Archives par mot-clé : album

Akim court, un enfant dans la guerre [album]

Dans ce très bel album de Claude K. Dubois publié dans la collection « les lutins » de l’école des loisirs, en collaboration avec Amnesty International, on suit Akim, un petit garçon qui mène une vie paisible dans son village jusqu’à ce que la guerre vienne bouleverser sa vie.

Akim court

Les bombardements, les morts, les blessées, les soldats, la capture, l’esclavage, puis la fuite, des mains d’adultes solidaires tendues, sa famille perdue, l’aide humanitaire et enfin le camp de réfugiés. L’histoire d’Akim n’est pas une belle histoire. C’est une histoire terrible, d’autant plus terrible que c’est l’histoire de milliers d’enfants, d’hommes et de femmes obligées de fuir la guerre.

Une note positive vient conclure cette lecture avec les retrouvailles d’Akim et de sa mère, le dessin, tout en croquis noir, blancs et sépia, vient aussi adoucir la dureté du récit. Il n’en reste pas moins que cette lecture mérite d’être accompagnée.

Un très bel album pour rappeler à tous, grands ou petits lecteurs, l’importance du droit d’asile.

Au-delà du sujet fort qui est traité ici, j’ai beaucoup aimé le dessin de l’auteur que je découvre avec cet album.

sur le site de l’école des loisirs

dossier pédagogique proposé par l’écoles des loisirs


chut les enfants lisent

Share

La Légende de Zal [album jeunesse]

Avec ses dorures et ses couleurs vives, difficile de passer à côté de la couverture de « La Légende de Zal« , un album publié en 2016 aux éditions Amaterra, illustré par Rafik Bougueroua et écrit par Yann Damezin.

Ceux qui me connaissent savent que, de toute façon, je ne résiste jamais à un nouveau conte. Et là c’est une légende qui m’était complètement inconnue.

Un vénérable chevalier d’Iran tombe amoureux et avec sa nouvelle épouse donne naissance à un enfant, mais l’enfant né avec des cheveux aussi blancs que la neige. Le prenant pour un signe du démon, le chevalier décide d’abandonner son fils aux pieds d’une montagne. Entendant ses cris , Simourgh, le roi des oiseaux, décide de l’accueillir dans son nid tout en haut de la montagne. Les années passent et un jour, après un rêve Sam apprend que son fils est toujours en vie. Plein de remords il part à sa recherche. L’émouvante histoire de leurs retrouvailles lui portera chance, le roi lui cède de nouvelles terres et se sera à son fils, Zal, de s’en occuper en son absence. Alors qu’il parcourt ses terres, Zal tombe éperdument amoureux  de la fille du roi Mihrab. Mais les deux jeunes gens ne sont pas de la même religion et leur union est un sacrilège. Il leur faudra convaincre les puissants. Grâce au courage de la mère de la princesse et à la poésie de Zal, le roi du monde cède et accepte ce mariage dont naître un futur héros. Mais ça, c’est une autre histoire.

Les dessins sont magnifiques, foisonnant de détails. Je regrette cependant le choix des couleurs trop vives qui éclipse jusqu’à l’or qui pourtant se retrouve sur toutes les planches. Et comme une cerise sur le gâteau, un magnifique kirigami nous gâte au beau milieu de cet album.

L’histoire est très belle et est joliment contée. Le texte est agréable et fluide.

Si ce n’est pour ses couleurs, je trouve que ce livre est un très bel objet. À conseiller à tous les amoureux de contes et légendes et de beaux albums illustrés.

J’ai aussi apprécié d’y découvrir un univers qui m’est inconnu, celui de la mythologie iranienne. La fin me donne très envie d’aller plus loin. Quelle est l’histoire de Rostam, fils de Zal ?

sur le site de l’éditeur

⇒ sur Amazon ou chez votre libraire préféré


Le coin des curieux :

Ce conte est tiré du Livre des rois (Shāhnāmah), poème épique retraçant l’histoire d’Iran de sa création à l’arrivée de l’Islam. Il a été écrit par  Ferdowsî vers l’an 1000.

Dans ce livre on retrouve l’histoire de Zal mais aussi celle de son fils Rostam, et bien d’autres récits mythiques.


chut les enfants lisent 

Share