tout conte fée [BD]

18 mars 2020 24 Par Bidib

Avec un titre pareil comment aurais-je pu résister ? Et puis cette couverture, même si je n’aime pas le jaune, a de quoi intriguer, vous ne trouvez pas ?

Des contes, une histoire décalée, un dessin qui m’attire… hop ! dans mon panier. C’est à la bibliothèque que j’ai emprunté cette BD de Camou et Bandini (Casterman, 2016). Et je ne regrette pas !

J’ai tout aimé, ce titre est aussi génial que loufoque. Tout commence à Paris en 1915 avec une belle qui n’a rien d’une reine et qui parle à un miroir qui n’a rien de magique. Le drame, le malheur, la voici en quelques pages, alcoolique et prostitué. Mais ce n’est pas de cette femme que parle la BD. Non, c’est l’histoire d’un petit chaperon perdu. Enfin d’une petite fille qui a disparu. C’est l’histoire d’un inspecteur qui vient enquêter sur la disparition d’un vieux bonhomme. Attendez ! Ce n’est pas une fillette qui a disparu ? J’y viens, j’y viens. L’inspecteur arrive pour le vieux Léon et se retrouve avec une fillette disparue, un indien assassiné, un homme à deux têtes, un collectionneur de petits trains, deux enfants mineurs, un loup bedonnant… Pendant ce temps-là, le père Noël est coincé dans une cheminée, un bourreau tente de se suicider, Jéso fils Dedieu se cache sur les toits de Paris….

Vous l’aurez compris, cette BD part dans tous les sens. Il y a pléthore de personnages, tous aussi farfelus les uns que les autres, on suit en parallèle plusieurs histoires ayant comme point commun l’immeuble. Tout est incongru, absurde. Et pourtant les auteurs arrivent à garder une cohérence étonnante. Tout se tient, une logique se dégage petit à petit, et chaque élément trouve sa place.

Je n’ai pas envie d’en dire trop, pas envie d’expliquer le pourquoi du comment, pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte. Mais si vous aimez l’humour de l’absurde je ne peux que vous conseiller ce titre qui est vraiment très drôle, truffé de références et pas seulement tiré des contes de fées. Il y a des clins d’oeil partout, dans le texte, dans les illustrations, c’est vraiment très riche.

Côté dessin on n’est pas en reste, j’ai beaucoup aimé le trait et les couleurs douces. Le jeu de style et de couleur dans le récit est aussi amusant et intéressant (je ne vous en dis pas plus, faut lire pour découvrir).

sur le site de Casterman

la page Facebook du livre

⇒ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré


rendez-vous chez Moka


avec cette lecture je participe aux challenges :

 

(cliquez sur les logo pour en savoir plus)

Share