Grands et petits écrans

Grands et petits écrans, bilan de la semaine #5

Avec le mois des contes et légendes, ce rendez-vous hebdomadaire a été quelque peu perturbé. Pour l’occasion j’avais proposé des épisodes spéciaux contes et légendes  que voici :

(2 épisodes sur les 5 prévus… ce n’est pas terrible, mais je n’ai pas eu le temps)

Aujourd’hui je reprends le rythme normal des choses avec un bilan de tout ce que j’ai regardé ces dernières semaines parce que bon, ce n’est pas parce que le blog part en voyage aux pays des contes que moi je n’ai pas regardé autre chose !

Séries :

DC’s Legend of Tomorrow, saison 3 et 4

Résumé : en gagnant contre la legion of Doom, notre équipe à crée un chaos temporel ou l’ont voit les anachronismes se multiplier. Ce chaos permet à un nouvel ennemi (évidemment encore plus terrible que les précédents) de se frayer lentement mais surement un chemin depuis sa prison temporelle vers notre monde. Les totems prennent de l’importance et les alliances avec les amis et les ennemis se font et défont.

Mon avis : J’ai regardé cette série avec Mimiko, ma cadette, qui est fan des univers Marvel et DC comics, mais c’est difficile de trouver des séries accessibles pour elle puisqu’elle n’a que 11 ans. Je me fie aux âges indiqués et si c’est +13 on y va. Et comme je regarde avec elle, je peux réajuster mon jugement en cours de route. Je vous avais déjà parlé de DC’s legends dans un précédent billet. Après quelques premiers épisodes poussifs, elle avait bien accroché et on a enchaîné les saisons. Depuis le dernier billet, nous avons d’ailleurs fini la série avec les 2 dernières saisons. Avec la saison 3 on a apprécié de retrouver flash et de découvrir enfin la fin de l’aventure interséries Terre X. J’ai bien aimé aussi le clin d’oeil à E.T. L’une comme l’autre, en revanche, avons trouvé la dernière saison vraiment pas terrible. Et on n’était pas mécontent que ça se finisse pour passer à autre chose.

Grimm, saison 5 et 6

Affiche GrimmRésumé : Dans la saison 5 Nick doit faire face à un groupe de terroriste wesen qui tente de prendre le pouvoir. Les amis d’hier pourraient bien être les ennemis de demain et la griffe noire étend son pouvoir mettant le Grimm et les siens en danger. Les ennemis d’hier deviennent les amis d’aujourd’hui et avec ses chaises musicales d’amis-ennemis on sait plus à qui il faut s’attacher. Dans la saison 6, un danger encore plus grand semble menacer, les indices annonce un terrible événement, mais on ne se sait pas ce qui se prépare ni qui est vraiment la cible.

Mon avis : la fin est, comment dire… difficile d’en parler sans spoiler, mais disons que j’ai trouvé ça too much. Ce n’est pas deus machina qui sauve tout le monde, mais presque, ça n’a pas tellement de sens. Et d’une manière générale, sur la dernière saison les personnages deviennent moins touchant et malgré le tragique de la situation qui va crescendo, je n’étais pas dans l’émotion. Et la petite fille est trop bizarre. Je n’ai pas réussi a cerner ce personnage, et encore moins à m’y attacher. La série s’épuise, il était temps qu’elle se conclue. Avec le dernier épisode, nous avons une vraie fin.

Jessica Jones, saison 2

Affiche Marvel's Jessica JonesRésumé : Jessica Jones est une femme douée de super pouvoir, mais elle n’a pas envie de jouer les super héros pour autant. Mais qu’elle le veuille ou pas, elle se retrouve bon gré mal gré à devoir user de ses pouvoirs pour se battre contre de très mauvaises personnes. Je passe vite sur la première saison que j’ai vu il y a un petit moment. Dans la première saison, Jessica doit se battre contre un homme qui a le pouvoir de contrôler les gens simplement par la parole. Jessica a été une de ses victimes et le moment de prendre sa revanche est arrivé. Avec la seconde saison Jessica veut comprendre pourquoi elle a des pouvoirs, qu’est-ce qu’on lui a fait après l’accident dans lequel elle a perdu toute sa famille étant enfant. Elle remonte la piste de ceux qui l’ont soigné et rencontre une femme plus forte qu’elle.

Mon avis : Jessica Jones c’est la série que je regarde quoi je n’ai plus rien à voir et que j’ai la flemme de passer des heures à chercher de nouveaux titres (je trouve l’interface Netflix pour ça très mal conçue, quand tu ne sais pas ce que tu veux et que tu fais défiler les suggestions tu te rends vite compte que ce sont toujours les mêmes titres qui reviennent d’une catégorie à l’autre). Du coup, comme j’avais fini Grimm et que je n’avais pas d’idées j’ai repris Jessica Jones et j’ai regardé toute la deuxième saison. Mais là je sature, faut que je passe à autre chose.

