Archives par mot-clé : African American History Month Challenge

Challenges 2018 – bilan du 1er trimestre

Le premier trimestre 2018 s’achève, le temps est venu de voir où j’en suis des divers challenges dans lesquels je me suis lancée. Et cette année j’ai été encore plus gourmande en challenge que d’habitude !

(cliquez sur les logo pour voir les articles de présentation)


Les challenges annuels

challenge petit BAC 2018

On joue au petit bac avec les titres de livres, 10 catégories plus un bonus :

Il ne me manque plus que un titre à mot unique et le bonus pour finir la première ligne. La deuxième est déjà bien commencée 3 mots trouvés 🙂


challenge Amérique Latine

Partir à la découverte de la culture latino-américaine  avec le challenge Amérique du Sud/Amérique latine :

Musique :
Cuisine :

BD :

 


Des livres en cuisine

Allier la littérature et les plaisir de bouche :


  je (re)lis des classiques


challenge albums 2018

Lire et chroniquer au moins 20 albums illustrés avant le 31 décembre

en janvier :
en février :
en mars :


Challenge un max de BD en 2018

50 catégories, un livre pour chacune d’entre elle

  1. Où il pleut
  2. Avec des animaux qui parlent : Alvin
  3. En couleur
  4. En noir et blanc + une couleur
  5. Avec des personnages LGBTQ+ : Les Cent Nuits de Héro
  6. Qu’une connaissance a adoré
  7. Qui a (eu) mauvaise presse
  8. Où on ignore le genre d’un des personnages
  9. Dont le scénariste et le dessinateur sont de deux nationalités différentes
  10. Fantastique
  11. De science-fiction
  12. Explicative/documentaire
  13. Dont on possède un objet dérivé
  14. Adapté d’une autre œuvre (film, peinture, roman, etc) : Baker Street
  15. Qui parle de fantômes
  16. De sorcières
  17. De vampires
  18. Qu’on a reçu en cadeau
  19. Dont la couverture est majoritairement verte : Vies volées Buenos Aires Place de Mai
  20. Loué à la bibliothèque : L’Ultime Défi de Sherlock Holmes
  21. Emprunté (mais pas à la bibliothèque)
  22. Dans une autre langue que le français
  23. Auto-éditée
  24. Qui demande une interaction autre que la lecture
  25. Dévorée d’une traite
  26. Qu’on a mis plus de trois jours à finir
  27. Avec des héros enfants (- de 12 ans) : Les Quatre de Baker Street
  28. Sans texte
  29. Au contenu adulte
  30. Qui aborde le handicap
  31. Qu’une connaissance n’a pas aimé du tout
  32. Qu’on a acheté/loué après la lecture d’une critique sur un blog
  33. Qu’on voulait lire depuis très longtemps (plus de 2 ans) : L’homme montagne
  34. Sortie depuis moins d’un mois : Darnand le bourreau français 1/3
  35. Adaptée d’un blog
  36. Éditée grâce à un crowdfunding
  37. Historique
  38. Achetée lors d’un salon
  39. Dont on a rencontré l’auteur
  40. Un one-shot : Je suis un autre
  41. Qui est la première BD de l’auteur
  42. Qu’on aimerait faire lire au monde entier
  43. Qui nous a fait pleurer
  44. Qui nous a déçu
  45. Qui aborde une cause importante à nos yeux
  46. Qui a été éditée avant notre naissance
  47. Choisie au pif
  48. Sélectionnée par son libraire
  49. Le dernier tome d’une série
  50. Au contenu scientifique

British mysteries 2016_2.jpg

Atmosphère thriller et/ou fantastique so british

roman
BD/manga
Musique

challenge WWI

Projecteurs sur la première guerre mondiale :


voisins voisines 2018

Je me suis inscrite un peu en retard mais j’avais déjà quelques billet à proposer 🙂

Norvège : Le bonhomme de Niege

Irlande : Mon père est parti à la guerre

Suède : On se revoit quand ?


Les mois à thème

Février

explorer l’histoire Afro-américaine au mois de février

Cuisine
Art

BD

Mars

L’image contient peut-être : 1 personne, plein air

(re)découvrir les contes d’ici de d’ailleurs

J’ai déjà posté un récap de toutes les participations dans ce billet de clôture. voici les billet que j’ai proposé moi-même :

 

Share

Aaron Douglas

C’est en feuilletant ce livre que j’ai découvert l’artiste afro-américain Aaron Douglas. Pourquoi je précise AFRO-américain ? Parce que c’est le African American Month Challenge et qu’avant que le mois ne s’achève je voulais en dire plus sur cet artiste dans j’ai déjà partagé une peinture ici.

