Archives du mot-clé nouveauté manga

Nouveauté manga #18 – Mai 2017

Voici ma petite sélection des nouveauté manga du mois de mai.

Manga - Manhwa - Chant des souliers rouges (le) Vol.1Le chant des souliers rouges de Mizu Sahara, sorti chez Kaze manga le 10 mai.

résumé : « Deux collégiens aux passions contrariées. Le hasard d’une rencontre. Des chaussures rouges échangées. Devenu lycéen, Kimitaka découvre que suite à ses encouragements, Takara, la fille à qui il a confié ses baskets, s’épanouit le ballon à la main. Inspiré, il décide à son tour de ressortir les souliers rouges pour se lancer dans le flamenco… et, peut-être, se trouver lui-même. »  (source : Manga News)

pourquoi ? la couverture, le titre énigmatique et le résumé qui fait envie. que demander de plus 😉

-_-_-_-

Manga - Manhwa - Old Dog Vol.1Old dog, un manhwa sorti le 26 mai chez Kotoji.

résumé : Un homme retourne dans la ville où habitaient ses parents, décédés depuis plusieurs années. Il écrit l’histoire de sa famille, en leur redonnant une place, et évoque la maladie de sa mère, ses propres regrets et ses souvenirs… (source : Manga News)

pourquoi ? C’est la couverture qui a attiré mon attention par son côté très mature. Après j’ai vu que c’était un mahwa et j’ai eu envie d’en savoir plus. Le résumé me fait envie, d’autant plus que le thème des relation familiales est particulièrement intéressant. J’espère qu’il est ici traité de façon intelligente. Les deux autres titres de l’auteur sorti en France m’avaient fait envie (Moi, jardinier citadin, Les Naufragées) mais je ne les ai pas acheté en raison de leur prix très élevé. Old dog n’est pas donné mais il reste plus abordable que les deux autres titres. L’occasion de découvrir cet auteur.

_-_-_

Manga - Manhwa - Bergère de Lourdes (la)La bergère de Lourdes, manga français sorti le 31 mai chez salvator.

résumé : A Lourdes, petite ville des Pyrénées, la Vierge apparaît 18 fois à une jeune fille de 14 ans à la santé fragile dont la famille est tombée dans la misère. Une foule de plus en plus importante assiste aux apparitions et prie, car Bernadette tombe en extase et son visage est irradié de lumière. Les premières guérisons miraculeuses arrivent. Les autorités religieuses et civiles sont déroutées, exaspérées et Bernadette doit subir beaucoup d’interrogatoires. Les journaux relaient la nouvelle, l’événement devient national. : pour ou contre ? Supercherie ou événement majeur de la foi catholique ? Lourdes devient un grand centre de pèlerinage tandis que Bernadette assaillie, comme une bête curieuse, se retire comme religieuse à Nevers où elle meurt à 35 ans., de la tuberculose. (sources : Manga News)

pourquoi ? A vrais dire je n’aime pas du tout la couverture je ne trouve pas très bien dessiné mais le sujet m’intrigue et je suis toujours curieuse de découvrir des auteurs de manga français. Je ne connais l’éditeur. en revanche j’ai lu le premier tome de Lost Soul de la même auteure et… j’étais loin d’avoir été convaincue.

-_-_-

O.B., yaoi paru chez I.D.P. le 1er mai.

résumé : Retrouvez dans O.B. M. Arisaka, vingt après sa rencontre avec M. Hara, et bien d’autres personnages tout aussi attachants ! Découvrez la suite des aventures de Kusakabe et Sajô dans ce spin-off plein de douceur, où se croisent une foison de personnages touchants et originaux ! Alors que Rihito s’est installé à Kyoto pour intégrer sa prestigieuse université, Hikaru saisis toutes les opportunités pour percer dans la musique. Loin du corps près du cœur, ils apprennent tant bien que mal à surmonter la distance qui les séparent pour faire avancer lentement mais surement leur amour sur la voie du bonheur. L’époque du lycée maintenant terminée, retrouvez Hikaru et Rihito au moment le plus fort de leur relation ! (sources : Boy’s love)

pourquoi ? Parce que c’est Asumiko Nakamura et que ça me suffit 😀

_-_-_-_

Tokyo alien bros, sorti le 4 mai chez Le Lézard noir.

résumé : Tokyo Alien Bros raconte les péripéties de deux extraterrestres envoyés sur Terre afin de déterminer si leur race pourrait s’y installer. Prenant la forme de deux étudiants baptisés Fuyunosuke et Natsutarô, ils posent un regard candide sur leur quotidien et tentent de dialoguer avec les autochtones avec un talent aussi fortuit que certain pour faire naître les quiproquos. Il s’agit également pour les deux « frères » d’apprendre à vivre ensemble : si le cadet est un incorrigible charmeur toujours débordant d’enthousiasme, l’aîné est plutôt craintif malgré ses airs de fier-à-bras. De l’art subtil du rendez-vous amoureux au concept de deuil, du goût du thé à celui du lierre, ils s’efforcent de percer les innombrables mystères de leur nouvelle vie en prenant garde de ne pas dévoiler leur véritable nature. Car le postulat de science-fiction du scénario est davantage qu’un moyen pour Keigo Shinzo de mettre le réel à distance et de créer des situations comiques. Les corps des héros sont plutôt délicats, et le moindre accident menace de les défigurer ou de les estropier temporairement, sans parler des effets spectaculaires de certains aliments sur leurs capacités physiques. Quelles conclusions ces visiteurs de l’espace vont-ils tirer de leurs observations, et comment parviendront-ils à préserver leur couverture ? (source : Manga News)

pourquoi ? le côté décalé m’attire et j’en ai entendu du bien, notamment ici

-_-_-

 La bataille de Yashan 1279, sorti le 5 mai chez Urban China

résumé:  En 1279, la Chine est pour la première fois sous la domination des Mongols. La dynastie Yuan, fondée par Kubilai Khan – le petit-fils de Gengis Khan – a en effet assimilé la totalité de l’empire du milieu… sauf la ville de Yamen, située sur le littoral sud, où un dernier bastion de l’ancienne dynastie Song lui résiste encore. Une des plus grandes batailles navales de l’Histoire s’apprête à avoir lieu… (sources : Manga Sanctuary)

pourquoi ? par curiosité. J’ai la bataille de Shanghai 1937 du même auteur, j’aime beaucoup son trait.

_-_-_

Overlord 1Overlord, nouveau light-novel de s édition Ofelbe sorti le 11 mai. Je suis déjà en train de le lire.

résumé : Nous sommes en l’an 2138. Yggdrasil, le célèbre jeu de rôle en ligne est sur le point de fermer. Momonga, nécromancien Mort-Vivant, chef de la puissante guilde « Ainz Ooal Gown », attend seul l’arrêt du jeu. Cependant, l’heure de la fermeture passée, Momonga n’est pas déconnecté et se retrouve propulsé dans un monde inconnu. Prisonnier, le seigneur maléfique part à la découverte de terres hostiles. Pour survivre, une seule solution s’impose à lui : conquérir le monde. (sources : Ofelbe)

pourquoi ? Je suis toujours curieuse de voir les light-novel publié en France

-_-_-_-

Gloutons & Dragons, sorti le 17 mai chez Casterman

résumé : Après que sa sœur a été dévorée par un dragon et que son groupe a perdu toute leur vivre dans un raid de donjon raté, Lyos et ses compagnons sont déterminés à sauver sa sœur avant qu’elle soit digérée.
Complètement fauchés et dans l’obligation de manger les monstres du donjon, ils rencontrent un nain qui les initie au monde du donjon meshui – une délicieuse cuisine faite d’ingrédients tels que la chair de sauve-souris géantes, des champignons humanoïdes, ou même des mandragores hurlantes.(soureces : Manga Sanctuary)

pourquoi ? Ce n’est pas, à priori, mon style de prédilection mais j’aime bien sortir de mes sentiers battu pour regarder des choses que je n’ai pas l’habitude de lire. Ce titre me parais parfait pour mon challenge Des livres en cuisine 😉

_-_-_-_

Manga - Manhwa - Izana - La voleuse de visageIzana la voleuse de visage, sorti chez lumen le 18 mai

résumé : La jeune Izana a toujours vécu cachée. Sa mère adoptive lui défend absolument de sortir dehors ou de se montrer à qui que ce soit. Elle nit cependant par briser un jour l’interdit et s’aventure dans les rues de la petite ville où elle vit. Quand elle croise une bande de gamins, elle tombe de haut Ils s’enfuient en hurlant de peur et la traitent de monstre. Elle comprend, horrifiée, ce qui cloche chez elle : son visage est tout simplement repoussant ! C’est que dans la région court une terrible légende : à l’issue de l’affrontement entre une sorcière d’une grande laideur et une prêtresse d’une grande beauté, la première a volé son apparence à la seconde. Tous les 43 ans, les nouveau-nés sont donc scrutés avec inquiétude – toute fille au visage disgracieux doit être tuée à la naissance pour ne pas porter malheur aux habitants. Cette légende est d’ailleurs le thème d’une pièce de théâtre qui se joue chaque année. Cet été-là, Izana découvre pour la première fois, dans le rôle de la prêtresse, sa propre cousine. Née la même année qu’elle, Namiko a été épargnée grâce à sa beauté extraordinaire

pourquoi ? même auteur et même sujet que pour Kasane la voleuse de visage, mais c’est cette fois un roman. Je suis curieuse de voir ce que ça donne

Et vous, pour quelle nouveauté du mois de mai avez vous (ou voulez-vous) craquer ?

