Grands et petits écrans

Grands et petits écrans #24 – vampires

La semaine dernière j’avais préparé un billet “grands et petits écrans spécial loups-garou“, je m’en serais voulu de ne pas en faire autant pour son comparse le vampire, compagnon de la nuit et de la thématique choisie pour ce mois d’août du challenge Contes et légendes. Voici quelques-unes des séries et films vus récemment.

Séries TV

The Vampire Diaries

Affiche The Vampire DiariesJ’ai commencé cette série après avoir fini Teen Wolf dont je vous parlais la semaine dernière. Je cherchais des séries avec des vampires et le titre ne m’était pas inconnu pour avoir vu passer des billets à propos de la série de romans éponymes. J’ai vu toute la première saison avant d’abandonner la série (momentanément) après les deux-trois premiers épisodes de la seconde saison.

L’histoire commence dans une petite ville du sud des États-Unis. L’héroïne reprend le chemin du lycée après une éprouvante épreuve. Ses parents sont morts dans un accident de voiture dont elle est la seule à avoir survécu. Elle fait alors la rencontre de Stephen, un jeune homme mystérieux qui semble l’avoir envoutée très vite. Il se trouve que Stephen est un vampire et qu’il a plus de 150 ans. Grâce à un objet magique, il peut se déplacer en toute liberté au soleil, tout comme son frère, aussi de retour en ville. Si Stephen est un repenti qui refuse de se nourrir de sang humain, on ne peut pas en dire autant de son frère qui sème la panique dans la petite ville en laissant plusieurs cadavres derrière lui. Une étrange rivalité unit les deux frères, il aimerait bien s’entretuer, mais ils passent leur temps à se sauver l’un l’autre. Et Elena dans tout ça ? Elena est le sosie d’un amour de jeunesse des deux frères vampires et un nouveau triangle amoureux va se former.

Il y a beaucoup de rebondissements, du mystère à élucider, des revirements de situations, les ennemis qui deviennent des alliés et inversement… Du coup on ne s’ennuie pas. Mais il y a tout de même plusieurs points qui m’ont agacé dans cette série, à commencer par le début de l’histoire : un vampire de 150 ans qui va au lycée… sérieux ?! Bien sûr il y a une raison scénaristique avancée, mais le principe même me fait mourir de rire. Le deuxième aspect agaçant c’est le triangle amoureux, lui aussi au centre de l’histoire. C’est couru d’avance, sans surprise et aussi sans intérêt. Tout un tas d’autres détails du même acabit m’ont agacé. C’est très ado, cliché et surjoué.

Du coup, c’est plaisant à regarder, mais très vite lassant. C’est d’ailleurs la raison de mon interruption, j’ai fait overdose. Je regarderais peut-être la suite, un de ces quatre, mais avant il me faut une pause.

Bood Ties

Affiche Blood TiesLassée par les mièvreries de Vampire diaries, je suis partie en quête d’une nouvelle série avec des vampires, c’est ainsi que je suis tombé sur Blood Ties, que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam. J’ai regardé les deux premiers épisodes et c’est assez catastrophique. Je suis plutôt bon public, mais malgré tout je n’ai pas été convaincue par cette série qui mélange les genres série policière et fantastique.

Une ancienne flic, reconvertie comme détective privé, se retrouve à enquêter sur une sordide affaire impliquant magie noire et vampirisme. L’idée en soit me plaisait bien, puisque j’adore les séries policières.

Malheureusement cette série n’est pas super bien jouée et le scénario n’a pas réussi à me capter. Je me suis lassée après seulement deux épisodes.

Blood

Affiche BloodMe voici donc en quête d’une nouvelle série, c’est la que je suis tombé sur un drama coréen. Un jeune médecin travaillant sur une zone de guerre cache un étrange secret : c’est un vampire. Saut dans le temps, un jeune homme qui vit seul avec sa mère. Ce sont des vampires et ils se cachent de quelqu’un qui veut leur mort. Est-ce le médecin quand il était jeune ? Au moment où on switch d’une histoire à l’autre je suis resté un peu perplexe, il m’a fallu un moment pour comprendre où on voulait en venir et ce premier épisode m’a laisse assez de marbre. Je ne l’ai pas trouvé assez intrigant pour donner envie de voir la suite. Pourtant de nombreux éléments sont là pour présager d’une intrigue intéressante. À poursuivre sur un épisode ou deux pour voir ce que ça donne.

Affiche ShadowhuntersVoici pour ce qui est des séries vues ce mois-ci. Pas de coup de cœur à l’horizon.

