Tous les articles par Bidib

Imitation Game [Film]

Le professeur Alan Turing est un éminent mathématicien, très peu à l’aise avec les gens, mais d’une intelligence remarquable. Il est engagé en 1940 par l’armée anglaise avec d’autres intellectuels pour casser le code d’enigma, la machine qu’utilisent les Allemands pour envoyer des messages codés. Réputé inviolable, enigma est un enjeu très important pour les alliés.

Résultat de recherche d'images pour "Imitation Game"

J’avais déjà entendu parler d’enigma et je savais que c’était un Britannique qui avait réussi à en percer le secret, mais j’ignorais tout de l’histoire d’Alan Turing.

J’ai trouvé ce film très intéressant, mais aussi très agréable à voir. Il y est question de cryptographie et de savant un peu fou et pourtant on ne s’y ennuie pas du tout. Il y a une très bonne tension tout au long du film, on est vraiment pris par l’histoire et on a envie de savoir. Va-t-il y arriver ? Va-t-il arriver à surmonter les obstacles ? Va-t-il réussir à se faire comprendre et à comprendre ses collègues ?

La fin nous a beaucoup bouleversés et nous a laissé un goût amer dans la bouche.

Un très beau film historique, très bien interprété.

Réalisateurs : Morten Tyldum

casting : Benedict Cumberbatch (dans le rôle d’Alan Turing), Keira Knightley, Matthew Goode, Mark Strong, Rory Kinnear, Charles Dance, Allen Leech, Matthew Beard…

date de sortie au cinéma : 2015

Share

images pour le plaisir des yeux #29 – Xavière Devos et ses contes & légendes

C’est en lisant Les enfants parallèles que j’ai découvert le travail de Xavière Devos.

Les Enfants Parallèles

En lisant cet album, je suis tombée sus le charme de ses dessins.

Je suis donc allé faire un tour sur son artbook. En y découvrant de nombreux dessin inspiré des contes et légendes, je n’ai pas résisté à la tentation d’en partager quelques-uns et vous faire ainsi découvrir cette artiste (si vous ne la connaissiez pas encore).

Voici un incontournable petit chaperon rouge.

un magnifique dragon

Trois petits cochons très drôles.

Une sorcière et ses chats noirs.

Découvrez ses dessins et ses peintures sur son site et sa page facebook.

Quelques-uns de ses livres sur le thème des contes et légendes

  Couverture de l'ouvrage La Princesse au don perdu

Princesses et sorcières aux éditions la martinière

  

grand méchant loup (et autres contes) aux éditions élan vert

Et parce qu’il n’y pas que les contes dans la vie, je vous mets aussi le lien vers les livres qu’est a illustré pour les éditions Léon art & stories.

Pour ma part j’ai noté plusieurs de ces titres dans ma wishlist !


Share

TBTL 2019 #3 – émotions : tristesse et colère

Le rendez-vous Throwback Thurday Livresque de BettieRose prend une nouvelle tournure cette année. Chaque mois nous explorerons un thème avec 4 livres différents. Le principe reste le même : (re)parler d’un livre lu il y a quelque temps pour le remettre sur le devant de la scène.

Après la peur et le dégoût, après la joie, cette semaine nous explorons deux émotions : la tristesse et la colère. J’aurais pu citer le même livre que pour la peur et le dégoût. Max m’avait aussi rendu très triste et aussi mis en colère. Mais un autre livre m’a fait éprouver le même panel d’émotion peur, dégoût, tristesse et colère, avec peut-être encore plus de violence que Max. Car si ce roman s’inspire de fait historique il n’en reste pas moins un roman, alors que le livre dont je vais vous parler aujourd’hui est une histoire vraie. Une histoire terrible, qui fait perdre foi en l’humanité, qui m’a fait beaucoup pleurer et qui m’a mis en colère contre la bêtise humaine. Je vous parle de Larmes interdites.

Couverture Les larmes interdites

Ce livre, écrit à 4 mains, raconte l’enfance de Navy Soth, une toute jeune Cambodgienne dont la vie sera irrémédiablement bouleversée par l’arrivée des Khmers rouges au pouvoir.

Le comportement des Khmers est simplement incompréhensible, de la cruauté à l’état pur sans aucune justification logique dans leur fonctionnement. Les décisions qu’ils prennent sont complètement absurdes. En dehors de la violence hallucinante de ce récit, c’est l’aspect qui m’a le plus frappé. Beaucoup d’atrocités ont été commises de par le monde au nom d’idéologies très contestables, mais souvent il y a une organisation logique, des justifications certes moralement discutables, mais ça suit une logique. Là il n’y a aucune logique, ils font n’importe quoi, ça n’a aucun sens, même en acceptant leur idéologie, leurs aces sont incohérents.

J’avais déjà lu un témoignage sur l’arrivée des Khmers rouges au pouvoir, mais je n’avais pas réussi à aller au bout. Larmes interdites est intéressant pour le pan d’histoire qu’il met en lumière, mais est aussi très bien écrit, c’est extrêmement touchant.

Un livre à ne pas lire après 18h sous peine de cauchemar.

Share

Horton entend un chou – Dr Seuss [album jeunesse]

Pour Noël j’avais présenté l’album comment le Grinch a volé Noël du Dr Seuss, un auteur jeunesse américain. J’y avais reconnu les chous du dessin animé Horton et ce n’est qu’à la fin de cet album que je découvrais qu’Horton, avant d’avoir été un film était justement un autre album du Dr. Seuss.

C’est toujours aux éditons le nouvel attila que je l’ai découvert à son tour.

Si je n’avais pas aimé la couverture du Grinch (trop rouge) que dire de celle de Horton rose Barbie ! Décidément le choix des couvertures ne me plait pas, mais l’intérieur en revanche est un régal. Si le choix de couleur n’est pas à mon goût, j’ai été séduite par l’ambiance du livre et la morale de l’histoire.

Ce que j’adore chez le Dr Seuss, c’est la façon de jouer avec les mots.

Ici nous rencontrons Horton, un grand éléphant gentil et généreux qui par hasard entend crier au secours un petit chou sur une poussière. Il décide de lui venir en aide, mais ce ne sera pas si simple. Des idiots il n’en manque jamais, et puis qu’eux n’arrivent pas à entendre la petite voix sur le grain de poussière c’est qu’elle n’existe pas. Et comme Horton insiste, ils en font un point d’honneur. Cette poussière doit être détruite. Mais Horton n’est pas du genre à baisser les bras, il se bat et il y arrive.

Un très joli album à lire à voix haute.

sur le site de l’éditeur

→ sur Amazon ou dans votre librairie préférée


chut les enfants lisent 

Share

C’est lundi que lisez-vous ? #108

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading? par One Person’s Journey Through a World of Book et repris par Galleane. et maintenant pas I Belive in Pixies Dust.

En quoi consiste ce rendez-vous ? C’est très simple il suffit de répondre à 3 questions :

  1. Qu’avez-vous lu la semaine passée ?
  2. Qu’êtes-vous en train de lire ?
  3. Qu’allez-vous  lire ensuite ?


Les lectures de Bidib

J’ai lu

Couverture Ma mère Couverture La malédiction de l'anneau d'or 

De beaux albums

Je lis

 

la guerre est au menu de mes lectures du moment. Première guerre mondiale avec Aurevoir là-haut, et seconde avec Le Réseau Corneille.

Je lirais (peut-être)

j’arrive pas à choisir

Les lectures de Mimiko

Couverture Une sacrée mamie, tome 01Couverture Une sacrée mamie, tome 02Couverture Une sacrée mamie, tome 03

Couverture Klaw, tome 1 : Eveil

Les lectures de Yomu-chan

J’ai lu

Je lis

Je lirais (peut-être)


C’est lundi on fait le point

La semaine dernière sur le blog

Les années passées nous parlions de

2018

2017

2016

2015

Couverture La fabrique des mots  

2014

2013

vrrr...

2012

as-tears-go-by.jpg La-Bicyclette-Rouge-1.jpg

Et le Manhwa, alors ?

Share

Une aventure des spectaculaire – T1 : Le Cabaret des Ombres

Comme je fais souvent les choses à l’envers, j’ai découvert la série des aventures des Spectaculaires par leur dernier tome, que j’ai beaucoup aimé. Alors quand je suis tombé sur le premier tome je n’ai pas hésité.

Couverture Une aventure des Spectaculaires, tome 1 : Le cabaret des ombres

Dans le cabaret des ombres, notre troupe de saltimbanques (Petronille, Felix, Eustache et Evariste) fait connaissance du professeur Pipolet, inventaire innovateur. Ce dernier s’est fait voler les plans d’une terrible arme par un homme d’affaires sans scrupules.

Le professeur veut engager la petite troupe pour sauver le monde. Rien que ça. D’abord retissant, les saltimbanques finissent par accepter. Leur cabaret croule sous les dettes et ils ont besoin d’argent.

La mission ne se déroulera pas comme prévu, mais une nouvelle amitié et une collaboration un peu folle va voir le jour.

J’ai trouvé ce premier tome un peu moins drôle que le troisième, peut-être un brin plus classique. Mais j’ai passé un agréable moment de lecture. C’est farfelu à souhait et j’ai aimé découvrir comment ces héros loufoques en étaient venu à jouer ce rôle.

sur le site de l’éditeur

⇒ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

→ à lire aussi l’avis de Moka

Share

Yasuke [album jeunesse]

Editions Les Fourmis Rouges - Yasuke

Dans cet album, Frédéric Marais raconte l’histoire de Yasuke, un esclave né en Afrique et arrivé à bord d’un navire sur les côtes du Japon au XVI siècle. Il y fera la rencontre d’Oda Nobunaga qui en fera un samouraï. Le seul samouraï noir à avoir existé.

L’existence de Yasuke est relatée dans les écrits de Luis Frois, un jésuite ayant séjourné au Japon au XVI siècle.

Le texte de Frédéric Marais est très court et si je trouve l’histoire qu’il raconte intéressante, le texte en lui-même ne m’a pas vraiment charmé.

Les dessins sont très beaux, mais j’ai eu un peu de mal avec le fond vert que je trouve très agressif.

Au final je suis un peu déçue par cet album, non pas parce que ses défauts l’importent sur ses qualités, mais parce qu’il y a eu un tel engouement autour de ce titre lors de sa sortie que je m’attendais à un coup de cœur. Or j’ai lu un bel album, mais pas de coup de cœur pour moi.

sur le site de l’éditeur

Frédéric Marais

→ sur Amazon ou dans votre librairie préférée


Le coin des curieux

Comment ne pas être curieux quand on nous parle du seul samouraï noir de l’histoire ?

Dans cette dernière vidéo, Serge Bilé présente son roman dédié à Yasuke, j’ai très envie de le lire.


Share

Challenge Contes & Légendes – les logos

Le challenge Contes & Légende propose un programme bien riche : jeu en 10 pistes, mois à thème et aussi de nombreux rendez-vous interblog. En plus du logo officiel (ci-dessus) je vous propose des logo spécifiques pour chaque rendez-vous. Le dernier, celui des Gourmandises, nous a été concocté par Syl.

En mars

Pour la Saint Patrick

Pour le challenge Amérique Latine

Pour Halloween

Pour Noël

En cuisine

Aucune description de photo disponible.

Share

TBTL 2019 #2 – émotions : joie

Le rendez-vous Throwback Thurday Livresque de BettieRose prend une nouvelle tournure cette année. Chaque mois nous explorerons un thème avec 4 livres différents. Le principe reste le même : (re)parler d’un livre lu il y a quelque temps pour le remettre sur le devant de la scène.

La semaine dernière peur et dégoût était à l’honneur. Aujourd’hui il sera question de joie.

