Petit panier de manga #20

10 novembre 2020 3 Par Bidib

Aujourd’hui je vous propose un mini panier de manga. 2 titres seulement, 2 titres aux antipodes l’un de l’autre. Une ambiance très glauque avec NeuN et une ambiance toute douce avec Soupinou. L’effet cathartique d’un côté, le réconfort de l’autre.

NeuN, tome 2 et 3

seinen fantastique de Tsutomu Takahashi, publié chez Pika

→ sur le site des éditions Pika

→ sur Amazon (tome 2, tome 3), BD Fugue (tome 2, tome3) ou chez votre libraire préféré

Résumé : Allemagne 1940. En secret 13 enfants ayant l’ADN d’Hitler ont été créées et disséminées sous de fausses identités aux quatre coins du pays. Mais un jour l’ordre est donné de tuer ces enfants et tous les témoins de leur existence. C’est sans compter sur les gardes du corps personnel des enfants. Chacun d’entre eux s’est vu attitrer un garde du corps qui a reçu ses ordres directement du Führer, et seul celui-ci peut annuler leur mission. Quand les SS débarquent pour tuer Neun (9), son garde du corps s’interpose et fait un carnage chez les SS. S’ensuit une fugue (voir mon avis sur le tome 1). Alors qu’on ne comprenait pas bien pourquoi les SS veulent tuer les enfants d’Hitler, avec les tomes 2 et 3 des réponses commencent à arriver. L’ADN d’Hitler n’est pas la seule particularité de ces enfants, certains sont dotés d’étranges pouvoirs. L’un d’entre eux a réussi à se rentre dans les hautes sphères du pouvoir, sa présence rendrait les autres enfants de l’expérience inutiles et l’ordre est donné de les éliminer.

Mon avis : Si le premier tome m’avait séduit par son graphisme et la narration très dynamique, le scénario était loin de m’avoir convaincue. Avec ces deux nouveaux tomes même expérience. C’est très plaisant à lire, il y a de l’action, des rebondissements, des personnages affreux et tordu, on commence à nous donner quelques pistes sur les raisons pour lesquelles les SS cherchent à éliminer ces enfants, mais cela reste très confus et pas toujours cohérent. Le fantastique s’invite dans l’histoire lui donnant encore un peu plus de… confusion. Je me demande où l’auteur veut en venir. Cela reste néanmoins un manga d’action original, avec un dessin remarquable et un bon rythme. Idéal pour se vider la tête.

→ à lire aussi l’avis de Tachan

Soupinou, tome 2

Couverture Soupinou, tome 2

seinen fantastique, tranche de vie, de Yuu Horii, sorti chez Komikku.

→ sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

Résumé : une petite boule de poils s’invite chez deux jeunes finlandais : Tina et Nicolas. Est-ce un kesaran-pasaran ? Dans le doute le frère et la soeur nourrissent cette petite boule de poils qui semble animée et c’est avec stupeur qu’ils la voient grandir. C’est ainsi que Soupinou deviendra leur animal fantastique de compagnie. La petite bête ressemblant vaguement à un chat va égayer leur vie. Voilà ce que l’on découvrait dans le tome 1 (mon avis sur ce premier tome à découvrir ici). Dans ce deuxième tome Soupinou a bien grandi, il commence à parler, il se fait de nouveaux amis, découvre les joies des albums jeunesse, profite du sauna, fait de la luge, et surtout déguste les bonnes soupes de Tina, spécialité de son restaurant. Avec lui nous salivons et découvrons la gastronomie finlandaise et ses nombreuses soupes, salées, sucrées, aux champignons, aux poissons, aux baies, et même au chocolat !

Mon avis : ce que j’aime dans ce titre c’est surtout son aspect culinaire. Je ne suis pas tellement porté sur les manga animaliers avec des chats qui font ceci ou qui font cela. Ici Soupinou se comporte d’une façon à mi-chemin entre le chat et le bébé, et s’il est mignon tout plein, je suis moyennement intéressé par sa découverte de la luge ou son envie de faire des câlins à Tina. En revanche, j’adore tous les passages gourmands. J’ai eu un peu peur en découvrant ce deuxième tome que les soupes soient mises de côté au profit de la boule de poil, mais elles reviennent très vite avec un repas de Noël typique, suivi de soupes étonnantes comme celles au chocolat que Tina prépare pour le 14 février. Au détour de toutes ses recettes, on en découvre plus sur la vie en Finlande. De toutes petites choses, comme une pause au sauna suivi de roulade dans la neige, des cartes échangées entre amis pour le 14 février… mais ce sont justement ces petits détails qui donnent toute la saveur et l’originalité de ce titre. On découvre une destination qu’on a rarement l’occasion de voir en manga (pour ne pas dire jamais) et que j’ai d’ailleurs très rarement rencontrée dans mes lectures. Cela attise ma curiosité et me donne envie d’en découvrir plus sur ce froid pays. Les planches sont classiques dans leur construction, tout comme les traits du dessin, mais douces et chaleureuse, faisant la part belle à la nourriture. Une lecture qui met l’eau à la bouche et du baume au cœur.

→ à lire aussi l’avis de Tachan

avec cette lecture je participe au challenge Des livres (et des écrans) en cuisine

Share