Contes imaginaires, tome 1 : La reine des neiges et les cinq éclats [manga]

26 janvier 2020 8 Par Bidib

Couverture Contes imaginaires, tome 1 : La reine des neiges et les cinq éclats

C’est chez Tachan que j’ai découvert ce manga, et elle en pensait beaucoup de bien. Un manga sur la reine des neiges, justement au moment où je préparais un thème spécial sur les contes d’hiver, je n’ai pas résisté, vous pensez bien.

Tomoko Hako joue avec les contes plus qu’elle ne les adapte. Elle s’en inspire, reprends les personnages, la structure et recrée des histoires différentes avec un fil conducteur et les des liens entre chaque conte.

L’histoire commence avec un couple de chats magiques à la recherche de 5 éclats d’un miroir enchanté. Les éclats se sont logés dans le cœur de personnes rendues insensibles. C’est ainsi qu’en suivant les chats on rencontre Poucette, la petite sirène, le roi nu, la petite fille aux allumettes et pour finir la reine des neiges.

Ce qui est amusant c’est que très vite on se rend compte que tous les personnages appartiennent au même univers, le roi nu est le petit frère du prince de la petite sirène, les personnages des la petite fille aux allumettes se retrouve plus âgé dans la reine des neiges…

C’est une jolie lecture. On retrouve avec plaisir des contes très connus réinventés. Le dessin est très beau, très fin. C’est agréable à regarder et à lire. Mais je ne suis pas aussi enthousiaste que Tachan.

Si l’auteur se réapproprie les contes pour les faire siens et raconter des histoires différentes, on reste dans quelque chose de très classique. Dans un manga très classique. L’auteure apporte une touche originale aux contes que nous connaissons déjà, mais on reste dans une ambiance shôjo déjà mainte fois éprouvée. On retrouve tout le mélodrame du genre. Il n’y a pas de surprise, on voit venir les dénuements à des kilomètres.

Faut dire que niveau mélodrame, les contes d’Andersen sont déjà bien chargés, du coup quand on y rajoute la touche shôjo, ça en fait des caisses et moi je suis pas assez fleurs bleu pour être émue par ce genre d’histoire. Chaque histoire est beaucoup trop rapide pour que je sois touché par les personnages et leurs tourments et le fil conducteur est très léger, plus un clin d’œil qu’une véritable histoire avec des enjeux. Du coup j’ai trouvé ça joli, mais je n’ai pas eu d’émotion en le lisant.

En revanche, j’étais ravie d’y retrouver le Roi nus, je connaissais ce conte, mais je n’étais pas tombé dessus depuis des années et je l’avais oublié. Les autres contes sont très connus, trop peut-être.

Je suis toute de même curieuse de voir ce que l’auteur va faire avec les contes des frères Grimm dans le tome suivant.

Si je n’ai pas été émue par cette lecture j’ai trouvé ça amusant de voir ce que l’auteur fait des contes que nous connaissons déjà tous. Un lecture légère pour tous les amateur de conte et de joli dessins.

sur le site des éditions nobi ! nobi !

⇒ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

→ à lire aussi les avis de Tachan, Alice Neverland


thème de janvier

Share