manga - BD - comics

Petit panier de BD #14

me revoici avec un tout petit panier de BD.

Séraphin et les animaux de la forêt

Couverture Séraphin et les animaux de la forêt

de David Chauvel et Jérôme Lereculey (Delcourt, 2008)

Séraphin, un lutin des bois à chapeau rouge nous amène en promenade, à la rencontre des animaux de la forêt. En sa compagnie on (re)découvre divers animaux. Séraphin nous les présente alors en détail. Leur mode de vie, leur caractéristique… c’est très scientifique. Nous avons là une BD documentaire. Il n’y a pas d’histoire et le seul fil conducteur d’un animal à l’autre c’est Séraphin.

Pourtant, j’ai beaucoup aimé cette BD. Il faut dire que j’adore les documentaires animaliers depuis mon enfance et je me régale toujours quand j’apprends de nouvelles choses sur les animaux. Et j’ai appris beaucoup avec ce titre. Le format BD rend la découverte très ludique, ce n’est pas du tout ennuyeux malgré les termes scientifiques qu’on y croise. Bien au contraire, j’ai aimé y trouver ces termes et apprendre leur définition. Et comme je suis sous le charme des illustrations que je trouve vraiment très belles, je me suis régalée. Beau et instructif, le genre de bouquin que j’aurais adoré avoir dans ma bibliothèque enfant. Cela m’a d’ailleurs fait penser à l’un de mes livres d’enfance préférés : les Gnomes de Rien Poortvliet et Wil Huygen.

Couverture Les Gnomes Editions Albin Michel 2003

Une lecture que je recommande aux amoureux de la nature, jeunes ou moins jeunes.

→ sur le même thème, je vous conseille aussi : Hubert Reeves nous explique la forêt

C’est le titre que j’ai choisi pour la BD de la semaine

rendez-vous chez Moka

Avec cette lecture je participe également au Pumpkin Automn Challenge et au challenge des Histoires & des bulles

De David Chauvel et Jérôme Lereculey, j’avais déjà lu Sept voleurs, mais cette lecture ne m’avait pas vraiment marqué. Une lecture pas désagréable, mais très (trop) classique.

Dieu n’a pas réponse à tout (mais il sait déléguer)

Couverture Dieu n'a pas réponse à tout, tome 3 : Mais Il sait déléguer)

de Tonino Benacquista et Nicolas Barral (Dargaud, 2021)

C’est grâce à Netgalley que j’ai pu découvrir cet album. Le troisième tome d’une série que je ne connaissais pas encore.

Dans ce tome, Dieu fait appel à Gandhi, Victor Hugo, Maria Callas et Michel Audiard pour remettre 4 personnes sur le droit chemin. Ainsi, un riche homme d’affaires va s’échouer sur une île déserte ou l’attend l’impassible Gandhi. L’homme aura beau crier, gesticuler, s’agiter dans tous les sens. Gandhi reste immobile et silencieux. La patience et la résistance passive du sage indien sauront-elles venir à bout de cet homme agressif et imbu de sa personne ? Maria Callas viendra au secours d’une chanteuse en herbe qui manque d’abord de confiance en elle et qui ensuite laisse le succès lui monter à la tête. Audiard va faire tourner en bourrique un homme qui prend tout le monde pour un con et Victor Hugo va tenter de redonner espoir à un homme qui n’en a plus.

Si l’idée m’amusait, toutes les histoires ne m’ont pas convaincue. J’ai beaucoup aimé la première, avec Gandhi qui ouvre parfaitement l’album. Le riche homme d’affaires complètement désespéré est très drôle et l’impassibilité de Gandhi fonctionne très bien. L’histoire est amusante et efficace. J’ai aussi aimé celle avec Victor Hugo qui tente d’aider un homme avant de se rendre compte que ce n’est pas pour lui qu’il est là. En revanche, je n’ai pas du tout accroché à l’histoire Audiard, à côté de laquelle je suis complètement passé. Quand à Maria Callas, c’est intéressant dans le processus, d’abord elle donne confiance et puis au contraire elle fait retomber l’égo qui s’est un peu trop emballé. En revanche j’ai trouvé qu’elle n’avait pas ce rôle du sage que l’on retrouve dans les autres histoires. Elle se contente de jouer les professeurs de musique, ce qui la prive de son aura, car finalement n’importe quel bon professeur aurait pu jouer le même rôle, pourquoi envoyer un esprit ?

Bref, une lecture amusante, mais qui ne m’a pas vraiment marqué. Je m’attendais à quelque chose de plus drôle et plus philosophique.

Share

Commentaires

29 septembre 2021 à 07:50

bonjour, Séraphin.. a l’air très beau. elle me tente bien. bon mercredi à toi et bonnes lectures!



29 septembre 2021 à 08:29

Le format est sympathique, si mon fils était déjà en âge cet ouvrage pourrait m’intéresser.



29 septembre 2021 à 09:54

Séraphin semble magnifique !



29 septembre 2021 à 10:13

Séraphin me plairait très certainement.
Dommage pour le 2e album, l’idée était pourtant bonne…



29 septembre 2021 à 15:00

“Séraphin et les animaux de la forêt” me tente bien, j’adore la couverture !



29 septembre 2021 à 17:31

Je jetterai quand même un oeil à “Dieu n’a pas réponse à tout”, parce que j’aime bien Benacquista et que tu as quand même aimé 2 histoires sur 4 ! 😉



30 septembre 2021 à 21:38

La première BD a l’air ultra canon ! Et d’ailleurs, j’adorais Les gnomes quand j’étais petite. J’aime toujours d’ailleurs… Je trouve ce bouquin absolument fantastique !



30 septembre 2021 à 21:47

Oh, les gnomes, trop bien !



3 octobre 2021 à 07:34

comme les autres, Seraphin me tente bien !



3 octobre 2021 à 10:27

La première me tente plus que la deuxième.



3 octobre 2021 à 11:26

Ta BD de la semaine me tente bien ! 😉



5 octobre 2021 à 23:12

Merci pour ces présentations éclectiques, les 2 me tentent, j’aime assez Benacquista dans ses scénarios BD et la couverture du premier album avec le cerf est très belle !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.