Top Ten Tuesday

Top Ten Tuesday #78 – le monde de l’informatique et des jeux vidéo

Rendez-vous hebdomadaire, créé par The Broke and the Bookish et repris par  Frogzine. Chaque semaine, un top ten sur un thème imposé (ou pas).

Les 10 romans dont l’histoire se déroule dans le monde de l’informatique, jeux vidéos, etc…

Voilà un thème qui va me permettre de vous reparler de quelques light-novels, ces romans jeunesses/yong adult venu du japon dont j’ai déjà parlé ici à plusieurs reprises. Pour ceux qui ne connaissent pas les light-novel, voici une petite définition :

Light novel : (ライトノベル ) type de roman japonais destiné à un public de jeunes adultes ne dépassant pas les 40-50 mille mots, généralement agrémentés d’images. Comme les manga, les light novel sont prépubliées dans des revues, puis les chapitres réunis dans un livre format poche. Le style d’écriture est beaucoup plus simple que dans la littérature classique : paragraphes court, beaucoup de dialogues, furigana aidant la lecture des kanji)

Parmi les light-novel publiée en France, notamment chez Ofelbe, nombreux sont les titres en lien avec l’univers des jeux vidéos. Les héros sont projetés, souvent malgré eux, dans le jeu vidéo auquel ils étaient en train de jouer et doivent apprendre à évoluer dans ce nouvel univers où régissent les règles du jeu. Un univers souvent heroic-fantasy avec des monstres de toutes sortes, des pouvoirs spécieux, etc. Si vous aimez les MRjesaisplusquoi, vous y serez parfaitement dans votre élément. Ce qui n’est pas du tout mon cas. Mais j’y ai tout de même trouvé des thématiques sympas, comme l’entraide et l’amitié ou une réflexion sur l’intelligence artificielle… Ceci dit ce n’est pas vraiment mon univers alors je n’ai fait que découvrir quelques séries sans m’y attacher.

En voici quelques-unes que j’ai testées :

Sword Art Online

Couverture Sword art Online (roman), tome 1 : Aincrad Couverture Sword art online (roman), tome 5 : Alicization beginning

La licence Sword Art Online se décline en light-novel, manga, anime et j’en passe. Pour ma part je n’ai lu que deux tomes du roman : le premier : Aincrad, et le cinquième : Alicization beginning

Cette série commence de façon classique : les joueurs, des humains ordinaires, se retrouvent piégés à l’intérieur d’un nouveau jeu vidéo. Les règles du jeu s’appliquent à leur nouvelle réalité, mais les dangers sont réels, une fois épuisées leurs vies, l’issue peut s’avérer fatale. Seule façon de sortir du jeu, arriver à le finir. Après une première phase de panique et de questionnement, les joueurs s’organisent pour mener à bien la quête et réussir à sortir du jeu.

Ce que nous avons pensé : mon avis, l’avis de Yomu-chan

Le cinquième tome se déroule dans un jeu différent de celui exploré dans le premier tome, et ici il y a une intéressante réflexion sur l’intelligence artificielle.

ce que j’en ai pensé : mon avis sur le tome 5

Couverture Log Horizon (roman), tome 1 Couverture Log Horizon (roman), tome 2 : Le couronnement du Roi Gobelin

Le début de Log Horizon est identique à celui de Sword Art Online : des joueurs se retrouvent piégés dans le jeu. Mais les univers et leurs règles sont ensuite différents, même si nous sommes toujours dans des jeux de type héroïc-fantasy.

Ici les joueurs n’encourent pas de danger mortel, mais ce n’est pas de tout repos pour autant. La réflexion menée ici est plutôt sur la reconstruction d’une société, les dynamiques de pouvoir, l’organisation des joueurs une fois la phase de panique achevée.

mon avis sur le tome 1 et les ressemblances/différences avec SAO

mon avis sur le tome 2

Couverture DanMachi : La légende des Familias (manga), tome 01

DanMachi aussi s’inspire de l’univers des jeux vidéo heroic-fantasy, mais ici les choses sont moins claires, est-ce que le joueur est un joueur venu d’une autre réalité (la notre) ou est-ce un univers différent du notre qui ressemble à un jeu ? Je n’ai lu que le premier tome et je n’en garde qu’un vague souvenir. Cette lecture ne m’a pas vraiment marquée. Un peu trop léger pour moi, peut-être.

mon avis de l’époque

Couverture Overlord, tome 1 : Le roi mort-vivant

Toujours chez le même éditeur, j’ai également lu la première partie d’Overlord (les volumes français équivalent à 2 tomes de la version originale, je n’ai donc lu que la première partie, soit le tome 1 en VO).

Ici encore des joueurs humains se retrouvent piégés dans un jeu, la particularité c’est que nos héros n’incarnent pas de gentils personnages, ils avaient choisi des avatars maléfiques. Mais bon, ça ne change pas grand-chose pour moi. Je n’ai pas trouvé cela assez original pour m’y attarder, surtout après avoir lu les titres précédents.

Couverture Le village, tome 1

Toujours en lien avec le jeu vidéo, mais rien à voir avec les light-novel japonais, j’ai aussi “lu” Le village” qui se déroule dans l’univers Mine craft. J’ai écouté cet audiolivre avec Mimiko qui est une inconditionnelle du jeu et c’était plutôt sympa. Elle était encore en primaire à l’époque, pile l’âge cible. Elle s’est prise au jeu et beaucoup amusée.

mon avis

Voilà pour ce qui est des romans avec pour thème le jeu vidéo, je n’ai pas d’autres titres qui me viennent à l’esprit en relation avec l’informatique où les jeux vidéo mis à par un manga que je n’avais pas aimé et dont je ne me souviens même pas du titre.

Connaissez-vous les romans que j’ai cités ? Les avez-vous lus ? N’hésitez pas à me laisser vos impressions sur ces lectures.

 

Share

Commentaires

15 septembre 2020 à 09:40

J’en lis peu bien que j’en ai dans ma PAL, mais j’aime bien les light novel 🙂
De ta liste, je n’ai lu qu’Overlord que j’avais bien aimé bien que, de mémoire, certaines choses m’avaient un peu agacée.



    16 septembre 2020 à 14:35

    de tout ceux que je cite c’est celui qui m’a le moins marqué. Ce que je trouve dommage avec le light-novel c’est qu’il y a beaucoup (beaucoup, beaucoup…) de répétitions. Cela se justifier pour une parution sous forme de feuilleton dans un magasin mais en tome relié c’est agaçant. Cela mériterais un travail de réécriture pour éviter les répétitions. Dans le tome 5 de SAO par exemple, le héro a une épée spéciale qu’il a fabriqué lui même. A chaque fois qu’on parle de l’épée on nous refait tout l’historique, alors que on vient de lire tout l’histoire ! On a vraiment pas besoin qu’on nous rappelle à chaque fois ce qui s’est passé à peine deux chapitre plus tôt. Ce ce qui me gène dans ce genre de livre du coup c’est inutilement long.



21 septembre 2020 à 08:33

Ta sélection me fait penser au beau film animé “Summer Wars” ! Bon lundi, Bidib !



Répondre à FondantGrignote Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.