littérature jeunesse

Philonimo, 2 albums jeunesse

Aujourd’hui je vais vous parler d’une collection d’albums philosophiques pour les tout petits, que j’ai découvert avec les tomes 3 et 4 qui viennent de sortir aux éditions 3eoil.

Le lézard de Heidegger

Texte d’Alice Brière-Haquet, illustré par Sophie Vissière

Une pierre, un animal, un homme, trois manières d’être au monde qui se croisent et interagissent, s’évitent, se cherchent, se contredisent, et finalement tissent notre galaxie.

On suit un petit lézard qui dans l’herbe cherche une pierre chauffée par le soleil. Il s’y pose, s’y réchauffe quand l’irruption d’un enfant vient troubler sa sieste et il s’enfuit.

Le papillon de Tchouang-Tseu

Texte d’Alice Brière-Haquet, illustré par Raphaële Enjary

Un homme s’est endormi et rêve qu’il est un papillon. Mais le sommeil imite si bien le réel qu’il peut parfois faire vaciller la réalité. Qui suis-je vraiment ? Celui qui pense ou celui que j’imagine être ? Où est la frontière ?

Tchouang s’est endormi et il rêve qu’il est un papillon. Il est le papillon, ressent comme un papillon, alors quand en se réveillant il retrouve son corps d’homme, un doute l’habite : a-t-il rêvé qu’il était un papillon ou est-ce le papillon qui rêve qu’il est un homme ?

J’ai beaucoup aimé le papillon de Tchouang-Tseu. Je connaissais cette parabole et enfant elle m’avait beaucoup marquée. La retrouver dans ce joli album m’a ravie. Les illustrations de Raphaële Enjary sont belles et douces, pleines de poésie. J’ai aimé l’impression de légèreté et de transparence qui se dégage des illustrations. En lisant cet album, toutes les réflexions que j’avais faites enfant me sont revenues. Les heures que j’ai passées à me demander si mon existence était réelle, ou bien un simple songe… J’adore cette histoire, elle m’a fait beaucoup réfléchir quand j’étais enfant et je la trouve toujours aussi fascinante.

Le Lézard de Heidegger m’a laissé plus perplexe, je ne suis pas sûre d’avoir saisi le sens de ce que nous raconte cette histoire. Par ailleurs, j’ai été moins sensible aux illustrations de Sophie Vissière. Ce sont les couleurs qui m’ont moins touché. Je suis plus réceptive aux couleurs chaudes du papillon. Si à la lecture j’étais un peu perdue, avec le recul je me dis que l’album est très intéressant aussi. Par exemple en le lisant je me demandais pourquoi le soleil était gris. Ce n’est que plus tard que cela m’a frappé, ce n’était pas le soleil, mais la pierre ! Et c’est bien de ça qu’il est question : le monde est différent selon le point de vue de celui qui regarde. Pour le lézard qui vient s’y chauffer, cette pierre est un soleil, alors que pour l’enfant ce n’est qu’un caillou. Ce n’est qu’après avoir lu le deuxième album que j’ai compris l’intention du premier 😅 je suis parfois un peu longue à la détente.

Une très jolie collection qui compte deux autres albums : Le porc-épic de Schopenhauer et le corbeau d’Epictète. Deux autres sont prévus pour octobre.

une collection pour philosopher avec les tout petits enfants, conseillée à partir de 3 ans.

découvrez la collection sur le site de l’éditeur


Alice Brière-Haquet

Aux commandes de cette collection, on trouve Alice Brière-Haquet qui en écrit les textes.

Elle a enseigné la littérature et l’art avant de se tourner vers l’écriture de livres jeunesse.

C’est avec Philonimo que je découvre son travail, même si j’avais déjà vu passer son nom. Elle est l’auteur de plusieurs contes publiés chez Nobi Nobi (albums que je n’ai pas encore lus).

Ici les textes sont très simples puisqu’ils s’adressent à un public très jeune, mais ils ont une jolie musicalité ce qui est essentiel pour être lu à voix haute.

Facebok

Sophie Vissière

Autrice et illustratrice jeunesse, elle travaille également pour la presse.

Je découvre son travail ici avec le lézard de Heidegger.

Parmi ses albums jeunesse, j’en ai repéré un qui me fait bien envie : le potager d’Alena (hélium éditions) qui a été primé à la foire de Bologne.

son site

Raphaële Enjary

Illustratrice, graphiste, elle travaillant aussi la gravure sur bois. Elle a illustré plusieurs albums jeunesse.

Encore une fois, c’est avec cette lecture que je découvre son travail et j’ai beaucoup aimé les effets de matière et de transparence dans les illustrations du papillon.

son site

Facebook et Instagram


3 femmes, 2 livres, avec ces lectures je participe au challenge Lire au féminin. Je participe également au challenge Petit Bac (catégorie animaux)

petit bac 2021 lire au féminin

Share

Commentaires

29 mai 2021 à 09:37

Bonjour Bidib, pas facile d’expliquer et de comprendre la phénoménologie, surtout en commençant par Heidegger 😉 Je me note cette série philosophique pour les petits, merci pour la découverte et bon week-end!



    29 mai 2021 à 10:09

    oui pas simple comme thème et comme je ne connaissais pas du tout je savais pas de quoi on allait parler et j’ai mis un petit moment à capter ^^ mais du coup ça m’a donné envie d’en savoir plus. En tout cas c’est une jolie collection. Je serait ravie de connaitre ton avis quand tu l’aura découverte



1 juin 2021 à 21:18

Oooh ça a l’air drôlement chouette !! Je note ça pour la médiathèque, je suis sûre que ça y trouverait sa place =)



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *