Grands et petits écrans

Grands et petits écrans #8 – bilan de la semaine

Voici le bilan de mes visionnages de cette semaine :

Séries TV

Halloween ce n’est pas fini !

IZombi, saison 1, épisodes 4 à

Affiche iZombieRésumé : Liv c’est réveillé zombie après une fête qui a mal tourné. Médecin de formation elle a dégotté un travaille à la morgue pour pouvoir manger des cerveaux à volonté. Son chef l’a prise sur le fait, mais loin de prendre les jambes à son coup, il devient son complice et ami. Il cherche un remède pour la faire redevenir humaine. Pendant ce temps-là Liv continue de jouer les médiums pour aider l’inspecteur dans ses enquêtes. Ses visions lui viennent de ses repas très particuliers.

Mon avis : j’aime bien cette série et le mélange de genre qu’elle propose. Mais il y a de plus en plus de zombis au détriment des enquêtes policières, or je préfère les séries policières aux séries de zombis. Si c’est sympa de voir un fil rouge aux tours de la zombitude de l’héroïne, je ne voudrais pas que cela prenne trop le pas sur le principe de départ de la série, à savoir que l’héroïne en absorbant les cerveaux des victimes, absorbe aussi leurs souvenirs et leur personnalité.

Shadow Hunters, saison 2 épisode 18 à saison 3 épisode

Affiche ShadowhuntersRésumé : la fin de la saison 2 marque la fin d’un arc. La guerre contre Victor s’achève. La saison 3 commence avec un nouvel ennemi, libéré lors du dernier épisode de la saison précédente par le frère de Clary. Un démon très puissant qui va leur en faire voir de toutes les couleurs, surtout à Jace qui est particulièrement vulnérable en ce moment. Ses amis sont bien déterminés à le sauver, mais ce ne sera pas sans danger.

Mon avis : dans les deux précédentes saisons, c’était l’excès de sensualité qui m’amusait. Avec la saison 3, on passe dans l’excès de drame. Du drame à tous les étages, chez tous les personnages. Peut-être un peu trop. Mais j’avoue y prendre plaisir quand même. De nouveaux personnages font leur apparition, enfin 2 : une nouvelle méchante super sexy et un gentil, style surfeur australien, comme ça il y en a pour tous les goûts, nous avions déjà le beau brin, l’intello à lunette, le blond musclé, il nous manquait le surfeur.

The big bang theory, saison 7 épisode 3 à

Affiche The Big Bang Theory

Inutile de continuer à vous proposer un résumé. Big Bang Théory est une série humoristique et toutes les saisons suivent le même schéma narratif. Ce n’est pas pour ces rebondissements qu’on aime, mais pour son sens de l’humour.

Films

Nous avons fêté Halloween en ce faisant une soirée home cinéma en amoureux, nous avons regardé 2 films.

Légion, l’armée des anges

Affiche Légion, l'armée des angesRésumé : Dieu en a marre, le temps de l’apocalypse est arrivé. L’armée des anges est envoyée sur terre pour exterminer les humains. Mais au lieu d’arriver avec leurs belles ailes et leur allure angélique, ils prennent possession des humains les plus faibles pour les transformer en zombis démoniaques qui s’attaquent aux autres être humains. Mais l’archange Michael n’accepte pas d’obéir aux ordres. “Tu lui donnes ce qu’il te demande – dit-il à son frère Gabriel- moi je lui donne ce dont il a besoin”. Le voici qui débarque sur terre, les ailes coupées, armé jusqu’aux dents. Pendant ce temps là, quelques parts au milieu de nulle part, dans le désert américain, une station d’essence et une poignée de personnes. Les zombis-anges les attaquent, mais Michael arrive à la rescousse. Il est là pour sauver le bébé sur le point de naître. Charlie, la serveuse, est enceinte d’un bébé qu’elle ne veut même pas.

Mon avis : Michael, pour se battre tout seul contre une armée d’anges, se coupe les ailes, ailes qui se révèlent être des armes redoutables, comme nous le démontre Gabriel… Des anges qui au lieu de s’abattre sur l’humanité dans leur superbe supériorité, se contentent de posséder des humains prenant l’allure de zombi flippant… et (ATTENTION SPOLIER) que dire de la fin ? De notre bande de pommés, il ne reste que la mère qui voulait en être une, un bébé qui va sauver l’humanité et un gars mou du bulbe qui est ce pour quoi Michael se bat… (ouais c’est lui qui lui fait garder foi en l’humanité, pu*** on est ma barré! ) Et Dieu dans tout ça ? Dieu ne sait même pas ce qu’il veut parce que, alors qu’il envoie Gabriel tuer le bébé, il ressuscite Michael pour le sauver. Aurait-il enfin compris ce dont il “a besoin” ? De toute évidence non, parce que, bien qu’il ait ressuscité Michael, il n’arrête pas l’apocalypse pour autant. Parce que …. ? Parce que “les voies du Seigneur sont impénétrables” ! Un dicton qui permet au scénariste de nous pondre une histoire qui ne tient pas debout, qui est si peu crédible que ça ne fait même pas peur. La plastique de l’ange Michael, bien que font plaisante, ne suffit pas à sauver le film.

World War Z

Affiche World War ZRésumé : Alors que notre héros, un ancien militaire de l’ONU, se retrouve coincé dans des embouteillages avec sa famille, le monde bascule dans l’horreur. Des hordes de zombis s’attaquent aux pauvres gens heureux. Gerry, habitué aux situations d’urgence, réagit avec un sang-froid étonnant et arrive à mettre sa famille à l’abri, non sans devoir se battre contre bon nombre de zombis enragés. Mais alors qu’il trouve refuge pour sa famille auprès du secrétaire des Nations Unies, il est envoyé en mission pour trouver la source de cette monstrueuse épidémie.

