littérature jeunesse

Jardinons avec l’Enfant et le Maudit [album jeunesse]

J’aime beaucoup le trait de Nagabe que j’ai découvert avec le manga L’Enfant et le Maudit. Ce manga fantastique s’articule autour d’un couple formé par une petite fille angélique et une créature sombre et inquiétante à l’aspect monstrueux, mais faisant preuve d’une grande tendresse à l’égard de cet enfant pour qui il joue le rôle d’un père aimant. Le manga est très sombre et énigmatique.

Nagabe enrichit l’univers de ce manga avec des albums jeunesse. Une démarche qui m’intriguait puisque l’ambiance du manga est assez glauque, malgré de nombreuses scènes tranche de vie paisible.

Et bien, cela fonctionne très bien ! Moins sombre, toujours aussi délicat et doux, le dessin de Nagabe s’adapte très bien au format album. Dépouillé de décors, le dessin devient particulièrement léger.

La petite Sheeva a trouvé une graine dans une enveloppe, elle cherche dans les livres ce que cela peut bien être, et, ne trouvant aucun indice, elle va, avec l’aide du Professeur, semer la petite graine pour découvrir à quelle plante elle appartient. Elle a hâte ! Mais les plantes ont besoin de temps et il faut se montrer patient. Cela n’empêche pas de rêver en attendant. Une petite histoire toute simple, très tendre, avec une touche d’onirisme.

Il se dégage de cet album une douceur qui m’a fait penser aux albums d’Ernest et Célestine, dans le couple formé par les deux héros on retrouve un peu le même déséquilibre : le grand et impressionnant ours qui devient un père tout doux pour la toute petite sourie orpheline, tout comme le monstrueux Professeur devient un tuteur aimant pour la petite Sheeva. Et il fait bon vivre chez ses deux familles atypiques.

→ retrouvez-le sur Amazon, Decitre, BD Fugue ou chez votre libraire préféré

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.