Petit panier d’albums #11

Petit panier d’albums #11

6 novembre 2021 4 Par Bidib

Bonjour. On se retrouve aujourd’hui avec un petit panier d’albums qui va nous faire voyager dans des ambiances et des lieux très différents.

Spooky & les contes de travers, tome 2 : Charmant vampire

Couverture Spooky & les contes de travers, tome 2 : Charmant vampire

de Carine-M et Elian Black’mor (Glénat, 2016)

J’ai emprunté cet album à la bibliothèque pour le challenge Halloween. J’avais déjà repéré la série (c’était chez Hilde et chez Jojoenherbe). J’ai pris celui-ci parce que les vampires c’est de saison 🙂 Et si cet album fait bien référence aux aventures précédentes, l’histoire est indépendante et peut-être lue seule.

Spooky vit avec ses oncles, les trois petits cochons, dans une pension de famille. Le petit-loup rouge leur joue un vilain tour (pour se venger de la précédente aventure si j’ai bien compris). Spooky est ses oncles, naïfs, ne voient rien venir et tombent dans le piège, pensant à une très bonne idée, ils invitent des princesses de contes à leur auberge, mais rien ne se passe comme prévu. Les grenouilles-princes qu’ils ont commandées sont des grenouilles-vampires, les pirates-contrebandiers-lapins ont amené avec eux la mer qui envahit la maison et c’est un joyau capharnaüm. Spoocky sera aidé par le charmant vampire pour remettre tout dans l’ordre.

Si l’histoire est un joyeux bordel, la mise en page est à l’image de l’histoire. Écrit comme un journal intime, avec les petits dessins, des annotations en marge, le texte se superpose aux illustrations très riches en détail. Cela crée une ambiance très particulière à la croisée du mignon et du gothique. Parfait pour les jeunes amateurs de contes détournés et d’ambiance gentiment halloweenesque.

J’ai aimé retrouver les personnages des contes traditionnels, l’ambiance et cette mise en page brouillonne avec des infos partout (il y a même le journal qui donne son avis), je regrette seulement quelques petites longueurs, j’aurais aimé voir le dénuement arriver un peu plus vite.

Quant à l’héroïne, Spoocky, je ne l’ai pas vraiment trouvé attachante, mais c’est un bon fil conducteur pour suivre l’histoire.

→ plus d’info sur le site des éditions Glénat

→ Sur Amazon ou chez votre libraire préféré

Une jolie lecture pour le rendez-vous croisé Contes d’Halloween avec le challenge Halloween et le challenge Contes & Légendes.


Les riches heures de Jacominus Gainsborough

Couverture Les riches heures de Jacominus Gainsborough

de Rebecca Dautremer (Sarbacane, 2018)

Encore un album repéré sur la blogosphère que je ne regrette pas d’avoir découvert.

Dans cet album on suit Jacominus, un lapin ordinaire, né au début du XX° ou la fin du XIX°, je ne sais pas trop, qui va mener une vie ordinaire. Il grandit, va à l’école, se fait des amis. Il est d’une nature discrète, toujours un peu en retrait. Il grandit encore et est confronté à la dureté de la vie, on le voit partir à la guerre, en revenir, tomber amoureux, avoir des enfants, vieillir et enfin partir. Une vie ordinaire faite de riches heures et de petits moments.

Un très bel album, poétique, avec un texte plutôt évasif qui laisse entendre plus qu’il ne dit et qui vient compléter des illustrations qui disent parfois beaucoup. L’album alterne entre de grandes illustrations double page , comme des tableaux ou des photos, puis une autre double page avec à gauche Jacominus et à droite le texte.

Il se dégage de cet album une ambiance très particulière. À la lecture des premières pages j’étais un peu déstabilisé, je cherchais Jacominus dans les immenses illustrations et je ne comprenais pas forcément le lien entre illustrations et texte, mais l’ambiance a fini par me séduire et je suis entré dans l’histoire et j’ai vu les liens et j’ai été emporté par cette aventure de la vie ordinaire et ses riches heures.

C’est très beau. Tachan sera mieux vous en parler → son avis à lire ici

plus d’info sur le site des éditions Sarbacane

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré


Savitri la vaillante

Couverture Savitri la vaillante

de Béatrice Tanaka (1984)

Repéré aussi sur la blogosphère, j’ai emprunté cet album pour l’étape contes et légendes d’Inde.

J’ai beaucoup aimé cet album. Les illustrations sont magnifiques et le conte est très beau aussi. Je ne le connaissais pas avant de lire cet album. Bien qu’il s’agisse d’un conte traditionnel, dans cette histoire c’est la princesse qui sauve le prince et non l’inverse. Rien que pour ça, ça vaut le coup de le découvrir !

Savitri est la fille unique d’un bon roi. Elle est belle et intelligente et a reçu une très bonne éducation. Loin de la cantonner à une éducation féminine traditionnelle, son père lui a donné les meilleurs instructeurs et lui a laissé parcourir le monde pour enrichir ses connaissances. Quand le moment de la marier vient, le roi décide de la laisser choisir elle-même son époux. Partie à la recherche de celui qui partagera sa vie, Savitri rencontre un bucheron et en tombe amoureuse. Fils d’un roi déchu, il vit simplement dans la forêt. Quand elle annonce son intention de l’épouser, son père fait venir des sages qui déconseillent à Savitri de l’épouser puisque son amoureux est voué à mourir dans l’année. Mais c’est lui qu’elle aime et décide de l’épouse quand même. Quand la mort arrive, Savitri ne s’avouera pas vaincue et par la ruse, le courage et la persévérance elle réussira à convaincre le dieu de la mort de lui restituer l’âme de son mari. Et elle obtiendra même beaucoup plus. Pour savoir comment, il vous faudra lire cet album. 😉

→ à lire aussi les avis de Jojoenherbe et Blandine

→ sur Amazon

avec cette lecture je participe aux étapes indiennes et au challenge Contes & Légendes

Share