Nouveautés manga & BD 2020 – 2ème trimestre

28 juin 2020 2 Par Bidib

Voici la liste (non exhaustive) des  nouveautés sorties en avril, mai et juin 2020 qui ont attiré mon attention. Non exhaustive, parce qu’il se peut qu’il y ai quelques titres que j’ai oubliés ou pas vu ^^’

Manga

 1Ma vie en prison de Kim Hong-Mo, sorti le 15 mai chez Kana

Résumé : Corée du Sud, mai 1980. En pleine période d’instabilité politique ayant vu se succéder régime dictatorial militaire et coups d’état, le peuple se soulève. Aux manifestations des étudiants et des syndicats, qui réclament la fin de la corruption et la révélation des malversations de l’état, le gouvernement militaire sud-coréen oppose une répression violente. À Gwangju, 6e plus grande ville de Corée du Sud, l’armée avec le soutien de la loi martiale perpètre un véritable massacre faisant 163 morts, 166 disparus et plus de 3 000 blessés.
1997. Révolté quand il se rend compte de la gravité de ces faits, de l’impunité de leurs responsables et que la démocratie est encore loin, Yongmin, jeune dessinateur et étudiant à l’université
de Hongik, délaisse ses études pour rejoindre les mouvements étudiants de protestation, réclamant justice. Lors d’une manifestation, il est arrêté par la police et incarcéré. Il rejoint alors une cellule exigüe où il va devoir se familiariser avec les gangsters, meurtriers et autres détenus de droit commun. (source

Pourquoi ? Un sujet très intéressant qui me permettra de mieux connaitre la Corée et son histoire. Une lecture qui tombe à pic pour le challenge coréen. Ça fait longtemps que je ne me suis pas intéressé au manhwa, après le retour du manga dans ma vie, je souhaite aussi le retour du manhwa.

 1Le monstre et la bête de Renji, sorti chez Taïfu le 29 mai.

Résumé : Dans une forêt ancienne vit Kavo, un monstre si laid que personne n’ose l’approcher. Un jour, alors qu’un homme d’âge mûr se fait agresser au milieu des bois, il intervient pour le sauver. Bien que s’attendant à le voir s’enfuir terrifié comme tant d’autres avant lui, l’humain ne semble pourtant pas le moins du monde indisposé par son apparence. C’est le début d’une relation particulière qui va réunir Kavo le monstre au cœur pur et Liam, le gentleman au cœur de bête. (source : Taïfu)

Pourquoi ? La couverture m’intrigue, Natth en dit du bien sur Twitter, il ne m’en faut pas plus ! Ah si, j’aime les yaoi et ça fait longtemps que je n’en ai pas lu. J’aime surtout les titres qui se démarquent par leur dessin et le peu que j’ai vu de ce titre, c’est tout à fait le type de dessin que j’aime. Je ne connais pas ce auteur, apparemment c’est son premier manga. Affaire à suivre !

Manga - Manhwa - Autour d'elles Vol.1Autour d’elles de Torino Shino, sorti chez kata le 28 mai.

Résumé : À la faculté, Michiru et Maya étaient en couple. Mais la vie les a séparées… Cinq ans après la disparition de Michiru, la jeune femme refait son apparition. Elle est depuis devenue mère célibataire. Les deux femmes, toujours attachées l’une à l’autre, décident de vivre à nouveau ensemble. Mais pas question de redevenir « concubines » : elles veulent rester de simples colocatrices… Commence alors un nouveau quotidien pour Maya, Michiru et Yûta, son fils, entre vie professionnelle, affective et éducation.

Pourquoi ? J’aime cet éditeur et sa proposition, notamment sur le thème du genre et orientation sexuelle. Ce pitch de ce manga et son style graphique me donnent envie de le découvrir. Le résumé du manga me fait un peu penser au manga le mari de mon frère dont le sujet n’est pas seulement l’homosexualité, mais aussi les familles hors norme (le personnage principal étant un père célibataire), ici aussi, il est question d’une famille pas comme les autres, et c’est un sujet que j’aime beaucoup et que j’aime partager aussi avec mes enfants (ma cadette a dû relire le mari de mon frère au moins trois fois) pour leur montrer qu’il n’y a pas qu’une voie possible, mais une infinité, peut-être ce qui m’a manqué quand j’étais enfant persuadée que j’étais de ne pourvoir emprunter qu’un seul chemin.

The wize wize beasts of the sizarding wizdoms de Nagabe, sorti le 11 juin chez Komikku

Résumé : cachée au milieu de la forêt, la prestigieuse école de magie “Wizdoms” accueille les animaux de toutes races, dotés d’intelligence. En son sein, ils étudient, vivent et découvrent même l’amour sous toutes ses formes ! Retrouvez une galerie haute en couleur de créatures anthropomorphes, des plus communes aux plus fantastiques, et le coup de crayon inimitable et réaliste de Nagabe, l’auteur de la série best-seller “L’Enfant et le Maudit” et “Le Patron est une copine” dans ce singulier recueil BL ! (source : Komikku)

Pourquoi ? J’adore le trait de Nagabe que j’ai découvert avec la série L’enfant et le maudit. Je trouve ses planches magnifiques. Ce Boys Love a l’air vraiment très original, je suis très intriguée.

Bon, ça me rappelle aussi que je n’ai toujours pas terminé la série L’enfant et le Maudit. Ce sera mon objectif lecture de cet été.

Justement, puisqu’on parle de L’enfant et le maudit, les éditions Komikku proposent aussi un album spin off de la série : L’enfant, le maudit et le goûter (11 juin)

Résumé : Nagabe est un auteur unique. Créateur de la série best-seller “L’Enfant et le Maudit” (Sélection officielle du Festival international de la Bande Dessinée d’Angoulême) et des somptueux one-shot Le Patron est une copine et The Wize Wize Beasts of the Wizarding Wizdoms, il nous transporte dans des univers fascinants. Afin de remercier ses fans de leur engouement pour son oeuvre, il a créé trois sublimes albums mettant en scène les deux personnages principaux de L’Enfant et le maudit : Sheeva et le Professeur. Nous vous proposons de découvrir le tout premier : L’Enfant, le Maudit et le Goûter ! (source : Komikku)

Pourquoi ? Parce que c’est beau !

Asana n’est pas hétéro de Sakama Asana, sorti le 25 juin chez Akata.

Résumé : Dans un Japon pas toujours très ouvert, ce jeune artiste livre, façon blog, ses anecdotes quotidiennes sur la vie, l’amour, le travail… Avec humour et légèreté, il porte pourtant un regard très juste sur ses compatriotes… et lui-même ! N’attendez pas pour vous plonger dans cet ouvrage bourré d’humour et de joie de vivre, qui parle avec simplicité de tout ce qui fait la vie d’un individu… (source : Manga News)

Pourquoi ? Le sujet m’intéresse et le format blog est original, je n’ai pas l’habitude de lire des manga de ce genre.

our colorful days de Gengoroh Togame, sorti le 25 juin chez Akata.

Résumé : Sora est lycéen, et il aime en secret Kenta, son camarade de classe. Même à Nao, son amie d’enfance, il n’a jamais avoué qu’il est gay. Pourtant, quand un jour en classe, à force d’entendre les blagues homophobes des autres garçons, il ne supporte plus le poids du secret, il décide de sécher les cours… Et tandis qu’il s’endort près du rivage, un mystérieux homme apparaît et lui dit qu’il l’aime… Qui est-il ?

Pourquoi ? Vous l’aurez compris, le sujet m’intéresse et comme j’avais beaucoup aimé Le mari de mon frère de Gengoroh togame, je suis curieuse de découvrir ce titre.

BD

Deux Hivers un été de Valérie Villieu et Antoine Houcke, sorti chez La Boite à Bulles le 15/04/2020.

Résumé : Wally, petite fille juive, n’a que six mois quand sa famille quitte la Pologne pour la France, qui les fait tant rêver. Une nouvelle vie semble s’annoncer. Mais en 1939, l’Allemagne envahit la Pologne, puis fait capituler la France en 1940. Paris et tout le nord du pays sont occupés. Trois filles de la famille sont alors envoyées à Corenc, en Isère. Se cacher, survivre, manger, déjouer les interrogatoires sera le quotidien de Wally. La peur, aussi. Cette peur qui parfois cède la place au bonheur insouciant propre aux jeunes de son âge. Puis à la libération, l’espoir indéfectible – mais finalement déçu – de retrouver sa famille saine et sauve… (source : La boite à Bulles)

Pourquoi ? Le sujet m’intéresse, la curiosité a fait le reste. La lecture des premiers chapitres m’a vraiment séduit. J’ai beaucoup aimé le dessin à la fois très réaliste et aux allures de croquis. Quant à l’histoire, dans ces premiers chapitres je l’ai trouvé bien écrite. C’est intéressant et agréable à lire.

