manga - BD - comics

Les temps retrouvés [manga]

Coucou ! Aujourd’hui je vous parle des temps retrouvés, un manga en deux tomes de Cocoro Hirai et Kei Fujii (2020), sorti chez Ki-oon dans la collection Latitudes : Les temps retrouvés.

Couverture Les temps retrouvés, tome 1

Ippei est veuf, il vit avec son fils et la famille de ce dernier. À 42 ans son fils est retourné vivre chez son père, car il ne s’en sort pas financièrement. Ippei aimerait que son fils devienne enfin indépendant. Tandis que son fils exige encore plus d’aide de son père. La vie à la maison est tendue. Heureusement, Ippei peut se détendre dans le centre de loisirs pour retraité où il retrouve ses amis. C’est là qu’il va rencontrer Kotoko, une veuve de 70 ans comme lui. Elle aussi vit avec son fils. D’abord réticente, Kotoko se laisse peu à peu séduire par Ippei. Une jolie complicité née entre les deux. Il ne s’agit pas d’oublier ou de remplacer les défunts époux, mais d’avoir quelqu’un avec qui partager.

Sauf que rien n’est aussi simple dans une société qui n’aime pas tout ce qui dépasse et qui change. Se remettre en couple à leur âge, vous n’y pensez pas ! Et le scandale, et l’argent, et… Et quelle bande d’égoïstes, ces enfants qui empêchent leur parent de vivre leur vie comme ils l’entendent!

Dans le premier tome, on découvre nos deux tourtereaux et les amours naissants. Dans le deuxième tome, leur amour sera mis à rude épreuve et il leur faudra de la force et du courage pour se révolter et imposer à leurs enfants leurs choix.

Couverture Les temps retrouvés, tome 2

Un manga très original par le fond et la forme. L’originalité du fond tient à l’âge de ses personnages principaux, ce n’est pas courant d’avoir des manga sur des personnes âgées. Le côté tranche de vie romantique, n’est pas original en soit, mais le fait que les deux amoureux aient plus de 70 ans change quand même la donne.

L’originalité de la forme tient à un dessin tout en couleur. Et quelles couleurs ! J’ai adoré la mise en couleur, aux teintes douces et chaudes. Le papier mat donne un aspect encore plus chaleureux aux planches. Et le format un peu plus grand qu’un manga traditionnel permet de pleinement en profiter. Si la mise en couleur m’a beaucoup séduite, le trait est aussi très beau, fin et délicat. Les personnages sont très expressifs, plutôt réalistes et facilement reconnaissables, très différents les uns des autres.

Petit détail qui intéressera peut-être les réfractaires au manga, le sens de lecture à l’occidentale. Des planches plus grandes, un dessin mature, une belle mise en couleur et un sens de lecture de gauche à droite, seulement 2 tomes… laissez-vous tenter! Même si vous n’êtes pas un adepte du manga, ce titre pourrait vous séduire.

L’histoire est vraiment touchante, j’ai beaucoup aimé la façon dont Ippei et Kotoko tissent des liens et se rassurent l’un l’autre en partageant leurs souvenirs, en se racontant leurs vies et en invitant ainsi leur époux défunt dans la relation. J’ai été choqué par les réactions de leurs familles respectives et je trépignais d’impatience : comment nos héros allaient-ils se dépêtrer d’une telle situation ? Le deuxième tome est beaucoup moins léger, mais que les âmes sensibles se rassurent, l’amour l’emportera, à vous de découvrir comment. 😉

Un très joli diptyque qui séduira aussi bien les amateurs de manga que ceux qui désirent s’initier à l’art des bulles à la japonaise. Un manga que je mets dans ma sélection “manga pour récalcitrant” 😛

Alors ? Tentés ? Ai-je réussi à vous convaincre ? ⇒ lire un extrait.

sur le site des éditions Ki-oon

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

→ je vous en parle dans mon vlog ici (à 4:37 minutes)

c’est le titre que j’ai choisi pour le rendez-vous

retrouvez toutes les participations chez Noukette

Avec cette lecture je participe aussi aux challenges le tour du monde en 80 livres, des livres (et des écrans) en cuisine, challenge Petit Bac et un mois au Japon

Share

Commentaires

6 avril 2022 à 10:47

Ça a l’air tout mignon comme histoire, malgré les embûches <3



6 avril 2022 à 12:17

Pourquoi pas en effet, le diptyques en manga c’est assez rare en plus !



6 avril 2022 à 15:51

les couvertures donnent envie, toi aussi, alors pourquoi pas!



6 avril 2022 à 18:09

Manga pour récalcitrants, c’est exactement ça ! J’ai beaucoup de mal avec les mangas (j’ai l’impression de te le dire souvent d’ailleurs dans mes commentaires ^^) et ce diptyque là m’a beaucoup plu, dessins, couleurs et histoire confondus 🙂



7 avril 2022 à 15:40

Effectivement, je fais partie des récalcitrantes, mais celui-ci pourrait bien me plaire ! 😉 Et comme il ne faut jamais dire jamais, je suis en train d’en lire un qui me plait beaucoup !



8 avril 2022 à 04:58

Touchant et original… Si jamais je tombe dessus, je fonce ! 🙂



9 avril 2022 à 17:37

Les couvertures sont superbes. Je les avais déjà repérées mais ça me donne encore plus envie de découvrir. J’aime bien ta catégorie “manga pour récalcitrant”. ^^



10 avril 2022 à 13:31

Cela donne vraiment envie de le découvrir!



11 avril 2022 à 21:08

J’avais aussi beaucoup aimé cette courte série mais qu’est-ce que j’avais été en colère contre les enfants des héros ! Une très belle découverte et ça fait du bien d’avoir des héros adultes et âgés pour une fois 😀



13 avril 2022 à 14:22

Ah cette nouvelle rubrique . Je sens un appel du pied. C’est vrai que c’est tentant là. Ton résumé m’intéresse.



16 avril 2022 à 14:01

Je pourrais me laisser tenter par l’histoire tant les couvertures sont jolies.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.