Archives par mot-clé : challenge Amérique latine

Insoumises – Conceiçao Evaristo

J’ai découvert Conceiçao Evaristo avec Banzo Mémoires d’une favela. J’avais été particulièrement impressionnée par ce roman et par son style littéraire que l’auteur nomme elle-même l’écrit-vie. J’avais envie de retrouver cet auteur et son écriture. Insoumises c’est offert à moi.

Résultat de recherche d'images pour "Insoumises - Conceiçao Evaristo"

13 femmes, 13 histoires, 13 destins. Des femmes fortes, noires, brésiliennes qui nous racontes, qui racontent à l’auteur qui écoute puis fait siennes les histoires de ces femmes qui ont su faire face, résister et se reconstruire une vie qui leur appartienne, une vie libre, insoumise.

J’ai été touché par ces 13 destinées, très différentes les unes des autres, mais qui toutes mettent en lumière la force de ces femmes qui n’ont pas voulu se soumettre à ce que d’autres ont décidé pour elles, qui ont pris en main leur destin, qui se sont reconstruites ou construite de toute pièce, des femmes qui sont confrontées à une société particulièrement machiste et raciste qui est celle du Brésil.

La démarche de l’auteur est intéressante aussi, elle traverse le pays pour aller à la rencontre de femmes, pour écouter leurs histoires pour ensuite les réinventer, les faire siennes. Des histoires à la fois très ancrées dans la culture afro-brésilienne et universelle.

Des récits touchants, un recueil que j’ai lu avec avidité, mais dont le style m’a finalement beaucoup moins surpris que dans Banzo. Si vous ne deviez en choisir qu’un, je vous conseillerais plutôt ce dernier.

J’ai, ici, aimé le féministe sous-jacent à chaque histoire, un féminisme ordinaire, celui de femmes qui résistent, qui s’imposent par leur mode de vie, sans forcement penser à revendiquer, manifester, mais qui par la force de leur vécu impressionnent.

sur le site des éditions Anacaona

⇒ achetez sur Amazon, Decitre, ou votre librairie préférée 😉


Share

Le sang du serpent à plumes – Laurence Schaack

Journal de la conquête du Mexique

Couverture Le sang du serpent à plumes

Ce roman retrace la conquête du Mexique du point de vue de Marina, l’esclave qui servit d’interprète au capitaine Cortés, le conquistador espagnol qui fit tomber le centre du monde unique : Mexico-Tenochtitlan, la capitale de l’empire aztèque, réputé imprenable.

Plan de Mexico-Tenochtitlan publié en 1524 avec la deuxième lettre d’Hernán Cortés à l’empereur Charles Quint.

Le roman prend la forme d’un journal dans lequel Marina (La Malinche) retranscrit à la fois les événements marquants de cette conquête (différentes batailles, alliances et autres faits historiques) et ses impressions (qui sont elles pure fiction, car il existe très peu d’information sur ce personnage qui a réellement existé).

Cortez & La Malinche.jpg
La Maliche et Cortés rencontrant Monctezuma II, extrait du « Lienzo de Tlaxcala » XV

Le roman est très agréable à lire et intéressant. On y suit la conquête et on y découvre que la réussite des conquistadores a tenu à peu de choses : beaucoup de culot et de persévérance, mais aussi une bonne dose de chance.

Le parti-prix du roman se veut le plus neutre possible, il y a du positif dans un camp comme dans l’autre, et à travers les paroles de Marina, l’auteur exprime surtout un désir d’union pacifique des deux civilisations. Une vision quelque peu utopique, mais qui invite à la tolérance et à l’acceptation mutuelle, quel autre message pourrions-nous en tirer de nos jours ? Marina, ancienne esclave, est souvent tiraillé par l’amour de sa culture et de ses merveilles architecturales, et l’attirance qu’elle éprouve pour la culture espagnole à qui elle doit, entre autres, son élévation sociale.

Le roman se lit facilement, est très agréable et offre une jolie palette de personnages touchants. La guerre apporte son lot d’émotions et de suspens. On est capté par les faits historiques comme nous le serions par un roman d’aventures.

À la fin une petite annexe apporte quelques précisions historiques, un plus que j’apprécie toujours.

Ce roman peut-être un bon complément des cours d’histoire, une façon ludique d’en apprendre davantage sur la conquête du Mexique, mais aussi sur les cultures précolombiennes qui occupent le territoire au moment de la conquête.


Share

Coloriages Dia de los Muertos

C’est devenu un incontournable du Challenge Halloween : le billet coloriage ! Et oui j’adore colorier et pour Halloween on trouve beaucoup d’idées. Aujourd’hui je vous propose une sélection spécial Dia de los Muertos.

Welcome to Dover Publications

Coloriage squelette sucre moustache et fleurs sur Hugolescargot.com - Hugolescargot.com

J’espère que cette petite sélection vous aura plu. N’hésitez pas à m’envoyer des photos de vos coloriages par mail ou message privé sur facebook. Je me ferait une joie de les poster lors du récap de fin de challenge :).

billet coloriage Halloween 2017

retrouvez notre album coloriage sur pinterest

D’autre billets coloriage bientôt 🙂


 

Share

Challenge Halloween 2018

L’automne, c’est la saison du retour de la pluie, des champignons et des feuilles mortes, la saison où l’on ramasse des marrons et des feuilles colorées, où l’on prépare de bons goûters et des tasses de thé, où on rallume le feu de cheminé (si seulement j’en avait une !). Mais aussi (et surtout !) la saison du challenge Halloween de Lou et Hilde !!

Challenge Halloween 2018, Halloween, logo

Cette année encore je m’associe à elles pour un mois riche en rendez-vous.

Voici le programme :

(je mettrais à jour mes liens au fur et à mesure directement sur le programme)

Nous en profiterons pour fêter el Día de los Muertos en compagnie de Bidib, nous traquerons les esprits japonais en compagnie de Purple et ferons tourner les tables comme jamais! Et cette année encore, nous nous associons au joli challenge Je Lis aussi des albums de Sophie Hérisson, au Challenge des Contes et Légendes de Bidib et aux incontournables Gourmandises de Syl.

Les fantômes à l’honneur : du 1er au 7 octobre
Billets libres ou rendez-vous proposés :
  • Lundi 1er octobre : Début du Challenge et installation des participant(e)s, de préférence dans un lieu hanté
  • Mardi 2 octobre : Les fantômes sont parmi nous! Romans adultes ou jeunesse au choix
  • Mercredi 3 octobre : Rendez-vous BD / Manga / Comics
  • Jeudi 4 octobre : Plongée dans l’horreur avec un auteur : Susan Hill
  • Vendredi 5 octobre : Séance Cinéma / Séries BD chez moi avec Le fantôme des Canterville
  • Samedi 6 octobre :
  • Dimanche 7 octobre:
Rendez-vous au Cimetière : du 8 au 14 octobre
Billets libres ou rendez-vous proposés :
  • Lundi 8 octobre : Rendez-vous au cimetière! Partage de photos du cimetière de votre choix!
  • Mardi 9 octobre : Lecture entre deux pierres tombales – Un roman adulte ou jeunesse
  • Mercredi 10 octobre :
    • Rendez-vous BD / Manga / Comics : Les Croques
    • et/ou Bricolage, DIY, Créations : Laissez parler votre créativité funéraire!
  • Jeudi 11 octobre : Plongée dans l’horreur avec un auteur : Shirley Jackson
  • Vendredi 12 octobre : Séance Cinéma / Séries BD/Manga/Comics : Alisik tome 2 et 3
  • Samedi 13 octobre : Albums sur le thème de la mort, du deuil, ou qui se passe dans un cimetière …
  • Dimanche 14 octobre:
Fantômes d’ailleurs – Asie, Amérique latine, Afrique, Océanie : du 15 au 21 octobre : Dia de los muertos, esprits japonais…
Billets libres ou rendez-vous proposés :
  • Mardi 16 octobre : Romans adultes ou jeunesse au choix
  • Mercredi 17 octobre :
  • Jeudi 18 octobre : Plongée dans l’horreur avec un auteur : Edogawa Ranpo Bricolage/DIY : Coloriage Dia de los muertos
  • Vendredi 19 octobre : Séance Cinéma / Séries Read-a-thon
  • Samedi 20 octobre : Albums manga : The Ancient Magus Bride – Merkmal
  • Dimanche 21 octobre :
    • Cuisine autour du chaudron
    • Contes & Légendes d’ailleurs
Une semaine dans un lieu hanté (maison, appartement, village, marais …) : du 22 au 28 octobre
Billets libres ou rendez-vous proposés :
  • Mardi 23 octobre : On fait tourner les tables! Un roman à l’honneur.
  • Mercredi 24 octobre :
    • Rendez-vous BD / Manga / Comics Zombillénium
    • OU Bricolage /DIY
  • Jeudi 25 octobre : Plongée dans l’horreur avec un auteur : Stephen King
  • Vendredi 26 octobre : Séance Cinéma / Séries
  • Samedi 27 octobre : Albums avec fantômes, sur les peurs, qui se passent dans une maison hantée…
  • Dimanche 28 octobre :
    • Cuisine autour du chaudron
    • Contes & Légendes
Et pour finir, du 29 au 11 novembre, les fantômes retrouvent les autres créatures de la nuit – Honneur aux sorcières, vampires, goules, monstres, clowns maléfiques (etc) et leurs animaux de compagnie.
  • Mercredi 31 octobre : This is HALLOWEEN! Partagez avec nous votre journée ou soirée d’Halloween, ou un roman / BD / film (…) sur le thème d’Halloween
  • lundi 29 ocotbre : contes et légendes : Le conte du Genévrier
  • samedi 3 novembre : contes et légendes : Une histoire courte
  • dimanche 11 novembre : clôture du challenge

Envie de participer ? Rendez-vous chez LOU ou HILDE, vous y trouverez le programme complet avec plein de suggestions lectures.

