littérature / musique

Je chemine avec … Angélique Kidjo

Couverture Je chemine avec... Angélique Kidjo

Angélique Kidjo je ne savais pas qui s’était avant de lire ce livre que je découvre grâce à la masse critique de Babelio. Lire des entretiens d’une personnalité que l’on ne connaît pas, drôle d’idée, me direz-vous. Mais c’est justement ce que j’aime faire quand je participe aux masses critiques : choisir des livres que je n’aurais pas lus autrement. La couverture m’avait attiré et comme je m’étais donné comme objectif de lecture pour 2021 d’explorer la culture africaine, j’ai sauté sur l’occasion pour découvrir cette artiste originaire du Bénin. Ce n’est qu’après avoir découvert la personnalité d’Angélique Kidjo à travers ce livre que j’ai découvert sa musique.


J’ai adoré cet entretien. Comme je disais plus haut, je ne connaissais pas Angélique Kidjo avant de lire ce livre, et j’ai découvert une femme aux valeurs fortes qui me touchent et qui sait les partager. Ses mots m’ont touché, m’ont fait réfléchir. J’ai aimé sa vision des choses, la façon dont elle a abordé la vie et son métier. Si les passages où elle donne des conseils aux futurs chuteurs ne me concernent pas, j’ai prix beaucoup de plaisir à découvrir son cheminement, sa relation avec ses parents, son pays, son engagement humanitaire et sa lutte pour un accès à l’éducation secondaire pour toutes les jeunes filles à travers sa fondation Batonga, sa vision sur la parentalité et sur la société tout simplement.

Quand j’ai commencé ce livre, j’ai tapé son nom sur Spotify et j’ai choisi un disque au hasard. J’avoue que je n’ai pas vraiment accroché. Mais en continuant ma lecture et en écoutant Angélique Kidjo parler de son travail, de sa démarche, j’ai eu envie d’en savoir plus. J’ai donc écouté divers morceaux au fur à mesure qu’elle en parle, et j’ai pu ainsi découvrir une nouvelle dimension de son travail qui m’a beaucoup plus touché. J’avais choisi un titre qui était très électro, trop pour moi. Mais son travail est très varié et joue avec diverses influences, travaille avec des artistes de tout horizon et d’un disque à un autre on découvre des ambiances très différentes.

Je suis ravie d’avoir lu ces entretiens et découvert ainsi une artiste engagée aux multiples facettes, mettant toujours à l’honneur la musique africaine. Mais au-delà de la musique, cet entretien reste très intéressant pour ce que Angélique a à dire, sur la vie, sur le monde. Que l’on connaisse où pas sa musique, que l’on aime où pas sa musique, ce livre reste intéressant pour découvrir une destinée hors du commun, une femme devenue une star internationale et qui a su garder une belle humilité et un engagement toujours vif. J’aime sa vision du féminisme. J’aime sa vision des choses. Elle m’a profondément touché.

Comment résumerais-tu ta vie en une devise ?

Justice et égalité pour tous, dans tous les droits. Vivre avec plus de tolérance et d’amour, et moins de violence.

discographie :

  • 1980 : Pretty (sorti en Afrique uniquement)
  • 1985 : Ewa Ka Djo (let’s dance) (sorti en Afrique uniquement)
  • 1990 : Parakou
  • 1991 : Logozo
  • 1994 : Ayé
  • 1996 : Fifa
  • 1998 : Oremi
  • 2001 : Keep On Moving: The Best Of Angelique Kidjo
  • 2002 : Black Ivory Soul
  • 2004 : Oyaya!
  • 2007 : Djin Djin
  • 2010 : Õÿö
  • 2012 : Spirit Rising (Live)
  • 2014 : EVE
  • 2015 : Sings (With The Orchestre philharmonique du Luxembourg)
  • 2018 : Remain in Light
  • 2019 : Celia
  • 2021 : Mother Nature

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.