Petit panier de BD #12

Petit panier de BD #12

1 septembre 2021 8 Par Bidib

Coucou tout le monde, pour fêter la reprise du rendez-vous “la BD de la semaine”, je vous ai concocté un beau panier 100% BD jeunesse, de quoi donner peut-être des idées de lecture pour la rentrée.

Love – le renard

Couverture Love (BD), tome 2 : Le Renard

de Frédéric Brrémaud et Federico Bertolucci (2012), réédition de 2021 chez Vents d’Ouest (Glénat)

C’est grâce au rendez-vous de la BD du mercredi que j’ai découvert cet album, j’ai tout de suite pensé à ma plus jeune soeur pour son amour des renards et des illustrations. Mais avant de lui offrir, j’en ai profité pour le lire 😀

Une île quelques parts aux confins du cercle polaire. Un volcan qui explose, un incendie éclate… dans une panique générale, tous les animaux fuient, sauf le renard qui semble aller vers le feu. Pourquoi ? Où cherche-t-il à aller ? En chemin il croise tout un tas d’animaux, certains fuient le feu, d’autres se battent pour un territoire, d’autres profitent de la panique pour chasser… La nature à l’état brut, cruelle, magnifique.

Un très bel album qui sans un seul mot de texte arrive à capter notre attention et à nous tenir en à l’aine. On veut savoir où va ce renard, pour quelle raison semble-t-il agir à l’encontre de l’instinct de survie ?

Et que dire des dessins, superbes. J’ai beaucoup aimé ce titre. Si j’avais été séduite par la couverture, je me demandais tout de même si un album sans texte allait me séduire. Eh bien oui. Pari réussi pour ces deux auteurs qui arrivent à nous raconter une vraie histoire et à nous plonger dans une aventure animale sans anthropomorphisme. Chapeau.

sur le site des éditions Glénat

⇒ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

avec cette lecture je participe au challenge Petit Bac et Des Histoires et des bulles (catégorie 13)

Dans les yeux de Lya, tome 3 : un coupable intouchable

Couverture Dans les yeux de Lya, tome 3 : Un coupable intouchable

de Carbone et Justine Cunha (Dupuis – 2021)

Encore une série que j’ai achetée pour offrir. J’avais découvert le premier tome grâce à NetGalley. Et comme la BD m’avait beaucoup plus j’ai ensuite décidé d’offrir le premier tome à ma nièce qui aime les intrigues et les enquêtes. Tout comme moi, elle a été séduite par le premier tome et m’a demandé la suite que je me suis fait un plaisir de lui offrir sans passer à côté de l’occasion de découvrir moi-même la suite des aventures.

Dans ce troisième et dernier tome, Lya et ses amis vont enfin découvrir le coupable, le chauffard qui à laissé Lya pour morte sur le bord de la route ce qui lui a valu de vivre depuis en fauteuil. En trouvant ce travail d’assistante juridique dans un cabinet d’avocat, Lya avait depuis le début l’intention de découvrir qui était le responsable de son accident. Elle veut confronter cette personne.

Au niveau du dessin et du rythme de la narration, j’ai trouvé que le troisième tome est peut-être un peu moins bien que les deux précédents, mais il garde tout de même un bon rythme et apporte une vraie conclusion au récit. Certaines planches m’ont paru un peu bâclées, mais j’aime toujours autant les couleurs et la texture du dessin. Le personnage de Lya est toujours aussi attachant. Une bonne conclusion pour cette trilogie.

sur le site des éditions Dupuis

⇒ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

avec cette lecture je participe au challenge Petit Bac, Des histoires et des Bulles, challenge Polar et Thriller et lire au féminin

Yojimbot, tome 1

Couverture Yojimbot, tome 1

de Sylvain Repos (Dargaud – 2021)

Mon coup de cœur de cette sélection de lectures jeunesse. J’ai adoré le premier tome de Yojimbot.

Un ancien parc à thème en ruine ou de vieux robots poursuivent leur travail alors que les humains ont depuis longtemps disparu. Pourtant un robot-samouraï tombe sur un enfant et son père. Ceux-ci sont suivis par des troupes armées. Ils se sont évadés d’un lieu que l’on comprend être une zone sécurisée. On comprend aussi que la terre est réputée être inhabitable, mais que cela cache peut-être autre chose. Le père et son enfant ont réussi à s’échapper et tentent de rejoindre quelqu’un. Les gardes armées sont très intéressées par sa capture et espèrent se servir de l’enfant comme appât. Mais face à la menace que court l’enfant, le robot réagit. Il va devenir le garde du corps du petit. Ensemble ils vont devoir traverser tout le parc pour rejoindre le lieu du rendez-vous. En chemin ils feront la rencontre d’autres robots et une troupe de ronin-robots va se former autour de l’enfant. La troupe devra faire face à un ennemi redoutable qui a à sa disposition toute une armée de machines plus terribles les unes que les autres.