Share

Nouveautés manga #17 – avril 2017

Dans les bonnes résolution 2017 j’exprimais le souhait de présenter chaque dernier jeudi du mois ma sélection de sorties manga et puis… comme d’habitude T_T Le dernier numéro de Nouveautés manga date de janvier.

Les nouveautés d’avril

Le dernier envole du Papillon

Kan Takahama

Glénat

résumé : Kicho, la plus belle courtisane de Nagasaki, séduit tous les hommes sans exception. Cependant, du vieux marchand ivrogne au médecin étranger, elle continue à accepter tous les clients, même les plus méprisables.
Quel secret cache-t-elle derrière sa douce mélancolie ? Le jeune garçon qui nourrit une haine farouche envers elle détient peut-être les clefs du mystère… (source : Canal BD)

pourquoi ? une belle couverture, une histoire de courtisane, de quoi intriguer.


Sa majesté le chat

Akihiro Kimura

Doki doki

résumé : des histoires de chat. Encore…

Pourquoi ? Mimiko adore les manga de chat, elle les collectionne. Celui-ci viendra compléter sa collection.


Nos yeux fermés

Akira sasô

Pika

résumé : La vie n’est pas tendre avec Chihaya… Et elle le lui rend bien. Le bonheur ? Elle ne connaît pas. Son père alcoolique, sa mère partie, elle enchaîne les petits boulots pour pouvoir joindre les deux bouts. Un jour, son pied heurte accidentellement la canne d’Ichitarô, un non-voyant. À partir de cet instant, ce jeune homme à la joie de vivre communicative va tout faire pour entrer dans la vie de Chihaya et lui faire voir le monde autrement.

Dans ce conte moderne touchant, Akira Sasô nous invite à voir le monde autrement qu’avec nos yeux, un vrai hymne à la tolérance, à l’acceptation des autres et de leurs différences, mais aussi un hymne à la vie, dans ce qu’elle a de plus simple et de plus beau.
Les personnages s’animent sous le crayon de l’auteur, qui dépeint avec simplicité la vie quotidienne d’un trait doux qui invite à la réflexion et au calme. (source : Manga Sanctuary)

Pourquoi ? vous avez lu le résumé ? Que dire de plus.


Ryôma

Masaya Hokazono

Black Box

résumé : Suite à l’arrivée de l’amiral Perry et de ses « bateaux noirs » qui forcent le japon à s’ouvrir à l’Occident, le samouraï Ryôma Sakamoto se met à rêver à toutes les possibilités qui lui sont ouvertes, et décide d’aider à renverser le shogunat tokugawa et à créer un Japon moderne. Au gré de ses rencontres et de ses décisions inopinées, ce jeune homme extravagant va se frotter à différents courants en quête du pouvoir et laisser sa marque dans les débuts du Japon moderne. (source : Manga Sanctuary)

Pourquoi ? Pour compléter mon article Quand l’anime nous parle d’histoire #1 – La Bakumatsu 😉


 Gost & Lady

Fujita Kazuhiro

Ki-oon

résumé : Au XIXe siècle, le théâtre royal de Drury Lane est connu pour être hanté par un spectre terrifiant. L’homme, vêtu d’un long manteau gris et coiffé d’une perruque poudrée et d’un tricorne, n’apparaît que lors des premières de pièces vouées au succès !

L’homme en gris, ou Grey, comme il souhaite qu’on l’appelle, aime les pièces de qualité pour une raison bien particulière : c’est quand les gens sont captivés par le spectacle que les esprits enragés nés de leurs sentiments négatifs s’apaisent et se taisent enfin. Le silence, le calme, c’est à cela qu’il aspire !

Des monstres créés par des âmes torturées, il en a vu dans son existence de fantôme. Mais rien ne l’avait préparé à sa rencontre avec Florence Nightingale… La jeune fille de bonne famille débarque un jour à Drury Lane, avec sur ses épaules l’esprit le plus énorme et le plus terrifiant qu’il ait jamais vu ! Indifférent à son entourage, c’est l’âme de sa propre créatrice que ce dernier réduit en lambeaux à longueur de journée… Plus étonnant encore, Florence voit Grey ! Le pas décidé et le regard triste, elle lui lance une supplique : “Tue-moi…” Ces mots scellent le sort de ces deux êtres que tout oppose, pourtant liés par un destin plus fort que la mort… (source : Manga Sanctuary)

pourquoi ? que ce soit la couverture sobre ou le résumé très kitsch, ça m’intrigue


Et pour vous , quelle nouveauté en avril ?


Les nouveautés de février-mars

Pays de Neige de Kawabata Yasunari  

  

  

Matsuo Bashô 1


Share

Nouveautés manga #16 – janvier 2017

J’ai un peu zappé les sorties manga de la fin 2016. J’espère être plus régulière pour ce rendez-vous en 2017 et proposer ma sélection manga tous les dernier jeudi du mois.

C’est parti pour les nouveauté de janvier !

Yuko de Ryoichi Ikegami, sorti le 4 janvier chez Delcourt/Tonkam

résumé : Huit adaptations manga de roman de littérature dont la majorité a été écrite durant l’ère Taishô autrement dit entre 1912 et 1926, époque de la modernisation de la littérature et de la renaissance du métier d’auteur de manga.

La thématique principale qui se dégage de « Yuko », c’est l’amour sous forme de sacrifices ou de dévouements à son seigneur, le tout, utilisé comme instrument de pouvoir jusqu’à une mort inéluctable… (source : Manga Sanctuary)

pourquoi ? Pour le dessin de Ikegami avant tout et pour la culture J, une manière facile d’aborder la littérature japonaise de l’époque

Dragon Head en volume double, Minetaro Mochizuki, sorti le 11 janvier chez Pika.

résumé : Lors d’un voyage organisé par une école, un train déraille dans un tunnel. L’accident, dont la cause semble aussi imprévisible qu’insolite, est si brutal que tous les passagers du train meurent sur le coup, exceptés deux garçons et une fille. Téru, Nobuo et Ako, trois rescapés se retrouvent enterrés sous les décombres du tunnel et sont désemparés en découvrant toute l’horreur de la réalité. Un huis clos angoissant se met lentement en place, montrant la réaction des trois jeunes élèves face au chaos. (source : Manga Sanctuary)

pourquoi ? Pour découvrir une autre facette du travail de Minetaro Mochizuki que j’ai découvert avec son Chiisakobe

Perfect crime de Yûya Kanzaki et Shin Miyatsuki, sorti le 18 janvier chez Delcourt/Tonkam.

résumé : Comment prouver la culpabilité d’un meurtrier capable du crime parfait ? Place à un thriller psychologique particulièrement haletant. Un homme, Tadashi Usobuki, est repéré à plusieurs reprises sur le lieu de crimes étranges. Toutefois, personne n’arrive à prouver sa culpabilité. Tout le monde l’appelle depuis « l’homme aux crimes parfaits ». Haine… Jalousie… Désir… et amour. Usobuki est capable de répondre à toutes les demandes de meurtre de ses clients. Et méfiez-vous, il ne rôde jamais très loin de vous… (source : Delcourt/Tonkam)

pourquoi ? parce que j’aime bien les séries policières tout simplement et qu’en manga j’en ai lu très peu

Pline de Mari Yamazaki et Tori Miki (présent au FIBD 2017 !), sorti le 18 janvier chez Casterman manga.

résumé : Pline était un naturaliste de la Rome antique dont la vie entière fut guidée par une imagination sans limite et un amour inconditionnel de la recherche. Son Histoire naturelle est une encyclopédie monumentale née d’une inextinguible soif de connaissance appliquée à l’ensemble des phénomènes se produisant sur notre planète. Aujourd’hui, nous ne disposons que de très peu de sources nous permettant de nous faire une idée de l’homme qu’était Pline, aussi devons-nous nous en remettre à notre imagination. Un exercice qui, personnellement, me donne la chaire de poule ! Comme j’aimerais que nous puissions remonter dans le temps, mon complice de choc et moi-même, afin de vivre en immersion dans le monde de celui que je considère aujourd’hui comme un mentor ! Mari Yamazaki (source : Casterman)

pourquoi ? pour la culture G pardi !

Tribute to Otomo (collectif) sorti le 18 janvier chez Glénat

résumé : ben.. c’est les dessins de l’expo éponyme que l’on a pu découvrir au Festival de la BD d’Angoulême l’année dernière. Je vous en avais parlé  ICI

pourquoi ? J’avais beaucoup aimé cet expo où j’ai découvert des planches très intéressante. Si le livre avait été proposé à l’époque je l’aurait acheté sans hésiter. Un an plus tard je ne sais pas.

Overlord de Fugin Miyama et Kugane Maruyama, sorti le 20 janvier chez Ototo Manga.

résumé : Nous sommes en l’an 2138. Yggdrasil, le célèbre MMORPG à succès est sur le point de fermer. Momonga, nécromancien mort vivant de niveau 100, chef de la puissante guilde « Ainz Ooal Gown », attend seul l’arrêt du jeu. Cependant, l’heure de la fermeture passée, Momonga ne se déconnecte pas et les personnages non jouables se retrouvent dotés d’une conscience… Prisonnier d’un monde inconnu, notre seigneur maléfique va partir à la recherche d’un nouveau but à son existence et prendre la décision de conquérir ce nouvel univers tout en y laissant son empreinte. (source : Manga Sanctuary)

pourquoi ? Ce n’est pas trop mon genre de manga, mais ici le héro c’est le méchant. Un approche qui peut être intéressante. Je suis curieuse

Une femme de Shôwa de Kazuo Kamikura et Ikki Kajiwara, sorti le 20 janvier chez Kana

résumé : Dans l’immédiate après-guerre, la petite Shôko est livrée à elle même après le décès tragique de sa mère. Réduite au vol, elle va tout mettre en oeuvre pour survivre dans ce Japon qui se reconstruit. La jeune fille est animée par la vengeance. Elle punira tous ceux qui font du mal aux personnes qui l’ont aidée…

pourquoi ? Bon à la lecture du résumé je me dit que c’est du déjà vu, surtout chez Kazuo Kamikura, mais bon, je ne résiste pas à son coup de crayon.