Et cette année Ma petite Médiathèque s’associe à Lou et Hilde avec le mois des contes et légendes qui joue les prolongation pour faire escale au pays des contes fantastiques et créatures inquiétantes, enfers, fantômes, mort et revenants seront au rendez-vous chaque dimanche.

Nous partirons aussi ensemble à la découverte du dia de los muertos et autres traditions latino-américaines lié à la fête des mort avec le challenge Amérique du sud.

 

♠♠♠

J’ai déjà quelques idées lecture, bricolages et billets, j’espère avoir le temps de tout présenter.

En attendant, voici quelques suggestions et envies pour ce mois d’Halloween :

suggestion d’album jeunesse :

fantôme :

Le petit pêcheur et le squelette est parfait pour le thème fantôme, en plus il fait bien peur, mais rassurez-vous tout est bien qui fini bien.

cimetière :

Je n’ai aucun album qui me vient à l’esprit pour le moment, mais une BD oui, rendez-vous plus bas 😉

fantômes d’ailleurs :

Pas vraiment des fantômes, mais un joli livre de contes japonais avec son lot de mystère et de fantastique : 7 contes japonais de Tomonori Taniguchi (Le petit Lézard).

Contes du Japons 1 -la danse des chats, 2 – Le miroir de Mitsuyama et 3 – Prince Eclipte et Prince Éclats (éditions Philippe Picquier). Trois petits livres pour découvrir trois contes traditionnels avec des illustrations dans le style ukiyo-e. De ces trois contes, je la danse des chats et celui qui colle le plus à une ambiance Halloween, avec des fantômes chats.

lieu hanté :

Rien dans mes archives, des idées à me proposer ?

Halloween et autres créatures fantastiques :

Une histoire de sorcières pour les tout petits : Le balai des sorcières.

Parmi les albums avec des monstres en tout genre je pense à Mon petit frère est un monstre, adorable, et Monsieur cent têtes, étranges. Où encore une histoire d’orge avec L’ogre George et les bonbons roses.

Pour la soirée d’Halloween je propose Les fantômes zen, le titre marche aussi très bien aussi pour les thèmes de la première semaine. L’aventure commence le soir d’Halloween et les enfants se déguisent. Source-Tranquille leur réserve une surprise.

Suggestions BD :

fantôme :

Je pense à Spill Zone, j’ai beaucoup aimé le premier tome et si on ne peut pas vraiment parler de fantômes à proprement parler, il y a des créatures fantomatiques bien flippantes.

Avec des fantômes plus classiques je vous conseille Hôtel particulier ou Je suis un autre.

cimetière :

Je pense à Alisik qui marche aussi très bien pour le thème des fantômes puisque les protagonistes sont… morts. Mais comme tout commence dans un cimetière, je le place ici.

fantômes d’ailleurs :

Puisque nous faisons escale au Japon, terre riches en fantômes et en créatures fantastiques, je vous propose quelques manga sur le sujet : Romance d’Outre-tombe rien que le titre est tout un programme, aussi bien pour une escale japonaise que pour le thème cimetière), Le pacte des Yôkai, le Clan des Tengu ou encore Kasane pour entrer dans l’univers folklorique japonais.

L’enfant et le Maudit pour son ambiance glauque et mystérieuse qui ira si bien avec une soirée sombre et humide du mois d’octobre.

Pour l’ambiance Gotique et conte de fées je vous propose deux autres manga : Ludwig révolution et Grimms manga.

Enfin, je profite de l’occasion pour parler du voleur d’estampe dont le deuxième tome sortira bientôt.

Pour en savoir plus sur les yôkai et autres créatures fantastiques je vous invite à lire mon article Yôkai ces créatures sorties du folklore japonais qui peuplent nos manga et ses annexes des yôkai et des manga et des yôkai et des  animes. Vous y trouverez quelques idées de lecture et visionnages.

lieu hanté :

Kasane ou Spill Zone marcheront très bien pour ce thème aussi

Halloween et autres créatures fantastiques :

Rien à voir avec la fête d’Halloween, mais, il y a un zombi alors ça conte 😀 Team Blast, une aventure écologique en compagnie d’un zombi et d’une fleur mutante (ne me demandez pas pourquoi).

Pas d’Halloween sans vampires ! Je vous propose 2 manga : Black Rose Alice et Devils Line.

Suggestion conte :

Je vais puiser les contes dont je parlerais le mois prochain dans le recueil : Contes et légendes d’Irlande de Georges Dottin.

Couverture Contes et légendes d'Irlande

Dans ma PAL :

J’avais mis de côté quelques livres en vue du challenge, mais, comme d’habitude, je me suis laissé déborder par les lectures et la pile à lire d’urgence menace de s’écrouler si je ne fais pas quelque chose. Je crains de ne pas avoir le temps de lire tout ce que j’avais mis de côté.

Couverture Aspirine Couverture Intrus à l'étrange Manga - Manhwa - Dix Nuits, Dix Rêves

Couverture Crimson Cross : Jusqu'à ce que la mort nous sépare

Aspirine faisant partie de la pile urgente, sera sans doute lu d’ici la fin octobre. L’intrus à l’étrange aussi, j’espère parce que ça fait longtemps que j’ai envie de le lire.

Couverture Coraline Couverture Edgar Destoits, tome 1 : L'étrange affaire du loup de la nuit Couverture Les châteaux, tome 1 : Le château de Hurle

Couverture Une aventure d'Alexia Tarabotti / Le Protectorat de l'ombrelle, tome 2 : Sans forme Couverture Le golem de Londres / Golem : Le tueur de Londres Couverture Aux portes de l'enfer

Pour les romans j’ai peu d’espoir, surtout par les deux titres en anglais, mais on peut toujours rêver 😀

Share

Challenges 2018 – bilan du 1er trimestre

Le premier trimestre 2018 s’achève, le temps est venu de voir où j’en suis des divers challenges dans lesquels je me suis lancée. Et cette année j’ai été encore plus gourmande en challenge que d’habitude !

(cliquez sur les logo pour voir les articles de présentation)


Les challenges annuels

challenge petit BAC 2018

On joue au petit bac avec les titres de livres, 10 catégories plus un bonus :

Il ne me manque plus que un titre à mot unique et le bonus pour finir la première ligne. La deuxième est déjà bien commencée 3 mots trouvés 🙂


challenge Amérique Latine

Partir à la découverte de la culture latino-américaine  avec le challenge Amérique du Sud/Amérique latine :

Musique :
Cuisine :

BD :

 


Des livres en cuisine

Allier la littérature et les plaisir de bouche :


  je (re)lis des classiques


challenge albums 2018

Lire et chroniquer au moins 20 albums illustrés avant le 31 décembre

en janvier :
en février :
en mars :


Challenge un max de BD en 2018

50 catégories, un livre pour chacune d’entre elle

  1. Où il pleut
  2. Avec des animaux qui parlent : Alvin
  3. En couleur
  4. En noir et blanc + une couleur
  5. Avec des personnages LGBTQ+ : Les Cent Nuits de Héro
  6. Qu’une connaissance a adoré
  7. Qui a (eu) mauvaise presse
  8. Où on ignore le genre d’un des personnages
  9. Dont le scénariste et le dessinateur sont de deux nationalités différentes
  10. Fantastique
  11. De science-fiction
  12. Explicative/documentaire
  13. Dont on possède un objet dérivé
  14. Adapté d’une autre œuvre (film, peinture, roman, etc) : Baker Street
  15. Qui parle de fantômes
  16. De sorcières
  17. De vampires
  18. Qu’on a reçu en cadeau
  19. Dont la couverture est majoritairement verte : Vies volées Buenos Aires Place de Mai
  20. Loué à la bibliothèque : L’Ultime Défi de Sherlock Holmes
  21. Emprunté (mais pas à la bibliothèque)
  22. Dans une autre langue que le français
  23. Auto-éditée
  24. Qui demande une interaction autre que la lecture
  25. Dévorée d’une traite
  26. Qu’on a mis plus de trois jours à finir
  27. Avec des héros enfants (- de 12 ans) : Les Quatre de Baker Street
  28. Sans texte
  29. Au contenu adulte
  30. Qui aborde le handicap
  31. Qu’une connaissance n’a pas aimé du tout
  32. Qu’on a acheté/loué après la lecture d’une critique sur un blog
  33. Qu’on voulait lire depuis très longtemps (plus de 2 ans) : L’homme montagne
  34. Sortie depuis moins d’un mois : Darnand le bourreau français 1/3
  35. Adaptée d’un blog
  36. Éditée grâce à un crowdfunding
  37. Historique
  38. Achetée lors d’un salon
  39. Dont on a rencontré l’auteur
  40. Un one-shot : Je suis un autre
  41. Qui est la première BD de l’auteur
  42. Qu’on aimerait faire lire au monde entier
  43. Qui nous a fait pleurer
  44. Qui nous a déçu
  45. Qui aborde une cause importante à nos yeux
  46. Qui a été éditée avant notre naissance
  47. Choisie au pif
  48. Sélectionnée par son libraire
  49. Le dernier tome d’une série
  50. Au contenu scientifique

British mysteries 2016_2.jpg

Atmosphère thriller et/ou fantastique so british

roman
BD/manga
Musique

challenge WWI

Projecteurs sur la première guerre mondiale :


voisins voisines 2018

Je me suis inscrite un peu en retard mais j’avais déjà quelques billet à proposer 🙂

Norvège : Le bonhomme de Niege

Irlande : Mon père est parti à la guerre

Suède : On se revoit quand ?


