manga - BD - comics

Petit panier de manga #22

Bonjour, tout le monde, aujourd’hui je vous propose un nouveau petit panier de manga.

Goodbye my Rose Garden, tome 2

Couverture Goodbye my Rose Garden, tome 2

Manga de Dr. Peperco, sorti chez Komikku en 2020.

Je vous ai parlé la semaine dernière du premier tome. Si vous n’avez pas lu la série, je vous invite à lire ce premier tome pour être sûr de ne rien vous faire spolier. 🙂

Résumé : Angleterre, année 1990…
L’époque où l’amour, la famille et la société étaient semblables à des ronces …
” L’amour qui n’ose dire son nom … “
La jeune Alice, issue d’une famille de nobles, raconte à Hanako son passé, et les sentiments amoureux qu’elle nourrissait à l’égard d’Eliza, sa gouvernante.
Lorsqu’elle apprend que cette fameuse gouvernante n’est autre que son ancienne collègue, Hanako n’arrive pas à l’avouer à Alice. Elle n’a pourtant rien à cacher, si ce n’est la pointe de jalousie qui s’immisce petit à petit dans son cœur … (source : livraddict)

Les sentiments de Hanako à l’égard d’Alice pourraient bien être autre chose que de l’amitié. Elle s’en rend compte lorsqu’elle sent la jalousie pointer. Mais de peur de gâcher la confiance qu’Alice semble lui porter et ne laisser rien paraitre des sentiments qu’elle éprouve, Hanako laisse s’installer le secret. Un secret qui pourrait bien séparer les deux jeunes femmes. De son côté, Alice semble retrouver la joie de vivre au côté de Hanako, mais elle est troublée par cette joie qu’elle éprouve en compagnie de la jeune domestique. Ne serait-elle pas en train de retomber dans les pièges du passé ? D’ailleurs elle n’en a pas fini avec ce passé qui la hante encore. Pétrie de culpabilité vis-à-vis des sentiments qu’elle a jadis éprouvés pour sa gouvernante et pour les conséquences de ceux-ci, Alice a du mal à mettre de l’ordre dans ses idées. La famille s’en mêle aussi. Elle ne veut pas d’un scandale.

Bref les deux jeunes femmes devront à la fois mettre de l’ordre dans leurs sentiments et faire face à une société où leur amour est interdit. L’ombre d’Oscar Wilde plane encore sur ce tome. Mais ce n’est pas le seul auteur auquel nos deux rats de bibliothèque feront référence. Sur un ton plus léger, elles se réjouissent de la sortie du dernier roman de Conan Doyle.

J’ai lu ce deuxième tome très peu de temps après avoir lu le premier et j’y ai pris autant de plaisir. J’ai aimé suivre les deux jeunes femmes dans leurs interrogations, tenter de comprendre leurs sentiments et décider de la meilleure attitude à adopter dans un contexte comme celui-ci, difficile, où l’homosexualité est interdite et punie par la loi. On parle d’ailleurs de l’emprisonnement de Oscar Wilde dans le premier tome.

Le dessin, bien que classique, est très agréable. Un deuxième tome tout aussi charmant que le premier qui me donne envie de découvrir la fin de cette histoire romantique tout en retenue.

Entre temps j’ai proposé à Mimiko la lecture du premier tome. Elle n’a pas été très sensible au dessin, mais a aimé l’histoire. Interpellée, elle m’a posé des questions sur Oscar Wilde dont elle ne connaissait pas encore le nom.

→ disponible sur Amazon, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

à lire mon avis sur le tome 1

→ à lire aussi les avis de Tachan et Pommy

→ avec cette lecture je participe aux challenges British Mysteires et A year in England, ainsi qu’au challenge Objectif PAL

Les liens d sang, tome 1 et 2

Couverture Les Liens du sang, tome 01Couverture Les Liens du sang, tome 02

manga de Shuzo Oshimi, publié chez Ki-oon (2019)

Résumé : Vue de l’extérieur, la famille du jeune Seiichi est des plus banales : un père salarié, une mère au foyer, une maison dans une ville de province… L’adolescent va à l’école, joue avec ses amis, est troublé quand il pose les yeux sur la jolie fille de la classe. Tout est normal… ou presque. Il ne s’en rend pas compte lui-même, mais sa mère le couve beaucoup trop.
Seiko traite encore son fils comme un bébé et, avec un mari toujours absent, son monde est d’autant plus centré autour de Seiichi. Ce dernier est incapable de résister : il se laisse lentement emprisonner dans le cocon. Trop jeune, il ne décèle pas la folie cachée derrière l’amour maternel. Jusqu’à ce qu’il soit trop tard… (source : livraddict)

J’ai beaucoup entendu parler de cette série et cela faisait un petit moment que j’avais envie de la découvrir. Quand je suis tombé dessous par hasard à la bibliothèque, j’ai décidé de me lancer.

Dans le premier tome, l’histoire se met en place lentement. Seiichi mène une vie ordinaire, dans une famille ordinaire, avec une mère un peu trop protectrice, mais rien de particulièrement étrange. Jusqu’à ce que survienne un terrible accident. Là il se rend compte que quelque chose ne tourne pas rond, mais il a du mal à prendre pleinement conscience de ce qui se passe, pris au piège de sa loyauté filiale et de son affection pour sa mère.

J’ai trouvé ce premier tome assez étrange parce que les indices qui pourraient laisser entendre que la mère de Seiichi est dérangée sont finalement un comportement pas vraiment étrange. Oui, elle est très affectueuse avec lui alors qu’il est déjà au collège, mais, en soi, je ne trouve pas que cela soit dérangeant. Or c’est présenté comme si c’était problématique. Je pense que l’auteur a manqué de finesse dans le traitement de la mère. Il fait passer un comportement affectueux et tactile pour quelque chose de malsain. Or on peut aimer faire des câlins à ses enfants, même devenus ado sans cacher de sombres pensées. Finalement, le côté dérangeant de la mère ne se révèle qu’à travers un rêve du jeune homme et enfin par l’accident qui fait tout basculer. J’ai trouvé cela gênant, car cela prête à confusion, un parent affectueux serait vu comme un parent pervers.

Dans le deuxième tome les choses sont plus évidentes, mais aussi parce que nous, lecteurs, savons que quelque chose de grave se trame. Du coup, si le premier tome ne m’avait pas pleinement convaincu, le deuxième je l’ai trouvé plus intéressant dans la mesure où le lecteur sait, le héros aussi le pressent, mais il ne peut pas l’accepter. Comment accepter que sa mère, que l’on a toujours aimé soit un monstre ? Il a forcement imaginé, mal vu, mal compris… on voit toute la difficulté que cela représente pour lui et le piège se referme. Sera-t-il capable de prendre ses distances ou laissera-t-il sa mère le couper du monde pour l’enfermer dans son délire pervers ? Voilà les questions que je me pose en refermant le deuxième tome. Je suis donc intrigué et j’ai envie de continuer la lecture pour voir comment l’auteur s’en sort avec un thème très délicat. Mais je ne suis pas pleinement convaincue par les deux premiers tomes qui à mon sens manquaient de finesse et prêtent à confusion.

sur le site de l’éditeur

→ sur Amazon (tome 1 et tome 2), BD Fugue (tome 1 et tome 2)ou chez votre libraire préférée

→ avec cette série je participe au challenge Polar et Thrillers

Share

Commentaires

20 mars 2021 à 16:57

Si le premier manga (une suite) me donne envie de le découvrir, je ne m’attarderai pas sur le deuxième en raison de la confusion que tu évoques. Et pourtant… quel sujet 🙁



    20 mars 2021 à 17:08

    après avoir écrit mon avis sur les deux premier tomes de liens de sang j’ai lu la suite et cet aspect qui m’a dérangé dans le premier tome n’est plus là. Les aspects dérangeant de la mère sont de plus en plus évidents. Et c’est pas mal. Mais le premier tome m’a vraiment dérangé. Je me disais en le lisant que je ne voudrais pas que ma fille ado lise ça, cela pourrait créer de la confusion dans son esprit



21 mars 2021 à 13:57

Je pense que le premier manga plairait vraiment à ma fille. Je me le note pour des cadeaux plus tard…



22 mars 2021 à 20:51

Autant j’ai adoré Goodbye my rose garden qui traite joliment de l’homosexualité féminine à cette époque-là (et je trouve ça super chouette que ça donne envie à ta fille de découvrir Oscar Wilde, que j’avais découvert en 6e au détour d’une BD ^^), autant j’ai beaucoup de mal avec Les liens du sang qui me dérangent vraiment…Mais c’est bien fait par l’auteur parce que c’est totalement son intention.



29 mars 2021 à 20:57

Goodbye my Rose Garden me tente de plus en plus. En tout c’est noté !



Répondre à Bidib Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.