Atom, un nouveau magazine dédié au mangadont la sortie est prévue pour le 28 janvier.

pourquoi ? Pourquoi pas, ! J’ai commencé par Anime land et je me suis lassé, j’ai continué avec Coyote Mag et je suis en train de me lasser…  A voir ce que Atom propose.

Mais je me demande si je ne suis tout simplement pas en train de ma lasser des manga, ou plutôt de l’univers de fan de manga…

Et parce qu’il n’y a pas que le manga dans la vie :

Manga - Manhwa - Monstress Vol.1Monstress de Marjorie Liu et Sana Takeda sorti le 18 janvier chez Decourt.

résumé : Maika est une jeune adolescente qui partage un lien psychique avec un monstre aux pouvoirs incommensurables. Et ce lien va profondément les affecter tous les deux. Il va placer Maika au centre d’une guerre terrible entre les Humains et des forces issues d’un autre monde… (source : Manga News)

pourquoi ? une couverture magnifique. Il ne m’en faut pas plus pour retenir le titre. Mais je vais tout de même le feuilleter pour me faire une idée avant ^^

Manga - Manhwa - Million d'éléphants (Un)Un millions d’éléphants de Vanyda et Jean-Luc cornette, sorti le 3 janvier chez Futuropolis

résumé : Le Laos, au sud-est de l’Asie est surnommé le pays du million d’éléphants et du parasol blanc. Une terre de splendeurs dont la réalité politique fut sans poésie. Le pays a connu des guerres successives. En 1975, la monarchie tombe. Une dictature communiste advient. Le père de Vanyda est né au Laos. Vanyda naît en France. Elle a attendu vingt-cinq ans avant de découvrir le royaume de ses ancêtres. Jean-Luc Cornette l’accompagnait. C’est ici le récit romancé d’une génération sacrifiée. Ceux qui ont pu, ont fui leur pays natal. C’est le portrait de ceux qui ont pu se reconstruire aux quatre coins du monde, et l’amour de leur terre natale qui les pousse, un jour, à revenir au Laos. Et d’y conduire leurs enfants. (source : Manga News)

pourquoi ? Parce que c’est Vanyda avant tout et que j’aime beaucoup ce qu’elle fait. Puis, après avoir lu le résume je me suis dit que le sujet devait être très intéressant et instructif. Tout pour plaire quoi 🙂

Irena de Séverine Tréfouël et Jean-David Morvan, sorti chez Glénat le 4 janvier.

résumé : 1940, l’armée nazie a envahi la Pologne. À Varsovie, les Juifs de la ville ont été parqués dans le ghetto : un quartier entier entouré de murs. Quiconque tente de s’en échapper est abattu sans sommation ; les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du département d’aide sociale. Parmi eux, Irena vient tous les jours apporter vivres et soutien à ceux qui sont enfermés dans cet enfer et qui souffrent de maladies et de malnutrition. Ici, tout le monde la connait, les enfants l’adorent. Car Irena est un modèle de courage : elle n’hésite pas à tenir tête aux gardiens, à faire toujours plus que ce qu’autorise l’occupant nazi. Le jour où, sur son lit de mort, une jeune mère lui confie la vie de son fils, Irena se met en tête de sortir clandestinement les orphelins du ghetto. Pour que l’innocence soit épargnée de la barbarie, elle doit être prête à risquer sa vie. (source : BD Sanctuary)

pourquoi ? pour l’histoire quelle raconte, c’est un sujet qui me touche beaucoup

Medecis de Elodie Jacquemoire et Olivie Peru, sorti le 25 janvier chez Soleil.

résumé : Qui sont les Médicis ? Banquiers, tyrans, humanistes, conspirateurs, visionnaires, artistes, guerriers, assassins… De générations en générations, ils ont façonné la Renaissance, influencé le destin de l’Italie comme de l’Europe, sont devenus l’une des familles les plus riches du monde, ont côtoyé de grands rois, des artistes tels que Michel-Ange et De Vinci, ont donné deux reines à la France et trois papes à la chrétienté… Leur maison a marqué l’Histoire, pourtant, les premiers Médicis n’étaient que de petits usuriers. Voici le récit de leur irrésistible ascension.
Le jeune Cosme porte un nom de famille encore inconnu. D’origine roturière, fils d’un banquier de Florence, il ne voit dans l’argent qu’un moyen de s’élever au-dessus des nobles, de sortir sa cité et le reste du monde du Moyen-Âge. Il nourrit les ambitions d’un roi. Mais en un temps où les grands de Florence, le Pape et les seigneurs d’Italie s’affrontent au moindre prétexte, lui qui n’a jamais brandi d’épée va devoir livrer des batailles nouvelles… Celles qui se gagnent par la patience et l’esprit. Ainsi seulement le nom des Médicis épousera les lumières de l’Histoire. (source : BD Sanctuary)

pourquoi ? Parce que les Medecis me fascinent depuis toujours et que ça serait un moyen très ludique d’en apprendre plus sur cette famille emblématique de Florence. Et une lecture sympa à présenter pour le challenge italien 😉

William Adams, Samouraï de Nicolas Genzianella et Mathieu Mariolle, sorti chez Casterman le 25 janvier.

résumé : Le destin d’un anglais devenu samouraï du Shogun Tokugawa

pourquoi ? Parce que j’ai adoré Shôgun de Clavell et que ça racconte la même histoire 🙂

Et que la rencontre entre deux cultures très différentes est un thème qui m’intéresse beaucoup.

Les suites qui m’attendent :

Dead Dead Demon's Dededede destruction 2 Le mari de mon frère 3 Erased 8

 

Share

Nouveautés manga #15 – la rentrée 2016

C’est une section un peu spécial que je vous propose aujourd’hui, car je ne vais pas m’intéresser aux sortie d’un seul mois mais de toute la période de rentrée littéraire, autrement dit du 15 août au 15 octobre (ça flore bon le challenge 1% ça ^^)

les manga de la rentrée

Chroniques new-yorkaises 1Chroniques new-yorkaises de Akino KONDOH sorti le 18/08/2016 chez Le lézard noir.

résumé : Artiste et mangaka japonaise installée à New York, Akino Kondoh nous raconte son quotidien sous la forme d’un journal dessiné, dans lequel elle nous fait partager avec humour et finesse ses états d’âme, s’amusant des différences culturelles entre New-yorkais et Japonais. Elle nous transporte ainsi dans les rues de New York, que l’on sillonne avec plaisir à travers le filtre du regard sensible d’une jeune femme d’aujourd’hui. (source : Manga Sanctuary)

pourquoi ? je ne connais pas du tout la mangaka et comme le thème du choc culturel m’intéresse, c’est un bon mayen de faire la connaissance avec cet auteur.

Neo Faust 1Néo Faust de Osamu Tezuka sorti le 19/08/2016 chez FLBLB.

résumé : 1970. Au plus fort des manifestations étudiantes qui secouent le Japon, et tandis qu’un jeune chercheur du nom de Daiichi complote pour lui succéder, le professeur Ichinoseki constate avec amertume qu’au bout d’une vie de recherches, il n’est pas parvenu à percer les secrets de l’univers.
Alors qu’il se résout au suicide, une sorcière nommée Méphisto lui fait signer un contrat qui stipule qu’en échange de son âme, il a droit à une nouvelle vie. La sorcière le ramène alors en 1958 et lui fait prendre un élixir qui lui rend sa jeunesse, mais efface sa mémoire. Un grand patron corrompu le prend sous son aile et le renomme Daiichi. Seul héritier d’une immense fortune, le nouveau Faust va pouvoir mettre en œuvre son ambition délirante : recréer Adam et Eve… (source : Manga Sanctuary)

pourquoi ? Un clasique réintérprété par Tezuka ça peut être intéressant, quoi que… j’ai un peu peur. Il y a certains de ses manga que j’ai vraiment beaucoup aimé et d’autre que j’ai même pas réussi à lire

Sotsugyosei 1Sotsugyosei de Asumiko NAKAMURA, prévu pour le 1er septembre chez IDP.

résumé : Sajô et Kusakabe, que tout sépare pourtant, sortent toujours ensemble. En pleines révisions, Sajô est cependant confronté aux affres de l’amour : jalousie, questions, projets d’avenir dont Kusakabe n’ose pas lui parler. Entre ses préparatifs pour entrer à l’université et les maladresses de son petit ami, l’élève modèle ne sait plus où donner de la tête. Sans parler de Monsieur Hara, qui insiste pour veiller sur lui d’une façon plus qu’ambiguë. Sajô n’est pas au bout de ses peines, car la situation ne fait qu’empirer… (source : Manga Sanctuary)

pourquoi ? J’aime le style de Nakamura que se soit dans son dessin assez particulier ou sa façon de raconter les histoires

Le bateau-usine 1Le Bateau-usine de Gô FUJIO d’après le roman de Takiji KOBAYASHI, prévu pour le 8 septembre chez Akata.

