littérature jeunesse

Petit panier de romans #1

Nouvelle déclinaison du “petit panier” avec, cette fois, au menu du roman jeunesse. Aujourd’hui je vais vous parler de deux lectures très récentes pour tout jeune lecteur.

L’herboriste de Hoteforais

Couverture L'Herboriste de HoteforaisRoman de Nathalie Somers, publié en octobre dernier chez Didier jeunesse.

Résumé : Ywen a grandi au coeur de la forêt, auprès de sa mère, une herboriste très réputée qui lui a appris les vertus magiques de certaines plantes. Mais un jour celle-ci est kidnappée par les soldats du Duc. Armé de son sac de graines fabuleuses, Ywen est prêt à tout pour la retrouver. Deux voleuses, qui ont assisté à l’enlèvement,  décident de l’accompagner dans sa quête. Pour tous, ce sera une aventure décisive et pleine de surprises… (source : Didier jeunesse)

J’ai tout de suite été séduite par la jolie couverture de Juliette Laude et par le titre. L’idée de lire un roman avec comme héros un herboriste me plaisait beaucoup, étant moi-même très intéressé par les plantes et leurs vertus. Mais j’avoue avoir été un peu déçue en découvrant qu’il ne serait pas ici question de vraies plantes, mais de plantes magiques issues d’un univers imaginaire. J’aurais aimé lire un livre fantasy mettant à l’honneur de vraies plantes comme la suage ou le romarin. J’avais oublié, l’espace d’un instant, la cible du roman : les jeunes lecteurs de 8-12 ans.

Il n’est donc pas ici question de romarin, mais de plantes aux vertus vraiment magiques, comme celle de vous faire voler où parler la langue des animaux. Nathalie Somers crée un univers riche avec des plantes et des animaux amusants, croisement entre différentes espèces que nous connaissons comme le compagnon du héros : petite bête au croisement entre un écureuil et un caméléon. Comme nous le laisse entrapercevoir le titre (Hoteforais), elle s’amuse aussi avec les noms des lieux, des plantes et des animaux. Écrit dans une langue très accessible, avec beaucoup de dialogues et des phrases courtes, ce livre conviendra aux tout jeunes lecteurs amateurs d’aventures magiques. Le héros, un petit garçon habitué à la solitude de la forêt où il vit seul avec sa mère, fera preuve de courage en partant à la recherche de celle-ci. Dans son aventure il se lira d’amitié avec une jeune femme au caractère bourru et une naine un peu brusque, mais très gentille. En chemin ils rencontrent toutes sortes d’animaux étranges ainsi que les hommes de la forêt qui vivent dans les arbres. Une aventure très dépaysante qui reprend le schéma classique de la quête initiatique. Un premier pas dans l’univers de la fantasy, avec un beau message écologique, un héros modeste qui fait preuve de courage, un royaume à sauver des griffes du méchant Premier ministre et petite originalité amusant, si nos héros partent en quête pour sauver la mère de Ywen, c’est finalement le Duc, prisonnier de sa tour et de son chagrin qu’il faudra sauver. Ça nous change des princesses !

Un charmant roman, classique dans sa structure, mais apportant de jolies touches d’originalité dans son décor.

sur le site des éditions Didier jeunesse

lire un extrait

→ sur Amazon, Decitre ou chez votre libraire préféré

Thao et le hamö secret

Couverture Thao et le hamö secret Roman de Caroline Solé, illustré par Gaya Wisniewski, publié en septembre dernier par l’école des loisirs dans la collection Mouche.

Résumé : La maison de Thao est tout en désordre. Ses parents se chamaillent sans cesse à propos de travaux qu’ils n’arrivent pas à commencer. En attendant, ils entassent des sacs de pierres dans la cave. Ça lui fait un peu peur à Thao, toutes ces pierres. Une nuit, courageusement, il part explorer la cave. Il découvre alors quelque chose d’incroyable :  un passage vers un monde sous-marin et secret, le Hamö ! (source : l’école des loisirs)

Ce tout petit roman s’adresse aux primolecteurs, un texte très cour, facile à lire et très richement illustrée. Parfait pour les 6-8 ans qui commencent à lire en autonomie.

Dans ce petit conte moderne, un enfant qui doit faire face aux disputes des parents trouve refuge dans un univers fantastique sous-marin, un lieu qui lui apporte du réconfort et le courage d’accepter la séparation des parents. Une jolie fable qui m’a séduit avant tout par les illustrations colorées de Gayay Wisniewski.

sur le site des éditions l’école des loisirs

→ sur Amazon, Decitre ou chez votre libraire préféré

Gaya Wisniewski

 


avec ces deux lectures je participe au challenge de l’imaginaire

Share

Commentaires

1 janvier 2021 à 17:42

Mon grand a lu “L”herboriste” pendant les vacances et il a bien aimé, même s’il a fallu que je le pousse un peu ^^ Il était rassuré par les pages d’illustrations qui coupent le texte.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.