littérature jeunesse

Les trois princesses [album jeunesse]

Pour la piste n°10 du mois des Contes & Légendes, j’ai choisi un album qui me faisait de l’œil depuis un petit moment : les trois princesses d’Anne Buguet, publiées aux éditions Seuil jeunesse.

Amazon.fr - Les Trois Princesses - Buguet, Anne - Livres

Comment résister à cette couverture magnifique qui donne tout de suite le ton. Nous avons là un joli conte : trois princesses, trois chevaliers, l’amour, le rois qui veut garder ses filles auprès de lui… l’histoire est classique.

L’album, grand format, est illustré par de magnifiques dessins puisant l’inspiration dans la peinture de la renaissance italienne. Et ceux qui me suivent savent que j’y suis particulièrement sensible. Sans avoir les connaissances nécessaires pour déceler les références, il se dégage de l’ensemble des illustrations une atmosphère qui m’est familière et que j’ai beaucoup aimé retrouver. Au détour d’un profil, d’une posture, d’une fleur que l’on croit reconnaître se dessine une agréable sensation de déjà vu. Les illustrations d’Anne Buguet sont belles, douces, élégantes. Un écrin parfait pour une histoire de princesses.

Je suis ravie d’avoir craqué pour ce bel album, même si je n’ai plus de filles assez jeunes pour partager ma lecture, il ira rejoindre ma collection Contes & Légendes.

Anne Buguet

→ sur Amazon

→ à lire aussi l’avis de MyaRosa


Le coin des curieux

Pour cet album, Anne Buguet s’inspire de la peinture italienne de la renaissance, influence palpable. D’ailleurs l’auteur rend hommage aux peintres qui l’ont inspiré.

Vous me connaissez, je ne résiste pas à la tentation d’aller creuser.

Andrea Bonaiuti (1343 – 1379)

Fichier:Andrea di bonaiuto, cappellone degli spagnoli 09.jpg

Cette fresque de la chapelle des Espagnoles (basilique Santa Maria Novella à Florence) inspire directement l’une des planches de l’album.

Giotto di Bondone (1267 – 1337)

di Bondone: St. Francis Dissociates Himself from his Father. Art Print

C’est surtout dans les décors que j’ai reconnu la patte de Giotto, notamment cette peinture dont les bâtiments ressemblent beaucoup au chanteau des princesses.

Duccio di Buoninsegna (vers 1255/60 – vers 1318/19)

Tout comme Giotto, les peintures de Duccio sont religieuses, mais ici encore c’est le décor qu’on retrouve dans l’album. L’une des planches reprend la ville telle qu’on la voit représentée ici.

Gentile da Fabriano (1370 – 1427)

Ce peintre je ne le connaissais pas et j’avoue ne pas avoir trouvé de peinture qui me ramène directement à l’album, je partage donc ici celle sur laquelle je tombe systématiquement.

Taddeo Gaddi (~1300 – 1366)

Comme pour le peintre précédent je n’ai pas trouvé de peinture qui me fasse de suite penser à une planche de l’album. Alors j’en partage une au hasard pour donner une idée de son travail.

Ambrogio Lorenzetti (1290 – 1348)

Effets du bon gouvernement, c.1338 - Ambrogio Lorenzetti

On retrouve le paysage rural de cette peinture dans l’album, quand le roi vient chercher les princesses pour les ramener dans son château.

Simone Martini (1284 – 1344)

File:Simone Martini 037.jpg - Wikimedia Commons

On retrouve ce musicien. En voyant l’illustration, je m’étais justement fait une remarque sur l’esthétique vestimentaire de l’époque et je me disais que l’auteur l’avait bien rendu, pour cause, c’est une tenue originale. 🙂

Giovanni da Milano (1325/30 – 1370)

Voici la peinture qui inspire la scène où l’on vit la reine avec ses bébés.

Artichiero da Zevio (1330 – 1390)

ici non plus, je ne trouve pas de référence directe, alors j’ai choisi une peinture avec un personnage dont la barbe me rappelle celle du roi


avec cette lecture je participe aux challenges

(cliquez sur les logos pour en savoir plus)

Share

Commentaires

6 septembre 2020 à 08:37

Ouahou, en effet, comment résister !! Billet très beau et très alléchant !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.