C'est lundi !

Carnet de bord, lundi 26 juillet 2021

Bienvenue sur Ma petite Médiathèque, voici, comme chaque lundi, mon petit carnet de bord de la semaine passée : articles publiés, livres lus et bilan de visionnage au rendez-vous.

Le dernier carnet de bord date du 5 juillet. Depuis j’ai eu très peu de temps pour le blog et pas beaucoup plus pour la lecture. Voici un petit récap des 3 dernières semaines.

Lectures

Lectures terminées

Avant de partir en “vacances” j’ai passé un bon moment en compagnie d’une jolie famille belge avec Les beaux étés de Zidrou et Jordi Lafebre. Chaque été la famille qui la Belgique pour le sud de la France. Le temps d’un album, on passe les vacances avec eux. des années 60 aux années 80, la famille fait chaque année de belles rencontres.

Je vous reparle de la série très vite.

À mon retour plusieurs BD m’attendaient dans ma PAL, j’ai commencé par celle que je dois rendre de toute urgence à la bibliothèque : L’homme gribouillé et Akkinen. 2 très bonnes pioches.

L’homme gribouillé : Dans un Paris suffoqué par les pluies diluviennes, une mère et sa fille se lancent sur la piste d’un extraordinaire secret de famille… Serge Lehman et Frederik Peeters au sommet de leur art. À 40 ans passés, Betty Couvreur vit dans l’ombre de sa mère Maud, auteur de livres pour enfants. Pourtant, depuis des années, Maud subit l’emprise d’un terrifiant maître-chanteur, Max Corbeau. Betty l’apprend et se retrouve projetée dans une quête des origines en compagnie de sa propre fille, Clara. Voyage initiatique au pays des monstres et des merveilles avec au bout, peut-être, un secret venu du fond des âges. (source : livraddict)

Akkinen zone toxique : Gaspar et sa fille, Tessie ont traversé la moitié du continent pour venir s’installer dans une ville du Grand Nord à demi endormie, depuis que l’exploitation pétrolière a déserté les lieux. Ne reste désormais qu’une grosse usine de réhabilitation des sols, Géotrupe : c’est là que le frère de Gaspar, peu scrupuleux patron du site, lui a trouvé un poste. Désœuvrée, Tessie, qui passe ses journées à se promener en bordure de forêt, rencontre un grand gaillard mutique : Aslak, qui vit seul entouré de ses statues qu’il construit de bric et de broc. Peu à peu, elle rencontre d’autres locaux… notamment Pekko écologiste contestataire et ami d’Aslak, qui accuse Géotrupe d’empoisonner l’eau. Lorsque Pekko disparaît, la communauté semble se réveiller comme sous le coup d’une secousse. Dans cette ville où tout le monde se connaît, les vieilles rancunes resurgissent, et Gaspar et Tessie se retrouvent malgré eux au cœur d’une enquête qui les dépasse. (source : éditions Sarbacane)

J’ai aussi lu (je devrais plutôt dire regardé) un très bel album à jouer de Peggy Nille : Cachés dans la mer. Les illustrations sont magnifiques, et même s’il n’y a pas d’histoire, les illustrations a elles seules valent le détour.

lectures en cours

J’ai eu très peu de temps pour lire ces derniers jours, mais j’ai tout de même avancé dans mes trois lectures en cours.

J’ai pour le moment mis de côté mes lectures sur la mythologie indienne commencée au début du mois.

Visionnages

FlashForward 

Affiche FlashForward

série américaine de 2009 – 1 saison

Un jour comme les autres pour Mark Benford, agent du FBI. Du moins jusqu’à ce que survienne un événement inattendu et bouleversant. La population mondiale perd connaissance pendant 2 minutes et 17 secondes. Pendant ce temps tous ont eu une vision de ce qui semble le futur. Mark c’est vu enquêter sur le phénomène et c’est à partir des bribes de ses souvenirs que l’enquête commence. Qu’est-ci qui a provoqué ce blackout  général quant plusieurs millions de morts ? Quelles sont leurs motivations ?

Les visions vont influencer les différents personnages, entre ceux qui cherchent à changer le futur qu’il ont vu et ceux qui veulent à tout prix le réaliser, personne ne sera indemne.

J’aime bien la série et le mystère autour de cet étrange phénomène, mais le scénario insiste un peu trop sur les difficultés que Mark rencontre avec sa femme suite à leurs visions respectives. Cela prend un peu trop d’importance pendant plusieurs épisodes. Or, on s’en fout de son mariange, nous ce qu’on veut c’est découvrir qui a provoqué ça et pourquoi ? Quand on finit par oublier les déboires amoureux du protagoniste pour des intrigues d’espionnage et contre espionnage, cela devient plus intéressant.

Statup

Affiche StartUp

série américaine de 2016 – 3 saisons

Une jeune informaticienne surdouée, un banquier raté et un gangster haïtien vont s’associer pour créer une monnaie virtuelle révolutionnaire. Mais rien ne se passe comme prévu, mafia russe, agent du FBI corrompu, piratage, concurrence … les obstacles seront nombreux et quand en plus on a un don pour prendre les mauvaises décisions, ça peut vite tourner au drame.

C’est Chéri qui a choisi cette série et il a adoré. C’est en effet assez prenant, à chaque fois que notre trio se croit sorti d’affaire, une nouvelle tuile leur tombe dessus, et c’est souvent bien mérité. Faut dire qu’ils ne sont pas doués pour prendre les bonnes décisions. Le trio assez improbable fonctionne très bien, mais c’est dommage qu’il n’apprennent pas de leurs erreurs. En trois saisons, on les voit évoluer, mais pas forcement dans le bon sens et c’est parfois agaçant de le voir encore et encore recommencer la même chose. J’avoue avoir moins accroché que Chéri, parce que je n’ai pas trouvé les personnages très attachants. Mis à part Ronald Dacey, le gangster haïtien qui est sans doute le personnage le plus humain de tous. Ces deux acolytes sont des têtes à claques qui n’en ratent pas une.

Falcon et le soldat de l’hiver

série américaine (2021) – 1 saison

Falcon et le soldat de l’hiver vont devoir faire équipe pour mettre fin aux agissements d’une bande de terroristes formés par des super soldats.

C’est toujours un plaisir de retrouver les personnages de l’univers Marvel, et contrairement à Wanda Vision ou Loki, nous sommes ici dans une série d’actions très classique. De la baston, des super pouvoirs et beaucoup d’humour.

C’est sympa. Et ça pose quand même des questions intéressantes. Les méchants n’ont finalement pas tort bien que leurs méthodes soient condamnables. Autre réflexion intéressante, Falcon, peut-il reprendre le flambeau de capitaine America, avec tout ce que cela implique pour un homme noir dans une Amérique toujours raciste ?

Bref une petite série sympa pour se vider la tête, mais pas trop quand même. Le duo Falcon-soldat de l’hiver fonctionne bien.

The Tomorrow War

film de Chris McKay (2021)

Un jour débarque du futur une bande de soldats qui annonce la fin de l’humanité dans 30 ans. La terre est attaquée par des extraterrestres et il ne reste plus qu’une poignée d’humains. Grâce à une technologie permettant de voyager dans le temps, ils viennent recruter des soldats dans le passé. Mais la manœuvre ne semble pas vraiment efficace et de plus en plus de gens sont recrutés de force. Quand le tour de Dan arrive, le sort du monde va changer.

Film d’action classique, avec une guerre contre des extraterrestres tout aussi classiques. Avec comme originalité cette histoire de voyage temporel. Si cela permet une rencontre intéressante pour Dan, le voyage temporel n’apporte pas grand-chose à l’intrigue qui reste très basique. Les extraterrestres nous tuent, faut tuer les extraterrestres, voilà en quoi se résume l’intrigue. Et cela est fait avec son lot d’incohérences.

Un film pour se vider la tête et… se vider la tête. Trop d’incohérence surgit si on commence à se poser des questions.

Sur le blog

What else ?

J’ai visité le Musée de Montmartre avec Yomu-chan. Une jolie visite avec de la peinture (surtout), de l’histoire et un joli jardin. Si vous en avez l’occasion, je vous le conseille. Le lieu est très sympa. J’ai pu y voir la peinture de Suzanne Valadon, peintre découverte grâce au mooc Peintre Femmes

 

Share

Commentaires



26 juillet 2021 à 16:44

bonjour et bonnes lectures!



28 juillet 2021 à 20:43

Mon mari me pousse à découvrir L’Homme Gribouillé, il faudra vraiment que j’y jette un œil !



31 juillet 2021 à 16:06

On a aussi regardé “Tomorrow war”… quelques moments un peu longs et des bémols mais ça a fait le job quand même ;-D. Je te souhaite un très bon mois d’août, Bidib !!



Répondre à FondantGrignote Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.