plus classique, dans l’art zen presque. Je pourrais me laisser tenter du coup 🙂 !



23 février 2020 à 16:57

Ton enthousiasme est communicatif. Je vais toutefois attendre qu’il y ait plusieurs tomes de sortis, comme toujours avec les mangas!



24 février 2020 à 11:41

Je suis légèrement hermétique aux dessins de manga.. mais tu en parles avec tellement d’enthousiasme que peut-être je pourrai me laisser tenter.



24 février 2020 à 19:01

Un premier tome qui lance parfaitement la série on dirait.



26 février 2020 à 12:37

j’adore les mangas et suis très intriguée par ce titre que je ne connais pas du tout.
merci pour la découverte



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *