Les aventures d’Abiola, tome 2 : Abiola et la déesse des mers [roman jeunesse]

12 septembre 2020 5 Par Bidib

Couverture Les aventures d'Abiola, tome 2 : Abiola et la déesse des mers

Le mois des Contes & Légendes continue avec une étape africaine. Avec ce deuxième tome des aventures d’Abiola, roman jeunesse fantastique pour tout jeune lecteur écrit par Iman Eyitayo, illustré par Megane Cuvelier, et publié aux éditions Plumes solidaires, je suis partie à la découverte de Mamie Watta, divinité aquatique que l’on retrouve dans la mythologie yoruba.

Abiola, Hui Luin et Francis sont d’inséparables amis de 7-8 ans. Ce sont les vacances scolaires et Francis a invité ses deux amies à passer la journée à la mer avec lui et ses parents. Mais tout ne se passe pas comme prévu. Et quand Francis disparaît, la petite Abiola ne réfléchit pas à deux fois avant de se jeter à la mer pour aller sauver son ami. C’est ainsi qu’elle fera la rencontre de la fameuse Mamie Watta, déesse de la mer qui selon la légende a pour habitude d’enlever des personnes. En réalité la déesse n’est pas si méchante que ça, et après avoir longuement discuté avec Abiola décide de les délivrer. Abiola s’est engagé à l’aider à retrouver son peigne magique, elle a deux ans pour mener à bien sa mission. Pourra-t-elle tenir sa promesse ? Cela nous le saurons dans un prochain épisode.

Très court roman (92 pages) joliment illustré, ce texte s’adresse aux tout jeunes lecteurs. Des chapitres très courts, une mise en page aérée et agréable, de jolies illustrations, un texte abordable et des héros en bas âge. Tous les ingrédients pour en faire un premier roman qui pourra se lire dès le CP-CE1.

Une très chouette première lecture qui ouvrira les portes du monde, avec une aventure qui se déroule sur les côtes du Bénin et qui nous fait découvrir la mythologie yoruba. Dans ce deuxième tome, on rencontre Mamie Yatta, mais l’histoire fait aussi référence à un autre personnage mythologique rencontré lors du premier tome.

Je découvre pour ma part Abiola, avec ce tome, bien que ce tome puisse se lire indépendamment du précédent, cela m’a donné très envie de connaître la première aventure et d’y faire la rencontre du zangbétô.

Un petit roman facile à lire, agréable et dépaysant.

Le petit plus que j’adore : une petite présentation géographique pour situer le lieu où se déroule l’histoire au début du livre et des pages explicatives à la fin pour en apprendre un peu plus sur Mamie Watta.

le site des éditions Plumes Solidaires 

Iman Eyitayo (Facebook, Twitter)

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré


Avec cette lecture je participe au challenge

(cliquez sur les logos pour en savoir plus)


Le coin des Curieux 

C’est avec ce roman que j’ai découvert le personnage de Mamie Watta que l’on retrouve aussi bien dans la culture yoruba et vodoun. On retrouve cette divinité des deux côtés de l’Atlantique. Représenté comme une femme d’une grande beauté et très puissante. Elle enlève des gens en mer pour les mener dans son royaume, soit sous la mer soit dans le monde des esprits.

ArtStation - Abiola et la déesse des mers, Mégane Cuvelier

Mamie Watta par Megane Cuvelier

Share