Mais avant de passer au film vu la semaine dernière, je voulais évoquer rapidement une autre série vue il n’y a pas très longtemps et où apparaissent aussi des vampires : Shadowhunters. J’ai déjà parlé à plusieurs reprises de cette série, notamment la semaine dernière parce qu’on y voit aussi des loups-garous, alors je vous renvoie à mon précédent billet.

La série est très riche en créatures surnaturelles en tout genre : loups-garous et vampires, mais aussi sorciers, elfes, anges, semi-anges… Je vais pouvoir encore la ressortir souvent. 🙂

J’aurais aussi pu citer la cultissime Buffy contre les Vampires, souvenir de mes années lycée, j’étais accro, Angel, son Spin off, ou encore True Blood, vue il y a une dizaine d’années.

J’allais oublier les animes !

Sirius the Jaeger

Affiche Tenrou: Sirius the JaegerJe viens tout juste de la commencer alors je ne pourrais pas donner un avis très construit, mais les deux premiers épisodes m’ont bien plu.

Années 30, un groupe hétéroclite de chasseurs travaillent sous couverture pour une entreprise commerciale à travers le monde, leur véritable métier c’est la chasse : la chasse au vampire. Il traquent ces créatures sanguinaires à travers le monde. Après un raid à Shanghai, direction le Japon où un vampire important qu’il traquent semble avoir trouvé refuge.

J’ai beaucoup aimé l’ambiance années 30 et graphiquement c’est très joli. Pas particulièrement original, mais c’est un style que j’aime beaucoup. Pour ce qui est de l’histoire, avec seulement 2 épisodes à mon actif difficile de juger, mais j’ai bien aimé le rythme, les personnages principaux et cela promet d’être vraiment sympa. Affaire à suivre.

Castelvania

Affiche CastlevaniaLa encore je n’ai vu que les premiers épisodes, alors difficile d’en parler. En tout cas j’ai bien aimé le début et ça me donne envie de voir la suite même si je trouve les premiers épisodes un peu confus. Cela me donne envie de regarder la suite pour essayer de comprendre.

Moyen Âge, en Transylvanie. Dans un château vit Dracula, une femme se présente à sa porte, elle veut qu’il lui apprenne sa science. Plus tard, cette même femme se fait bruler vive par l’inquisition comme sorcière. Dracula, qui entretemps était devenu son mari, est fou de rage et abat sur le pays une vengeance sans pitié. Toutes les nuits de hordes de gargouilles vampires s’abattent sur villes et villages tuant tout sur leur passage. De quoi alimenter les mouvements religieux intégristes. Un homme bourru appartenant à une vieille famille de chevalier tombé en disgrâce semble être une experte de la chasse au vampire, sa route croise celle d’étranges moines.

Castelvania est avant tout un jeu vidéo, mais j’avoue que je ne connaissais pas du tout avant que Yomu-chan ne me parle de la série animée. Elle m’avait promis un petit billet sur la série, mais je doute qu’elle trouve le temps de si tôt .


Films

Dracula untuld

Affiche Dracula UntoldDracula toujours, mais pour une fois ce n’est le méchant de l’histoire, mais plutôt la victime. Victime du contexte historique qui l’oblige à prendre des décisions drastiques, trop drastiques.

Dracula est un vassal du Sultan ottoman, mais alors qu’il demande un tribut trop important, Dracula décide de résister coute que coute, quitte à y perdre son âme et sa mortalité. Ce qu’il veut c’est sauver son fil, protéger son épouse dont il est éperdument amoureux. On nous le montre ici sous un bon jour Vlad Tepes est un bon souverain qui veut protéger son pays et sa famille. Oui et… on fait quoi de son côté empaleur ? Oh ! mais ça, c’est du passé, c’est parce qu’il était otage chez le sultan… Bon, il y a quelques raccourcis un peu flous, on nous montre les empalés, mais en même temps on ne nous explique ni le pourquoi ni le comment. On montre un homme bon, un mari aimant et un père affectueux, qui contraste avec un passé très violent dont on ne dit presque rien. Mais j’ai aimé cet aspect du film. Après tout on nous montre toujours Dacula comme un monstre sanguinaire, ici on fait le choix de nous montrer un homme qui devient un monstre poussé par les circonstances. C’est mélodramatique, mais plutôt bien tourné. On voit Dracula devenir peu à peu vampire, être tiraillé entre la bête qui est en lui et l’homme qu’il veut être.

S’il y a de bonnes idées et une jolie photographie ce n’est pas le film du siècle. Le scénario ne casse pas la baraque, les dialogues sont oubliables et la fin du film laisse d’impression de n’avoir vu que le prologue.

Il existe beaucoup de séries et de films avec des vampires, je n’ai cité ici que mes visionnages récents, n’hésitez pas à partager vos impressions sur ces titres, ou à m’en conseiller d’autres.


Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.