Mon avis : Moi les zombis je n’aime pas trop ça. Je ne sais pas pourquoi, mais je n’aime pas. “T’inquiètes, on ne les voit presque pas” qu’il avait dit Chéri. T’as raison ! je me suis bien fait avoir sur ce coup-là ! Les zombis on les voit très bien, très souvent, et ils font flipper. Mais, c’est vrai que niveau scénario, on n’est pas dans la même catégorie que tout à l’heure, niveau casting non plus. Brad Pitt s’en sort très bien dans le rôle principal et l’intrigue est bien menée. Et malgré la présence de zombi, on est bien plus dans une ambiance film d’action que film d’horreur.

Mais ça ne m’a pas empêché de devoir me battre contre des hordes de zombis toute la nuit ! C’est épuisant ! Et alors que j’avais une fourche enfoncée dans la gorge d’une zombi alcoolique (les zombis alcooliques sont indestructibles, parole de zombi alcoolique avec une fourche dans la gorge), mon amie blessée dans la poche (bon, mon amie étant une peluche Minnie, j’avais encore des chances qu’elle ne soit pas contaminée), le chat m’a sauté dessus parce que c’était l’heure des croquettes. Autant vous dire que j’ai fait un de ces bonds ! (Non, je ne fume pas. Chez moi c’est naturel :P). Merci Chéri pour cette soirée zombi 😆

Documentaires et émissions

La fantasy : toute une histoire épisode 1 et 2

résumé :

Depuis quelques années, la fantasy connaît un succès retentissant. Rencontre avec les héros du genre en compagnie des auteurs Wolfgang Hohlbein (“La chronique des immortels”) et George R. R. Martin (“Game of Thrones”).

Au tournant du XXIe siècle, le film de fantasy a gagné ses lettres de noblesse, avec la sortie de l’épopée du Seigneur des anneaux, des sagas Harry Potter ou Game of Thrones. Auparavant affublée d’une image de sous-genre destiné aux enfants, la fantasy a propulsé de nombreux longs métrages au panthéon des films les plus vus au monde. Le premier volet de ce documentaire dissèque la figure du héros avant d’explorer la place dévolue à la figure féminine. Celle-ci a peu à peu délaissé les affres de la princesse en détresse pour se muer en héroïne à part entière. Puis, exploration des mutations successives du genre au fil d’interviews de Wolfgang Hohlbein, représentant allemand de la fantasy plébiscité outre-Rhin, interrogé en plein processus créatif, ainsi que de George R. R. Martin, à qui l’on doit la célébrissime série Game of Thrones. (source : Arte.tv)

Mon avis :

le documentaire est disponible sur Arte.fr jusqu’au 23/11/2019

Gymnastique, la culture sans claquage

Résumé : Faisons un peu de gymnastique culturelle ! Musclons notre curiosité vers des domaines moins connus, entraînons notre regard vers des personnalités fortes, faisons le pont entre des sujets qui, à priori, ont peu en commun, et surtout relaxons-nous en mettant un peu de culture dans notre quotidien. De Bruegel l’Ancien à “All your base are belong to us”, Gymnastique renifle l’air du temps, remarque des tendances qui se dessinent, raconte des histoires singulières… Gymnastique, c’est un peu comme l’entrepôt d’un collectionneur d’art dans lequel, où qu’on porte le regard, on trouve quelque chose de surprenant. Chaque mercredi, une nouvelle vidéo. (source : Arte.tv)

Mon avis : j’ai regardé 3 de ces très courts épisodes, il y était question de cheveux longs, de super-héros made in France et de MacGuffin. Si les cheveux des métalleux est un sujet qui me laisse de marbre, les deux autres épisodes étaient sympas et j’ai appris des choses. Bien que ça aille trop vite pour que je les retienne.

disponible sur Arte.fr

Le funeste destin du docteur Frankenstein

Résumé : Deux cents ans après sa parution, le “Frankenstein” de Mary Shelley fascine encore. Tout ce qu’il faut savoir sur son auteure, la genèse de son oeuvre visionnaire et le mythe qu’elle a inspiré.

En 1816, Mary Shelley a 19 ans lorsqu’elle cherche à relever le défi lancé par son mari, le poète Percy Shelley, et leur ami Lord Byron : écrire un conte gothique, genre en vogue à cette époque. Elle imagine l’histoire d’un étudiant en médecine suisse, Victor Frankenstein, désireux de protéger l’homme de la maladie et de la souffrance. Mais son projet bienfaisant laisse place à la folie créatrice, et la créature à laquelle le jeune docteur donne vie connaîtra les pires tourments. Publié début 1818, Frankenstein ou le Prométhée moderne va ouvrir le champ de la science-fiction, avant de ne cesser d’irriguer cinéma, littérature et pop culture. (source : Arte.tv)

Mon avis : comme tout le monde je connais Frankenstein, et comme beaucoup je n’ai jamais lu le roman. Ce reportage est très intéressant et m’a donné encore plus envie de lire le roman à l’origine de ce mythe moderne.

disponible sur Arte.tv jusqu’au 18/02/2020

 

Share

Commentaires

1 novembre 2019 à 16:12

Je n’ai vu que la première saison et le début de la saison 2 d’IZombie, j’avais bien accroché! Il faudrait que je poursuive. World War Z est dans ma PAL. J’aimerais le lire avant de voir le film.



5 novembre 2019 à 18:59

Je confirme que la saison 3 de Shadowhunters est celle qui m’aura le plus fait décrocher alors que j’avais espoir après la 2 ^^ !
Quand tu l’auras fini, il te faudra trouver une autre série boulet à regarder lol



Répondre à Hilde Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *