Tous les articles par Bidib

Quelques idées de livres à glisser sous le sapin

Si vous êtes organisé, vous avez sans doute déjà tous vos cadeaux de prêts, ou du moins vous savez déjà ce que vous allez acheter. Moi, je n’ai encore rien (ou presque) acheté et je suis encore en pleine recherche d’idées.

En flânant çà et là j’ai trouvé quelques jolies idées que je partage avec vous. (je ne suis sans doute pas la seule à m’y prendre à la dernière minute).

Voici quelques livres qui vous donneront peut-être des idées :

Un livre de recettes pour geeks gourmands. Les photos font envie et les recettes ont l’air sympas. À offrir à quelqu’un avec qui vous avez prévu de passer le prochain Halloween. 😉

 

Un très beau livre à offrir aux vrais fans du Seigneur des annaux (celui de Tolkien, pas celui d’Hollywood!). De très belles illustrations.

Hayao Miyazaki, nuances d'une oeuvre

Pour les amoureux de Miyazaki. Il livre qui fait des promesses alléchantes. J’ignore si elles sont tenues, en tout cas ça fait envie. (Qoui ? On me souffle à l’oreillette que je ne suis pas en train de faire une lettre au père Noël. Oui, oui, mais bon, si je l’offre à quelqu’un … il/elle pourra me le prêter 😀 non ? )

Les Gouttes de Dieu, le guide des vins, 500 vins de légende

Si les livres précédents ne sont pas pour lutins fauchés, celui-ci c’est carrément pour le lutin qui a les moyens et… bon je sais à qui j’aimerais l’offrir, mais… ben, il n’y aurait plus rien pour les autres ^^. Un gros et beau livre avec 500 vins à découvrir pour seulement 45€


  

Share

Comment le Grinch a volé noël – Dr. Seuss [album jeunesse]

C’est dans les nouveautés de la bibliothèque que je suis tombé sur Comment le Grinch a volé Noël du Dr. Seuss, publié aux éditions le nouvel attila. Le livre n’est pourtant pas une nouveauté puisque l’édition date de 2016. La sortie du film de Disney n’est pas pour rien dans la remise en avant de cet album.

C’est parti pour cette lecture de saison que je partage avec Blandine.

Couverture Le grinch qui voulait gâcher Noël !

Le Grinch est un chou grincheux qui vit seul à l’écart du village, il n’aime rien ni personne, mais surtout il déteste Noël. Tous les chous sont joyeux, ils chantent et se préparent pour la fête. Le Grinch ne supporte pas Noël, toute cette joie c’est une torture pour lui.

Cette année, il a une super idée : il va voler Noël. À la nuit tombée, déguisée en Père Noël le Grinch entre dans toutes les maisons pour tout voler : cadeau, décoration, bons petits plats… il vole tout et ne laisse qu’une miette dans chaque maison.

L’aube se lève et il est sur le point de tout jeter par dessous bord, mais des chants joyeux remontent du village. Sa mauvaise farce n’a pas gâché la fête, les chous sont heureux. Parce que Noël ce n’est pas que des cadeaux et des bons petits plats. Noël c’est un état d’esprit. Et rien ne gâchera la fête des choux.

Une jolie histoire tout à fait dans l’esprit de Noël. Les dessins sont amusants avec ses petits personnages stylisés et un peu loufoques. Mais le plus amusant est assurément le texte, écrit en rime. Il y a beaucoup d’humour et c’est vraiment agréable à lire.

J’ai tout de suite pensé au film Horton. Connaissez-vous ce dessin animé ? J’adore.

J’ai pensé que le réalisateur avait dû s’inspirer de cet album. Dans mon ignorance je n’étais pas loin de la vérité puisque le film adapte un autre album du Dr. Seuss : Horton entend un Chou.


  

Share

Il était six fois Noël – le marathon de lecture (bis)

Nouveau week-end, nouveau marathon de lecture 

Du 14 au 16 décembre nous allons lire et partager autours d’une bonne tasse de chaucolat chaud et des livres de noël (au moins un 

Samarian et Chicky Poo nous proposent plusieurs paliers de lecture

  • Palier «You’re a Mean One, Mr Grinch » : 250 pages
  • Palier “Santa tell me” : 500 pages
  • Palier “Baby it’s cold outside” : 750 pages
  • Palier”It’s the most wonderful time of the year” : 1000 pages

Je vais tenter le second palier « Santa tell me » de 500 pages. Je ne vise pas plus haut parce que je n’ai toujours pas commencé à lire et que demain je vais aussi avoir une journée bien chargée.

Je n’ai pas encore de PAL bien précise mais j’ai prévu de lire Comment le Grinch a volé Noël, en lecture commune avec Blandine.

Les marathonien(ne)s

Vendredi 14 :

Heu… J’ai oublié de lire XD

0 pages lues, ça commence bien ! Et ça ne va pas s’arranger ce soir parce que j’ai de ce pas me mettre devant une série avec mon crochet 

Samedi 15 :

Petite mise à jour vite fait avant de filer manger.

La journée à bien commencé avec la lecture du Grnch comme prévu. 64 pages lues, objectif noël atteint.

Puis mise à jour wordpress, je sent que je vais m’amuser… et… plus de batteries !

J’ai laissé tombé les écrans pour un petit atelier créatif.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Petits pots aux couleurs de noël #diy

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

Enfin mise à jour du blog ultrarapide. Chéri nous invite au resto, ça ne se refuse pas. J’irais faire un tour chez mes camarades tout à l’heure.

Comme je m’y attendais, les mises à jour c’est une partie de plaisir. Impossible de modifier mon article de vendredi ! J’ai été obligé de tout copier T_T Enfin j’espère que là ça ne posera plus de problèmes.

Maintenant je vais faire un tour chez mes camarades en sirotant ma tisane. 🙂

Alléluia ! J’ai enfin capitulé et installé extention qui permet de revenir au précédent éditeur et surprise ! là ça marche très bien ! 

pendant ce temps là chez wordpress :

« Et les mecs, j’ai une super idée, on va faire une nouvelle version qui marche pas, mais comme elle marche pas on ajoute une extension pour faire comme avant. Vous en pensez quoi ? »

« Super idée ! »

Enfin, j’ai tout de même pu faire le tour de mes camarades, il ne me reste qu’à faire quelques mises à jour de lien et… je vais pouvoir lire !!

Après mes déboires avec les mises à jour wordpress j’ai perdu tout envie de rallumer mon ordi, mais cela ne m’a pas empêché de continuer le marathon.

Après avoir fermé l’ordinateur, je suis allée faire un tour dehors sous la pluie et le froids avec Mimiko. Nous avons fait un tour en librairie et nous avons craqué 🙂

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

J’ai (encore) craqué ! 2 nouvelles lectures pour le #marathondelecture #ilétaitsixfoisnoël

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Mimiko a craqué pour ce livre d’activité. Ça va être difficile 😅

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

 

De retour à la maison je me suis tout de suite plgée dans Un Noël de Maigret. 54 pages lues.

Dimanche 16

Grasse mat ! Chocolat chaud et petit tour chez mes camarades. Une recette à poster et je replonge dans Maigret.

Couverture Un Noël de Maigret

Finalement j’ai à peine picoré quelques pages. J’ai profité d’un peu de « beau temps » (comprendre ciel gris mais pas de pluie pour nettoyer un peu le jardin. Feuilles à ramasser, buissons à tailler… J’y ai bien passé 2 heures (et c’est loin d’être fini). Après quoi nous avons profité de l’absence de Mimiko pour faire quelques courses de Noël. Et me revoilà enfin à la maison. 

Mais je ne vais me remettre de suite à lire parce que j’ai une petite chronique à écrire 🙂

Je reviendrais faire un petit tour par ici après le dîner. J’espère d’ici là avoir bien avancé dans le noël de Maigret.

ça y est ! J’ai réussi à finir Un Noël de Maigret. Et j’ai passé un bon moment avec le commissaire et son épouse (pour qui je n’éprouve pas vraiment de sympathie, l’archétype de la bonne ménagère des années 50…). C’est le second Simenon que je lis et ça me donne envie d’en lire d’autres. 

