Archives par mot-clé : throwback Thursday Livresque

TBTL 2018-38 – Les joyaux cachés

Rendez-vous initié par Bettierose Books, le Throwback Thursday Livresque nous invite à évoquer de vieilles lectures autour d’un thème commun chaque jeudi.

Cette semaine le thème est :

Le premier livre qui me vient à l’esprit c’est Sauveur & fils parce que c’est un superbe roman jeunesse qui se cache derrière une horrible couverture (mais qui a fait la maquette de cette couverture !!?). Mais, je ne l’ai pas choisi parce que c’est une lecture très récente.

Je suis, donc, partie à la recherche d’une pépite lue par le passé. Et un autre livre s’est imposé à moi comme une évidence : Aléas.

rp_couv41133285.jpg

Ce n’est pas sans émotion que je vais évoquer ce livre, parce que ce n’est pas une lecture comme les autres. Ce joyeux était caché juste devant moi, depuis des années. Son auteur était un ami intime. Longtemps nous avons parlé de livre, de littérature et même d’écriture, mais jamais il ne m’avait fait lire ses textes jusqu’à ce qu’il décide de publier ce recueil  lui-même. Une fois le livre entre les mains, il m’a demandé de le lire et de lui livres mes impressions. Je me suis appliqué à le lire très attentivement, pour lui faire un retour le plus complet possible et j’ai eu une très belle surprise.

Ce premier livre ne manquait pas de défauts et d’imperfections, mais le joyeux que j’y ai trouvé c’est un style littéraire qui m’a vraiment touché. Une façon particulière de transformer le trivial en poésie à laquelle je ne m’attendais pas et qui m’a beaucoup plu.

ma chronique

à lire aussi l’avis de Yomu-chan

Share

TBTL 2018-37 – instantanés de vie

Rendez-vous initié par Bettierose Books, le Throwback Thursday Livresque nous invite à évoquer de vieilles lectures autour d’un thème commun chaque jeudi.

Cette semaine le thème est :

Je vais encore une fois, décidément, faire du hors sujet, mais association d’idées et faux amis aidant, le livre qui s’est imposé à moi m’a tellement plu et personne n’en parle que je ne veux pas louper cette occasion pour lui faire un peu de pub. Il s’agit d’un vieux recueil de nouvelles que j’avais découvert en piochant au hasard des rayons de la bibliothèque : En un instant, une vie de Bùi Minh Quôc.

numerisation0032.jpg

Plus que des instants de vie, ce sont les instants qui font basculer une vie. Dans chaque nouvelle on découvre cet instant qui fait basculer la vie des protagonistes. Je l’ai lu il y a longtemps et je l’avais à l’époque emprunté à la bibliothèque, il m’est difficile d’en reparler aujourd’hui. Mais je garde un très bon souvenir de ce livre. Je l’avais vraiment trouvé intéressant et comme je n’en ai jamais entendu parler ni avant ni après l’avoir lu, je profite de ce concours de circonstances, de ce titre et ce thème si proche pour remettre ce livre en avant. Si l’occasion se présente à vous, lisez-le.

Share

TBTL 2018-36 – La rentrée

Rendez-vous initié par Bettierose Books, le Throwback Thursday Livresque nous invite à évoquer de vieilles lectures autour d’un thème commun chaque jeudi.

Cette semaine le thème est : la rentrée.

J’avoue que ce thème ne m’inspire pas vraiment. Les seuls livres dont j’ai parlé ici qui font référence à la rentrée ce sont deux albums de T’choupi que Mimiko adorait quand elle était en maternelle. Moi, je n’ai jamais aimé T’choupi ni aucun livre de ce genre.

Du coup j’ai essayé de trouver autre chose et le seul livre qui m’est venu à l’esprit ne met pas en scène la rentrée scolaire, mais ça se passe dans un collège et met en scène une prof au bord de la crise de nerfs. J’ai vraiment adoré ce roman.

Hors-Service est un roman suédois écrit par Solja Krapu.

L’héroïne se retrouve enfermée dans la salle du photocopieur un vendredi soir. Personne ne viendra au collège avant lundi matin. Elle est condamnée à passer le week-end seule dans cette toute petite pièce avec elle-même. Le moment pour faire le point sur elle-même, sa vie… ou bien de faire une crise de nerfs.

Je me suis vraiment beaucoup amusé avec ce roman. Je l’ai lu il y a 4 ans, mais j’en garde un excellent souvenir. Malgré l’huis (très) clos, on ne s’ennuie vraiment pas. C’est le style d’écriture, très dynamique, qui m’avait vraiment plu.

J’aimerais que d’autres des ses œuvres soient traduites en français, à ma connaissance Hors-service reste le seul pour le moment.

Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous le conseille vraiment, il se lit vite et est très drôle.

Share

TBTL 2018-35 : Sous l’océan

Je commençais les rendez-vous TBTL la semaine dernière, je poursuis l’aventure avec ce deuxième épisode qui à pour thème sous l’océan.

La première chose qui me vient à l’esprit c’est ça.

La seconde c’est un manga de Daisuke Igarashi : Les enfants de la mer. Une très belle série au style très particulier. Comme tous les manga de cet auteur.

Couverture Les enfants de la mer, tome 1

Dans cette série, une jeune fille fait la connaissance de deux étranges garçons qui vivent dans l’aquarium où travaille son père. Les deux garçons ont été trouvés par un scientifique dans la mer. Ils auraient été élevés par des dugongs et ont des capacités extraordinaires en relation avec la mer.

Je l’ai lu il y a bien longtemps et l’ayant emprunté à l’époque je ne peux pas le relire avent d’en parler mais j’en garde un excellent souvenir.

Share

TBTL 2018-34 : Avis de grand froid

En cette fin d’été, j’ai décidé (enfin) de me lancer dans un nouveau rendez-vous hebdomadaire. Je l’avais repéré il y a déjà un long moment, mais j’avais peur de ne pas trouver le temps et, effectivement, je ne l’ai pas trouvé. Je me suis dit que l’ambiance prérentrée était le moment idéal pour s’y essayer. 🙂

C’est parti donc pour mon premier Throwback Thursday Livresque !

Cette semaine, c’est le grand froid qui est à l’honneur, un thème qui va me donner l’occasion rêvée de vous reparler d’un roman jeunesse que j’ai lu il y a quelques années déjà et qui depuis a connu de nouvelles éditions, mais dont je n’entends jamais parler : Le garçon qui voulait devenir un être humain.

Couverture Le garçon qui voulait devenir un être humain

A l’époque j’ai lu l’édition de Gaïa qui le proposait en 3 petits livres. Depuis il existe des éditions en un seul volume.

C’est l’histoire un jeune viking qui embarque clandestinement sur un bateau pour venger la mort de son père. Nous sommes au début du millénaire passé et les vikings partent à la conquête de l’ouest. Le bateau se dirige vers le Groenland, mais avant qu’il n’arrive à bon port il fait naufrage. Notre garçon est le seul survivant. Il doit la vie à deux enfants inuits d’un peu près son âge. L’aventure va se poursuivre pour lui auprès d’une tribu d’Inuits, dont il va peu à peu découvrir la culture.

J’ai adoré cette lecture parce qu’elle allie l’agréable à l’utile. Tout en proposant un classique roman initiatique, l’auteur nous fait découvrir les meurs des inuits, un peuple que je ne connaissais jusque là que de nom et que j’ai trouvé fascinant.

Une très jolie lecture, pour les jeunes et les moins jeunes.

Share