Grands et petits écrans #25

Grands et petits écrans #25

1 octobre 2021 5 Par Bidib

Coucou. C’est le retour des billets “grands et petits écrans”  ! Par manque de temps et d’organisation j’avais arrêté mes petits billets spécial films et séries pour intégrer mes récap de visionnages au carnet de bord du lundi. J’ai aujourd’hui envie de les scinder à nouveau pour ne pas faire de billets trop longs. J’espère que cette nouvelle formule vous conviendra, n’hésitez pas à me faire vos retours et à me dire si vous préférez un seul billet avec lectures et visionnages ou plutôt 2 billets séparés.

L’inspecteur Barnaby, saison 12 et 13

Inspecteur Barnaby - Play RTS

Avec la rentrée et le retour de l’automne j’ai eu envie de British Mysteries. Ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien. Tout à coup, j’ai eu envie de reprendre cette série que j’avais laissée en plan depuis un petit moment déjà. J’aime l’ambiance très lente des épisodes, ça me rappelle les séries policières que je regardais avec ma grand-mère quand j’étais petite. Parfait faire mon crochet. Chéri se moque de moi à chaque fois que je fort mon ouvrage devant Barnaby, mais moi j’aime bien cette ambiance mamie. Ça fait très automne. Un bon thé ou un chocolat chaud, le chat jamais loin et me voilà prête pour la détente.

Depuis début septembre j’ai donc fini la saison 12 et 13. Les deux dernières saisons avec John Nettles dans le rôle de l’inspecteur Barnaby. Il a 9 autres saisons avec un nouvel inspecteur Barnaby, le cousin que l’on rencontre au début de la saison 13.

Photo John Nettles

Campagne anglaise, cottages, nobles hautains, villageois acariâtre, rivalité et vieilles rancunes sont toujours au programme dans ces deux saisons.

Petit clin d’oeil au challenge Halloween avec l’épisode Les fantômes de March Magna. Joyce Barnaby, l’épouse de l’inspecteur est persuadée d’avoir percuté une personne sur une route de campagne en pleine nuit. Mais qu’a-t-elle vraiment vu ? Le dernier épisode de la saison 13 flirte aussi avec le fantastique : Barnaby fait la rencontre d’une jeune femme qui peut “lire les aura”.

Plein d’épisodes autour du sport encore. Après le cricket et autre sport typiquement anglais dans les saisons précédentes, nous avons ici un meurtre au golf, un meurtre de cycliste et une sordide affaire autour de la boxe (avec reconstitution d’un match historique). Dans un épisode, on découvre un sport étrange dont j’ai oublié qui ressemble un peu au cricket et qui semble avoir des règles très compliquées. Nous avons aussi un épisode avec un spectacle équestre du genre Far West.

Avec cette série je participe aussi au challenge British Mysteries, A Year in England, Challenge Polar et Thriller et Pumpkin Automn Challenge.

Sermons de Minuit

Affiche Sermons de minuit

minisérie Netflix en 7 épisodes

Une île quelques part aux États-Unis, une petite ville endormie. L’arrivée d’un jeune prêtre va amener un nouvel élan de vie, créer une nouvelle ferveur religieuse et même faire des miracles. Mais quelque chose cloche. Quelque chose d’inquiétant plane sur cette petite île jusque là un peu trop tranquille.

Une série intéressante, parfaite pour se mettre dans l’ambiance d’Halloween. Comme dans toutes les séries qui se déroulent sur une île, ici on a une communauté soudée, mais un peu inquiétante. L’arrivée du nouveau prêtre et ses sermons enflammés ravivent un peu trop les ferveurs chrétiennes. Et si le prêtre semble une bonne personne, pleine de bonne intention, quelque chose d’inquiétant rôde autour de lui. En commençant par la trop fervente assistante qui fait preuve de fanatisme et qui elle n’est pas du tout bienveillante. Quand les miracles commencent, l’Église se remplit et nombreux sont ceux qui perdent leur bon sens et se laissent embrigader dans quelque chose qui n’est plus du tout bienveillant. Seuls quelques un semblent résister à l’appel des sirènes. Un ex-taulard rongé par le remord, une jeune institutrice enceinte qui est revenue vivre sur son île natale après l’avoir fuie, la médecin revenue sur l’île pour s’occuper de sa mère en fin de vie, et le shérif, policier musulman qui est venu se réfugier dans cette île pour fuir le racisme auquel il était confronté au sein même des services pour lequel il travaillait.

La série est plutôt bien tournée. Ça commence très lentement, on ne sait pas trop où ça mène puis petit à petit on nous révèle des indices et finalement tout s’accélère, se précipite même. Ce changement de rythme est plutôt bien pensé, mais il comporte un bon nombre d’incohérences qui m’ont agacé (je ne peux pas vous dire lesquelles sans spoiler). Peut-être aurait-il fallu un peu moins précipiter l’action pour rester cohérent dans les divers processus.

Mais plus que l’intrigue elle-même, ce que j’ai aimé ce sont les différents personnages. On ne se concentre pas sur un seul personnage ni sur un couple héros / antihéros, mais on suit plusieurs personnages, qui semblent d’abord ne jouer que des rôles secondaires avant de prendre le devant de la scène. Chaque personnage à son vécu et ils sont tous assez intéressants. J’ai beaucoup aimé le shérif. Il ne joue pas un rôle très important dans l’intrigue, mais il offre au passage une très chouette réflexion sur l’islamophobie.

avec cette série je participe au Pumpkin Automne Challenge (menu Automne frissonnant) et au challenge Halloween


Share