Archives du mot-clé bouddhisme

Les fantômes zen – Jon J Muth

Me revoici avec un nouvel album que les éditions Fei me font découvrir : Les fantôme zen de Jon J Muth.

Plusieurs point ont attiré mon attention sur la couverture de cet album : le nom de l’auteur (j’avais beaucoup aimé son interprétation du conte de la soupe au caillou), la présence d’un panda (love panda for ever <3 ) et le mot zen. C’est donc avec beaucoup de curiosité que j’ai abordé cet album à la couverture sombre, invitant au songe et à la contemplation.

Le secret de la cascade, Minorités, jeunesse, les éditions fei, bande dessinée chinoise

L’histoire qui nous y attend commence un soir d’Halloween. Nous ne sommes pas vraiment dans ce que j’appellerais un ambiance zen ! Les déguisements, les enfants qui grouillent de partout, l’excès de sucre et d’excitation… Mais rien ne perturbe la tranquillité de Source-Tranquille, ce gros panda que nous avons pu apercevoir en couverture. Il garde toute sa nonchalance et son air de douce peluche géante. Après la course aux bonbons, Source -Tranquille invite ses trois amis, Michael, Karl et Addy, à écouter une histoire de fantômes. Pour cela ils vont s’isoler dans une maison ou un panda en tout point semblable à Source-Tranquille se met à conter l’histoire de Ochu et Senju, deux jeunes gens qui s’aiment depuis l’enfance et que l’on va séparer par un mariage arrangé. Je ne vous raconterais pas la suite pour laisser la magie de la découverte. C’est une jolie histoire qui m’a surprise tout en étant très classique.

Et pou cause, tout comme dans La soupe au caillou l’auteur reprenait un conte classique, ici c’est dans le recueil La Barrière sans porte écrit par le moine bouddhiste Wumen Huikai (1183-1260) que Jon J Muth pioche cette histoire de fantôme. Des explications à la fin de l’album nous en apprennent plus sur l’origine de l’histoire. A la lecture de celles-ci, le récit prends une autre mesure, bien plus philosophique et c’est encore plus beau.

Jon J Muth nous offre une histoire de fantôme qui ne fait pas peur pour une ambiance Halloween adapté à tous les âges et tous les tempéraments. Mais aussi un moment de méditation et d’interrogation. Les dessins sont très doux et apaisants, ce qui font de cet album une lecture du soir idéale.

Un joli livre aussi pour les fan de panda.


Merci aux éditions Fei pour cette lecture.

Le secret de la cascade, Minorités, jeunesse, les éditions fei, bande dessinée chinoiseLes fantômes Zen
Auteur/illustrateur : Jon J Muth
sorti le : 09/09/2016
Prix public : 14,9€
Pagination : 40 pages, couleurs
Format : 24 cm x 25 cm cartonné
ISBN : 978-2-35966-257-3

sur le site de l’éditeur 


rp_logoalbums2016.jpg rp_challenge12016br.gif

Share

Les petits Chevaux du vent – Anne-Catherine De Boel

Encore un livre emprunté à la médiathèque par le petite Mimiko. C’est drôle parce qu’elle emprunte tous les livres qui racontent des histoires de chevaux, de steppe, et d’Asie centrale.

Dans cet album j’ai beaucoup apprécié les illustrations ou matières, couleurs et simples esquisses crayonnées se mêlent pour offrir un univers très riche. L’histoire aussi permet de découvrit une autre civilisation, un autre religion.

Dolma, dont la mère est malade, décide de partir en haut de la montagne pour envoyer des prières. Dans son voyage et rencontrera des animaux qui l’aiderons dans son voyage, un méchant monstre qui veut la dévorer et un bouddha qui lui indiquera le bon chemin.

Une jolie histoire qui nous amène loin en Asie centrale, un joli conte et de belles illustration.

Mimiko a également apprécié cet album.

logoalbums2014 11/20

Share

Graine de Bouddha

Le voyage en Corée continue avec un nouvel album jeunesse. Il n’est pourtant pas question ici de Corée mais de bouddhisme.

Graine de Bouddha met en scène un vieux bonze et son très jeune disciple. Le texte, sous forme des question réponse rend très bien allure que pourrais prendre la conversation entre les deux personnages avec à chaque page un pourquoi.

Lorsqu’ils sont confrontés à une difficulté, les bonzes gardent toujours une attitude positive.

Pourquoi ?

Parce que là où il y a de l’ombre, il y a aussi la lumière.

Ces petits texte (quelques lignes à chaque double page) nous permettent d’approcher un peu la philosophie des bonzes bouddhistes (ou du moins de certains courant bouddhistes).

 SONY DSC

Les illustrations de Kim Jae-hong sont très belles, douces et réalistes. Si j’ai apprécié la douceur qui se dégage de cet album. Le côté un peu trop simpliste de l’histoire n’a guère retenu l’attention de Mimiko qui n’a pas du tout d’affinité avec ce qui est dit (comme quoi, les chiens font parfois des chats).

Graine de Bouddha

texte de Kim Jong-sang

illustration de Kim Jae-hong

Picquier Jeunesse

 6/20

Share