Mes ruptures avec Laura Dean de Mariko Tamaki et Rosemay Valero-O’Connell, sorti chez Rue de Sèvre le 27 mai 2020

Résumé : Lorsque Frederica Riley (Freddy) est sortie avec Laura Dean, la plus populaire, drôle et attirante fille du lycée, ce fut l’un des plus beaux jours de sa vie. Depuis, tout a changé…Laura est devenue autocentrée et manipulatrice. Elle ne cesse de quitter Freddy, qui finalement revient toujours vers elle. Cette relation toxique basée sur le « je t’aime, moi non plus » est malsaine, mais c’est plus fort qu’elle, Freddy ne sait pas lutter contre l’attraction magnétique et l’emprise que Laura exerce sur elle. Pour garder un minimum de dignité et ne pas perdre son amie, Doodle, qu’elle délaisse, Freddy cherchera de l’aide auprès de ses proches, d’une chroniqueuse du courrier du coeur et même d’un médium. Frederica saura-t-elle se sortir de cette histoire passionnelle  qui la rend aussi malheureuse que dépendante ? (source : Rue de Sèvre)

Pourquoi ? vous avez-vu cette couverture ? Non parce que moi j’adore, le dessin m’attire beaucoup et me donne à lui seul envie de découvrir ce titre. Le sujet est la petite cerise sur le gâteau si j’ose dire. 🙂

21 jours avant la fin du monde de Silvia Vecchini et Sualzo, sorti le 17 juin chez Rue de Sèvre

Résumé : Je m’aperçois qu’il n’y a rien de pire que les silences. C’est comme un poids qui te fait couler à pic, ou un filet qui retient une partie de toi si cachée que tu ne soupçonnais même pas son existence.

Il arrive parfois que ces silences explosent comme des feux d’artifice. Ils libèrent alors leur énergie et jettent leur lumière tout autour d’eux. (source : Rue de Sèvres)

Pourquoi ? Le titre m’a tout de suite interpellé.

La saveur du printemps 0La saveur du printemps de Kevin Panetta sorti le 11 juin chez Jungle 

Résumé : Le lycée est enfin fini ! Ari meurt d’envie de déménager dans la grande ville avec sa bande d’amis et de se consacrer à la musique. Mais il doit d’abord trouver quelqu’un pour aider son père dans leur boulangerie familiale en difficulté. En interviewant les candidats, Ari rencontre Hector, un gars tranquille passionné par la cuisine. Au fur et à mesure qu’ils se rapprochent, l’amour est prêt à fleurir… enfin, si Ari ne ruine pas tout ! (source : Jungle)

pourquoi ? La couverture a attiré mon attention, le pitch me fait d’autant plus envie.

Space Boy 1Space boy de Stephen Mc Cranie sorti le 3 juin chez Akileos

Résumé : Pour Amy, nous avons tous une saveur. Sa mère a la saveur de la menthe : vive et lumineuse. Son père est comme un chocolat chaud : doux et plein d’une agréable chaleur.
Amy vit dans une colonie minière dans l’espace lointain, mais le jour où son père perd son emploi, toute la famille est obligée de retourner sur Terre. Amy dit au revoir à sa meilleure amie, Jemmah, monte à bord d’une fusée à destination de sa nouvelle maison, et prend place dans un cryotube où elle passera les trente prochaines années, figées dans un état d’animation suspendue. Sa vie ne sera plus jamais la même, mais tout ce qui occupe son esprit, c’est qu’en arrivant sur Terre, Jemmah aura grandi sans elle.
Quand Amy débarque sur Terre, elle a le sentiment d’avoir posé les pieds dans un pays étranger. Le ciel est magnifique, mais la gravité est forte et les gens sont bizarres. Plus bizarre encore est ce garçon qu’elle rencontre dans sa nouvelle école — un garçon qui n’a pas de saveur. (source : Santuary)

Pourquoi ? J’ai trouvé le pitch intrigant et le style du dessin me fait bien envie.

Vent mauvais 0Vent mauvais de Cati Baur sorti le 10 juin chez Rue de Sèvre

Résumé : Je m’appelle Béranger, parisien, quarante-quatre ans, huit kilos en trop et deux filles en garde alternée. Je suis scénariste. J’ai écrit une grosse comédie il y a quinze ans, qui repasse presque chaque Noël. J’ai aussi une maîtresse et une ex-femme qui me fait chier. Pour les kilos, je cours. Pour l’ex-femme, je ne sais pas, la seule solution est de partir loin… Midlife crisis. Ça passe, il paraît… (source : Rue de Sèvres)

Pourquoi ? le côté crise de la quarantaine et fille ado m’interpelle et les critiques que j’ai lu me donnent envie de me faire ma propre idée sur ce titre

Peau d'Homme 1Peau d’Homme de Zanzim et Hubert sorti le 3 juin chez Glénat

Résumé : Dans l’Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c’était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d’homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d’un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d’homme, Bianca s’affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l’amour et la sexualité. (source : Sanctuary)

Pourquoi ? un conte moderne qui me fait bien envie, surtout après avoir lu des avis positifs

Share