manga - BD - comics

Les trois lois du monde [BD]

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler des trois lois du monde de Liu Cixin, adapté en BD par Xiaoyu Zhang. J’ai découvert cette BD grâce à NetGalley, curieuse de découvrir des auteurs que je ne connaissais pas. Et ce fut une très jolie surprise.

Dans un village de la Chine rurale survit tant bien que mal une toute petite école où le maître s’acharne à instruire les enfants parfois malgré leurs parents, des paysans incultes et bourrus que la misère a rendus particulièrement obtus et violents. Le maître souhaite un autre avenir pour les enfants. Pour lui il est très important que les enfants ait de la culture générale et dans sa toute petite école il leur enseigne aussi bien la littérature que la physique où la philosophie.

Pendant ce temps là, très loin de la terre, une guerre millénaire fait rage. Des conquérants galactiques avancent vers notre galaxie, une autre armée leur fait face. Ils sont sur le point de les arrêter, mais pour leur barrer le chemin il leur faudra sacrifier quelques galaxies. Avant de les détruire, une brève analyse de chaque planète doit déterminer si les planètes accueillent une forme de vie suffisamment avancée pour qu’elles méritent d’être épargnées. L’écart technologique entre les extra-terrestres et les terriens est si grand qu’il se pourrait bien qu’ils nous considèrent comme pas assez évolués pour mériter la survie.

Le lien entre le petit village dans la campagne chinoise et la guerre qui fait rage à des milliers d’années-lumière de là n’est pas de suite évident. Pendant un bon moment, je me suis demandé où l’auteur nous amenait avec ces deux histoires si différentes qui avancent en parallèle. L’histoire du maître d’école m’a beaucoup touché et c’est surtout ce pan-là qu’y ma captée. Puis, sur les dernières pages, le lien se fait et je trouve que la fin est très jolie. Peut-être un peu rapide et facile, mais j’aime beaucoup le message : toute cette histoire alambiquée de guerre galactique n’avait de but que de nous mener là aux dernières pages et au message qui y est délivré. J’ai trouvé ça plutôt bien trouvé et surprenant.

J’ai beaucoup aimé le dessin, à la fois réaliste, surtout dans toutes les parties qui se déroulent sur terre et faisant penser au comics dans la partie SF.

C’est très agréable à lire et j’ai aimé l’histoire. Cela m’a donné envie de découvrir les romans de Liu Cixin.

 

sur le site des éditions Delcourt

→ sur Amazon ou chez votre libraire préféré

avec cette lecture je participe au challenge de l’imaginaire et au tour du monde en 80 livres

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.