Les mois à thème

Février

explorer l’histoire Afro-américaine au mois de février

Cuisine
Art

BD

Mars

L’image contient peut-être : 1 personne, plein air

(re)découvrir les contes d’ici de d’ailleurs

J’ai déjà posté un récap de toutes les participations dans ce billet de clôture. voici les billet que j’ai proposé moi-même :

 

Share

Vies volées – Buenos aires Place de Mai

Vies Volées de Mats et Mayalen Goust, publié chez Rue de Sèvres (janvier 2018).

C’est tout d’abord la couverture qui m’a interpellé dans Vies Volées. Je la trouve très belle et intrigante. On a envie d’en savoir plus sur ces personnages qui nous regardent avec un regard à la fois tendre et triste.

Ce que nous en dit l’éditeur :

De 1976 à 1983, la dictature militaire qui régit l’Argentine fait disparaître près de 30 000 opposants politiques. Parmi eux, des jeunes femmes enceintes auxquelles leurs enfants seront arrachés à la naissance. Depuis 1977, leurs grands-mères recherchent ces 500 bébés volés …

En Argentine, de 1976 à 1983, sous la dictature militaire, 500 bébés ont été arrachés à leurs mères pour être placés dans des familles plus ou moins proches du régime. Plusieurs années après cette tragédie, les grands-mères de ces enfants ne cessent de se battre pour les retrouver. Interpellé par ce drame largement médiatisé, Mario, un jeune homme de 20 ans qui s’interroge sur sa filiation décide d’aller à la rencontre de ses grands-mères accompagné de son ami Santiago et décide de faire un test ADN, Les résultats bouleverseront les vies des deux jeunes gens et de leur entourage. À travers leur quête, on s’interroge sur l’identité, la filiation, la capacité de chacun à se confronter à ses propres bourreaux, à surmonter une trahison et parvenir à envisager un nouvel avenir.

En lisant cette bande dessiné on suit les histoires de deux jeunes homme et d’une jeune femme mais on découvre aussi un pan  de l’Histoire (celle avec un grand H) de l’Argentine. Je savais que l’Argentine avait vécu sous une dictature militaire et que de nombreux opposant avaient été éliminés mais je ne connaissais pas du tout le mouvement des grand-mères de la Place de Mai. C’est un épisode tragique et douloureux de l’histoire du pays qui n’a pas encore cicatrisé. Parmi les enfants volés, nombreux sont encore ceux qui n’ont pas été retrouvé et même pour ceux qui ont été retrouvé cela doit être extrêmement douloureux.

Ces sentiments complexes Matz et Mayalen Goust arrivent à très bien les mettre en scène. Le point par lequel on entre dans le mouvement de la Place de Mai montre déjà tout l’ambiguïté et la complexité du problème. Les deux amis qui se présenterons pour l’analyse ADN ont une approche complètement différente, l’un doute de ses parents, l’autre ne se pose même pas la question et pourtant, les résultats ne serons pas du tout ceux attendus et la vie des deux amis va en être bouleversé. Avec la vérité, arrivent tout un tas de sentiments : la colère, l’incompréhension, le sentiment de perte… un ras de marée qui peut emporter cette amitié. Pourtant de belles choses peuvent aussi ressortir de cette vérité révélée et non désirée.

Les personnages sont tous très attachant. Leurs histoires sont différentes, mais il se retrouvent tous confronté au problème d’identité et de filiation.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette bande dessinée. Et finalement je ne trouve pas les mots pour l’explique, j’ai plongé dans l’histoire et me suis laissé protée. J’ai adoré le dessin. Je le trouve très beau, expressif, on ressent la tension et l’émotion des personnages. Les dialogues sont aussi très agréables et naturels. S’il n’y a pas vraiment de surprise dans le scénario, cela emporte peu car on ne cherche pas tant à être surpris par les revirements de situation attendus que par voir la façon dont les personnages vont réagir.

J’ai trouvé cette lecture touchante, j’étais émue par les histoires personnelles tout comme par l’histoire du pays. Et c’est ce qui est particulièrement intéressant dans ce titre, non seulement c’est agréable à lire et à regarder mais on y apprends des chose. Du moins moi j’ai appris des choses que je ne savais pas et que j’ai envie d’approfondir.

Si je ne devait retenir d’un livre de mes lectures de février, ce serais sans doute celui-ci.

sur le site de l’éditeur

⇒ à lire aussi les avis de Mo’ et de Mes échappées livresques


 challenge petit BAC 2018


Le coin de curieux

Après avoir lu Vies volées j’ai eu envie d’en savoir plus sur ce mouvement des mères (et des grand-mères ) de la Place de Mai.

