Grands et petits écrans

Grands et petits écrans #27

Me revoici avec un petit récap de mes visionnages de la semaine passée.

Crimes of passion : tragédie au cimetière

Film policier suédois se déroulant dans les années 50. J’ai choisi ce film (qui est en réalité le dernier épisode d’une mini série de 6 épisodes d’une heure et demie) pour me mot cimetière qui était dans le titre. Je voulais ainsi cocher la case cimetière du bingo d’Halloween. Bon… je crois que Amazon Prime a fait une petite erreur de traduction et que l’épisode s’intitule en réalité tragédie au presbytère, mais je coche quand même ma case 😛

Comme cela était présenté comme film et non comme série, je ne savais pas que c’était le sixième épisode, j’aurais aimé commencer par le premier histoire de mieux connaitre les personnages, il y a des interactions entre eux que l’on comprendrait sans doute mieux si on a vu les autres films.

L’héroïne, Puck, est une jeune femme qui adore mener l’enquête et quand le voisin est retrouvé assassiné, elle va se mêler de l’affaire et aider son ami et inspecteur à trouver le coupable. Elle soupçonne l’épouse de la victime, mais il se pourrait bien que ce soit la jalousie qui parle. En effet la veuve semble passer beaucoup de temps à séduire le mari de Puck (et bien d’autres hommes dans le village).

Une ambiance assez particulière. Nous sommes dans un presbytère pour les fêtes de fin d’année dans la famille de Puck. Si l’héroïne a l’air d’être une femme moderne, l’ambiance est tout de même assez pesante et moralisatrice. La voisine est une caricature de la femme fatale des années 50. Blonde, au rouge à lèvre rouge et aux robes ajoutées, elle joue les petites choses fragiles qu’il faut protéger et fait tourner toutes les têtes.

Je n’ai pas vraiment accroché. L’intrigue tient bien la route, mais l’ambiance était un peu trop puritaine à mon goût.

Cette série adapte une série de roman policier écrit par Maria Lang, mais je ne crois pas que les romans soient disponibles en français.

Avec cette série je participe au challenge Halloween, au challenge Polar et Thrillers et au Pumpkin Automn Challenge (menu automne frissonnant)


The haunting of Bly Manor (suite et fin)

Affiche The Haunting of Bly Manor

Je vous ai parlé de cette série la semaine dernière. J’avais regardé les 4 premiers épisodes. Je me suis finalement bien pris au jeu et ai fini la série, qui ne fait que 9 épisodes, dans le week-end.

Une jeune femme débarque des États-Unis pour travailler comme gouvernante dans un immense manoir. Elle doit s’occuper de deux enfants orphelins qui sont sous la tutelle de l’oncle. Celui-ci ne quitte pas son bureau et délègue complètement l’éducation des enfants à ses employés. Une drôle d’ambiance attend Dani dans ce manoir. Les enfants sont très étranges, on peut leur pardonner vu que peu de temps après avoir perdu leurs deux parents, ils ont aussi perdu leur précédente gouvernante. Traumatisés et perturbés, les enfants jouent de drôles de tours à la jeune femme qui a déjà fort à faire avec ses propres fantômes.

La tension monte lentement, d’abord quelque chose cloche, puis les premiers fantômes font leur apparition pour enfin se retrouver dans un sacré chassé-croisé de fantômes, certains très récents, d’autres très anciens.

J’ai aimé cette série, car il y a du suspens et du frisson, mais pas trop. Ça ne fait jamais vraiment peur. Parfait pour moi qui suis très impressionnable.

J’ai aussi aimé les personnages, malgré l’ambiance étrange et la situation particulière, les domestiques ont su créer une belle ambiance et tente de rendre le quotidien des enfants le plus chaleureux possible. Après les 4 premiers épisodes qui venaient bien planter le décor, on commence à en savoir plus sur les disparitions qui ont frappé le manoir, on découvre aussi le passé de Dani ainsi que l’histoire du plus ancien fantôme du manoir, la dame du lac.