résumé : Dans les années 20, au Japon… L’industrialisation du pays fait rage, tandis qu’en Russie, la Révolution vient de s’achever. Au port de Hakodate, c’est l’effervescence : le bateau-usine s’apprête à partir en mer, pour pêcher des crabes qui seront revendus à prix d’or. Mais les ouvriers-pécheurs ne se doutent pas encore du destin qui les attend… Exploités, battus et spoliés par Asakawa, l’intendant du navire qui ne pense qu’aux bénéfices de l’entreprise qu’il représente, ils vivront un véritable enfer quotidien. Pourtant, quand le bateau échappe au naufrage, grâce à l’aide d’un chalutier russe, les esprits commencent à s’échauffer. Un jeune étudiant, influencé par les romans de Dostoïevski, décide de prendre la tête d’un mouvement de rébellion… La grève est ouverte ! (source : Manga Sanctuary)

pourquoi ? c’est un des meilleurs roman que j’ai lu, je suis curieuse de voir comment il a été adapté en manga

Le mari de mon frère 1Le mari de mon frère de Gengoroh TAGAME prévu pour le 8 septembre chez Akata.

résumé : Yaichi élève seul sa fille. Mais un jour, son quotidien va être perturbé… Perturbé par l’arrivée de Mike Flanagan dans sa vie. Ce Canadien n’est autre que le mari de son frère jumeau… Suite au décès de ce dernier, Mike est venu au Japon, pour réaliser un voyage identitaire dans la patrie de l’homme qu’il aimait. Yaichi n’a pas alors d’autre choix que d’accueillir chez lui ce beau-frère homosexuel, vis-à-vis de qui il ne sait pas comment il doit se comporter. Mais ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? Peut-être que Kana, avec son regard de petite fille, saura lui donner les bonnes réponses… (source : Manga Sanctuary)

pourquoi ? le sujet m’interpelle et Gengoroh TAGAME est une référence dans le manga gay (à ne pas confondre avec le yaoi qui est fait pour être lu par des femmes). Je suis pas sure d’apprécier ses titres érotiques mais cette histoire plutôt mignonne me permettra de mettre des images sur un nom que j’ai déjà vu cité plusieurs fois.

=>lu depuis. Mon avis ICI

Comme un garçon de Jenny, prévu le 31 août chez Delcourt.

résumé : Charlotte est la demi-soeur de Xavier. Leur jeu favori consiste à se défier sans cesse. Et Charlotte perd toujours. À l’adolescence, la tradition perdure jusqu’au jour où, en guise de gage, elle accepte de passer une année déguisée en garçon dans un collège exclusivement masculin tout en pariant qu’elle ne se fera pas prendre. Adieu vie de princesse et bains moussants, une vie compliquée démarre pour elle. (source : Manga News)

pourquoi ? Le thème de travestissement me plait bien et j’avais bien aimé Pink Diary de cette mangaka française.

Manga - Manhwa - Je suis un chat Je suis un chat de Cobato Tirol d’après le roman de Sôseki, sorti le 19 août chez Picquier.

résumé : Le célèbre et désopilant roman de Sôseki devient un manga. Vue par l’oeil ironique d’un chat doté de remarquables talents d’observation et d’analyse, voici la vie d’un professeur d’anglais et de son entourage au début du vingtième siècle, lorsque le Japon est secoué par l’essor des valeurs marchandes venues d’Occident. Le professeur Kushami, double de l’auteur du roman, Sôseki, sa famille, ses visiteurs, l’étudiant amoureux, le tireur de pousse-pousse, le riche industriel, le maître de koto, sans oublier les chats, l’univers fantaisiste et débridé du roman est parfaitement restitué, avec toute sa richesse et sa profondeur. (source : Manga News)

pourquoi ? Encore un grand classique que je pourrait découvrir en manga 🙂 Enfin, le mieux c’est tout de même de lire le roman d’abord…

Manga - Manhwa - Sixième Dalaï-Lama (le) Vol.1Le sixième Dalaï-lama de Zhao Ze et Guo Qiang, sorti le 19 août aux éditions Fei (déjà dans ma PAL, j’ai pas encore eu le temps de m’y plonger).

résumé : Zhao Ze nous raconte ici la vie fascinante de Tsangyang Gyatso (1683-1706), le seul dalaï-lama à avoir refusé une vie de moine ordonnée. Personnage historique et mythique, le 6e dalaï-lama est déchiré entre son amour pour Maji, la fille du chef de son village et sa destinée religieuse.
Ces affaires religieuse entraînent aussi un conflit politique et une guerre entre le Tibet et la Mongolie de l’époque.

pourquoi ? La couverture est magnifique et l’histoire semble très intéressante, d’autant plus qu’elle raconte la vie d’un personnage historique qui m’est totalement inconnu.

=> lu depuis, mon avis ICI

La légende du héros chasseur d’aigles de Zhiqing Li d’après le roman de Jin Yong, prévu le 9 septembre chez Urban China.

résumé : Dans la Chine du XIIe siècle, deux braves amis sont assassinés par des envahisseurs. Afin de les venger, leurs fils respectifs décident de se former aux arts martiaux. Mais si l’un choisi la voie de la droiture et de la justice, l’autre est fasciné par le pouvoir et la puissance… Vengeance, amours, trahison, loyauté, amitié : tous les ingrédients d’une grande épopée sont réunis dans ce récit initiatique, pour le plus grand plaisir du lecteur. (source : Manga News)

pourquoi ? un pitch sympa et une belle couverture, il ne m’en faut pas plus

Le 14e dalai lama de Tetsu Saiwai, prévu pour le 21 septembre chez 21g.

résumé : A l’âge de 2 ans, Tenzi Gyatso, rejeton d’une famille de paysans, est reconnu comme l’incarnation du guide spirituel du peuple tibétain. Quatorze ans plus tard, il accède au pouvoir et doit défendre sa nation contre une invasion par le voisin Chinois communiste. Après avoir échoué à trouver un moyen de libérer son peuple de l’intérieur, il est finalement obligé de prendre le chemin de l’exil vers l’Inde. Prix Nobel de la Paix en 1989, il agit inlassablement pour la liberté de son peuple qui subit l’occupation chinoise depuis 1947. Il a renoncé à tout rôle politique en 2014. (source : Manga News)

pourquoi ? Après le 6ème, c’est au tour du 14ème dalaï-lama de faire la une. Plus sérieusement, l’histoire du 14ème (et dernier) dalaï-lama est très intéressante, la (re)découvrir en bd peut lien l’utile à l’agréable.

L’escalier vers les nuages bleux, premier tome de la trilogie de la citadelle de Marton Aya et Opotowsky Anne, prévu pour le 23 septembre chez Urban China.

résumé : Dans l’effervescente Hong Kong des années 1920, alors que le jeune Song tente comme il peut de gagner sa vie et de devenir adulte, son travail de facteur va l’amener jusqu’aux portes de la citadelle de Kowloon, refuge des pauvres, des criminels et des marginaux. Ce véritable labyrinthe échappant aux lois chinoises et aux colons britanniques va bientôt le happer dans son univers chaotique et poétique. (source Manga News)

pourquoi ? la couverture est très belle et le résumé m’intrigue

L’école des rêves de Akiyama Takayo prévu pour le 7 sptembre chez Cambourakis.

résumé : Après «L’Ecole buissonnière», Takayo Akiyama retourne en classe, aux côtés d’un petit garçon dont l’imagination délirante s’envole au fil des leçons de l’instituteur. Des pirates s’invitent au cours de géométrie, des grenouilles surgissent des pupitres… créant une joyeuse agitation qui enchante cette journée d’école ! (source : Manga News)

pourquoi ? Pour Mimiko, je l’entends déjà rire

Ainsi parlait Zarathoustra prévu pour le 12 octobre chez Soleil.

résumé : Ce manga est une introduction à la célèbre oeuvre de Nietzsche de 1883 qui a pour vocation d’abolir la doctrine morale judéo-chrétienne fondée sur les principes du bien et du mal. Découvrez ce texte considéré comme un « 5e Evangile » par son auteur, et en quoi il a apporté une nouvelle promesse d’avenir pour l’Homme en le libérant d’un paradis inatteignable…

pourquoi ? Après Mimiko, c’est au tous de Yomu-chan. Elle est fan de Nietzsche. Ce manga est pour elle !

Du contrat social prévu pour le 12 octobre également, toujours chez Soleil.

résumé : Ce manga explique les principes du Contrat Social de 1762 dans lequel Rousseau établit qu’une organisation sociale « juste » repose sur un pacte garantissant l’égalité et la liberté entre tous les citoyens. Accédez facilement à la philosophie politique des Lumières ! (source : Manga News)

pourquoi ? Après Nietzsche pourquoi ne pas enchainer sur rousseau. J’ai jamais pris la peine de finir le contrat social, l’occasion de m’y remettre

Marco Polo de Marco Tabilio prévu pour le 7 octobre chez Urban China.

résumé : Les marchands qui accostent à Venise depuis l’Orient parlent de terres et de peuples mystérieux, de mers en tempête et de déserts de pillards… Nourri par ces récits, Marco Polo n’a que dix-sept ans lorsqu’il part pour la Chine avec son père, missionné par l’empereur Kubilaï Khan en personne : tous deux quittent Venise en direction de la Palestine, traversent la Géorgie, l’Arménie, la Perse et l’Afghanistan, franchissent les déserts ouïghours pour finalement atteindre le cœur de l’empire chinois. (source : Manga News)

pourquoi ? Parce que l’histoire de Marco Polo ça ne peut qu’être intéressante

Côté light-novel :

Pour la rentrée il y a un titre que j’attends tout particulièrement : Durarara !! de Ryohgo Narita (auteur) et Suzuhito Yasuda (illustrateur) prévu pour le 1er octobre chez Ofelbe

Durarara!! 1résumé : À Ikebukuro, les gangs, les gens étranges et les légendes urbaines sont monnaie courante…
Mikado Ryûgamine, un lycéen d’apparence banale et sans histoires, est invité à s’installer dans le quartier tokyoïte d’Ikebukuro par son ami d’enfance.
Son souhait le plus cher est de vivre des aventures extraordinaires et de découvrir l’ambiance des grandes villes !
Avec un type violent habillé en barman, un informateur fauteur de troubles, des vendeurs russes de sushis, le mystérieux gang des Dollars et un motard sans tête qui rôdent dans le quartier, Mikado est loin de se douter que sa vie va prendre un étrange virage à 180 degrés… (source : Ofelbe)

pourquoi ? J’ai adoré l’anime, j’espère retrouver la même ambiance dans le roman.