Dark, saison 1 + saison 2 épisode 1 à 3

Affiche DarkRésumé : Dans une petite ville allemande qui vit grâce à la centrale nucléaire, un enfant disparait. Et la ville qui semblait si paisible révèle de sombres secrets. Les événements semblent se répéter tous les 33 ans. Que se passe-t-il vraiment ?

mon avis : Une ambiance sonore des plus flippantes que je connaisse. Même quand il ne se passe rien, la musique fait flipper ! C’est d’ailleurs tellement glauque et pesant comme ambiance (les couleurs vont avec la musique) qu’après 2 épisodes nous avions laissé tomber. L’intrigue semblait ne pas vraiment avancer et le scénario avait l’air confus. Finalement, j’ai repris la série seule après que mon frère me l’ait conseillé en me disant qu’il y était question de voyages dans le temps. Et, sous cet angle là, la série est effectivement pas mal. On ne pige pas tout tout de suite. On enchaîne les périodes sans toujours comprendre le lien entre maintenant et les années 80 et les années 50. Puis, petit à petit on voit les liens se tisser, denses, inextricables, complexes, et ça me plait beaucoup. En revanche, cette ambiance sonore continue de me taper sur les nerf.

https://youtu.be/I_5QAwslFTk

Black Lightning, saison 1 et saison 2, épisodes 1 à 5

Affiche Black LightningRésumé : un superhéros à la retraite va devoir reprendre du service. Sa ville est aux mains des gangs et sa communauté est encore une fois la cible de l’injustice et de la discrimination. Alors qu’il travaille comme proviseur dans une école, Jefferson Pierce doit reprendre son costume de superhéros. Mais il ne sera pas seul dans cette mission. Le super-héroïsme devient une affaire de famille.

Mon avis : La première série de super héros pour les 13 ans que j’ai trouvé. C’est caricatural, comme toutes les séries du genre, il y a du gros cliché en veux-tu en voilà, mais il y a de l’action et ça avance bien. Il y a au moins un vrai aspect positif avec cette série : le scénario se construit autour du problème de la discrimination raciale. Blacklihtning est un héros noir qui veut avant tout protéger sa communauté à la fois victime (et bureau) du trafic de drogue et des gangs, mais aussi d’injustice et de discrimination de la part des forces de l’ordre public. C’est justement le sujet de la discrimination, largement abordé par la série, qui nous a permis d’avoir des discussions sérieuses avec Mimiko, faisant la part du vrai et du faut, la réalité n’est pas si loin de la fiction qu’elle le croyait. De fil en aiguille on en est même arrivé à parler poésie. Comme quoi, tout peut-être support à la discussion et la découverte pour peux qu’on sache faire la part des choses et regarder avec légèreté ce qui doit l’être. Une série pour le fun est une série pour le fun, je ne lui demande pas d’être un chef-d’oeuvre cinématographique. Bien sûr c’est surjoué et caricatural, mais c’est justement ce qui nous fait marrer avec Mimiko.

The Big Bang Theory, saison 3 à saison 5 épisode 21

Affiche The Big Bang TheoryRésumé : une bande d’intellos, une fille sexy et beaucoup de blagues en dessous de la ceinture. De nouveaux personnages féminins arrivent et ça rééquilibre un peu la donne. Il n’y avait jusque là que la blonde sexy, mais un peu cruche, deux nouvelles filles rejoignent la bande et celles-ci n’ont pas grand-chose à envier au QI des gars. 2 intellos de plus, mais dans d’autres domaines : microbiologie et neurosciences. Ça nous change de la physique !

Mon avis : les saisons se suivent et se ressemblent. Mais je ne dis pas ça d’une façon négative. On y retrouve le même type d’humour, les mêmes gags et ça nous fait toujours rire. Chéri adore, et Mimiko aussi, mais je du mal à comprendre pourquoi. Que lui se marre à toutes les blagues de cul, c’est normal, mais Mimiko comprend une fois sur deux (et tant mieux !). Mais elle aime beaucoup les personnages et leur caractère. Et je pense qu’elle aime aussi voir son père rire. Quoi qu’il en soit, c’est la série de Chéri, on ne la regarde que quand il est là.

Hierro, 1 saison

Affiche HierroRésumé : sur l’île de Hierro aux Canaries, débarque une nouvelle juge, son caractère trop franc et têtu ne va pas l’aider à s’intégrer. Pas plus que sa façon de mener l’enquête sur la mort d’un jeune homme de l’île. Ici, tout le monde se connaît, mais elle n’a que faire des commérages, elle entend bien mener son enquête à sa façon.