Disparition et témoignageJe commence ma découverte pas cet épisode de La Marche de l’Histoire de l’année dernière avec comme invité Alice Verstraeten, auteur de Disparition et témoignage. Réinventer la résistance dans l’Argentine des « Mères de la Place de Mai » (2013)

Avant de se lancer dans la lecture de son livre, on peut lire son article Les disparus argentins de deuxième génération : vies paradoxales dans les limbes du social disponible en ligne, publié dans la revue Frontières ( numéro 27 – 2015)

De fil en aiguille je suis arrivée sur le site des Abuelas de Plaza de Mayo sur lequel on peut lire en français l’histoire du mouvement.

Voici un reportage de France 24 sur le témoignage des enfants retrouvé. Le pendant réel de ce que nous raconte Vies volées qui se place également du point de vue de ses enfants devenus adultes et qui découvrent de pas être ce qu’ils croyaient être.

Share

Brésil la cuisine de ma mère de Viviane Tronel (et sa feijoada)

Je suis tombée sur ce livre par hasard. Je flânais dans les rayonnages quand le sourire de cette belle couverture m’a frappé. La couverture dégage une complicité et une douceur qui fait envie. Et j’aime les livres de recette, la découverte du monde à travers la cuisine et le Brésil. Je n’avais pas beaucoup d’excuse pour ne pas me l’offrir.

Ce que j’ai aimé dans ce livre c’est qu’au delà du livre de recette c’est aussi l’histoire de le cuisine d’une famille, celle de Viviane Tronel, journaliste d’origine brésilienne, qui vit en France. Au recette sont liés des souvenirs, il y a les conseils de sa mère mais aussi l’adaptation des recettes que Viviane à fait pour s’adapter aux produits que l’on trouve en France.

Dans ce livre Viviane partage les recettes de sa mère, marqué par la culture du Minas Gerais dont elle est originaire et enrichi par ses diverses expériences et rencontres culinaires. En partant de chez ses parents, Viviane a copié les cahiers de recette de sa mère et nous en offre ici un aperçu. C’est une cuisine simple et familiale.

Le livre est richement illustré par des photographies des plats mais aussi de la famille de Viviane, qui pour l’occasion et parti au Brésil rendre visite à sa famille en compagnie du photographe  Benjamin Soligny. J’aime beaucoup cet aspect familial dans le livre. J’ai cette même approche de la cuisine. Si j’aime les livres de cuisine ce n’est jamais pour en suivre une recette à la lettre. Je m’en inspire, j’aime me plonger dans une ambiance et puis adapter à ce que je trouve dans mon garde-manger ou au goût des membres de ma famille. J’aime aussi, noter sur un petit carnet les recettes que j’ai aimé pour ensuite les partager avec mes filles. Et quand il est question de cuisine je pense aussi souvent à ma mère. Il m’arrive souvent de l’appeler pour lui demander des conseils quand je ne sais pas comment cuisiner tel ou tel ingrédient.

Je découvre à l’heure d’écrire ce billet qu’il s’agit là d’une collection et que d’autres voyages culinaires et familiaux sont proposé par les éditions Minerva : Maroc, Tunisie, Sénégal, Thaïlande…

_-_-_-_

Après l’avoir plusieurs fois feuilleté, j’ai décidé de tester une de ses recettes ce week-end. Ou plutôt en faisant le tour de mes réserves, j’ai trouvé des haricots noirs secs et j’ai tout de suite pensé à la feijoada brésilienne. Si je connais le plat, je n’en avait encore jamais préparé, du coup j’ai ressorti ce livre et j’y ai retrouvé ce plat incontournable de la cuisine brésilienne.

Les ingrédients de la recette :

  • 500 g de haricots noirs
  • 500 g de travers de porc demi-sel
  • 300 g de palette demi-sel
  • 2 saucisses de Monbéliard
  • 1 saucisse de Morteau
  • 3 tranches de lard fumé
  • 1/2 bouquet de persil
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 3 cuillères à soupe d’huile de tournesol
  • sel (facultatif)
  • poivre

Moi je n’avais pas 500 g de haricots, du coup j’ai mis tout ce que j’avais (aucune idée de la dose exacte) et divisé un peu prêt la viande par deux : 1 tranche de lard, 1 saucisse de chaque, une tranche de palette (280 g) et une tranche de travers (150 g), j’ai gardé en revanche la même quantité d’oignons et d’ail. J’ai complètement oublié le poivre et n’ai pas rajouté de sel, la viande est déjà assez salée.

La veille j’ai mis les haricot sec à tremper dans l’eau et la palette et le travers demi-sel dans de l’eau froide.

