Kitchen, un manhwa tout en finesse

C’est grâce au loto BD organisé par Loula que j’ai pu découvrir ce manhwa. Le titre m’a été envoyé par Jérôme, qui assurément a bon goût 🙂

J’avais déjà repéré ce titre dont les vertus m’avaient été vanté, notamment lors de discussion sur le forum du club shojo, mais j’avais toujours pas sauté le pas, trop de séries en cours… Et là, surprise ! Les deux premiers tomes dans ma boite au lettre ! J’étais super contente de pouvoir découvrir cette série mais j’étais encore loin d’imaginer que je serais totalement envoûté par le trait délicat et élégant de Jo Joo Hee (ou Cho Ju Hee, j’ai trouvé les deux orthographes).

Kitchen ce sont des cours chapitres mettant en scène différents personnages, principalement des femmes, autour de la cuisine. Ce sont de petits instants savoureux qu’on déguste comme une friandise. Le dessin est très délicat, élégant et féminin. Tout en couleur, les femmes y sont jeunes et belles, fragiles, drôles, savoureuses. Les hommes, plus rares, y sont tout aussi touchant. Chaque chapitre est suivi par une petite page où l’auteur se met en scène. Si ces femmes sont toujours belles et élégante, elle, elle se dépeint comme une godiche pas très jolie, pas élégante et pas douée pour la cuisine, mais d’une gourmandise à toute épreuve. Des mini chapitre plein d’humour tout aussi agréables à lire que le reste, apportant une petite touche d’humour entre chaque chapitre. Ce qui aère l’ensemble et rend la lecture plus amusant.

 

Si ce manhwa propose des tranche de vie très touchantes, il est aussi très gourmand ! A travers ce titre on découvre la cuisine coréenne, ses différents plats, ses condiments, ses traditions. On en salive ! Les plats sont joliment montré et s’il n’est pas vraiment possible de les reproduire rien qu’en lisant ce manhwa, ça donne des idées, et des pistes pour partir à la découverte de la cuisine coréenne qui à l’air très riche et variée. Si tout ne me fait pas envie (il mangent des truc bizarres les coréens !) ce titre met vraiment l’eau à la bouche et j’ai bien envie d’apprendre quelques recette simples qui y sont mentionnées. 

Je suis complètement tombée sous le charme de ce manhwa malgré sont côté très girly. Les femmes y sont si élégante que je peux difficilement m’identifier à elle, heureusement l’auteur est là pour représenter les femmes moins “parfaites”. Je me suis beaucoup reconnu dans la façon dont elle se décrit elle-même, ce qui l’a rendu d’autant plus drôle à mes yeux.

Un très beau titre que je conseille à tous ceux qui aiment les tranche de vie délicates, les pauses gourmandes et la Corée.

Merci Jérôme !!

Share

9 réflexions au sujet de « Kitchen, un manhwa tout en finesse »

  1. Ah je suis ravie de voir que tu as été enchantée par cette lecture. ^^ Comme toi, j’apprécie beaucoup ce sunjeong. C’est aussi savoureux et délicieux que les plats présentés. On a de vraies tranches de vies et des portraits d’hommes et de femmes tout à fait ordinaires.
    De la même manière, j’apprécie la page de fin où l’auteur se met en scène. C’est toujours très drôle et nous permet de créer un lien avec elle, en quelque sorte.
    J’aime également le fait que l’on peut rire ou s’émouvoir en peu de temps grâce à l’émotion qu’elle réussit à nous transmettre. Ce n’est pas si facile en peu de pages.
    Quant à la cuisine coréenne en elle-même, elle est un peu comme la nôtre au final. Le repas est un moment de rassemblement pour la famille ou les personnes proches. Il y a aussi un certain côté esthétique dans la présentation des plats et l’association des saveurs pour équilibrer le tout. Quand tu parles de trucs bizarres, tu fais référence au kimchi ? XD C’est vrai que certains condiments et mets doivent être apprivoisés car très déroutants au début. Et je reconnais volontiers que certains plats sont très appétissants. *_*

    1. oui, j’ai adoré ce titre et il donne faim !
      Je n’ai pas d’exemple d’aliments particulier qui me viennent en tête maintenant, mais disons que tu les ingrédients de la cuisine coréenne ne me font pas envie 🙂 Après comme tu dis je pense que c’est une cuisine qu’il faut apprivoiser, commencer avec les plats les plus faciles pour s’habituer au goût. Je me suis déjà essayé à la cuisine japonaise, mais je n’ai encore jamais cuisiné coréen. Ce titre me donne envie de tenter l’expérience 🙂
      Dommage que la série soit arrêté ! Clair de Lune sortent tout un tas de titres que je trouve très médiocre et pour une fois que j’en trouve un excellent… il est arrêté ! Décidément j’ai du mal avec leur politique éditoriale :'(

  2. Ah le webtoon coréen! avant je lisait des mangas souvent par ennui 🙂 sauf certains que j’ai vraiment apprécié. Par la suite j’ai découvert que la plupart des histoire que j’avais aimé lire, n’étaient pas des mangas mais des manhua et manhwa….le déclic.

    1. ma culture du manhwa est très sommaire (comme celle du manga d’ailleurs) mais j’y ai trouvé quelques perles que j’adore. Kitchen en fait partie, avec la bicyclette rouge entre autres.
      Mais j’ai aussi lu de très mauvais manhwa XD
      Ceci dit, même dans les titres très classiques comme Palais j’y ai trouvé un humour et une autodérision appréciable qui parfois fait défaut à certain manga du même genre. Soit c’est plus drôle, soit je suis plus sensible à l’humour coréen qu’à l’humour japonais.
      J’ai aussi lu de très bon manhwa baston, que j’ai bien plus aimé que les manga du même genre que j’ai lu. Après je m’y connais pas assez pour savoir si ce n’est pas du tout simplement au hasard 🙂

      J’aime beaucoup aussi la littérature jeunesse coréenne et côté drama je les trouve carrément meilleur que les japonais ! Mais là encore je peut compter les drama que j’ai vu sur une seule main

    1. ça dépends des quels, le marché du manga marchant très bien en Corée il y a beaucoup d’auteur qui proposent des titres calqué sur le modèle japonais (un peu comme certain global manga de chez nous), en revanche la culture coréenne et japonaises sont différente donc sa se ressent à la lecture, le sens de l’humour est différent aussi. Après… je suis pas du tout une experte ni dans le manga, ni dans le manhwa. C’est juste mon resenti
      Puis le « manhwa » est aussi varié que la BD franco-belge, on y trouve de tout pour tous les goût, il suffit de trouver chaussure à son pied. Pareil pour le manga.
      Pour répondre plus précisément à ta question avec des exemples concrets j’ai lu des choses très proches du manga « classique » comme par exemple Palais (précédemment cité) la trame, les personnages… ça fait très shôjo classique mais j’y ai trouvé plus d’humour que dans les shôjo que j’ai lu jusqu’à présent, ça se prends moins au sérieux. Est-ce une généralité ou la caractéristique de l’auteur ? J’ai lu 2 autres manhwa dans le genre qui était moins drôles mais il y avais aussi une espèce de surréalisme et une autodérision que je retrouve moins dans le shôjo. Mais les titres que je lu se comptant sur une seule main… hasard ou coïncidence ?
      Après il y a des titres comme Le visiteur du sud, rien à voir avec le manga main-stream ! Très intéressant d’ailleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *