manga - BD - comics

petit panier de BD #5

Bonjour, tout le monde, me revoici avec quelques BD. Au programme, aventure, histoire, voyage…

Les aventures de Jak et Bil au Gabon : le secret de l’ivoire

Le Secret de l'Ivoire: Les Aventures de Jak et Bil au Gabon par OrtetBande dessinée de Jacques Ortet (scénario et conception), Arnold Berssenbrugge et Robert van Luijk (au dessin).

Jak et son oiseau Bil se sont rendus au Gabon pour réaliser un reportage photo. À peine arrivés sur place, ils se trouvent mêlés à une sombre histoire de trafic d’ivoire. Ils décident de mener leur enquête, secondés par une amie retrouvée sur place. Leurs aventures les amènent aux 4 coins du pays.

Que se soit au niveau du dessin ou du texte, c’est assez simple et pas particulièrement remarquable. Mais cette petite enquête est l’occasion de découvrir le pays. Les deux héros, Jak et Bil, distillent tout au long du récit de nombreuses informations sur le pays, on découvre les différents paysages, sa richesse, ses animaux et même quelques plats traditionnels assez surprenants. Une façon amusante d’amener les enfants à découvrir le Gabon. La simplicité du texte et du trait en fait une lecture pour un jeune public, d’autant plus que l’intrigue reste très classique et convenue.

Je ne suis pas séduite par la forme, mais j’ai appris des choses sur ce pays que je ne connais que de nom, alors je conseille cette lecture à tous les petits curieux qui aiment découvrir le monde. C’est une façon ludique d’apprendre et cela peut être un bon point de départ pour la découverte du Gabon.

→ sur Amazon

→ avec cette lecture, je participe au challenge petit BAC et Des livres (et des écrans) en cuisine

L’or des marées, tome 1 : les moissonneurs de la mer

Couverture L’or des marées, tome 1 : L'’or des marées les moissonneurs de la mer

bande dessinée de François Dubois (scénario) et Serge Fino (dessin), publiée chez Glénat (2019)

Résumé : Bretagne, 1894. Yves Kerléo, gardien de phare, rejoint la terre pour épouser la belle Anne et devenir paysan goémonier. Il faut dire que cette algue des côtes bretonnes est devenue une matière première très importante, utilisée en médecine et dans la photographie notamment. Yves, encore novice en la matière, va de sa rencontre avec Eugène Lemarchand, industriel du Conquet, tisser une association qui débouchera sur une aventure de trente ans. Si tout semble séparer les deux hommes, très vite un projet commun – la modernisation du commerce de l’iode – va nouer des liens entre leurs deux familles, au-delà des barrières sociales.

Les auteurs de Chasseurs d’écume nous proposent une nouvelle saga de l’Océan au souffle romanesque, adaptée du roman best-seller de Joël Raguénès Le Pain de la mer. De naissances en enterrements, de fêtes familiales en célébrations religieuses, d’amours en malheurs, de succès en naufrages, c’est tout un nouveau monde qui va apparaître sur fond d’hymne constant au terroir. (source : Glénat)

Le contexte historique de la BD est intéressant, mais j’ai trouvé que les intrigues amoureuses prennent un peu trop de place. Je n’ai pas trouvé les personnages attachants et je suis donc passé un peu à côté de cette histoire. Mais c’est intéressant de découvrir la Bretagne de la fin du XIX et j’ai appris des choses. J’ignorais qu’on exploitait les algues pour l’industrie.

Tout comme j’ai été assez insensible aux personnages, je n’ai pas été séduite par le dessin, très classique. Son côté réaliste sert bien le propos historique, mais il m’a manqué quelque chose, je ne serais pas trop dire quoi.

sur le site des éditions Glénat

→ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

→ avec cette lecture, je participe au challenge Petit BAC

L’Or des marées – Tome 01

Saint-Barthélemy, tome 1 : Sauveterre

Couverture Saint-Barthélémy, tome 1 : Sauveterre

bande dessinée de Pierre Boisserie (scénario) et Eric Stalner (dessin), publié aux éditions les arènes (2016)

Synopsis : « Arrive un moment où la question de tuer au nom de Dieu  ne se pose plus… Nous tuons, nous prions… et nous recommençons… »

Les guerres de Religion gangrènent la France dans sa totalité.