J’ai adoré ce premier tome, non pas tant pour son histoire qui est très classique, bien que suffisamment de mystères demeurent pour qu’on ait envie de connaitre la suite. Mais ce que j’ai le plus aimé c’est l’ambiance. J’aime beaucoup le dessin et les couleurs, ce vieux parc en ruine et les robots qui ont en quelque chose qui fait penser à Laputa du film le château dans le ciel. Les clins d’œil et les références à la pop culture ne s’arrêtent pas là, ils sont nombreux et disséminés plus ou moins discrètement tout au long du récit, créant ainsi une ambiance à la fois originale et familière. Je me suis sentie dans cet album comme chez moi. Le titre lui-même n’est-il pas une référence au film Yjimbo de Kurosawa (un extrait ici) ? J’ai vraiment beaucoup aimé retrouver cette ambiance de vieux film de samouraï (chanbara) tout en ayant un cadre très futuriste et apocalyptique.

Je suis très curieuse de voir ce que donnera la suite. L’histoire aussi devrait devenir plus intéressante dans les tomes à venir. Plusieurs pistes sont lancées par ce premier tome et j’ai très envie de découvrir où elles mènent.

sur le site des éditions Dargaud

lire un extrait

→ Sylvain Repos (Twitter, Instagram)

⇒ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

avec cette lecture je participe au challenge de l’imaginaire et au challenge des histoires & des bulles (catégories SFFF)

c’est le titre que j’ai choisi pour la BD de la semaine

rendez-vous chez Stephie

Les Spectaculaires contre la brigade du Pitre (une aventure des Spectaculaires, tome 5)

Couverture Une aventure des spectaculaires, tome 5 : Les spectaculaires contre les brigades du Pitre

de Régis Hautière et Arnaud Poitevin (2021)

Une jolie lecture jeunesse, pleine de clins d’œil aussi, mais avec d’autres références.

Dans ce dernier tome, nous retrouvons la troupe des spectaculaires dans Paris, alors que le sacré coeur se construit, un brigand sème la panique dans les beaux quartiers : le  Pitre. Un homme de la haute va faire appel à notre troupe de saltimbanques favorite pour enquêter sur l’enlèvement de son épouse. Mais le Pitre et sa bande ne vont pas être si faciles à attraper, surtout quand on est aussi maladroit que les Spectaculaires. Seront-ils la risée du Tout-Paris où réussiront-ils encore une fois à triompher des hors-la-loi ?

C’est toujours un moment de lecture agréable que de lire un album des Spectaculaires, on y retrouve le Paris fin XIX avec une légère touche steampunk et plein de clins d’œil au cinéma français, aux artistes célèbres de l’époque (on croise ici Picasso parmi d’autres). C’est très amusant de chercher dans la foule de personnages secondaires et figurant des têtes connues. Il me semble d’ailleurs que l’illustrateur lui-même s’est glissé dans une planche.

L’histoire de se tome est aussi très sympa avec les anarchistes et la symbolique du Sacré Cœur mise sur le devant de la scène. Les motivations du Pitre sont aussi très intéressantes à découvrir. Un très chouette tome, des trois que j’ai lu c’est mon préféré.

Chaque histoire peut-être lue indépendamment, moi pour le moment je n’ai lu que les tomes impairs, mais je n’ai pas fait exprès.

sur le site des éditions Rue de Sèvres

→ Régis Hautière (Instagram)

→ Arnaud Poitevin (Instagram)

⇒ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

Avec cette lecture je participe au challenge Polar & Thriller, au challenge objectif PAL et au challenge Petit Bac, challenge des histoires & des bulles (catégories BD jeunesse)

Hubert Reeves nous explique la Forêt

Couverture Hubert Reeves nous explique la forêt

de Hubert Reeves, Daniel Casanave, Nelly Boutinot et Claire Champion (Le Lombard – 2018)

La forêt est la maison de nos plus lointains ancêtres, elle est le lieu de notre passé et nous relie à lui. Nous y retournons pour nous pénétrer de notre origine et pour en retrouver la formidable vitalité. Grâce aux récentes observations scientifiques, nous savons désormais que le monde végétal et le monde animal se ressemblent plus qu’on ne le pensait. Car les arbres sont eux aussi et à leur façon des êtres sensibles. Il importe d’assurer le développement durable des forêts et la protection de toutes les espèces, végétales et animales, qui constituent ces écosystèmes. (source : Le Lombard)

Une jolie BD riche en information que j’ai eu plaisir à lire. Une très bonne introduction pour inciter les plus jeunes à observer et étudier la nature, à la respecter et à être curieux. Cela donne des idées d’activité à faire avec des enfants en forêt : identifier les différentes strates de végétation, lister les espèces, identifier des chaines alimentaires…

Cet album aborde beaucoup de choses, de l’observation de la nature aux légendes en passant par des infos sur les forêts tropicales, la déforestation, la reforestation, etc. Le tout en restant très abordable.

Le dessin et les couleurs sont très agréables. Pour les amoureux de la nature et pourquoi pas aussi comme support pédagogique en classe où à la maison.

sur le site des éditions Le Lombard

Hubert Reeves

⇒ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

avec cette lecture je participe au challenge des histoires & des bulles (catégorie 22), au challenge Petit Bac et au challenge Contes & Légendes

Share