Aaron Douglas est né en 1899 et mort en 1979. Il est une des figures majeures de la Renaissance de Harlem, mouvement de renouveau de la culture afro-américaine de l’antre deux guerre.

L’un de ses travaux le plus important ce sont une série de peintures murales réalisé en 1934-35 pour une bilbliothèque publique de New York. Cette séries s’intitule Aspects of Negro Life. Son travail est centré sur les Afro-américain et la question raciale.

Aaron Douglas, From Slavery through Reconstruction, 1934 Aaron Douglas, The Negro in an African Setting, 1934

Aaron Douglas, An Idyll of the Deep South, 1934 Aaron Douglas, Song of the Towers, 1934

C’est par cette série que je l’ai découvert. Elle était citée dans le livre Jazz and Art dont j’ai parlé précédaient. J’aime beaucoup cette série, il émane d’elle une belle énergie, une puissance même qui touche l’inculte en matière de peinture que je suis.

N’y connaissant rien je n’ai que peu d’info a vous donner mais j’ai glané quelques autres des ses œuvres sur le net :

Aaron Douglas, "The Negro Speks of Rivers" (for Langston Hughes), 1941
Aaron Douglas, « The Negro Speks of Rivers » (for Langston Hughes), 1941

Cover art by Aaron Douglas

Aaron Douglas, The Founding of Chicago, circa 1933
Aaron Douglas, The Founding of Chicago, 1933
"The Prodigal Son", Aaron Douglas, 1927
« The Prodigal Son », Aaron Douglas, 1927
pour aller plus loin

⇒ Aaron Douglas, Member of Harlem Renaissance by Michael Faris

Aaron Douglas sur wikipedia (anglais)


Share

Two Steps ahead of the century : Jazz and Art

Résultat de recherche d'images pour "Two Steps ahead of the century : Jazz and Art"

Je venais tout juste de m’inscrire au African American History Month Challenge quand on nous a offert ce livre. Or l’histoire du jazz et celle des Afro-américains est très lié, j’ai eu envie de vous le présenter à cette occasion.

L’ouvrage est en anglais et allemand et j’avoue ne pas avoir tout lu, mais simplement pris plaisir à le feuilleter prenant quelques info ça et là, tout en écoutant les trois cd qui accompagnent le livre.

Le livre fait un parallèle entre la musique Jazz et l’art pictural (vous vous en doutiez, vu le titre). Il se divise en 4 périodes historique :

  • The origins of Modernity 1860-1900
  • Ragtime and Popular Enertainment 1900-1917
  • The Jazz age in Europe and America 1920 – 1930
  • Post-war anrt and Jazz 1940-1990
Résultat de recherche d'images pour "banjo player henry ossawa tanner"
Henry Ossawa Tanner, Banjo Player -1893

Dans se livre on rencontre de très nombreux artistes aux styles très divers, et tous ne sont pas afro-américain, loin s’en faut. J’ai choisi ici 2 peintures que j’ai particulièrement aimé et qui sont de peintres afro-américains en hommage au African American History Month.

Résultat de recherche d'images pour "aaron douglas"
Aaron Douglas, Aspects of Negro Life 1934-35

Un ouvrage intéressant qu’il faudra que j’étudie plus en profondeur.


 challenge petit BAC 2018

Share

Jambalaya

A l’occasion du African American History Challenge, j’ai eu envie d’explorer la cuisine du sud des Etats-Unis et ai choisi un plat aux multiples influences : le Jambalaya. Il en existe diverses variantes, j’ai choisi le Jambalaya rouge (aussi appelé Jambalaya créole) ou l’influence des esclaves noirs venu d’Afrique se fait le plus ressentir. Mais ce plat a aussi des origines française, débarqué en Louisiane avec les colons français.

Le Jambalaya est un plat à base de riz, légumes et viandes pouvant rappeler la paella. Je me suis inspirée (très librement) de cette recette (en anglais).

Ingrédients :

  • oignons, céleri, poivrons (trio de base pour cuisine cajun, qu’ils disent)
  • ail
  • épices cajun
  • sauce tomate
  • blanc de poulet
  • saucisse (aucune idée du type de saucisse, de toute évidence andouillette ne désigne pas la même chose ici que là-bas, moi j’ai choisit une saucisse de Montbéliard, le goût était trop prononcé)
  • crevettes (moi je n’en met pas, Mimiko ne supporte pas)
  • gombo (je n’en met pas non plus, je déteste ça)

Oui, vous avez bien remarqué que sur la photo il y a une aubergine et qu’elle ne figure pourtant pas dans ma liste d’ingrédients. Et pour cause, elle ne fait pas parti des ingrédients de la recette d’origine, mais, comme elle était abîmée le marchant de légumes me l’a offerte et j’ai décidé de l’ajouter à la recette pour ne pas gâcher (j’aurais pas pu faire grand chose avec une demi-aubergine).

J’ai coupé tous les légumes en morceaux d’un/deux cm environ. Nous sommes 3, je n’ai pas donc tout utilisé. J’ai mis 2 oignons (que j’ai choisi rouges parce que je les trouves meilleurs), un demi poivron de chaque couleur, la demi aubergine, 2 gousses d’ail écrasées, 1 branche de céleri. J’ai tout fait revenir dans 2 cuillerée d’huile de tournesol.

J’ai utilisé une cocotte mais c’est pas terrible, si vous avez, je vous conseille d’utiliser une sauteuse ou un wok. Ma cocotte n’était pas assez large pour bien faire revenir, mais j’ai rien d’autre, la poêle n’aurais pas eu les bords assez haut.

J’ai ajouté la viande coupée également en morceaux et j’ai fait revenir le tous saupoudré d’épices cajun. ET là, première intervention de Chéri et… première erreur. En suivant ses conseils j’ai couvert et laissé mijoter les légumes et la viande un bon quart d’heure avant d’ajouter le riz. Or je pense que quelques minutes à feu vif aurait été plus judicieux. Car à la fin les légumes étaient beaucoup trop cuits.

Ensuite j’ai rajouté du riz (j’ai choisit le riz thaï, une autre variété de riz aurait sans doute été plus adaptée), une demi bouteille de coulis de tomates et  un grand verre d’eau. J’ai bien mélangé, couvert et laissé mijoter à feu doux.

Là j’ai encore du faire une erreur. Peut-être aurais-je du remuer plus souvent mais je ne voulais pas casser le riz. Ou alors est-ce du à la qualité du riz, à la forme de la casserole, pas assez d’eau? Je ne serais pas trop dire pourquoi, mais ma préparation à commencé à coller au fond avant même que le riz soit complètement cuit. Pour éviter que ça ne crame carrément j’ai éteint et laissé finir de cuire à couvert encore un bon quart.

Je n’ose pas trop vous montrer le résultat final parce que ce n’est pas très joli ^^’ Mon riz était trop pâteux et les légumes trop cuits. En revanche j’ai beaucoup aimé le goût. Les épices cajun réchauffent sans brûler en bouche, idéal pour nous qui ne sommes pas habitué aux piment, mais déjà trop piquant pour Mimiko qui n’a pas du tout aimé ce plat.

A améliorer pour ma prochaine tentative : me procurer une sauteuse. Faire revenir les légumes et la viandes à feu vif quelques minutes seulement avant d’ajouter le riz. Utiliser peut-être des tomates concassées en conserves plutôt que du coulis. Pour ce qui est de la saucisse, faudrait que je tente avec autre chose, le gout de la Montbéliard est trop prononcé. J’y aurais bien ajouté aussi un peu de persil frais haché pour décorer l’assiette et ramener un peu de fraîcheur. Quand à l’aubergine, elle se marie très bien avec la recette.

Si ma prochaine tentative est mieux réussi, je viendrais éditer le billet 😉


 

Share

African American History Month Challenge

Enna nous propose un mois sous le signe de l’histoire Afro-Américaine. Voici ce qu’elle nous dit :

Ce que je vous propose c’est de profiter du mois de février pour parler des Afro-Américains dans l’histoire ou dans la fiction. Nous pourrons parler de romans écrits par des Afro-Américains ou parlant d’Afro-Américains, qui traitent de l’histoire des Noirs aux Etats-Unis, que ce soit dans l’histoire ancienne avec l’esclavage, ou plus récente avec la ségrégation ou de nos jours. Des romans qui mettent en avant la complexité de la vie des Noirs aux Etats-Unis, leurs réussites, leurs combats, leurs difficultés à faire accepter leur place. Ce sera aussi l’occasion de parler de personnalités Noires Américaines, que ce soit dans les arts, dans la politique ou autre.

Pour participer à son challenge, trouver des idées lectures ou tout simplement en savoir plus sur ce challenge et qui a motivé Enna à nous le proposer, allez voir son article de présentation

Le challenge et jumelé avec les Gourmandises et des recettes afro-américaine (que j’espère nombreuses) seront aussi a découvrir en février. J’espère en proposer une moi-même.

Share