Et voilà, c’est déjà une jolie sélection. Je tomberais surement sur d’autres œuvres qui auront échappé à mon regard (ou à celui des sites que j’ai consulté : Manga Sanctuary et Manga News)

Côté anime j’ai rien remarqué pour cette rentrée 2016 et puis, j’ai tellement de retard… faudrait déjà que je regarde tout ce qu’il y a sur mes étagères.

Pour ce qui est BD et comics je ferais peut-être une autre sélection. Mais pour le moment j’ai rien remarqué (j’ai pas vraiment cherché non plus)

Share

Nouveauté manga #14 ~Mai Juin 2016

Oui, oui je sais, le mois de mai est déjà fini mais bon, au moment de m’intéresser au sorties de juin je me suis rendu compte que je n’avais  pas parlé de celle de mai et il est jamais trop tard pour bien faire 😀

Nouveauté manga :

En avril je parlais de l’anime, voilà que le manga sort à son tour. Je n’aime pas beaucoup la couverture mais puisqu’on ma dit du bien de l’anime (je n’ai toujours pas eu le temps de la regarder), je me dit que le manga doit être sympa aussi.

résume : Quand il était petit, Jintan avait créé le groupe des Super Combattants de la Paix avec ses amis. Mais toute cette belle histoire s’est terminée tragiquement quand Menma, une recrue du groupe, a trouvé la mort. Depuis, Jintan ne va plus à l’école, ne voit plus personne, et ne sort même plus de chez lui. Jusqu’au jour où le fantôme de Menma apparaît devant lui… (source : Manga Sanctuary)


sorti dans la collection WTF?! de Akata se titre a de quoi intriguer par son pitch.

résumé : « Fullmetal Knights Chevalion ». C’est sous ce nom que sont connus les cinq valeureux héros qui ont sauvé l’Humanité d’une disparition certaine. Après avoir éradiqué pour de bon les Death Universe, extra-terrestres venus conquérir la planète Terre, les différents membres de ce groupe de justiciers sont retournés à une vie normale. Tous, sauf Red qui, depuis la fin du grand combat, n’arrive pas à se réintégrer socialement !!! Chômeur et presque SDF, il tente – tant bien que mal – d’aider la police à faire régner… l’ordre et la justice ?! À moins qu’en réalité, il ne se contente de troubler, bien malgré lui, l’ordre public… La belle Sakura, ex-Chevalion Rose, et secrètement amoureuse de son ancien collègue, le prend alors en pitié et décide de l’aider. Mais une question subsiste : depuis la fin de l’ultime combat, pourquoi Red n’a-t-il toujours pas retiré son armure ?! (source : Akata)


Moi je l’ai déjà mais comme ce manga est vraiment très bien, je profite de cette nouvelle édition pour vous le (re)conseiller.

Résumé : De retour dans sa ville natale pour les obsèques de son père, Yoichi se remémore son enfance. Dans ce récit intimiste, Taniguchi nous restitue toute la profondeur des sentiments et des émotions d’un homme qui plonge dans ses souvenirs. C’est avec beaucoup de finesse et de pudeur que l’auteur de Quartier lointain nous convie à cette magnifique introspection. (source : Manga Sanctuary)

à lire aussi mon avis


J’ai beaucoup aimé la première saison de l’anime alors je serais bien tentée par ce manga qui ne reprends pas l’intrigue de l’anime mais raconte une enquête menée par les personnages de l’anime. Pourquoi pas ?

résumé : Au XXIIème siècle, le Japon est pacifié. Chaque citoyen voit son état mental connu comme « Psycho-Pass » constamment évalué par le système Sybil qui décèle les prédispositions au crime, mais surtout détermine la place de chacun dans la société.

C’est dans ce cadre que la jeune Akane Tsunemori est affectée à la Sécurité Publique au poste d’Inspecteur. Afin de traquer ceux dont le « Psycho-Pass », dépasse les normes autorisées. Elle aura sous ses ordres une équipe d’Exécuteurs, un groupe constitué de criminels latents dont le mystérieux Shinya Kôgami… (source : Kana)


Parce que j’adore ! Oui, je l’ai déjà lu. En scan. Illégal, oui je sais mais ça m’empêchera pas de l’acheter parce que c’est un très joli yaoi qui ira super bien dans ma mini collection pas vraiment secrète mais rangée tout en haut de l’étagère parce que « non! Mimiko ça c’est pour quand tu sera plus grande, comme ta sœur ! » 😀

résumé : Gotou, ami et rival de longue date de Satoru, a inscrit ce dernier pour participer à la prochaine fashion week de New York en espérant qu’il sorte à nouveau de l’ombre pour surpasser le célèbre chapelier qu’il fut 4 ans auparavant. Tandis que Satoru combat ses démons intérieurs en prévision du grand show, Ryou tente de se rapprocher et d’en savoir plus sur son bienfaiteur. (source : Boy’s Love)


Sincèrement celui-ci je l’avais pas repéré. Je suis tombé dessus par hasard en librairie et j’ai craqué. J’aime beaucoup le rendu graphique très comics et j’ai eu envie d’en savoir un peu plus

résumé : Dans les années 1940, en plein âge d’or du comics, Chu Hing créa Green Turtle. Combattant le crime et défendant les opprimés, ce justicier cachait derrière son masque plus qu’une simple identité secrète : c’était le premier super-héros chinois. Aujourd’hui, Gene Luen Yang et Sonny Liew font revivre ce personnage sous les traits de Hank, un fils d’immigrés de 19 ans qui, à la suite d’un drame, enfile sa cape verte pour lutter contre la pègre de Chinatown. (source : Urban China)


Celui-ci je l’avais repéré sur la page facebook de l’éditeur. quand je l’ai vu en librairie je n’ai pas résisté devant sa magnifique couverture et puis, en apprendre plus sur l’opéra de Pékin m’intéresse

résumé :  Le 8 août 1961, la Chine pleura la mort d’un de ses artistes les plus populaires : Mei Lanfang. Ce chanteur de l’Opéra de Pékin, qui faisait frémir d’émotion ses diverses audiences lors de ses interprétations de rôles féminins, commença sa carrière en 1904, à l’âge de dix ans. Pendant des heures, il entraîna sa voix, appris la danse et répéta ses acrobaties, jusqu’à atteindre un niveau de raffinement qui le propulsa en Chine, mais également sur la scène internationale.
Yin Ling retrace d’un trait délicat la vie et la carrière de ce personnage extraordinaire, et nous offre également une plongée dans l’univers magique et méconnu de l’Opéra de Pékin. (source : Urban China)


côté light novel :

J’en avait déjà parlé il y a quelques temps, ça y est il arrive. Dan Machi sort en juin et inaugure la nouvelle collection LN des éditions Ofelbes

résumé : Nombreux sont les dieux venus s’installer dans la ville-labyrinthe d’Orario, bénissant les mortels qui s’aventurent dans son dédale souterrain en quête de pouvoir, de fortune…
ou des filles ?! C’est en tout cas le souhait de Bell Cranel, un aventurier novice sous la bénédiction de l’impopulaire déesse Hestia. Vivant à deux dans des conditions difficiles, ils tentent tant bien que mal de joindre les deux bouts et d’attirer de nouveaux fidèles.
Mais la chance finit par sourire à Bell, lui qui voit sa vie sauvée et son coeur instantanément conquis par Ais Wallenstein, une jeune guerrière à la force inégalée. (source : éditions Ofelbes)


Et vous, pour quelle nouveauté allez-vous craquer ?

Share

Nouveautés manga #13 ~ Avril 2016

Ce mois-ci il y a pas mal de titres qui ont attiré mon attention même si je sais qu’il faudra ensuite refaire un tris et un choix (trop de série à finir avant de me lancer dans de nouvelles)

Nouveautés manga :

Résumé :

Le célèbre mangaka Rohan Kishibe habite la ville de Morio. Curieux et avide de réalisme dans ses créations, il parcourt les quatre coins du monde pour se documenter. Au cours de ses périples, il vit lui-même des histoires à donner froid dans le dos… En réalité, il utilise son Stand sur des gens pour lire dans leur esprit puis s’inspirer de leur vie pour écrire ses œuvres. (sources : Manga Santuary)

Pourquoi ?

J’entends depuis si longtemps parler de Hirihiko Araki, célèbre pour sa série fleuve Jojo’s Bizarre Adventure, que ce one-shot m’a semblé une opportunité intéressante pour découvrir l’auteur et son style particulier avant de se lancer (ou pas) dans Jojo.

Quand : sorti chez Tonkam depuis le 6 avril.

-_-_-

Résumé : 

Mitsuki Yakushiji, 16 ans, a tout pour être heureux. Sauf qu’il traîne avec lui un lourd fardeau : il souffre d’hémorroïdes. Personne n’est au courant, bien sûr, jusqu’à ce qu’une de ses camarades de classe le démasque. Frappée du même mal que lui, Shiori Miura connaît tout de cette maladie et elle est bien décidée à aider Yakushiji à la combattre, même contre son gré… (sources : Manga Sanctuary)

Pourquoi ?

Le sujet est tellement, comment dire… étrange, inhabituel et le titre incongru que ma curiosité est piquée au vif 🙂 Série complète en 2 tomes

Quand : le premier tome c’est pour le 14 avril chez Kurokawa

-_-_-

Résumé :

Pour son apprentissage professionnel, la jeune Nanami doit réaliser un stage en entreprise. C’est au sein de la société Protect qu’elle va avoir la chance de pouvoir s’immerger dans le monde du travail… Cette boîte de consulting en médias numériques est dirigée par un véritable génie de l’informatique : un certain Jingorô Yamada ! Consultant aussi extravagant que visionnaire, il va ouvrir la lycéenne à de nouveaux horizons… Et sa première mission sera de remettre sur les rails un mangaka dont la carrière est au point mort. Et si le numérique était la clé pour créer de nouveaux business models dans le monde de la culture et du droit d’auteur ? (souces : Manga Sanctuary)

Pourquoi ?

Le thème : la bd et le numérique, un sujet d’actualité qui revient régulièrement dans quasiment toutes les conversation concernant le livre, l’avenir du livre est-il numérique ?

Quand : prévu chez Akata le 14 avril

-_-_-

Résumé :

Hanabi a douze ans, l’âge où l’on n’est plus une enfant, mais pas encore une adulte, où l’on se rend compte avec embarras qu’on n’a pas encore embrassé un garçon quand on surprend deux de ses professeurs à s’embrasser en cachette, et l’âge où notre amie nous apprend qu’elle a ses règles alors qu’on attend toujours. De son côté, Yui, la meilleure amie d’Hanabi, jeune fi lle sérieuse et un peu effacée, tombe amoureuse d’un garçon de sa classe qui n’arrête pourtant pas de l’embêter… (source : Manga Sanctuary)

Pourquoi ?

Quand j’ai vu ce titre j’ai tout de suite pensé à ma petite nièce qui n’a pas encore 12 ans mais qui se trouve dans cet âge d’entre deux : plus tout à fait un enfant mais pas encore une ado. J’ai pensé à elle mais… elle ne lis pas de manga T_T

Quand : le 20 avril chez Glénat

-_-_-

Résumé :

La vie de Gen, chef d’entreprise quadragénaire, est retombée comme un soufflé raté.
Gen a la dalle, mais il est réduit à pêcher sa pitance dans les eaux bourbeuses d’une rivière.
Sa rencontre avec Hyos va changer le menu. La jeune fille est dotée d’un curieux coup de fourchette (ou de baguettes) : elle est capable d’avaler tout et n’importe quoi et de le régurgiter pêle-mêle, donnant vie à des créatures aussi monstrueuses que grotesques… Là où n’importe qui ferait la fine bouche, Gen voit en l’apparition d’Hyos une chance d’ajouter une étoile au guide de son existence. Mais il découvre très vite qu’en cuisine, une terrible menace plane sur la Terre… Bon appétit, Gen. (source : Manga News)

Pourquoi ?

La couverture, l’auteur (Hiroaki Samura) et le fait que la série se termine en 2 tomes (j’aime pas trop les séries longues)

Quand : le 27 avril chez Casterman

-_-_-

Résumé :

Le matin de son entrée au lycée, Asakura se réveille difficilement d’un cauchemar dans lequel il revit la fin tragique d’une belle amitié. Alors sa surprise est immense lorsqu’il découvre que son nouveau camarade d’internat n’est autre que Tachibana, précisément l’ami qu’il s’était juré de ne plus revoir ! Mais avec leurs retrouvailles ressurgissent par bribes d’autres sentiments que chacun se refusait à avouer… (souces : Manga Sanctuary)

Pourquoi ?

La couverture ! Elle est très belle, très douce

Quand : prévu le 27 avril chez IDP

-_-_-

Résumé :

Hiroshima 1945, un petit garçon et sa famille tente de survivre dans le Japon en guerre, où famine et désolation sont le lot quotidien des pauvres gens. Puis le 6 août, explose La bombe. (sources : Manga Sanctuary)

Pourquoi ?

C’est un classique qu’il faut avoir et je ne l’ai pas encore ! Cette nouvelle édition c’est l’occasion de me l’offrir

Quand : le 28 avril chez Vertige Graphique


Nouveautés Light Novel :

Résumé :

Collège de Yomiyama-Nord, 1972.

Lorsque Misaki, élève de 3e-3, trouve la mort, les autres élèves de la classe refusent de l’accepter, et font « comme si Misaki était toujours en vie ». Tant et si bien que leur camarade apparaît, pâle mais avec le sourire, sur la photo de classe de fin d’année ! Depuis, la « classe maudite » est le théâtre d’accidents en série, terrifiant élèves aussi bien que professeurs. Et si la 3e-3 était devenue l’antichambre de la mort… ? (sources : Manga Sanctuary)

Pourquoi ?

J’ai aimé l’anime à l’époque et la couverture est superbe, et puis je suis toujours intéressées par les nouveaux light novel 🙂

Quand : le 13 avril chez Pika


Nouveautés animes :

Résumé :

Autre monde, autre temps. Un village recueille un homme grièvement blessé. Erurû et sa grand-mère, guérisseuses depuis des générations, lui offrent l’hospitalité et prennent soin de lui. Mais la venue de cet étranger soulève bien des interrogations : nul ne connaît son nom car l’homme est devenu amnésique suite à ses blessures et nul ne connaît son visage étant donné qu’il porte un masque que lui-même ne peut enlever.

Le mystère va en s’épaississant, puisque son apparition s’accompagne d’une série de malheurs qui s’abat sur le village.

La colère de l’esprit de la forêt gronde et le seigneur du royaume tombe dans le despotisme.

Qui est cet homme ? Quelles forces mystérieuses le protègent ? Pourquoi est-il ici ? (source : Manga Sanctuary)

Pourquoi ? 

J’en sais trop rien, ça m’intrigue et ça fait longtemps que je n’ai pas regardé d’anime.

Quand : réédition intégrale en DVD prévue pour le 26 avril chez Kazé

-_-_-

Résumé :

Machi est une collégienne de 14 ans et une miko servant dans un sanctuaire reculé en montagne dans la région du nord du Japon, le Tôhoku. Le gardien et ami d’enfance de Machi n’est autre qu’un ours du nom de Natsu. Un jour, la jeune fille exprime son envie d’aller étudier en ville. Commence alors l’entrainement physique et psychologique concocté par Natsu pour préparer Machi à sa future vie en milieu urbain ! (source : adn)

Pourquoi ? ça l’air marrant 🙂

Quand : tous les mercredi à partir du 27 avril en streaming sur adn

Source : Kumamiko Bande-annonce en VOSTFR sur ADN

-_-_-

Résumé :

On suit ici Jinta, un hikikomori qui reste cloitré chez à cause de son échec à son examen d’entrée au lycée. Lors de l’été il va faire d’étranges retrouvailles, en effet il va revoir Menma (Honma Meiko) une fille de son groupe d’amis qui est morte lors de son enfance.
À partir de là il va tenter d’exaucer le souhait de la Meiko enfant…  (source : Manga Sanctuary)

Pourquoi ?

Parce que Yomu-chan en a dit beaucoup de bien

Quand ? à partir du jeudi 14 avril en Streaming/téléchargement sur Wakanim


Mon planning :

Parmi mes séries en cours je note la sortie de ces 3 albums

  

Share

Nouveautés manga #12 mars 2016

Bonjours à tous, me revoilà pour la petite sélection mensuelle de nouveautés manga. N’hésitez pas à me laisser vos conseils et suggestions !

Nouveautés

Au cœur de Fukushima de Tatsuta Kazuto, sorti le 4 mars chez Kana.

résumé :

Depuis l’accident de Tchernobyl, la destruction d’une partie de la centrale de Fukushima est la plus terrible catastrophe nucléaire civile qui ait frappée la planète.

Suite à cet événement, un auteur de manga s’est fait engager anonymement comme ouvrier pour travailler dans la centrale afin de raconter le quotidien de cette usine et de son réacteur endommagé. (source : Manga Sanctuary)

Père &Fils de Tanaka Michel, prévu le 10 mars chez Ki-on.

Rien que la couverture ça donne envie !

résumé :

Torakichi, apothicaire ambulant, passe la majeure partie de son temps sur les routes pour rendre visite à ses clients. Résultat, il n’a quasiment jamais vu son fils de trois ans, Shiro… À la mort de sa femme, il prend une décision qui changera sa vie : celle d’emmener le petit garçon avec lui sur les routes !

Mais si Torakichi est incollable sur les plantes médicinales, il n’y connaît rien aux enfants et est loin d’être un père modèle… Pourquoi Shiro pleure-t-il ? Pourquoi se réveille-t-il en pleine nuit ? Entre les soucis du quotidien et son travail éreintant, le jeune papa est complètement dépassé. Les aléas du voyage et les rencontres diverses l’aideront-ils à renouer le lien perdu avec son fils ? (source : Manga Sanctuary)

Au fil de l’eau de Aoi Ikebe, prévu pour le 17 mars chez Komikku.

résumé : 

Où que nous vivions, d’où que nous soyons… nous avons tous le droit de rêver. Rêver de devenir astronaute ou pilote, se voir en chef d’orchestre, rêver de faire des repas somptueux, de vivre dans un milieu distingué.
Pour une vieille dame, les souvenirs du bonheur de l’enfance se calquent sur l’univers occidental très lointain des filles du Docteur March et autres romans pour jeunes filles.
Dans le bas de la ville, un quartier défavorisé, une rivière polluée stagne, comme un passé qu’on voudrait oublier. Mais ses habitants aussi ont le droit de rêver, et les rêves parfois se croisent… Il y a des bonheurs qui traversent notre vie sans qu’on s’en doute. (source : Manga Sanctuary)

Et vous , pour quelles séries allez vous craquer ce mois-ci ?

Share

Nouveautés manga #11 – février 2016

Ah là là ! L’années commence à peine et voilà que j’oublie déjà mes rendez-vous mensuels. J’avais complètement oublié de faire un tour du côté des sorties manga de février. Faut dire que je suis revenue d’Angoulême avec le compte à sec et que je me suis promise à moi-même de ne rien acheter au mois de février (avant d’aller en librairie m’acheter deux jolis livres…, no comment !). Du coup j’ai évité les news de sortie pour ne pas tenter le diable comme on dit. Mais faut bien que je planifie les achat de mars XD

Bon allez, trêve de plaisanterie, il y a quoi de beaux qui sort en février ?

Les nouvelles séries :

 Ce manga autobiographique est prévu pour le 25 février chez Akata. Le thème de la déscolarisation promet d’être intéressant et la couverture est très jolie. Il ne m’en fallait pas plus pour être tentée.

Résumé :

Le jeune Masatomo aurait pu avoir une vie normale : jusqu’à son entrée à l’école primaire, il était en effet un petit garçon plutôt jovial. Mais hélas, en première année, sa trop colérique professeur lui donne un gifle particulièrement violente et pas du tout justifiée. Dès lors, la spirale infernale commence pour Masatomo, qui n’ose plus retourner à l’école : peur du regard d’autrui et des rumeurs, incapacité à sortir de chez lui, difficultés à s’intégrer et à se comporter naturellement avec les autres… Tous les ans, malgré les efforts de ses parents, mais aussi de nombreux professeurs et pédagogues, il n’arrivera jamais à suivre une scolarité ordinaire. Préférant passer ses journées chez lui, à copier des dessins de Dragon Ball… Et si, au fil des pages, une vocation salvatrice était en train de naître ?

Dans ce manga semi-autobiographique, Syoichi Tanazono, nous raconte avec justesse et émotion ses difficultés d’intégration à l’école… Un oeuvre importante, à n’en pas douter, qui nous rappelle l’importance de l’Art dans l’éducation. À noter qu’Akira Toriyama signe, en fin d’ouvrage, une postface. (source : Akata)

 Ce manga est sorti le 17 février dernier chez Casterman. J’ai eu l’occasion d’assister à la rencontre avec l’auteur durant le festival d’Angoulême et j’ai très envie de découvrir se manga qui semble jouer avec les code du genre. Un personnage qui sais n’être que le héros d’un manga un sujet pour le moins original .

Résumé :

« Le monde dans lequel nous vivons est un manga et j’en suis le héros. »
Telle est la révélation ahurissante que fait Uchu à ses camarades de classe !
Créatures de papier qui se croyaient de chair et de sang, les élèves de l’établissement comprennent que ce regard qu’ils sentent peser sur eux en permanence pourrait bien être le vôtre, lecteur… Mais il y a plus important : quelle fin l’auteur a-t-il prévue ? Suivez les personnages dans ce récit qui dynamite les codes de la comédie scolaire pour livrer une chronique du passage à l’âge adulte tour à tour rieuse, poignante et mystérieuse. (source : Manga Santuary)

Je n’ai pas pu voir Miss Hokusai au cinéma. Maintenant que le dvd est disponible, j’aimerais bien me l’offrir ^^

Résumé :

En 1814, Hokusai est un peintre reconnu de tout le Japon. Il réside avec sa fille O-Ei dans la ville d’Edo (l’actuelle Tokyo), enfermés la plupart du temps dans leur étrange atelier aux allures de taudis. Le ‘fou du dessin’, comme il se plaisait lui-même à se nommer et sa fille réalisent à quatre mains des oeuvres aujourd’hui célèbres dans le monde entier. O-Ei, jeune femme indépendante et éprise de liberté, contribue dans l’ombre de son père à cette incroyable saga artistique. (source : Manga Santuary)

Mon planning :

 Le troisième tome de Last Hero Inuyashiki est sorti le 11 février. J’ai failli l’acheter mais j’ai finalement obté pour une autre de mes séries en cours.

J’avais beaucoup aimé le premier tome, un petit coup de cœur et puis, paf! le deuxième tome a gâché tout mon plaisir ! Du coup j’hésite à poursuivre la série. J’ai bien peur que cela n’aille pas dans la direction que je souhaite. Mais je vais quand même lire le troisième avant de décider si j’arrête ou pas la série.

Erased en revanche il y a aucune chance que j’arrête !

J’ai beaucoup aimé cette série. Et je n’avais pas remarqué que le sixième tome était déjà sorti, sinon je l’aurais acheté. Il sera dans mon panier à ma prochaine visite chez le libraire, ça c’est sur !

D’autant plus que la série se termine en 8 tomes. Pile poile la longueur de série que j’aime 🙂

ça se passe de commentaires, non ?

Bon, le dernier tome était pas super mais… c’est Rihito Takarai et j’aime tellement son dessin que je lui pardonne facilement le reste ^^

Bon après il y a plein d’autres séries mais… je suis tellement à la bourre sur les sorties que ce n’est ps la peine que je m’y attarde.

Et vous, pour quel manga allez-vous craquer ce mois-ci ?

Share

Nouveautés manga #10 ~ janvier 2016

Coucou ! Me revoilà pour une nouvelle sélection manga. Parmi les nouveauté de janvier, quelques titres ont attiré mon attention :

Deathco de Atsushi Kaneko sorti le 6 janvier chez Casterrman.

Résumé : Le monde de Deathco est peuplé de tueurs à gages qu’on nomme « reapers », du nom de la Grande Faucheuse. Extrêmement nombreux, ils appartiennent à des guildes – des sortes de syndicats – et sont tous en compétition car il existe un classement des assassins, et le même contrat peut être accepté par plusieurs d’entre eux. L’équilibre de cet univers va être totalement perturbé par l’arrivée de Deathco, une tueuse adepte des coups tordus qui opère sans respecter les règles. (Sources : Manga News)

Snegurochka de Samura Hiroaki sorti le 6 janvier chez Casterman.

Résumé : URSS, 1933. Sous la férule totalitaire de Staline, le pays connaît des bouleversements brutaux. Au bord d’un lac de Carélie, Belka, une jeune fille en fauteuil roulant, et son domestique s’installent dans une datcha qui appartenait autrefois à une famille d’aristocrates. À mesure que le passé de ces deux étranges personnages se dévoile, histoire et Histoire s’entremêlent. Et si une menace terrible pesait sur le pouvoir en place ?
Et si la jeune Union soviétique n’en avait pas fini avec les fantômes de la Russie impériale assassinée quelques années plus tôt ? (source : Manga News)

Underwater – Le village immérgé de Urushibara Yuki, sortie prévue pour le 14 janvier chez Ki-oon.

Résumé : Par un été étouffant, alors que d’importantes restrictions d’eau frappent le Japon, la jeune Chinami s’évanouit pendant un entraînement d’athlétisme. Mais lorsque la collégienne se réveille, elle se trouve sur les berges idylliques d’une rivière aux eaux cristallines. Autour d’elle, un village paisible, où seuls vivent encore un vieil homme et un petit garçon. Ce lieu mystérieux, qui lui semble étrangement familier, va petit à petit lui livrer ses nombreux secrets… (source : Manga Sanctuary)

Kasane – La voleuse de visage de Matsuura Daruma, sortie prévue pour le 28 janvier chez Ki-oon.

Résumé : Kasane est une fillette au visage repoussant, presque difforme, régulièrement insultée et maltraitée par ses camarades de classe. Sa mère, actrice de premier plan célèbre pour son immense beauté, lui a laissé pour seul souvenir un tube de rouge à lèvres et une consigne mystérieuse : “Si un jour ta vie devient trop insupportable, maquille tes lèvres, approche l’objet de ta convoitise et embrasse-le.” Quand, au bord du désespoir, Kasane s’exécute, elle fait une découverte incroyable : le rouge à lèvres légué par sa mère lui permet de s’approprier le visage de ses victimes ! À la fois malédiction et bénédiction, cet héritage va offrir à la jeune femme un avenir auquel elle n’osait rêver jusqu’alors… (source : Manga Sanctuary)

Au gré du vent de Golo Zhao et Jing-Jing Bao, sortie prévue pour le 10 janvier chez Pika.

Résumé : Yumeng est envoyée au Népal afin de comprendre pourquoi l’indice de bonheur des Népalais est si élevé malgré leur pauvreté. Pour elle et ses compagnons de voyage, c’est le début d’un parcours exceptionnel qui doit leur permettre de se réconcilier avec eux-mêmes. Cette aventure, jalonnée de moments d’amitié et de prises de bec, de bagarres et de solitude, de séparations et de retrouvailles, changera leur vie. “On se sent idiot tant que la poussière de la bêtise couvre nos cœurs. Arrive un jour où le vent souffle la poussière.” Encore faut-il le trouver, ce vent… ( source : Manga Sanctuary)

Le voleur d’estampes de Camille Moulin-Dupré, sortie prévue chez Glénat Manga pour le 27 janvier.

Résumé : Japon, fin du XIXe siècle. Dans une société en crise, le Voleur mène une double vie. Le jour, il œuvre dans le restaurant portuaire de son père. La nuit, il dévalise la colline aux palais. Ce qui le guide : le frisson de l’aventure, la sensation de liberté, le sentiment que le monde lui appartient. Jusqu’au jour où il cambriole le gouverneur. Jusqu’au jour où sa fille découvre son visage. Entre l’héritière, promise à un destin qu’elle refuse, et le Voleur, piqué dans son orgueil, se noue alors un étrange chassé-croisé… (source : Manga Sanctuary)

Et pour rester dans le thème de l’estampe, je retiens également la sortie du DVD de Miss Hokusai, le long métrage d’animation réalisé par Hara Keiichi et mettant en scène la fille d’Hokusai le grand maître de l’estampe japonaise. Je n’ai pas eu l’occasion d’aller voir le film au cinéma, malgré les critiques mitigée que j’ai lu, j’ai très envie de découvrir se film.

