manga - BD - comics

Les pionniers : la machine du diable [BD]

Aujourd’hui nous partons ensemble à la découverte des débuts de l’industrie du cinéma en France, une découverte qui se fera en Bd grâce au superbe album Les pionniers fraichement sorti aux éditions Rue de Sèvres.

Couverture Les pionniers : la machine du diable

de Guillaume DorisonDamien Maric et Jean-Baptiste Hostache (Rue de Sèvres, 2022)

Fin XIXe, Paris. Les avancées technologiques sont stupéfiantes et vont à un rythme effréné. De nouvelles machines ont été inventées capables de photographier des images en mouvement. Une véritable révolution. Si une partie de la population se méfie de ces nouvelles technologies, quelques-uns y voient l’avenir de la photographie et investissent dans des entreprises d’avant-garde. Nous découvrons ainsi M. Pathé et M. Gaumon qui se livrent une guerre sans merci sur le marché naissant du cinéma parisien et français.

Mais cette conquête du public n’est pas sans heurts, ainsi l’incendie de la Charité va mettre l’industrie cinématographique à dure épreuve, l’incendie ayant commencé dans la salle de projection, on tient le cinéma et ses acteurs pour responsables. Mais il en faut bien plus pour démotiver Gaumont et Alice Guy qui n’a de cesse de créer de nouvelles mises en scène faisant le succès des cinémas Gaumont. Pathé n’est pas à la traine, après avoir piqué quelques bonnes idées à Melies, il ne cesse de se renouveler et de rebondir affrontant tous les nouveaux échecs avec une énergie nouvelle, secondé par son épouse et son frère.

J’ai beaucoup aimé cet album. C’est très intéressant d’un point de vue historique. Je connaissais tous ces noms, mais je ne connaissais rien à la façon dont il avaient construit leur empire cinématographique. Ce premier tome nous montre les tous début des deux entreprises phare de l’industrie cinématographique et la façon dont ils sont en concurrence directe, se tirant dans les pattes, se livrant guerres commerciales et jutes verbales. J’ai aimé découvrir les coulisses de ces entreprises, découvrir leurs créateurs, mais aussi les personnes dont les noms nous sont moins connus, mais qui ont œuvré pour l a naissance du cinéma français.

Si les informations sur la création de ces entreprises et le type de films qui sont proposés à l’époque m’ont intéressé, c’est surtout le côté humain qui m’a passionné. Les auteurs donnent vraiment vie à ces personnalités historiques en faisant des personnages à la fois drôles et touchants. Charles Pathé, surtout, m’a fait beaucoup rire avec tous ses échecs commerciaux avant de trouver la bonne idée. Il avait l’air d’être un sacré personnage. Gaumont parait comme quelqu’un de plus posé et réfléchi, mais aussi à l’affut de nouvelle idée, prêt à suivre Alice Guy dans ses idées, prêt à prendre des risques en innovant dans cette industrie naissante.

J’ai vraiment été prise par l’aventure, j’avais envie de savoir quelles seraient les prochaines disputes, les prochaines idées de génie, les prochaines complications… Les auteurs ont su faire de cette BD une véritable épopée et non un simple documentaire. On vit avec les personnages chaque rebondissement, curieux de savoir quelle sera la prochaine idée, la prochaine innovation à s’imposer.

Mais au delà de l’histoire, cet album a aussi su me séduire par son esthétique. La mise en page est assez classique, mais j’ai beaucoup aimé le dessin et les couleurs. L’album est très beau avec une belle couverture cartonnée, des pages mattes et épaisses. J’aime beaucoup le toucher de ces pages et le rendu que cela donne avec les couleurs. Un très beau travail éditorial. L’album est vraiment très agréable à lire.

Bref vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé cette lecture. C’est beau, c’est prenant et c’est historiquement intéressant. Que demander de plus ? La suite, pardi ! J’ai vraiment hâte de découvrir la suite des aventures du cinéma français et de Charles Pathé à la conquête du cinéma américain.

sur le site des éditions Rue de Sèvres

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

→ à lire aussi l’avis de Tachan

Avec cette lecture je participe au challenge Petit Bac et le tour du monde en 80 livres.

c’est le titre que j’ai choisi pour le rendez-vous

retrouvez tous les participants chez

Share

Commentaires

22 juin 2022 à 10:36

Le documentaire consacré à Alice Guy que j’avais visionné m’avait déjà appris plein de choses sur les débuts de l’industrie du cinéma, une aventure technique passionnante. Je serais enchantée d’aller encore plus loin avec cet album !



22 juin 2022 à 13:57

Tu le vends bien cet album, ça donne envie !



22 juin 2022 à 17:02

Je serais ravie de retrouver Alice Guy ! La couverture me plaît beaucoup, l’histoire aussi. Yapluka !



22 juin 2022 à 23:31

J’ai justement entendu parler de cet album ce soir!! Et je le veux! Et puis Alice Guy!!





26 juin 2022 à 09:42

oki, je pense craquer !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.