Le jour même, dans la cocotte, j’ai fait revenir l’ail écrasé et l’oignons émincé quelques minutes avant d’ajouter les haricots égouttés, la viande rincée coupée en morceaux, les saucisse en rondelles et le lard en lamelles. J’ai recouvert d’eau et fait cuire à couvert à feu doux, entre deux heures et trois heures : environ une heure et demi la première fois, puis je suis sortie j’ai éteint le feu pour le rallumer le soir et laisse cuire encore un peu plus d’une heure.

J’avais mis beaucoup trop d’eau. Si la recette disait de recouvrir d’eau, moi je me suis retrouvé avec des haricots cuit et toujours beaucoup d’eau dans la casserole. J’ai donc supprimé le surplus d’eau avec une louche et laisser mijoter encore quelques minutes pour laisser la dernière eau se résorber. Une fois cuit, j’ai haché le persil frais et je l’ai parsemé dessus, ça rajoute une petite note de fraîcheur très agréable.

J’ai servi le plat avec le traditionnel riz blanc, cuit comme dans le livre : faire revenir dans une cuillère d’huile le riz et une gousse d’ail écrasé (oui ! j’aime l’ail 😀 ), puis couvrir d’eau bouillante et laisser cuire à l’étouffé jusqu’à résorption complète de l’eau (là pour le coup j’en ai pas mis assez d’eau et j’ai du rectifier en route ^^’ )

La recette était accompagné d’une sauce piquante à base de tomates et piments rouges que je n’ai pas préparé. A la place je me suis contentée de saupoudrer un peu de piment de Cayenne en poudre sur mon assiette.

Verdict : c’était un régal !

J’ai trouvé ça très bon même si un peu trop riche en viande pour moi. Bizarrement, Chéri a trouvé que la viande était bien dosé XD. Quand à Mimiko, elle n’a pas aimé la saucisse mais, les assiettes des enfants étaient vides à la fin du repas, la rondelle de saucisse de l’une ayant fini dans celle de l’autre.


les gourmandises 2018  

Share

Les Saisons – Vivaldi Piazzolla

Les Saisons

C’est à la médiathèque que j’ai repéré cet album-cd. Ayant un faible pour Vivaldi, je n’ai pas réfléchi à deux fois avant de l’emprunter,  et se fut une très belle découverte.

Les saisons est un très joli conte musical écrit par Carl Norac, conté par Irène Jacob, illustré par Laurent Corvaisier, avec à la musique Marianne Piketty et Le Concert Idéal, chez Little Village d’Harmonia mundi.

Deux enfants perdus, d’un côté et de l’autre du monde. Nella, dans une forêt d’Europe, Federico dans les rues de Buenos Aires. L’un comme l’autres sont seuls mais possèdent un pouvoir magique grâce auquel il pourront se parler et se comprendre à travers l’eau et les saisons. Commence alors un dialogue entre les deux enfants, entre Vivaldi et Piazzolla.

L’histoire est très belle, poétique et romantique. La musique très présente en fait un disque très agréable à écouter.

Mais l’album illustré vaut aussi le détour ! J’ai beaucoup aimé les illustrations, très colorées et poétiques. Les visages des deux enfants dégagent beaucoup d’émotions. Plus j’avançais dans ma lecture/écoute, plus j’étais émue. Par le dessin et la musique, plus que par le récit lui-même. Ce dernier reste tout de même un joli conte sur l’amour capable de déplacer des montagne (ou de traverser l’espace et les saisons).

Et la musique est magnifique. Je connaissais Piazzolla mais je n’avais jamais écouté ses Estaciones Porteñas. J’adore !

sur le site du label Little Village

également disponible en cd simple


D’un livre 5 coups 😉

  challenge albums 2018 challenge petit BAC 2018chut les enfants lisent

 

Share

Challenge Amérique Latine 2018

Après de longues hésitations, j’ai finalement choisit de reconduire le Challenge Amérique Latine pour 2018.

Je garde l’idée principale de l’années dernière : découvrir et faire découvrir les cultures latino-américaines à travers la littératures mais aussi le cinéma, le théâtre, la peinture, la cuisine, vos photos de voyages… Bref tout ce qui vous fera voyager et découvrir ses contrées lointaines.

Pour participer, rien de plus simple : inscrivez-vous en laissant un commentaire sur cet article. Ajoutez à vos articles le logo et /ou un liens vers cet article et laissé-moi vos liens en commentaire.

Pour valider le challenge un seul article suffira. Vous avez du 1er janvier au 31 décembre 2018 pour publier vos chroniques.

Je vous propose 12 thèmes mensuels, ils ne sont pas obligatoires et vous pouvez partager à m’importe quel moment vos lectures et autres billets.

Si vous découvrez ce challenge, mais que vous avez déjà publié des billets sur l’Amérique latine et sa culture sur vos blog, je les prendrais également en compte, il vous suffit d’y glisser le petit logo du challenge et de me laisser en commentaire les liens de vos anciens articles.