Quel livre m’a procuré de la joie ? La question est moins évidente qu’il n’y parait. Lire me procure généralement de la joie, ou du moins un sentiment de satisfaction, que l’histoire soit drôle ou triste.

Devrais-je citer un livre particulièrement drôle ? Une BD qui m’a fait rire ? En associant la joie au rire, j’ai d’abord pensé au bd de Olivier Tallec, mais si le rire est assuré je ne dirais pas que ses BD collent au concept de joie tellement elles sont cyniques.

Mais alors quel livre procure de la joie ? Je dois avouer que je ne suis pas adepte des lectures feel good. Pour moi un bon livre est un livre qui me fait vivre tout un panel d’émotions, qui me fait passer de la joie à la tristesse, des larmes au rire, et comble du bonheur : qui me fait rire et pleurer simultanément.

Du coup j’ai beaucoup de mal à trouver un livre que je pourrais associer à la joie.

Après avoir longuement réfléchi, penché très fortement la balance en faveur Sauveur et Fils, j’ai fini par me dire que les livres qui m’ont le plus procuré de joie instantanée ce sont les livres pour enfant lu avec mes filles et parmi ceux-ci il y en a un qui nous a valu un grand nombre de soirées amusées. Un des préférés de Mimiko, elle me le redemandait sans cesse, et le rire était au rendez-vous à chaque fois.

Je mangerais bien un enfant de Sylvaine Donmio et Dorothée de Monfreid, publié par l’école des loisirs. Un tout petit album simple, mais très efficace qui nous a servi d’histoire du soir très longtemps. Le connaissez-vous ?

Voilà un TBTL qui remplit pleinement sa fonction ! Je n’avais pas reparlé de ce livre depuis 2013. Et il est toujours dans notre bibliothèque, celui-ci, on ne le donne pas, même si on a plus l’âge depuis longtemps.

Au mot joie, quel est le premier livre auquel vous pensez ?

Share

Les enfants parallèles [album jeunesse]

Je vous avais parlé, il y a un moment déjà, d’un très bel album que j’avais découvert à la bibliothèque : Sous la grande vague aux éditions Léon art & stories. J’avais aimé le principe de l’album qui mélange oeuvre de maître, illustrations et fiction. Aujourd’hui c’est un autre artiste d’origine japonaise que je redécouvre grâce aux éditions Léon art & stories.

Pour ce nouveau voyage artistique, Hélène Kérillis s’associe avec Xavière Devos. Ensemble, elles nous racontent une très belle histoire fantastique où Foujita se voit attribuer un merveilleux pouvoir magique, celui de reconnecter ses amis à leur enfant intérieur.

Tout commence avec la petite Mimi que personne ne peut voir. Rejointe bientôt par d’autres enfants parallèles, Mimi cherche le Grand Raccommodeur. Embêtés par de drôle de chiens, aidé par un chat effrayant, les enfants arriveront à bon port.

Une très jolie histoire, touchante et poétique. Les illustrations de Xavière Devos se marient très bien aux peintures de Foujita qui n’en sont que d’avantage mis en valeur.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Les enfants parallèles #leonartandstories #leonardfujita #litteraturejeunesse #albumjeunesse

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

Si je connaissais Foujita de nom (et de tête puisque j’ai déjà vu ses autoportraits), j’avoue que je n’avais encore jamais pris le temps de me pencher sur sa peinture. Et comme le hasard fait bien les choses, alors que je me disais qu’il serait temps de m’y intéresser, voilà qu’on me propose ce bel album. Non seulement je l’ai beaucoup aimé, mais il m’a également donné envie d’aller plus loin et de redécouvrir la peinture de Foujita à laquelle je n’avais encore jeté que des regards distraits.

Sur le site de l’éditeur

Hélène Kérillis (et son profil facebook)

Xavière Devos (et son profil facebook)

→ à lire aussi les avis de Blandine et Lylou

→ sur Amazon ou dans votre librairie préférée


Le coin des curieux

à lire : Léonard Foujita en deux minutes [Beaux Arts]

Foujita. Peindre dans les Années folles


chut les enfants lisent 

Share