C'est lundi !

Carnet de bord, lundi 31 janvier 2022

Bienvenue sur Ma petite Médiathèque, voici, comme chaque lundi, mon petit carnet de bord.

Lectures de la semaine

Boustée à bloque par mon défi “PAL Fight” qui vise à maintenir l’équilibre entre le nombre de nouveaux livres et le nombre de livres lu chaque mois, je me suis fait un petit marathon de lecture cette dernière semaine. BD, manga et album jeunesse au rendez-vous.

lectures terminées

4 jolies lectures en bande dessinée

Filles uniques : Céleste se sent comme une tache qu’on souhaite effacer. Nulle, insignifiante, indigne de toute amitié. Chaque jour, elle se replie un peu plus sur elle-même et tente de se faire oublier. D’ailleurs, elle en est intimement persuadée, si elle ne faisait plus partie du Club des mal-barrées, les autres filles ne remarqueraient même pas son absence. C’est qu’elle a l’habitude de se fondre dans le décor pour éviter qu’on la rejette, qu’on la fuie et, par-dessus tout, qu’on se moque d’elle. Depuis quelques temps, Céleste reçoit des sms qui la dévorent. Des centaines de sms insidieux venant de trois numéros différents. Céleste est harcelée. Elle ne voit plus d’autre solution que de se résoudre à en parler à ses amies. Contrairement à ce qu’elle pensait, la réaction est immédiate dans le Club des mal-barrées. Quel que soit le moyen, Apolline, Chélonia, Sierra et Paloma sont bien décidées à démasquer les harceleurs. Mais le mal qui ronge Céleste est bien plus important qu’il n’y parait et les membres du Club ne sont pas au bout de leurs surprises. (source : livraddict)

l’énigme du dragon d’or : En pleine célébration de la fête des fleurs, le juge Ti n’a aucune envie d’enquêter sur la mort d’une prostituée. Hélas, ce drame s’est produit sous les yeux de Madame Première. Sa chère épouse le met au défi de résoudre l’énigme posée par cet étrange et scandaleux décès. Aidé de ses fidèles assistants, Ma Jong et Tsiao Tai, Ti se lance dans une aventure qui l’entraînera bien plus loin qu’il ne le pensait, depuis les secrets d’alcôve de la dynastie des Tang jusqu’aux mystères des caravansérails de la route de la soie. (source : livraddict)

La guerre invisible, tome 2 : le comité : 1951, ALABAMA, USA. À la sortie de la Seconde Guerre mondiale, les Russes mettent la main sur Manfred Fürbringer, qui a fui en Égypte. Néanmoins, l’expertise de l’ingénieur ne suffit pas, et les Américains conservent une avance technologique trop importante. Le MGB orchestre alors un projet fou : relâcher Fürbringer afin qu’il se fasse « recruter » par la CIA, et s’en servir comme taupe au sein de l’impénétrable Redstone Arsenal où sont développés les premiers missiles balistiques américains. Une guerre de dupes où la tension et la paranoïa atteignent leur paroxysme, et où le danger vient de partout, y compris de l’intérieur. (source : livraddict)

Harlem : Harlem, 1931. Au cœur de la Grande Dépression, l’inventivité est mère de sureté pour joindre les deux bouts. Stéphanie St. Clair, dite Queenie, l’avait déjà bien compris en débarquant à New York il y a maintenant presque vingt ans. L’inventivité quand on est une femme et que l’on est noire, c’est bien plus qu’une nécessité. C’est une question de survie. En quelques années, cette jeune servante antillaise immigrée s’est affranchie du poids de la servitude ancestrale. Mieux encore, elle a créé son propre rêve américain : la loterie clandestine d’Harlem. Une ascension qui fait grincer des dents, tant du côté des autorités locales que de la mafia blanche. Dutch Schultz, dit le Hollandais, un mafieux sans scrupule, compte bien faire main basse sur le royaume de la « Frenchy ». Mais c’est sans compter la détermination et l’impétuosité de Queenie, dont le lourd passé continue de guider les pas… Après Giant et Bootblack, Mikaël nous emmène dans le Harlem de la prohibition pour un nouveau diptyque new-yorkais en clair-obscur, à la rencontre d’une femme aussi forte qu’énigmatique. (source : livraddict)

je continue la série Don’t call it mystery et j’aime de plus en plus ! J’ai aussi (enfin !) fini le recueil Chine regards croisés. Et j’ai aussi enfin prix le temps de déguster Room de 61Chi, j’adore.

Don’t call it mystery : Les mystères continuent à s’enchaîner pour Totonô. Suivant les conseils de Garo, il s’est rendu à Hiroshima mais le voici embarqué dans une étrange affaire de succession.
Quatre héritiers sont en lice, et chacun est prêt à tout pour déchiffrer l’énigme laissée par leur aïeul et toucher l’héritage.
Les talents de Totonô ne seront pas de trop pour faire la lumière sur les secrets familiaux… (source livraddict)

Chine regards croisés :L’album collectif Chine reprend le principe éditorial déjà mis en oeuvre dans les albums Japon puis Corée préalablement publiés dans la collection ECRITURES : réunir autour d’un pays et de sa culture les contributions originales d’une douzaine d’auteurs, issus pour la moitié d’entre eux du pays traité. Le « casting » de l’ouvrage est, par conséquent, composé à 50 % de professionnels chinois vivant et travaillant en Chine. Les autres auteurs présents au générique de l’album sont français; ils ont eu chacun l’opportunité de séjourner une dizaine de jours en Chine pour les besoins de ce projet (respectivement à Hong Kong, Shanghai, Beijing et Chengdu, la capitale de la province du Sichuan), afin d’y recueillir le « matériau » de l’histoire qu’ils ont choisi de raconter. À tous, il a été proposé le même challenge : créer une fiction courte originale, en toute liberté, qui donne à voir un peu de l’âme et de la substance de la Chine d’aujourd’hui. Ils ont eu à cœur de s’y investir sans réserve : leurs créations sont tour à tour drôles, poétiques, échevelées ou engagées, et proposent, par leur diversité même, une image parfois surprenante mais toujours passionnante… (source : livraddict)

Room : La vie n’est qu’un cortège de boîtes : nous allons sans cesse de l’une à l’autre. Les affaires qui nous définissent voyagent de carton en carton, au fil des déménagements. Nous alternons entre le bureau et l’appartement, nous allons d’ascenseur en ascenseur.
En route vers diverses destinations, nous cheminons de pièce en pièce, ouvrant des portes, les refermant, suivant notre propre trajectoire… (source : livraddict)

 

Plein d’albums pioché dans ma PAL. Que du bon et du très bon 😉

ouistiti KESKONDI ? : Ce n’est pas parce qu’on vit dans la jungle qu’on ne doit pas apprendre la politesse. Ouistiti ne l’a pas encore compris. Il demande une banane à son papa, du chocolat à ses amis, Jojo et Lolotte, mais au lieu de dire le petit mot magique et bien pratique, il bondit et crie « Encore ! ». Choqués, ses amis décident de lui donner une bonne leçon. S’ils l’imitent tous ensemble, comment va réagir Ouistiti ? (source : livraddict)

Le pays du Grand Ciel : En Mongolie, rencontrer un loup est signe de chance. Depuis toujours, Nomin rêve d’en voir un de ses propres yeux, comme sa grand-mère autrefois. Ces créatures mystérieuses qui hantent les steppes lui semblent si proches, et restent pourtant invisibles… Mais sa grand-mère en est certaine : un jour, Nomin aussi rencontrera un loup. (source : livraddict)

Lilly sous la mer : Le 12 septembre 1920, le premier appareil d’exploration capable de descendre à 2000 mètres de profondeur, plonge dans la mer des Bermudes. À son bord, les époux Bullitt, savants réputés, espèrent prouver l’existence de la vie animale dans les abysses. Leurs enfants, Théo et Lilly, font partie de l’expédition. Lilly Bullitt ne quitte pas le hublot. Que voit-elle donc que les autres ne voient pas ? (source : livraddict)

Trois ou quatre histoires de mousquetaires : Dans ce livre vous trouverez : des épées, des plumes, des bijoux, des missives, des calèches, un roi, une reine, un cardinal, du danger, des complots, de la chance, de la bravoure et du panache, de la loyauté, de l’humour et des moustaches… Bref, des mousquetaires, et même leur école ! Vous noterez que ces trois histoires sont quatre, ce qui n’est pas le moindre hommage de ce recueil au brio d’Alexandre Dumas. (source : livraddict)

La petite poulette verte : Il était une fois Fluette, la plus délicate petite fille qu’on eût pu voir. Un jour, ses frères et sœurs lui jetèrent un manteau sur le dos, lui donnèrent un panier, et vlan, l’envoyèrent de l’autre côté de la forêt chez Mère-grand. Fluette était seule dans le bois des hiboux, et elle croisa une vieille dame à la tête de chouette. Fluette trembla de frayeur, et sans savoir comment, un froid frisson d’effroi – ffffrrrrrriiiii – transforma Fluette en petite poulette verte de peur. (source : livraddict)

L’incroyable machine à liberté : Une petite fille regarde avec envie ces incroyables machines à liberté. Où vont-elles ? Comment fonctionnent-elles ? Une chose est sûre, il lui faut trouver la sienne ! Mais comment s’y prendre ? (source : livraddict)

lectures en cours

Sur le blog

What else ?

un petit test de vocabulaire ça vous tente ?

 

Share

Commentaires

1 février 2022 à 04:08

Chouette idée, ce challenge ! il a l’air hyper efficace ! 🙂



    2 février 2022 à 08:34

    oui, je m’attendais pas vraiment à ce que ça marche mais ça m’a super bien bousté. Faut dire que quand j’ai expliqué le principe à Mimiko elle a tellement adoré qu’elle a voulu faire pareil, du coup elle me mettait au défi et c’était encore plus motivant. Chaque soir elle me demandais “alors, t’en est où ?”



1 février 2022 à 18:24

Wow je ne pourrais jamais tenir un tel challenge lol
Autant pour les mangas c’est faisable mais si on ajoute le reste… Impossible ><
Du coup j'admire et j'aime voir tous ces beaux titres. J'attends tes retours sur les BD et je suis curieuse concernant Room que j'avais beaucoup aimé.
Côté album, Lily sous la mer et Le pays du grand ciel m'avaient bien plus surtout le concept du premier ^^
Très belle semaine à toi et bon courage pour la suite de ton challenge 😀



    2 février 2022 à 08:26

    cela à commencé simplement avec une petite page rigolote à faire sur mon bujo et finalement ça m’a vachement boosté et ça m’a permis de sortir de ma PAL bon nombre de lectures que je ne cessais de remettre à plus tard 🙂 Bon j’ai perdu la partie, l’équilibre n’est pas atteint mais j’était tout de même contente d’avoir enfin prix le temps de lire tous ces albums.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.