Résultat de recherche d'images pour "maigret"

Pendant tout le roman j’avais Bruno Cremer en tête. Je n’ai pas vu beaucoup d’épisodes mais son interprétation colle si bien au personnage que je pouvais le voir en lisant.

Et maintenant un petit tour chez mes camarades. Je ne sais pas si ensuite j’aurais le courage de lire encore. Je pense que je vais finir ma soirée avec une série.

Share

le crochet et moi #2 – petite sacoche

Voici ma dernière création au crochet : une petite sacoche pour mon casque. J’en avais assez d’avoir le casque au fond du sac avec la cale tout emmêlé. Je me suis donc fait une petite sacoche sur mesure.

Je me suis inspiré de petit porte-monnaie proposé par Esperanza y Ana Celia Rosas.

Mais pour que le sac soit assez grand pour le casque, j’ai fait une chaînette de 34 cm puis j’ai fait des brides à la place des demi-brides comme dans le modèle initial.

Pour le dernier rang en revanche j’ai bien fait des mailles serrées (il me restait peu de laine et j’avais atteint la largeur désiré. Au total j’ai fait 16 rang de brides et 2 rang de mailles serrées.

J’ai utilisé du coton, dans 2 coloris différents et un crochet 3.5.

Voici le résultat :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Petit sac pour mon casque #crochet #diy

Une publication partagée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

Je suis très contente et c’est la taille parfaite pour mon casque.

les poins utilisé :

Résultat de recherche d'images pour "crochet bride"

Résultat de recherche d'images pour "crochet maille serrée"

Share

Il était 6 fois Noël – le marathon de lecture

Nouveau week-end, nouveau marathon de lecture 🙂

Du 14 au 16 décembre nous allons lire et partager autours d’une bonne tasse de chaucolat chaud et des livres de noël (au moins un !)

Samarian et Chicky Poo nous proposent plusieurs paliers de lecture

  • Palier «You’re a Mean One, Mr Grinch » : 250 pages
  • Palier “Santa tell me” : 500 pages
  • Palier “Baby it’s cold outside” : 750 pages
  • Palier”It’s the most wonderful time of the year” : 1000 pages

Je vais tenter le second palier « Santa tell me » de 500 pages. Je ne vise pas plus haut parce que je n’ai toujours pas commencé à lire et que demain je vais aussi avoir une journée bien chargée.

Je n’ai pas encore de PAL bien précise mais j’ai prévu de lire Comment le Grinch a volé Noël, en lecture commune avec Blandine.

Les marathonien(ne)s

Billet de suivi ICI

Share

Liloo Filles des Cavernes – tome 1, la grande chasse

40 000 ans avant notre ère. Chez les caverneux, la jeune génération ne répond pas vraiment aux attentes des ainées. Liloo, une jeune fille pleine d’entrain ne rêve que d’une chose, participer à la grande chasse. Absurde ! Les filles, ça ne chasse pas ! Silex en revanche est un garçon et qu’il le veuille ou non, il devra partir à la chasse avec les hommes. Mais Silex est un artiste. La chasse ne l’intéresse pas.

Le jour de la grande chasse arrive et Liloo est laissé au campement avec les autres femmes, mais elle n’a pas l’intention de se laisser faire. Elle va suivre de loin les hommes. Une tempête de neige l’éloigne du groupe. Arrivera-t-elle a retrouver le groupe ?

Je ne vous en dis pas plus sur l’histoire pour vous laisser le plaisir de la découverte.

J’ai trouvé cette BD très mignonne, on transpose des préoccupations très modernes aux hommes préhistoriques et ça donne un décalage plutôt drôle. Silex par exemple envoie des sms aux générations futures : “signe de la main de silex”. Liloo est aussi très moderne avec ses revendications féministes. Bon cela continue de véhiculer des clichés sur les “hommes de cavernes” pas vraiment fondé (il n’y a aucune preuve historique qui prouve que les femmes ne participaient pas à la chasse, j’ai même lu un article qui expliquait qu’il était fort probable que les femmes y participaient au même titre que les hommes, mais bon…) ne chipotons pas.

Liloo est adorable, l’histoire est mignonne, c’est drôle, il y a de l’action. Une jolie bande dessinée jeunesse qui, sans être remarquable, est très agréable à lire.

Je me demandais d’ailleurs pourquoi Mimiko n’avait pas aimé et puis je suis tombé sur la scène où des loups endossent le rôle du méchant et j’ai compris. Les loups, c’est sacré, et n’importe quelle histoire qui le montre sous un mauvais jour n’aura aucune chance de trouver grâce à ses yeux.

Moi j’ai trouvé ça charmant et il y a cette touche de mystère à la fin qui donne envie de découvrir les tomes suivants.

Résultat de recherche d'images pour "Liloo Filles des Cavernes"

Liloo  filles des cavernes de Stéphane Tamaillon (texte) et Pierre Uong (illustrations) est publié par Frimoüsse.

⇒ achetez sur amazon (ou chez votre libraire préféré)

Share

TBTL 2018-50 : Hiver

Rendez-vous initié par Bettierose Books, le Throwback Thursday Livresque nous invite à évoquer de vieilles lectures autour d’un thème commun chaque jeudi.

Cette semaine le thème est :

Pour cette semaine je vais présenter un livre qui aurait pu figurer au Throwback Thursday Livresque de la semaine dernière qui était : livre reçu en cadeau.

Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver

Yomu-chan m’a offert le premier tome de la Passe-miroir l’année dernière et j’ai beaucoup aimé ce premier tome. C’était une très belle surprise parce que j’avais un peu peur d’être déçue.

Le livre ne manque pas de défaut (beaucoup de redondance), mais Christelle Dabos a su créer un univers fascinant. Je me suis laissée complètement happer par l’histoire et je n’ai vu les défauts qu’après, une fois la lecture finie et digéré.

=> ma chronique à chaud

Depuis je n’ai pas encore eu l’occasion de lire la suite, mais j’ai très envie. À la fois pour découvrir la suite de l’aventure et pour voir l’évolution du style.

♠♠♠

Couverture Erased, tome 1Pour ce thème j’ai aussi envie de reparler d’un manga que j’ai beaucoup aimé : Erased, série en 8 tomes (+ 1).

Une série fantastique avec un héros qui revient dans le passé, réintégrant son corps de 10 ans pour revivre une période très difficile de son enfance. La clé du traumatisme qui lui a fait faire ce bond dans le temps se trouve dans ce passé. À lui de comprendre et de changer les choses.

Une série courte et très bien menée.

Share

Jusqu’au bout de la peur – Moka [roman jeunesse]

Moka est une auteure de jeunesse dont j’ai pas mal entendu parler, mais que je n’avais encore jamais lu. Quand l’école des loisirs a réédité Jusqu’au bout de la peur pour la rentrée 2018 je me suis dit que c’était l’occasion de découvrir. Jusqu’au bout de la peur a été publiée pour la première fois en 2004.

Jusqu'au bout de la peur

J’avoue être assez mitigée sur ce roman à suspens. Le niveau de langage est tel que le livre s’adresse à de jeunes lecteurs de 8 à 11 ans (c’est d’ailleurs l’âge indiqué sur le site de l’éditeur), mais l’histoire en revanche, je ne la trouve pas très adaptée à un enfant de 8 ans, sauf si on a envie qu’il fasse des cauchemars.

Deux enfants, Quentin et Garance, sont en vacances chez leur père dans le marais poitevin. Il fait déjà nuit et le père n’est toujours pas rentré. Il ne répond pas sur son portable et les enfants s’inquiètent. Ils décident de partir à sa recherche malgré la pluie et la nuit. Sur leur vélo. Mais ils ne trouvent pas leur père, seulement le vélo et son portefeuille.Et ils ne remarquent pas quelque chose qui les aurait vraiment effrayés cachée entre les herbes juste à côté du vélo.

Ils reviennent effrayés chez eux, mais un homme s’est introduit dans la maison. Il les a repérés et prends les enfants en chasse. Ceux-ci s’enfuient, d’abord en vélo, puis sur une plate (bateau typique du marais). Ils en sont persuadés cet homme a tué leur père ! Et le lecteur en est persuadé aussi puisqu’on sait que la chose effrayant à côté du vélo est un cadavre.

Si l’adulte que je suis se doute qu’il ne s’agit certainement pas du père, après tout on est dans un roman jeunesse. Les protagonistes eux essayent désespérément d’échapper à un tueur, qu’ils soupçonnent d’avoir tué leur père, et qui sème derrière lui quelques autres cadavres.

Pendant ce temps-là, une terrible tempête s’acharne sur le marais, une inondation jamais vue. Et les gosses seuls dans le marais…

La mère entre dans l’histoire. Sans nouvelles de son ex et des enfants, sachant la zone touchée par une terrible tempête, elle décide d’aller sur place où elle trouve la police qui soupçonne l’ex-mari d’être un assassin.

Le roman a beau avoir un happy end, un enfant de 8 ne va pas lire 212 pages d’une seule traite ! Il aura des jours et des nuits à s’angoisser en croyant que le père est mort. Et le tueur qui poursuit les enfants malgré la tempête pour les tuer… Quel enfant n’en ferait pas des cauchemars !

Bon, ça dépend sans doute des enfants, il y en a de plus sensibles que d’autres. Mais en lisant ce roman, je me suis dit que je ne le ferais surement pas lire à Mimiko qui est pourtant pile-poil dans l’âge cible. Elle est beaucoup trop sensible, elle n’en dormirait pas et aurait trop peur qu’un homme horrible s’en prenne à son père. Et à la question : « mais ça existe pas pour de vrai » je ne pourrais pas répondre « bien sûr que non ». Parce que si, ça existe.

Ceci mis à part, j’ai pris plaisir à lire ce roman. Les enfants sont attachants, d’un courage exemplaire. L’écriture est très agréable, fluide, avec un bon équilibre entre action et description. Et comme ça se passe juste à côté de chez moi j’ai trouvé ça très amusant de lire un livre dont je connais chaque lieu cité.

Pour conclure, je dirais que j’ai trouvé ce livre agréable et bien écrit, mais que son histoire est beaucoup trop anxiogène pour des enfants hypersensibles comme ceux qui m’entourent. En revanche cela peut-être un bon livre pour les enfants un peu plus vieux, sixième-cinquième, qui n’ont pas l’habitude de lire et qui trouveront ici un livre avec ce qu’il faut de suspens, mais une facilité de lecture due aux choix du langage adapté à un jeune public.

retrouvez Jusqu’au bout de la peur sur le site de l’école des loisirs

⇒ disponible sur amazon et dans votre librairie préférée

Avez-vous lu Jusqu’au bout de la peur ? Qu’en avez-vous pensé ? Connaissez-vous cet auteur ? Quel autre de ses romans me conseilleriez-vous ?


chut les enfants lisent

Share

Le renard et le lutin

Voici un album que je gardais de côté pour décembre. Le renard et le Lutin nous vient du nord. L’autrice comme l’illustratrice sont suédoises. Astrid Lingren (la maman de Fifi Brindacier) en a écrit le texte en 1965, Eva Eriksson l’a mis en image en 2017. La traduction française est toute fraîche, puisque c’est au mois de novembre qu’elle est sortie dans la collection Pastel de l’école des loisirs.

Renard et le lutin (Le)

C’est l’histoire d’un petit renard affamé. Tandis que les enfants découvrent leur cadeau sous le sapin, le renard s’approche. Il veut s’introduire dans le poulailler pour piquer quelques poules.

Mais la ferme est sous bonne garde. Le vieux lutin veille. Personne ne touche aux poules ! “Mais le vieux lutin sait bien qu’un renard peut avoir faim.” Alors il lui donne à manger, il lui donne de la bonne bouillie que tous les soirs les enfants laissent dans l’étable pour le lutin.

Résultat de recherche d'images pour "Eva Eriksson renard"

Une histoire toute mignonne servie par des dessins tout en douceur. Une lecture idéale pour les soirs d’hiver. Des bons sentiments et du partage, l’esprit de Noël, quoi !

sur le site de l’école des loisir

⇒ sur Amazon (ou chez votre libraire préféré)


  

 

Share

C’est lundi que lisez-vous? #104

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading? par One Person’s Journey Through a World of Book et repris par Galleane. et maintenant pas I Belive in Pixies Dust.

En quoi consiste ce rendez-vous ? C’est très simple il suffit de répondre à 3 questions :

  1. Qu’avez-vous lu la semaine passée ?
  2. Qu’êtes-vous en train de lire ?
  3. Qu’allez-vous  lire ensuite ?

Les lectures de Bidib

J’ai lu

J’ai lu plus de livres depuis le 1er décembre que durant tout le mois de novembre ! Faut dire qu’en novembre j’ai battu des records de non-lecture ^^’

Décembre à bien commencé ! Rien de mieux qu’un petit marathon de lecture pour s’y remettre.

J’ai ouvert le bal avec Je reviens vers vous de Tallec. Très drôle, idéal pour se mettre de bonne humeur.

Une BD jeunesse que je devais lire depuis un moment et qui s’était égaré dans la bibliothèque de Mimiko, notre dernière session rangement et tri m’a permis de remettre la main dessus et j’ai enfin pris le temps de la découvrir. (Ma chronique en ligne cette semaine !)

Un très bel album de Noël que j’ai emprunté à la bibliothèque.

Un beau recueil de contes qui brisent les stéréotypes de genre, parce que les princesses n’ont pas toujours besoin d’être sauvées. (chronique à venir, très bientôt).

Le premier roman de Moka que je lis. Et je suis assez perplexe. Je vous explique très vite pourquoi, promis !

Je lis

Avec Mimiko nous sommes en train de lire la version abrégée de Cyrano de Bergerac, on se marre bien. On se distribue les rôles et on se donne la réplique. Elle aime bien malgré un niveau de langage un peu trop dur pour elle.

Je savoure ce livre par petites touches, une à deux lettres par jour. Je fais durer. C’est comme ça que je le trouve meilleur.

Je suis aussi en pleine écoute de La vie secrète des arbres et j’ai du mal. Je trouve le contenu très intéressant, mais la forme ne me plait pas du tout. Beaucoup trop d’anthropomorphisme ! On parle des arbres comme s’il éprouvait des émotions humaines et franchement ça m’agace.

Je lirais

Je n’ose plus dire que je vais finir Marion. J’ai honte. Ce n’est pas que je n’aime pas, j’oublie, c’est tout et à chaque fois que j’y pense, le train rentre en gare T_T

Et vous, qu’avez-vous lu la semaine dernière ?


C’est lundi on fait le point

Depuis le 1er décembre sur le blog

les années passées nous parlions de

2017

R.A.T. Il était 5 fois Noël

c’est le 1er (enfin… le 2) je balance tout

Top Ten Tuesday #26

Coloriages de Noël

projet 52-2017 #semaine 49 – Lumière

La disparue de Noël – Anne Perry

2016

Mon calendrier de l’avent zéro déchets

projet 52-2016 #semaine 48 – Histoire

Un fil rouge pour le Père Noël

Cher Père Noël…

les films que j’aimerais trouver sous le sapin

2015

Lettre au père Noël

Le Blues de la ménagère #2 par Ilaria Simonetta

ABC … K Seoul de A à Z

Sapin à colorier et autres bricolages de Noël

images pour le plaisir des yeux #14

2014

contes du Japon

images pour le plaisir des yeux #5 ~ Zao Dao

Yagate Ai ni naru – un yaoi de est em

2013

Sans toi… j’aime pas !

Des chevaux et la steppe

2012

Le Tenshin Shoden Katori Shintô Ryû, un art martial ancestral

Pink Diary, un shôjo français

2 Daniel Lee pour le prix d’1

Share