TBTL

TBTL 2020 #33 – D comme Dystopie

Le Throback Thursbay Livresque est un rendez-vous initié par Betty Rose Books et repris par Carole de My BooksLe principe du rendez-vous est simple : mettre en lumière un livre lu il y a quelque temps et qui illustre les thèmes de la semaine. Thème qui nous est donné par Carole.

Le thème de la semaine : D comme …

D comme Dystopie, D comme Destin, D comme Divergente

Couverture Divergent / Divergente / Divergence, tome 1Le premier titre auquel j’ai pensé c’est Divergente, il correspondait parfaitement au thème puisque le titre commence par un D que c’est une Dystopie et qu’il est question du Destin de l’héroïne et de tout son peuple.

J’ai lu divergente il y a des années et si je garde l’histoire en mémoire c’est qu’entre temps j’ai aussi vu l’adaptation cinématographique. Je me souviens d’avoir pris du plaisir à lire le roman, mais je n’ai finalement jamais lu les tomes suivants.

J’ai trouvé qu’il y avait des idées intéressantes dans ce roman, quoique pas particulièrement originales, l’idée de séparer la population en caste n’est pas nouvelle. Mais elle est ici bien exploitée et offre une réflexion intéressante. La société dans laquelle évoluent nos héros est divisée en castes. À l’adolescence chacun choisit sa caste et quitte son foyer pour rejoindre sa nouvelle communauté. Chaque caste occupe un rôle précis dans la société : les altruistes dirigent le pays, les Audacieux s’occupent de la sécurité, les Érudits des sciences, les Fraternels de la nourriture et les Sincères de la justice. Un test permet de connaitre à caste à laquelle vous êtes destiné, mais il existe des individus au potentiel indéterminé pouvant appartenir à plusieurs castes, ce sont les divergents. Ces personnes sont pourchassées, car on les soupçonne d’être un danger pour l’équilibre de cette société. L’héroïne est une divergente ayant choisi d’intégrer les Audacieux, elle doit cacher sa véritable nature, affronter ses camarades prêts à tout pour l’évincer, et déjouer un coup d’État. Je n’oublie rien ? À si, sa première histoire d’amour.

Je n’ai pas lu la suite, mais vu l’adaptation des trois tomes et j’avoue que la suite je l’ai trouvé décevante, mais j’aimerais tout de même lire un jour les livres pour comparer avec le film. Entre le premier tome et le premier film, j’ai beaucoup plus aimé le livre, car si celui-ci souffre de quelques clichés du genre, le film les exacerbe. J’ai trouvé l’héroïne du roman bien plus touchante que son homologue.

ma chronique

D comme Démocratie, D comme Dérives, D comme Démokratia

Couverture Démokratía, tome 1En recherchant un livre pour ce thème, je suis tombé sur un autre titre qui correspond parfaitement au thème et qui accompagne bien mon premier choix. Je ne sais pas si on peut vraiment qualifier Démokratia de dystopie. L’action ne se déroule pas du tout dans un futur post-apocalyptique, mais dans un univers très proche du notre, à un détail prés : l’ingénierie robotique y est beaucoup plus avancée et le premier androïde se balade déjà dans les rues. Mais les dérives et les interrogations qui sont ici exposées sont proches de celles qu’on peut retrouver dans les dystopies.

Un androïde se balade donc dans les rues et ses actions sont déterminées par un ensemble de 3000 personnes, c’est la majorité qui l’importe et qui dicte le comportement du robot. Une sorte d’expérience de mise à l’éprouve du concept de démocratie. La majorité a-t-elle toujours raison ?

Un manga intéressant dont je n’ai lu que les premiers tomes.

Share

Commentaires

10 décembre 2020 à 08:55

De jolis choix, notamment Divergente qui est un ouvrage m’ayant bien plu. L’adaptation du t1 au cinéma est également assez distrayante.



10 décembre 2020 à 09:39

Jolis choix d’interprétation
De Véronica Roth, je n’ai lu que le tome 1 de marquer les ombres



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.