Il y a pas mal d’incohérences, mais dans l’ensemble j’ai passé un très bon moment. Une petite série sympa, mais pas particulièrement remarquable.

Cette série est une adaptation de Le Tour d’écrou de Henry James (1898).

Avec cette série je participe au challenge Halloween (je coche la case fantôme du bingo et je participe au rendez-vous avec les fantômes en collaboration avec le challenge Contes & Légendes) et au Pumpkin Automn Challenge (menu automne frissonnant).


Castelvania – saison 2

Affiche Castlevania

J’avais commencé cette série il y a un bon moment sous les conseils de Yomu-chan, mais je trouvais les premiers épisodes assez confus et j’en restais là. Puis, le billet de Carfax m’a donné envie de retenter l’expérience. Il me restait finalement un seul épisode pour finir la saison 1 (4 épisodes en tout) et j’ai regardé dans la foulée la saison 2 (8 épisodes).

Comme on peut voir dans le teaser, il s’agit d’une adaptation de jeu vidéo. Or je ne connaissais pas du tout le jeu vidéo et je trouve que la première saison est assez mal faite, les fans du jeu retrouveront l’ambiance qu’ils affectionnent, mais pour ceux qui, comme moi, débarquent sans rien connaitre à l’univers, c’est très brouillon. On passe du coq à l’âne sans transition ni explication et on ne comprend pas vraiment où on va.

La saison 2 est beaucoup plus cohérente. C’est là d’ailleurs que l’histoire commence vraiment. La première saison venait surtout planter le décor, présenter les personnages et expliquer le contexte de ce qui va suivre. Le trio est formé : femme qui pratique la magie, le dernier descend d’une famille de chasseurs de vampires et le fils de Dracula. Ils vont partir à la recherche de la bibliothèque de la famille Belmont pour trouver un moyen de vaincre Dracula. Pendant ce temps-là on suit les déboires de la cour du compte Dracula qui a recruté 2 humains pour diriger son armée de vampires, un choix qui n’est pas très apprécié par les autres généraux. Intrigues et trahisons à la cour.

J’ai beaucoup aimé cette seconde saison. Plus longue et mieux construite. J’aime beaucoup le graphisme qui rappelle les dessins animés des années 90.

Je ne regrette pas d’avoir donné une seconde chance à la série. Merci Carfax de m’avoir tenté 🙂

Avec cette série je participe au challenge Halloween (et je coche la case vampire du bingo), au challenge Contes & Légendes et au Pumpkin Automne Challenge (menu automne frissonnant).


Pumpkin Autumn Challenge 2021  

Share

Commentaires

16 octobre 2021 à 07:45

bonjour, comment vas tu? contente d’avoir pu t’inspirer 😉 j’en suis au milieu de la dernière saison et je partage assez ton avis. je pense qu’il aurait été plus judicieux de ne faire que 2 saisons (regrouper les deux premières ensemble ainsi que les deux dernières) merci pour al citation 😉
the hauting… me tente depuis sa sortie, mais je n’ai pas encore trouvé le temps de la regarder. il y a tellement de séries intéressantes sur Netflix que je ne sais où donner de la tete.
passe un bon week end et à bientôt!



    16 octobre 2021 à 12:57

    la première saison est vraiment brouillon, si tu ne connais pas l’univers tu décroche rapidement ce qui est mon cas, mais j’ai bien fait de t’écouter et regarder la suite. La saison 2 m’a bien plus.
    The hunting est sympa mais pas mémorable non plus, à regarder un journ où tu ne sais pas quoi regarder 🙂
    bon week end



18 octobre 2021 à 19:49

Moi aussi j’ai bien aimé The haunting of Bly Manor , ça faisait peur mais pas trop pour la grande trouillarde que je suis lol



19 octobre 2021 à 05:04

“Bly manor” me tente de plus en plus !!



22 octobre 2021 à 20:46

Ah ben tiens, je ne savais pas que Bly Manor était une adaptation, j’ai pas capté ^^
J’avais préféré Hill House, plus flippant, mais Bly Manor est quand même chouette =)



Répondre à carfax Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.