Mon avis : une série policière à voir sur Arte. J’aime bien voir des séries sur Arte de temps en temps, ça change des séries américaines auxquelles je suis habituée. Et Hierro est également disponible en VO sous-titrée (ce qui n’était pas le cas pour squadra criminale T_T), du coup je double le plaisir d’enquête policière à celui de la langue. J’aime beaucoup le caractère de l’héroïne, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, au risque d’en devenir même trop bornée. La série met en scène une seule et même enquête qui s’étend sur tous les épisodes avec de nouveaux suspects, des rebondissements, de nouveaux indices… contrairement aux séries qui proposent une enquête par épisode, on prends ici le temps de développer l’enquête, d’explorer les mauvaises pistes, etc. On a aussi le temps de bien connaitre les personnages et leur façon d’être. J’ai aimé la juge, mais les autres personnages ne sont pas vraiment attachants.

Cirminal : France, épisode 1

Résumé : dans une salle d’interrogatoire, une des survivantes de l’attentat du Bataclan. Les enquêteurs veulent déterminer la véracité de son témoignage. Était-elle vraiment présente ?

Mon avis : je me suis lancé dans la série sans avoir regardé le pitch de départ. J’avais envie d’une série policière et celle-ci revenait souvent dans les propositions. Ce premier épisode m’a étonné et, je dois avouer, ennuyé. C’est un huis clos, on ne quitte pas la salle d’interrogatoire. Il n’y a aucune action. C’est un bras de fer psychologique entre le témoin et les enquêteurs. Le principe est très original, mais je ne m’y attendais pas du tout alors je me demandais quand il se passe quelque chose. ça ne m’a pas vraiment donné envie de regarder la suite

J’ai regardé d’autres séries, mais je vous en parlerais dans un numéro spécial Halloween 😉


Film :

Affiche Ave, César !Ave, César !

Résumé : Se déroulant durant les dernières années de l’âge d’or d’Hollywood, AVE CÉSAR ! suit les déboires d’un employé de studio chargé de résoudre toutes sortes de problèmes, au cours d’une journée particulièrement remplie. (source : sens critique, je n’aurais pas su comment résumer le film)

Mon avis : ce film a été une très agréable surprise. J’en avais entendu beaucoup de bien, mais je ne pensais pas qu’il me plairait, c’est surtout un hommage au cinéma hollywoodien d’une certaine époque et je ne suis pas une cinéphile. Je pensais passer à côté du film. Finalement, même si je suis sans doute passé à côté de pas mal de références, j’ai vraiment apprécié le film qui est très drôle et les acteurs sont vraiment bons. Hollywood qui se moque de lui-même c’est quand même cocasse.

Voyage au centre de la Terre 2, l’île mystérieuse

Affiche Voyage au centre de la Terre 2 : L'Île mystérieuseRésumé : un ado orphelin de père insupportable, un beau-père qui en fait trop et un voyage pour essayer de se réconcilier. Un voyage pour découvrir rien de moins qu’une île mystérieuse tout droit sortie des romans de Jules Vernes, si le beau-père ni crois pas, le gamin lui est persuadé que les romans de Jules Vernes racontent des histoires vraies, tout comme son père et son grand-père se sont de fervents défendeurs de cette théorie. Et il s’avère qu’ils avaient raison. Voici nos aventuriers sur une île mystérieuse qui va bientôt disparaitre, et eux avec s’ils n’arrivent pas à trouver un moyen de s’en échapper.

Mon avis : je cherchais un film d’action à regarder en famille et j’avais adoré Dwayne Johnson dans Jumanji, je me suis dit que ça allait être sympa. On a passé un bon moment tous ensemble, mais j’étais déçue, je m’attendais à quelque chose de plus drôle.

Documentaires :

Les grands mythes – L’Iliade, épisodes 1 et 2

screenshots L'Iliade - La pomme de la discordeRésumé : l’Iliade, épopée homérique racontant la guerre de Troie adapté en série de courts épisodes (25 minutes) animés.

Mon avis : nous avion beaucoup aimé la première saison sur les dieux grecs, nous avons aimé les deux premiers épisodes de l’Iliade. L’animation en sépia est très jolie à regarder et la voix off très agréable à écouter. Chaque épisode fait 25 minutes et prend bien le temps de rentrer dans les détails. Si je connais les grandes lignes de la guerre de Troie, j’ai appris beaucoup des détails que j’ignorais dans ces 2 premiers épisodes. Pour tous les amoureux de mythologie, grands ou petits.

⇒ À (re)voir sur Arte.tv

Share

Commentaires

7 octobre 2019 à 20:01

Je suis fan d’Ave Cesar comme de tous les frères des frères Coen 😀
+1 pour Dark, une série à voir, mais en étant concentré ^^



10 octobre 2019 à 06:13

Quelle sélection impressionnante !! wahou ! j’ai failli noté le film avec Dwayne Johnson et puis comme tu as été déçue, finalement non… mais je l’adore, lui! 🙂



Répondre à Tachan Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.