Archives par mot-clé : Didier jeunesse

Swing Café

Swing Café

conte musical de Carl Norac, illustré par Rébecca Dautremer et raconté par Jeanne Balibar, publié par Didier jeunesse en 2009.

Ce que nous en dit l’éditeur :

Zazou, petite cigale du Brésil, rêve d’Amérique… Un beau jour, elle embarque et découvre le New York des années 30 : la foule, les gratte-ciel et la solitude, mais aussi, guidée par son ami Buster… le be-bop et… le Swing Café ! Un voyage aux origines du jazz
dans un fabuleux décor imaginé par Rébecca Dautremer. La voix envoûtante de Jeanne Balibar alterne avec les plus grands standards : Duke Ellington, Cab Calloway, Fats Waller, Ella Fitzgerald…

J’aime le jazz et j’ai emprunté ce livre-cd à la bibliothèque dans l’espoir de faire aimer cette musique à Mimiko qui, pour le moment, n’aime pas vraiment. Et… j’ai raté mon coup. Loin de lui avoir donné goût au jazz ce livre ne lui a vraiment pas plu. Peut-être trop imagé pour elle. Mimiko aime les choses logiques, claires. Ici tout est flou, incohérent, étrange. Le texte n’a pas toujours de queue et de tête, les personnages sont sensé être des insectes mais les images montrent des personnes et ça, ça l’a vraiment perturbé.

Je dois dire que je n’ai pas été très sensible au texte moi non plus. Je l’ai trouvé trop confus et s’il se veut poétique, je ne l’ai pas toujours trouvé agréable à l’oriel. D’ailleurs je n’ai pas aimé la façon dont Jeanne Balibar raconte cette histoire. Je n’ai pas aimé l’intonation ni l’accent bizarre qu’elle prends pour raconter cette histoire, ça ne fait pas naturel du tout.

En revanche j’ai beaucoup aimé les illustrations de Rébecca Dautremer.

sur le site de l’éditeur

⇒ à lire aussi l’avis de Nathalie


Share

trois albums jeunesse coréens sous le signe de l’humour

Aujourd’hui je vous propose 3 albums coréens tous plus drôles les uns que les autres

Le fils du tailleur de pierre

un album de Moon-hee Kwon (illustrations), Claire Lanaspre et Michèle Moreau (texte), aux éditions Didier Jeunesse

Petite histoire inspirée d’un chant traditionnel coréen, « joute verbale » entre le fils du tailleur de pierre et son amis.

-Quand tu seras grand, tu seras tailleur de pierre comme ton père ?

-Ah non, surtout pas tailleur de pierre ! Moi, quand je serai grand, je serai riche, très riche. Et j’irai à la chasse tous les jours !

-Si tu vas à la chasse, moi je serais le soleil pour te faire suer à grosses gouttes !

-Si tu es le soleil, moi je serai un nuage pour t’empêcher de briller !

C’est l’escalade et de fil en aiguille le fils de tailleur de pierre fini par vouloir devenir… tailleur de pierre.

Simple mais drôle. Le dessin est très stylisé et efficace. Comme nous dit Rachel dans son article : « un livre drôle et sage à la fois ».

-_-_-_-_-

Tigres à la queue leu leu

Avec les deux prochains albums on passe dans un humour un peu scato mais qui plait bien aux enfants.

Tigre à la queue leu leu, encore un livre de Moon-hee Kwoon, publié cette fois par Quiquandquoi, m’a interpellé par sa couverture avec un drôle de tigre vraiment pas majestueux.

Dans cette histoire un jeune garçon fainéant fait pousser un immense plan de sésame en ramassant toutes les crottes du village. Avec l’huile qu’il fabrique il enduit un petit chien qu’il utilisera comme appât pour chasser le titre. Le chien est si glissant qu’aussitôt avalé par un tigre il ressort par son derrière. Un tigre à près l’autre tente de manger le petit chien jusqu’à ce que tous les tigres de la montagne se retrouvent pris au piège enfilé à la queue leu leu dans la corde par laquelle est attaché le chien.

J’ai beaucoup aimé les illustrations, pleines d’humour.

Moi quand je m’énerve XD Tigres à la queue leu leu de Moon-hee Kwoon #albumjeunesse #littératurecoréenne

Une photo publiée par Bidib Ma Petite Médiathèque (@bidibmpm) le

J’ai appris que l’histoire a été adapté en court-métrage d’animation, disponible dans le dvd Neige et les arbres magiques, voici un aperçu :

-_-_-_-

Princesse Prout

J’ai découvert ce livre cette semaine sur Grenier à Livre, Choco nous le présentait dans le cadre de sa semaine coréenne. Son article m’a interpellé et voilà que, le hasard faisant bien les choses, je le retrouve à la bibliothèque 🙂

Princesse Prout de Shin Se-Jung aux éditions Chan-ok, raconte la drôle d’histoire d’une très belle princesse qui avait un vilain défaut, celui de péter souvent.

Si dans sa famille la princesse peut s’en donner à cœur joie, une fois marié, elle doit se retenir. Elle se retient tant et bien qu’elle fini par devenir de « couleur pâte de soja fermenté ». Quand enfin elle se lâche toute la maison de sa belle famille vole en éclat tant son pet est violent. Le beau-père décide de la renvoyer dans sa famille mais en chemin la princesse sait transformer ce défaut en un précieux avantage et le beau-père change d’avis. Tout est bien qui fini bien pour la jeune princesse que reçu le surnom de princesse Prout.

Les illustrations sont très belles et classiques, tout comme la structure du récit qui reprend la structure d’un conte traditionnel, ce qui crée un décalage amusant avec cette histoire de pet. Moi je l’ai trouvé marrant, ma fille n’a pas été convaincue.


rp_semaine-coréenne-01.jpg

albums jeunesse
albums jeunesse
4, 5 et 6/20
Share

Et si on allait au cirque ?

Lors de notre dernière escapade bibli, Mimiko a choisit un très jolis livre de Ilya Green : Le pestacle chez Didier jeunesse.

Un groupe d’enfant joue à la marchande. Une petite fille avec un énorme chat arrive, elle aussi elle veut jouer, mais elle ne trouve aucun cailloux/argent pour acheter des objet chez la marchande. Elle décide de préparer un spectacle pour gagner des cailloux. Finalement tout le monde va participer au spectacle.

J’ai beaucoup aimé les illustrations de Ilya Green, à la fois très simples et expressives. De belles couleur sur un fond blanc très épuré. Le texte est très court. Au début j’avais du mal à comprendre où l’auteur voulait en venir avec cet histoire de cailloux/argent, mais finalement j’ai beaucoup aimé la fin.

ce qu’en pense Mimiko :

 Il est un peu drôle quand il demandent aux fourmis de dire « ouai, ouai »… et des trucs comme ça.

Il y a un chat grand, il est beau quand la fille lui donne des rayures.

J’aime bien quand ils font tous la fête, qu’il font tous le pestacle.

Après avoir lu ce joli livre, nous avons cherché d’autres livres sur le thème du cirque dans la bibliothèque de Mimiko et nous avons trouvé Mini-loup au cirque de Philippe Matter (Hachette, collection La bibliothèque Hachette des petits).

Mini-loup va au cirque avec toute sa famille et ses amis. Avant que le spectacle ne commence, ils vont tous faire un tour à la ménagerie. Alors que tout le monde part prendre place Mini-loup demande à rester un peu plus longtemps à la ménagerie, c’est qu’il a des bêtises en tête ! Mini-loup veut faire peur au lion dans sa cage, mais c’est lui qui va ce faire une belle frayeur et se retrouvant bien malgré lui mêlé au spectacle.

Une histoire rigolote avec un personnage qu’elle connais déjà à travers les dessins animés, idéal pour commencer à lire des histoire toute seule (avec maman quand même parce qu’à 2 c’est plus rigolo !).

Ce qu’en pense Mimiko :

J’ai aimé quand il y avait les animaux. Mais j’aimais pas trop quand le lion fait « waa » et qu’il fait peur à Mini-loup.

L’histoire est bien.

2 et 3 /20
Share