littérature

Arsène Lupin contre Herlok Sholmès – Maurice Leblanc

Maurice Leblanc crée le personnage d’Arsène Lupin en 1905 avec la nouvelle L’Arrestation d’Arsène Lupin. Lupin est né et il ne quittera plus son auteur. De 1905 à 1941, dans dix-huit romans, trente-neuf nouvelles et cinq pièces de théâtre lui seront consacrées par Maurice Leblanc. Après la mort de son auteur, Arsène Lupin continue sa vie dans de nombreuses adaptation et réinvention.

Si je connais Arsène Lupin depuis mon enfance, je n’avais encore jamais lu les nouvelles et romans originaux. À l’occasion de la sortie chez le livre de poche jeunesse d’une nouvelle édition des aventures d’Arsène Lupin j’ai eu envie de découvrir les textes de Maurice Leblanc. Je commence donc ma découverte avec Arsène Lupin contre Herlock Sholmès (le livre de poche jeunesse, 2021).

Arsène Lupin contre Herlock Sholmès est publié pour la première fois en 1908 et regroupe deux nouvelles parues entre 1906 et 1907 dans la revue Je sais tout : La dame blonde et la lampe juive. C’est le deuxième recueil publié par Maurice Leblanc, après Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur (1907). Arsène Lupin est encore un tout jeune personnage. Maurice Leblanc s’amuse ici à le confronter à un personnage très célèbre qu’il parodie allégrement. Car qui mieux que le célèbre détective anglais pourrait se confronter au cambrioleur français ? Tous deux partagent d’ailleurs bien des traits communs : une grande intelligence et un don pour art du camouflage.

Un secrétaire volé, un vieil aristocrate assassiné, un bijou volé puis retrouvé, derrière ces trois affaires qui en apparence n’ont rien de commun se caché un seul et même cambrioleur. Les trois affaires sont signées Arsène Lupin, l’inspecteur Ganimard en est persuadé. Le lien se fait par une certaine dame , tout aussi insaisissable que son mentor. Face à l’incapacité de la police à mettre la main sur le cambrioleur, les 3 victimes décident de faire appel blondeau célèbre détective anglais pour mettre la main sur le cambrioleur. Arsène Lupin semble se réjouir de la venue de Herlock Sholmès. Enfin un adversaire à sa mesure. Qui du détective ou du cambrioleur aura le dernier mot ?

Après cette première confrontation, les deux hommes se feront à nouveau face dans l’intrigue de la lampe juive. Encore une fois, Arsène Lupin devra redoubler d’ingéniosité pour échapper aux griffes du redoutable détective. Il est des énigmes qu’il n’est pas bon de résoudre, mais comment résister à une telle affaire, Herlock Sholmès veut sa revanche sur le célèbre cambrioleur français.

Deux aventures pour une jolie rivalité. Et c’est en compagnie de Helock Sholmès, avatar du Sherlock Holmes de Conan Doyle, que j’ai eu envie de découvrir la plume de Maurice Leblanc. Et ce fut une très agréable surprise. Je m’attendais à un style un peu vieillot et ampoulé, et j’ai découvert une écriture très fluide et agréable avec beaucoup de dialogue, d’humour et de légèreté. On est presque dans la caricature. L’auteur prend un malin plaisir à se moquer de ses personnages. L’inspecteur Ganimard en prend pour son grade, mais celui qui d’entre tous est vraiment malmené, c’est le pauvre Wilson, avatar de Watson. Le pauvre bougre est ici ridiculisé et mal traité pour notre plus grand plaisir.

Le texte est très accessible, même pour les jeunes lecteurs, conseillés par l’éditeur à partir de 12 ans.

J’ai prix beaucoup de plaisir à lire ces deux courtes aventures, et je suis ravie d’avoir découvert la plume de Maurice Leblanc et la version originale de son personnage. Arsène Lupin est attachant malgré ses crimes. Ce qui le rend si sympathique c’est la légèreté avec laquelle il semble prendre tout cela. Bien que tous ses plans soient soigneusement raisonnés, il se montre toujours joueur et enjoué. Provoque ses adversaires, fanfaronne, plaisante. On ne peut que l’aimer. J’ai eu de la tendresse pour Ganimard aussi, son acharnement est touchant. Mais pas un instant, on doute de son incapacité à triompher de Lupin. Quant à la caricature de Shelock Holmes, elle est drôle et plutôt bien réussie. On retrouve les traits qui caractérisent le célèbre détective, son égocentrisme, son indifférence et son amour du jeu et de l’énigme. Peu lui importe que Lupin soit en prison ou pas, ce qu’il veut c’est gagner.

sur le site des éditions Le livre de poche jeunesse

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

avec cette lecture je participe au challenge Polar et Thrilleret au challenge cette année sera classique

J’ai hâte de retrouver le gentleman cambrioleur dans Les confidances d’Arsène Lupin (le livre de poche jeunesse, 2021) mais avant de découvrir cet autre roman de Maurice Leblanc, je vais lire une revisite en BD, je vous en dirais plus très bientôt 😉

Share

Commentaires

Scordel
3 août 2021 à 10:55

Bonjour,

Est paru tout récemment le roman “Sherlock Holmes contre Arsène Lupin : La revanche” Martine Ruzé-Moëns.
https://www.leseditionsdunet.com/roman-policier/8054-sherlock-holmes-contre-arsene-lupin-la-revanche-martine-ruze-moens-9782411000831.html

Cordialement



7 août 2021 à 15:36

Il faudra que je me lance dans Arsène Lupin un de ces jours ! Je note celui-ci du coup 🙂



8 août 2021 à 14:21

Je les ai tous dévorés quand j’étais pré-ado ! Lu et relu… Mais ça fait bien longtemps et tu m’as donné envie de remettre le nez dedans !



4 novembre 2021 à 10:22

Cela me plairait sans nul doute 🙂



Répondre à Bidib Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.