Et vous ? Pour quelle nouveauté allez-vous craquer en janvier ?

Share

Nouveautés manga #9 ~ novembre décembre 2015

J’étais en train de préparer ma petite sélection de nouveauté manga pour décembre quand je me suis rendue compte que j’avais pas fait de sélection pour novembre. Alors voilà  je vais faire ça en retard ( et même si je déjà ce que j’ai acheté ou pas, je ne vous le dirais pas tout de suite, faudra attendre la fin de l’article 😜).

Les nouveautés de novembre

Le clubs des divorcés de Kamimura Kazuo. Mon premier manga était de lui… j’ai rien compris XD mais maintenant c’est différent.  Je suis devenue une pro. Bon ok, pas vraiment mais je commence tout de même a apprécier quelques plats gourmet. Kazuo est l’un de ses chef qui vous offrent des plats fort délicieux. Je suis loin de les avoir tous goûté mais celui-ci me tente bien.

Sorti le 6 novembre 2015 chez Kana, dans la collection Sensei.

Résumé :

Le « Club des Divorcés » est un petit bar à Ginza géré par Yukô, jeune femme de 25 ans divorcée. Elle devient la « mama » du bar après son divorce afin de subvenir aux besoins de sa petite fille de trois ans.
Difficile de tenir bon en tant qu’hôtesse, patronne et femme divorcée au milieu du Japon des années 70.

(Source : Manga News)

Une nouveauté des édition Komikku, sortie le 19 novembre dernier.

Une plongée au cœur de Tokyo avec Ayumi, une jeune étudiante en photographie dont les aventures permettent de découvrir des lieux insolites et méconnus.

source : Manga Santuary

Un synopsis qui me fait penser au Promeneur de Taniguchi la photo en plus. J’ai bien envie de voir ce que ça donne 🙂

Une nouveauté des éditions Akata sorti le 12 novembre. Couverture énigmatique mais le sujet est néanmoins très clair.

J’ai cherché un petit blabla sur ce titre avant de passer à la lecture mais… soit je suis pas doué, soit l’éditeur mise tout sur le thème et nous offre un aperçu de 35 pages pour se faire une idée avant de passer à la caisse.

N’ayant pas lu cet extrait, je ne peux dont pas vous en dire plus sur ce manga.

Nouvelle série à suspens sortie chez Kana le 20 novembre dernier.

D’abord intrigué par la couverture je suis allée lire le pitch :

Riko Rinda se charge d’expertiser n’importe quel objet qui lui est confié. Son sens de l’observation aiguisé et sa mémoire titanesque lui permettent de détecter le moindre détail concernant un objet, une personne ou même un son. C’est en essayant de percer le secret d’un curieux sticker collé un peu partout dans Tokyo que le jeune journaliste Yûto Ogasawara débarque dans les bureaux de Riko. Rapidement, le duo se retrouve embarqué dans des affaires bien plus complexes que prévu…

(source Manga Santuary)

ça l’air plutôt sympa présenté comme ça, mais la série fait déjà 7 tomes au Japon et est toujours en cours, je subodore une série à rallonge et moi j’ai horreur des séries fleuve (à quelques exception près ^^)

Encore un manga sorti chez Komikku en  novembre. Couverture intrigante, résumé plus intrigant encore :

Un couvent de femmes dans un pays peut-être d’Orient, peut-être d’Occident, peut-être au Moyen-Âge ou au début du XIXe siècle, ou nulle part. Toute ressemblance avec une religion existante ne saurait être que pure coïncidence. Sous la paix et la tranquillité, une inquiétude se laisse parfois entrevoir. Des pensées qui ne peuvent se dire, des cœurs qui ne seront jamais comblés… À quoi ont-elles voué leur existence ? Au service de qui ont-elles sacrifié leur vie ?

En entrant, je pensais avoir tout laissé, tout perdu… Où suis-je arrivée ?

(source : Manga Sanctuary)

un one-shot qui a l’air intéressant !

Wolf Rain, une série dont je n’ai jamais pu voir la fin sort en coffret dvd. J’aurais du le mettre dans ma lettre au père noël !! Tant pis, je me l’offrirais moi même, enfin… faut d’abord que je trouve le temps de visionner les dernieres séries que je me suis offerte ^^

résumé :

Êtes-vous prêts à tout sacrifier pour atteindre Rakuen, le paradis perdu…

Notre histoire se déroule dans un futur indéterminé, sur une Terre désolée par les guerres. Depuis 200 ans, on pense que les loups ont disparu. Du moins c’est ce que croient les hommes mais d’après la légende quelques loups vivent encore parmi eux, capables de prendre leur apparence. La légende conte aussi l’existence d’un paradis perdu, Rakuen, situé au bout du monde et que seuls les loups seraient capables de trouver. Telle est la prophétie du livre de la Lune.

(source : Manga Sanctuary)

Nouveauté de décembre :

Ce que j’aurais du demander à noël c’est surtout le coffret Mamoru Hosoda !!! L’un de mes réalisateurs préféré du moment. A l’occasion de la sortie du film Le Garçon et la Bête, Kazé sort un super coffret réunissant les films Les Enfants Loups, Summer Wars et La Traversée du Temps, des manga, livret et je sais pas quoi d’autre plus le dvd du Graçon et la Bête qu’on reçois en mai 2016. C’est génial non ? Oui mais ça coûte un bras T-T Ah mais j’y pense, c’est aussi mon anniversaire bientôt ! 😀

Les suites attendues :

Parmi les sorties de novembre et décembre il y a quelques suites que je souhaite me procurer.

Je l’attendais… et j’ai été déçue T-T Vous pouvez déjà lire mon avis ICI

Les suites que je n’ai pas encore acheté :

  

Un an de nouveauté : le bilan

Depuis janvier je me suis lancé dans cette nouvelle rubrique : les nouveauté manga. Chaque mois (enfin… ça c’est la théorie) je fait ma petite présélection personnelle parmi les nouveauté annoncé par les éditeurs de manga.

De tous les titres sélectionnés en 2015, certains ont attéri dans ma bibliothèque et d’autres sont passé à la trappe. Dans un petit bilan je vous prope de voir quel pour quelsq albums j’ai finalement craque ^^

Les nouveauté manga #1

Graphiquement ce n’est pas forcement ce que j’aime. Mais face à l’engouement général et à cause de son thème : le harcèlement à l’école, j’ai acheté le premier tome. Un premier tome sympa mais qui selon moi ne justifie aucunement tout ce tapage. Je n’ai d’ailleurs toujours pas acheté la suite… ou alors j’ai oublié… Bref pas indispensable.

Les nouveauté manga #2

 

Celui-ci je l’ai gagné ^^ J’avais aimé la série animé, donc pas de surprise. L’histoire est sympa. Encore une fois ce n’est pas vraiment le style que je préfère mais le dessin est joli. Je regrette cependant que l’auteur ne prenne pas assez de liberté et reste trop dans l’attendu. Depuis je n’ai toujours pas lu la suite. ICI mon avis détaillé sur le premier tome.

Les nouveautés manga #3

Ma première collaboration avec les édition Ofelbe et une jolie lecture. J’ai aimé l’ambiance et la trame de fond avec les intrigues mercantiles. J’ai regretté un certain déséquilibre dans la structure narrative. Pour en savoir plus c’est par ICI

J’ai été un peu traumatisée par une des premières planches carrément raté mais la qualité de la suite me l’a fait oublier pardonner. Beau dessin, bonne tension dans le récit. Bref chouette lecture que j’ai depuis poursuivit (il ne me manque que le dernier tome). D’ailleurs ma réticence du début s’est évanouie et je pense maintenant que ce manga mérite qu’on parle de lui. Pour lire mon avis sur le premier tome c’est ICI

Les nouveauté manga #4

Honte à moi, je l’ai acheté en avant première au Festival d’Angoulême en janvier et j’ai toujours pas pris le temps de le lire ! (comme tout ce que j’ai acheté au FIBD d’ailleurs -_-)

J’ai participé (modestement) à son financement, je l’ai attendu et puis quand je l’ai enfin reçu j’ai été déçue de trouver une fausse idée reçu des l’introduction. Depuis je ne l’ai pas rouvert T_T

Nouveauté manga #5

Un premier tome prometteur. J’aime beaucoup le style épuré et l’histoire est intéressante. Mais, oui il y a un mais, j’ai très peur d’être déçue par la suite.

Une jolie lecture, pas innovante mais très agréable à lire. Depuis j’ai aussi lu le deuxième tome qui est tout aussi agréable et qui donne toujours envie de continuer.

Nouveautés manga #7

Jolie lecture dont l’intérêt réside surtout dans la background et le monde de la peinture dans la renaissance italienne qu’il nous fait découvrir. Mon avis détaillé est ICI

Nouveauté manga #8

Très bon premier tome et suite pas à la hauteur. Dommage. ICI mon avis détaillé.

Typiquement le manga que je préfère relire avant d’en parler. J’ai aimé mais j’ai besoin de mieux m’en empeigner pour savoir ce que j’aime vraiment dans ce manga.

Et voilà c’est tout pour aujourd’hui ^^

Et vous pour quelles nouveauté 2015 vous avez craqué ?

Share