Bilan Livresque : Avril 2024 {by Kio}

Bilan Livresque : Avril 2024 {by Kio}

11 mai 2024 0 Par Kio

Alalala… que dire. Ce mois a été catastrophique. J’ai été en panne de lecture pratiquement chaque semaine alors que j’avais les vacances pour lire !! Je suis dégoutée, j’aurais tellement aimé lire tous les livres que je mettais acheté le mois dernier. Et je ne vais malheureusement pas poster l’article : 1 mois = 1 livre en anglais d’avril, car je n’ai pas pu finir mon livre à temps (j’en suis qu’à 60p sur 550..). Je suis vraiment déçue de ne pas avoir réussi mon défi. Je suis en retard autant dans mes lectures qu’en écriture… J’espère pouvoir me rattraper le mois prochain !

Bilan : 3 romans


Huis clos de Jean-Paul Sartre 

Genre : Théâtre, remords, psychologie, tragédie, classique et littérature française. Huis clos - Les mouches par Sartre

Édité chez folio.

Résumé : 

Garcin : – Le bronze… (Il le caresse.) Eh bien, voici le moment. Le bronze est là, je le contemple et je com prends que je suis en enfer. Je vous dis que tout était prévu. Ils avaient prévu que je me tiendrais devant cette cheminée, pressant ma main sur ce bronze, avec tous ces regards sur moi. Tous ces regards qui me mangent… (Il se retourne brusquement.) Ha ! vous n’êtes que deux ? Je vous croyais beaucoup plus nombreuses. (Il rit.) Alors, c’est ça l’enfer. Je n’aurais jamais cru… Vous vous rappelez : le soufre, le bûcher, le gril… Ah ! quelle plaisanterie. Pas besoin de gril : l’enfer, c’est les Autres.

(désolé je n’ai pas trouvé de vrai résumé)

Avis : 

Étonnement, j’ai bien aimé ce livre de cours !

Ce que j’ai vraiment apprécié dans cette pièce de théâtre c’est la psychologie  des personnages qui est vraiment complexe et captivante. Je me suis attachée à eux malgré leurs nombreux défauts, je les ai détestés, pourtant j’ai aimé les détester. Néanmoins, j’ai eu beaucoup de mal à comprendre tout le début de la pièce, tout restait flou et je ne comprenais pas vraiment quel message voulait faire passer l’auteur.

L’intrigue de l’histoire n’est pas captivante, mais la plume est fluide et poétique. La “romance” est malsaine et étrange ce qui est surement fait exprès. Très franchement, j’ai passé un bon moment à lire ce livre et je crois bien que c’est mon préféré de tous ceux que ma prof de français nous a fait lire. Très bonne surprise.

Ma note : 4/5


Les sept saints sans visage de M.K Robb 

Genre : Dark Fantasy, young adult, meurtre, enquête, saints et vengeance. Les Sept Saints sans visage, Tome 1 - Livre de M. K. Lobb

Édité chez Desaxus.

Résumé : 

Les saints sont miséricordieux. Toutes les histoires en témoignent. Mais elles racontent aussi qu’ils ont soif de sang…

Dans la ville d’Ombrazia, les disciples bénis par des saints vivent dans l’opulence tandis que les défavorisés, dépourvus de magie, vivent dans la pauvreté et sont envoyés au front.

Bénie par Patience, Roz déteste cette injustice. Emplie de haine depuis l’assassinat de son père, elle est prête à tout pour démanteler le système corrompu. Chef de la sécurité au Palazzo, Damian est censé être impitoyable et servir les saints avec une dévotion sans faille. Mais il est en réalité brisé par les années passées à se battre dans une guerre sans fin. Pour prouver sa loyauté, il doit faire ses preuves.

Lorsque des bénis et des défavorisés sont retrouvés assassinés, Damian et Roz sont forcés de faire équipe pour démasquer le meurtrier. Alors que les ténèbres se rapprochent, pourront-ils sauver la ville d’un mal qui menace de tout détruire sur son passage ?

Mon avis : 

Ça a été une très bonne lecture.  J’ai passé un agréable moment à découvrir le premier tome de cette saga dark fantasy. Mais j’ai tout de même relevé quelques points négatifs.