Vous n’avez pas de blog mais vous avez envie de participer ? C’est possible : vous pouvez partager les liens de vos critiques publié sur des sites tel que Babelio ou Sens Critique ou alors m’envoyer vos articles par mail et je me charge de les publier pour vous.

2 logos au choix

challenge-amerique-latine-1 challenge-amerique-latine-2

Les thèmes mensuels :

  • Janvier : La bande dessinée
  • Février : Uruguay
  • Mars : Contes et légendes traditionnelles en partenariat avec le mois des contes et légendes (sur Ma petite Médiathèque également, billet de présentation en février)
  • Avril : Plumes féminines
  • Mai : L’Amérique latine française : Guadeloupe, Martinique et Guyane
  • Juin : Le Brésil
  • Juillet : Esclavage et littérature latino-américaine
  • Août : La Colombie
  • Septembre : La rentrée littéraires latino-américaine
  • Octobre : La fête des Mort en Amérique latine (en partenariat avec le challenge Halloween)
  • Novembre : Le Mexique
  • Décembre : littérature jeunesse (en partenariat avec le challenge Je lis aussi des Albums)

 

L’Amérique latine – petit rappel géo :

Cliquez sur le pays pour voir la carte

Une petite carte histoire de réviser sa géo. Se souvenir des pays de l’Amérique du sud c’est assez facile, mais j’ai un peu plus de mal avec l’Amérique centrale, j’en oublie toujours quelques uns ^^’

Cette carte vient du site Americas, vous y trouverez des informations sur tous les états de cette carte. Le site à avant tout la vocation de promouvoir le tourisme et les voyages vers l’Amérique latine mais on y trouve aussi des info géographiques et historiques. Si vous connaissez d’autres sites intéressant de ce genre laissez-moi les liens en commentaire. J’ai découvert celui-ci par hasard et en y jetant un œil rapide, je l’ai trouvé pas mal.

A écouter sur France Culture

quelques émission sur l’Amérique Latine que j’ai trouvé très intéressantes

Quelques maisons d’éditions spécialisé

merci là encore de me laisser des liens 😉

  • Anacaona : maison d’édition spécialisé en littérature Brésilienne
  • l’atinoir éditions : maison d’éditions marseillaise dédié à la littérature latino-américaine

Plus de Challenges ! Les partenariat :

Des livres en cuisine

Des livres en cuisine est un challenge annuel qui met à l’honneur tous les livres où la cuisine occupe une place importante, on peut y parler de livres de cuisine bien sûr mais il s’agit surtout de parler des romans, albums, BD qui parlent de cuisine. La cuisine n’est est pas forcement le sujet mais elle y occupe un place importante, par exemple Chocolat Amer de Laura Esquivel.

Pour vous inscrire : le billet bientôt en ligne

Le mois des contes et légendes

Tout un mois pour explorer des contes et légendes de tout horizon, classique, revisité… tout est permis. Ce sera au mois de mars et faut patienter encore un peu pour que le projet prenne forme. Les contes d’Amérique latine sont les bienvenus !

Pour s’inscrire : billet à venir

Challenge Je lis aussi des Albums

challenge albums 2018Proposé par Sophie Hérisson sur son blog Délivrer des Livres, principalement dédié à la littérature jeunesse, ce challenge nous incite à lire des albums illustré, des albums pour enfants mais pas que, l’album se décline maintenant aussi en œuvres pour adolescent et même pour adultes. Dans le cadre de ce partenariat Sophie et moi-même vous invitons à découvrir des album d’auteurs latino-américains et à les partager avec nous.

Pour vous inscrire : Challenge Albums 2018

Le Challenge Je lis aussi des album propose également 12 thèmes mensuels. Cette année l’Amérique Latine sera à l’honneur en décembre.

Challenge Holloween

C’est un joli challenge proposé par Lou & Hilde qui nous invite dans le monde de l’étrange le temps d’un mois en octobre. Et pour 2018 nous nous associons pour aller explorer les fêtes des morts latino-américaines, et autres étrangetés du sous-continent.

Pour vous inscrire : groupe facebook

Dans ma PAL

J’ai passé en revue toute ma bibliothèque pour y dénicher quelques idées lectures et j’ai trouvé quelques livres à me mettre sous la dent :

Résultat de recherche d'images pour "cuentos fantasticos de América livre de poche" Résultat de recherche d'images pour "a noite escura e mais eu" 

Résultat de recherche d'images pour "dona flor e seus dois maridos" Résultat de recherche d'images pour "cancion de gesta las piedras de chile" Résultat de recherche d'images pour "Civiles No Identificados de Rufino"

Et vous, qu’allez-vous lire ?

Les participants et leur participations :

(par ordre alphabétique)

Bidib
Blandine
Eimelle
FondantGrignote
Hilde
Marie
Nahe
Share