La peau de l’ours [BD]

1 juillet 2020 14 Par Bidib

Couverture La Peau de l'ours, tome 1J’ai tant entendu parler de ce titre dans le cadre de la BD de la semaine que j’ai eu envie de le découvrir à mon tour. Alors avec la réouverture partielle de la bibliothèque, j’ai sauté sur l’occasion et je l’ai réservé. Me voilà donc à mon tour au rendez-vous du mercredi avec un petit billet sur La peau de l’ours d’Oriol et Zidrou.

Un jeune homme vient lire chaque jour son horoscope à un vieil homme aveugle. Le vieil homme se met à lui raconter sa jeunesse, dans les années 30 aux États unis. S’il est sur cette île de Lipari maintenant c’est pour une promesse faite alors qu’il n’avait que 15 ans à l’amour de sa vie, la petite fille d’un dangereux mafieux qui l’avait pris sous son aile.

Les auteurs nous livrent une histoire de mafieux plutôt originale. Si Don Pomodoro est un personnage aussi laid dedans que dehors, ce ne sont pas tellement ses crimes qui font l’histoire, mais le désir de vengeance du jeune Teofilio, un désir jamais assouvi parce que la peur est plus grande, parce que l’amour s’en mêle, parce qu’il n’a que 15 ans, parce qu’il n’a finalement rien d’autre.

J’ai aimé ce premier volet (qui pour moi se suffit à lui-même). Le dessin n’est pas joli, mais je l’aime bien, il colle bien à l’ambiance du récit. Une sale gueule pour un sale type, Don Pomodoro est vraiment moche. Le récit est bien mené, avec des allé retours entre le présente et les souvenirs de jeunesse, à l’instar du jeune homme qui chaque jour vient écouter une nouvelle bribe de cette histoire on a envie de savoir. Teofilio va-t-il glisser lentement et inexorablement du côté obscur, du côté du crime organisé, va-t-il devenir l’homme de main docile de celui qu’il rêve de tuer ? On sait dès le début que ce n’est pas une de ces histoires qui finissent bien, mais on veut l’entendre nous raconter. Peut-être espère-t-on qu’elle ne se finisse pas trop mal.

sur le site des éditions Dargaud

⇒ Oriol (Instagram)

⇒sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

→ à lire aussi les avis de Nathalie, Noukette, Alice


rendez-vous chez Moka


avec cette lecture je participe aux challenges

(cliquez sur les logos pour en savoir plus)

Share