Tout d’abord, j’ai adoré l’univers et l’atmosphère de ce livre. L’ambiance sombre et inquiétante m’a captivé, et l’enquête m’a intrigué. Toute la thématique sur la vengeance et l’injustice est bien menée dans l’histoire. Les pouvoirs et le système de magie sont intéressants et m’ont beaucoup plu. L’intrigue est prenante et on a vraiment envie de savoir la suite.

J’ai bien aimé les deux protagonistes. Chacun a ses ambitions et son caractère, je me suis reconnue dans la colère de Roz bien que j’ai eu un peu de mal à m’attacher à son personnage. Certains de ses actions et choix m’ont agacé, mais j’aime son dynamisme et sa soif de vengeance. Quant à Damian, j’ai beaucoup apprécié sa sensibilité et ses traumatismes m’ont touché. Malheureusement, j’ai trouvé que les personnages secondaires ne sont pas assez mis en valeur donc je n’ai pas vraiment pu m’attacher à eux. Ce qui est dommage, car certains ont vraiment l’air intéressants. J’aurais aimé qu’ils soient plus développés et présents dans l’histoire.

Le rythme du récit est un peu lent et certains passages sont parfois ennuyeux, quelques longueurs se font ressentir. Toute fois, j’ai adoré la fin et j’ai hâte de découvrir la suite !

Ma note : 4/5


La première rose de Bloomstone de Mary Orchard

Genre : Fiction historique, XIXe, aristocratie anglaise, littérature adolescente et homosexualité. Casterman - La première rose de Bloomstone

Édité chez Casterman.

Résumé : 

Nathanaël Stone a toujours été d’une sensibilité hors du commun: depuis l’enfance, ses émotions menacent de déborder à chaque instant et le jeune aristocrate s’efforce de faire bonne figure. Mais à son entrée à l’université de Cambridge, Nathanaël se sent définitivement en décalage avec la société de son époque. En effet, derrière sa posture de jeune héritier et d’étudiant brillant à qui tout sourit, il cache un lourd secret : Nate aime les hommes. Un penchant inavouable, car sévèrement condamné. Sa situation va l’amener à remettre en question l’ensemble des codes de son temps. Car Nate a un rêve : trouver un lieu où vivre librement, un havre de paix où chacun pourrait être soi-même, sur un pied d’égalité et sans faux-semblants.

Mon avis : 

Cela a été une très bonne lecture ! Néanmoins, j’ai malheureusement eu trop d’attente sur ce livre.

Premièrement, j’ai adoré retrouver le personnage de Stone que j’ai pu découvrir sous un autre angle dans ce roman. Lorsque j’ai lu “Sous les étoiles de Bloomstone Manor” je m’étais directement attaché à lui. C’est pour cela que j’avais vraiment hâte de découvrir son histoire. Je l’aime encore plus après avoir fini ce livre. Sa sensibilité m’a beaucoup touché et je me suis retrouvée dans son personnage. Autre gros point positif dans ce livre, c’est les personnages en globalité, chacun à son histoire et sa relation spécifique avec Stone. Kenneth et Hazel sont adorables et Evelyn est un amour. J’ai aussi beaucoup aimé le père de Stone.

Malheureusement ce qui m’a le moins plus dans ma lecture, c’est le rythme du récit. Il est beaucoup trop rapide à mon gout et j’aurais aimé qu’on nous raconte plus en détail certains aspect et événement de la vie de Stone. Il a beaucoup d’ellipses et plusieurs moments sont résumés en quelques lignes alors que cela aurait pu prendre quelques pages. Et l’autre fait qui m’a embêté c’est qu’il ne se passe pas énormément de choses, car contrairement au premier livre,  il n’y a pas beaucoup “d’action” et de faits captivants. Malgré ça, cela ne m’a pas empêché d’apprécier l’histoire et je ne me suis pas du tout ennuyée.

La thématique de l’homosexualité et de l’aristocratie anglaise est très bien racontée. Je vous recommande vivement cette duologie “Bloomstone Manor” si vous cherchez une lecture cosy !

Ma note : 4.25/5


Et voilà, c’est déjà la fin… Je vais essayer de prendre plus de temps pour lire le mois prochain et j’espère pouvoir rattraper mon retard ! À la prochaine !

 

Share