Le fanatisme s’instille patiemment, incontrôlable, dévastateur, aveugle.

En 1562, Élie de Sauveterre, un jeune protestant, rejoint l’armée du prince de Condé pour retrouver son frère et sa sœur enlevés par les papistes. Des premières escarmouches au déchaînement ultime de la Saint-Barthélemy, emporté comme les autres par cette vague de violence frénétique, il sera bien malgré lui le héros de cette histoire-là. (source : les arènes)

sur le site des éditions les arène

J’ai emprunté cette BD par curiosité, après l’avoir vu passer dans le rendez-vous de la BD de la semaine, et j’ai vraiment accroché. Ce premier tome est très prenant et donne envie de lire la suite. Classique dans le dessin et la mise en page, il est agréable à regarder. La narration est prenante et j’ai appris des choses. Si j’ai déjà entendu parler du massacre de la Saint-Barthélemy, je n’avais rien lu a ce sujet et je ne connaissais que les grandes lignes.

→ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

→ avec cette lecture, je participe au challenge petit BAC

Le fil de l’histoire raconté par Ariane & Nino : la peste, histoire d’une pandémie

Couverture Le fil de l'histoire raconté par Ariane & Nino, tome 24 : La peste

BD documentaire jeunesse de Erre Fabrice  et Savoia, publié chez Dupuis (2020)

résumé : La peste, une maladie infectieuse très contagieuse transmise par les animaux, est depuis plusieurs millénaires synonyme de mort. Se manifestant lors d’immenses pandémies, elle a entraîné par le passé la disparition de dizaines de millions de personnes et marqué en profondeur l’humanité. Ariane et Nino reviennent pour explorer l’histoire des pandémies, dans cette synthèse vivante, claire et précise qui donne des outils pour mieux comprendre la crise sanitaire actuelle.
S’inviter dans l’Histoire pour en raconter les grands moments incontournables, voilà le parti pris d’Ariane et Nino. Avec humour et pédagogie, les jeunes lecteurs en apprendront autant que leurs aînés ! (source : Dupuis)

J’ai appris bien des choses avec cette petite BD documentaire qui s’adresse à un jeune public et reste donc très accessible. Des informations nombreuses et précise, balayant une longue période historique. C’est intéressant et ça se lit vite. Le dessin est simple et agréable, la mise en page très lisible. Le tout est complété par un des annexes apportant un complément d’information. Si la lecture est facile et ludique, le sujet n’en reste pas moi grave et sérieux. Je voix très bien cette BD utilisé comme complément à un cours d’histoire, notamment sur l’histoire du Moyen Âge et la Renaissance, périodes fortement marquées par les épidémies de pestes.

Le parallèle avec la pandémie de coronavirus est évident, ce qui peut être intéressant, mais à double tranchant. Une lecture que je déconseillerais aux jeunes lecteurs trop stressée par la crise sanitaire actuelle.

Une série documentaire agréable, que j’ai eu plaisir à découvrir. J’ai bien envie maintenant de jeter un œil (et même deux) aux tomes précédents.

sur le site des éditions Dupuis

→ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

→ avec cette lecture je participe au challenge petit BAC


petit bac 2021

Share

Commentaires

15 février 2021 à 21:30

Je me note les deux sur La Peste (dont le concept m’intéresse) et la Saint Barthélémy (qui est un événement qui m’a toujours intéressée) si jamais je les trouve d’occasion. Merci pour la découverte ^-^



22 février 2021 à 18:23

“L’Or des Marées” a l’air superbe. J’avais aussi repéré le titre sur La Peste et me demandais s’il valait le coup. Merci pour cette chronique qui me le fait remonter en haut de ma liste !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.